S.M.U.H. Service Médical d'Urgence par Hélicoptère

Forum de discussion des acteurs du SMUH


    Agrément Classe 1 des premiers médecins aéronautiques de ville

    Partagez

    copter
    Membre suractif
    Membre suractif

    Date d'inscription : 01/11/2009
    Messages : 1301

    Agrément Classe 1 des premiers médecins aéronautiques de ville

    Message  copter le Ven 20 Nov 2015 - 17:40

    Agrément Classe 1 des premiers médecins aéronautiques de ville

    Les pilotes professionnels n’ont plus besoin de se rendre systématiquement dans un des cinq centres d’expertise médicale pour renouveler leur aptitude médicale. Deux premiers médecins aéronautiques de ville viennent d’obtenir leur agrément Classe 1. C’est un début…

    La France aura pris son temps pour transposer dans sa réglementation nationale les textes européens visant à étendre l’agrément de Classe 1 aux médecins agréés de Classe 2. Les JAR-FCL ont ouvert cette possibilité en 2002. Elle est devenue impérative à partir de 2012, un délai étant alors accordé aux administrations nationales de tutelle pour passer à l’acte. Depuis septembre 2015, donc, les médecins aéronautiques agréés pour valider des aptitudes médicales aux pilotes privés, ont désormais la possibilité de le faire également pour les pilotes professionnels, dans le cadre d’un renouvellement exclusivement.

    Jusqu’à présent, les pilotes professionnels devaient impérativement se rendre dans l’un des cinq centres d’expertise médicale répartis en France. [1] Compte tenu de l’évolution de la pratique du métiers qui s’apparente dans certains cas à une précarisation, cette organisation constitue à la fois une contrainte et un coût qui reviennent au minimum une fois par an (deux fois pour les plus de 60 ans et ceux qui font du transport public en monopilote). Ceux qui pourraient être intéressés devront toutefois apprendre la patience.

    Pour 2015, deux médecins de ville ont été agréés Classe 1. Dans les années à venir, le rythme annuel pourrait être de 4. Le pôle médical qui représente dans le domaine médical l’autorité de délivrance des licences ne semble vouloir délivrer qu’au compte-goutte les agréments.

    A priori, les 750 médecins agréés Classe 2 sont concernés. [2] Tous ne sont évidemment pas intéressés, ne serait-ce parce que tous ne sont pas prêts à suivre la formation obligatoire à Paris et à se remettre en question. [3] Les plus motivés sont ceux qui souhaitent aller un peu plus loin dans leur pratique de la médecine aéronautique. C’est le cas des deux premiers [4] qui font figurent de pionniers.

    Gil Roy

    [1] Les centres aéromédicaux : CPEMPN à Clamart, CEMA Air France à Roissy, CEMPN de Toulon, CEMPN de Bordeaux et CEMA Toulouse à Blagnac

    [2] Il n’est pas inutile de rappeler que ces médecins "Classe 2" auxquels s’adressent les pilotes privés, sont déjà agréés pour l’admission et le renouvellement l’aptitude médicale des personnels de cabine (hôtesses et stewards). A noter qu’en ce qui concerne les pilotes professionnels, les médecins de ville agréés Classe 1 ne peuvent valider qu’en renouvellement, pas en admission.

    [3] La formation mise en place par le pôle médical qui représente dans le domaine médical l’autorité de délivrance des licences se répartit entre 60 heures de cours théoriques et 60 heures de stage pratique au CPEMPN de l’hôpital Percy à Clamart. Cette formation est sanctionnée par un examen écrit et oral.

    [4] Les docteurs Philippe Ciboulet à Annemasse (Haute-Savoie) et Jean-Yves Lafaille à Castanet-Tolosan (Haute-Garonne).


    Source: http://www.aerobuzz.fr/transport-aerien/article/agrement-classe-1-des-premiers

      La date/heure actuelle est Lun 5 Déc 2016 - 2:24