S.M.U.H. Service Médical d'Urgence par Hélicoptère

Forum de discussion des acteurs du SMUH


    Assistant de vol

    Partagez

    AMARY
    Découverte
    Découverte

    Date d'inscription : 21/05/2012
    Messages : 19

    Assistant de vol

    Message  AMARY le Sam 5 Nov 2016 - 17:36

    Bonsoir à tous, pour info vu sur AFASH Officiel Facebook:

    Je site:"  Depuis le premier janvier 2016, les MET ont pris la place de l'ambulancier afin de satisfaire la demande de l'aviation civile conformément à l’instruction (n°DGOS/R2/2015/333 du 10 novembre 2015.
    A Besançon comme dans d’autres hôpitaux, l’activité ambulancière est réduite (outre les sorties SMUR terrestres) à récupérer le patient sur l’héliport afin de l’emmener sur les services adaptés. A l’heure actuelle, plusieurs centres hospitaliers s’interrogent et travaillent sur la notion de rentabilité du MET. En exemple, le CHU de Besançon, afin de couvrir une période de 24 heures toute l’année, vient à utiliser 4,5 ETP, soit 8760 heures par an. Le temps de vol de l’hélicoptère étant au plus de 850 heures/an, les assistants de vol se retrouvent en situation d’inactivité de 7910 heures /an, alors que du personnel ambulancier, expérimenté est bloqué au sol en train d’attendre le retour de son équipe. De plus en plus d’hôpitaux ont décidé de former leur personnel ambulancier (agents déjà prévus dans le budget SMUR) afin de minimiser les coûts de leur CH, ces derniers étant déjà pour la plupart très endettés.
    Nous pouvons citer le CHU de Grenoble et le CH d’Aurillac qui ont informé l'ARS du surcoût que représentait l'emploi des MET alors que les ambulanciers SMUR pourraient remplir les missions dans le cadre de leur fonction, comme auparavant moyennant une formation relativement simple et accessible. D’autres CH sont également en réflexion sur ce sujet.
    Nous souhaitons continuer à être impliqués dans nos missions qu'elles soient aériennes ou terrestres. Ceci pourrait en outre permettre des économies non négligeables pour les hôpitaux.
    Il faudrait cela dit que tous les hôpitaux se mobilisent afin de dénoncer cette gabegie de moyens qui n’offrent en aucun cas une plus-value pour le patient. Nous pouvons vous envoyer nos modèles de lettre ainsi que tous les renseignements que nous avons en notre possession.

    Fin de sitation

    copter
    Membre suractif
    Membre suractif

    Date d'inscription : 01/11/2009
    Messages : 1301

    Re: Assistant de vol

    Message  copter le Sam 5 Nov 2016 - 17:52

    C'est vraiment mal connaître le sujet !!!!!!

    karl40
    Se lance dans la discussion
    Se lance dans la discussion

    Localisation : le Sud
    Date d'inscription : 17/08/2012
    Messages : 48

    ADE SMUR/TCM

    Message  karl40 le Dim 6 Nov 2016 - 17:52

    "C'est vraiment mal connaître le sujet"
    bonsoir,
    peux tu développer Question car a mes yeux de profane cyclops il ne leur resterait a aguerrir que les 3 taches aéro fondamentales :
    (anti-collision, aide a la sélection des aires de poser, détection des obstacle en phase d'approche et de décollage)
    ainsi bien-sur que d'autres taches a la discrétion du commandant de bord et surtout du manuel d'exploitation Rolling Eyes
    votre avis ?

    vanhoute
    Admin
    Admin

    Date d'inscription : 25/10/2009
    Messages : 2118

    Re: Assistant de vol

    Message  vanhoute le Dim 6 Nov 2016 - 18:24

    AMARY a écrit:Bonsoir à tous, pour info vu sur AFASH Officiel Facebook:

    Je site:"  Depuis le premier janvier 2016, les MET ont pris la place de l'ambulancier afin de satisfaire la demande de l'aviation civile conformément à l’instruction (n°DGOS/R2/2015/333 du 10 novembre 2015.
    A Besançon comme dans d’autres hôpitaux, l’activité ambulancière est réduite (outre les sorties SMUR terrestres) à récupérer le patient sur l’héliport afin de l’emmener sur les services adaptés. A l’heure actuelle, plusieurs centres hospitaliers s’interrogent et travaillent sur la notion de rentabilité du MET. En exemple, le CHU de Besançon, afin de couvrir une période de 24 heures toute l’année, vient à utiliser 4,5 ETP, soit 8760 heures par an. Le temps de vol de l’hélicoptère étant au plus de 850 heures/an, les assistants de vol se retrouvent en situation d’inactivité de 7910 heures /an, alors que du personnel ambulancier, expérimenté est bloqué au sol en train d’attendre le retour de son équipe. De plus en plus d’hôpitaux ont décidé de former leur personnel ambulancier (agents déjà prévus dans le budget SMUR) afin de minimiser les coûts de leur CH, ces derniers étant déjà pour la plupart très endettés.
    Nous pouvons citer le CHU de Grenoble et le CH d’Aurillac qui ont informé l'ARS du surcoût que représentait l'emploi des MET alors que les ambulanciers SMUR pourraient remplir les missions dans le cadre de leur fonction, comme auparavant moyennant une formation relativement simple et accessible. D’autres CH sont également en réflexion sur ce sujet.
    Nous souhaitons continuer à être impliqués dans nos missions qu'elles soient aériennes ou terrestres. Ceci pourrait en outre permettre des économies non négligeables pour les hôpitaux.
    Il faudrait cela dit que tous les hôpitaux se mobilisent afin de dénoncer cette gabegie de moyens qui n’offrent en aucun cas une plus-value pour le patient. Nous pouvons vous envoyer nos modèles de lettre ainsi que tous les renseignements que nous avons en notre possession.

    Fin de sitation
    Intéressant : tous les hôpitaux cités ont un marché avec le même exploitant, qui se bat depuis un moment contre le membre d'équipage...


    _________________________________________________
    Administrateur et Webmaster smuh.fr

    copter
    Membre suractif
    Membre suractif

    Date d'inscription : 01/11/2009
    Messages : 1301

    Re: Assistant de vol

    Message  copter le Dim 6 Nov 2016 - 18:57

    karl40 a écrit:"C'est vraiment mal connaître le sujet"
    bonsoir,
    peux tu développer Question car a mes yeux de profane cyclops  il ne leur resterait a aguerrir que les 3 taches aéro fondamentales :
    (anti-collision, aide a la sélection des aires de poser, détection des obstacle en phase d'approche et de décollage)
    ainsi bien-sur que d'autres taches a la discrétion du commandant de bord et surtout du manuel d'exploitation Rolling Eyes
    votre avis ?  
    Rien que le problème qu'un personnel hospitalier, c'est à dire de la fonction publique, ne peut travailler dans le privé. Le compétences aéronautiques restant du domaine de la compagnie, de statut privé.
    Tous le maintiens de compétences sont de la responsabilité de la compagnie privée.
    Sous quelle responsabilité est le personnel public dans l'hélicoptère ? Le pilote ou le médecin ?

    Imaginons que les ambulanciers SMUR arrivent à prendre la place des assistants de vol, quelle belle image vont il donner aux acteurs sociaux en mettant aux carreaux 150 assistants de vol !!!!!!!!!!!!!!!!!

    Et pour finir, le Ministère de la Santé a acté pour l'assistant de vol privé en fonction des règlements de la fonction publiques, et aéronautiques.

    Evan
    Membre très actif
    Membre très actif

    Localisation : paris
    Date d'inscription : 08/06/2010
    Messages : 235

    Re: Assistant de vol

    Message  Evan le Lun 7 Nov 2016 - 7:59

    Ne pas confondre l'AFHSH et l'AFASH qui est une association d'ambulanciers SMUR non représentative.

    Je ne répondrai donc pas à cette "réaction épidermique ambulancière localisée" de dernière minute, puisqu'on a déjà tout dit.

    Evan
    Membre très actif
    Membre très actif

    Localisation : paris
    Date d'inscription : 08/06/2010
    Messages : 235

    Re: Assistant de vol

    Message  Evan le Lun 7 Nov 2016 - 8:06

    copter a écrit:C'est vraiment mal connaître le sujet !!!!!!
    C'est clair, on sent que le sujet n'est pas maitrisé dans ce soi-disant post que je n'ai pas retrouvé sur leur site d'ailleurs.

    vanhoute a écrit:
    Intéressant : tous les hôpitaux cités ont un marché avec le même exploitant, qui se bat depuis un moment contre le membre d'équipage...
    C'est clair également, cet exploitant laisse croire aux patrons de SAMU qu'il est possible de mettre un ambulancier à la place, en occultant les décisions prises par les organismes représentatifs dans les réunions préparatoires notamment la DGOS,les syndicats médicaux et aéronautiques.

    karl40
    Se lance dans la discussion
    Se lance dans la discussion

    Localisation : le Sud
    Date d'inscription : 17/08/2012
    Messages : 48

    Re: Assistant de vol

    Message  karl40 le Mar 8 Nov 2016 - 15:57

    merci de vos réponses Very Happy
    en effet L'AFASH est l'une des 2 associations d'ambulanciers hospitaliers, aucunes n'est vraiment représentatives des Ade Smur pale
    qui comme beaucoup de personnel hospitalier ne sont que peu syndiqués Neutral (5% d’encartés dans les hôpitaux, surtout des infirmières et des aides soignantes)

    quant a savoir sous quelle responsabilité est le personnel public dans l'hélicoptère ? Le pilote ou le médecin ? j'ai bien compris que c'est bien la tout le problème No

    juste pour info, dans les ambulances Umh/Smur des hôpitaux (malgré il est vrai, quelques pressions locales en interventions Shocked )
    le médecin reste le responsable médical de la prise en charge de la victime et donc le chef dans la cellule/arrière de l'Umh c'est lui
    l'ambulancier smur est lui le chef de la cellule de conduite/avant (conduite d'urgence, transmissions, choix d'itinéraire, lieux de stationnement ou de jonction) en cas d'accident ou même d’accrochage, même si ces véhicules sont prioritaires, c'est son permis de conduire qui sera en jeu, pas celui du médecin ou de l’infirmière qui eux sont a l’arrières affraid

    le même principe pourrait être repris dans les hélico Smuh cheers

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2174

    Re: Assistant de vol

    Message  overlord le Jeu 17 Nov 2016 - 10:35

    AMARY a écrit:Bonsoir à tous, pour info vu sur AFASH Officiel Facebook:

    Je site:"  Depuis le premier janvier 2016, les MET ont pris la place de l'ambulancier afin de satisfaire la demande de l'aviation civile conformément à l’instruction (n°DGOS/R2/2015/333 du 10 novembre 2015.
    A Besançon comme dans d’autres hôpitaux, l’activité ambulancière est réduite (outre les sorties SMUR terrestres) à récupérer le patient sur l’héliport afin de l’emmener sur les services adaptés. A l’heure actuelle, plusieurs centres hospitaliers s’interrogent et travaillent sur la notion de rentabilité du MET. En exemple, le CHU de Besançon, afin de couvrir une période de 24 heures toute l’année, vient à utiliser 4,5 ETP, soit 8760 heures par an. Le temps de vol de l’hélicoptère étant au plus de 850 heures/an, les assistants de vol se retrouvent en situation d’inactivité de 7910 heures /an, alors que du personnel ambulancier, expérimenté est bloqué au sol en train d’attendre le retour de son équipe. De plus en plus d’hôpitaux ont décidé de former leur personnel ambulancier (agents déjà prévus dans le budget SMUR) afin de minimiser les coûts de leur CH, ces derniers étant déjà pour la plupart très endettés.
    Nous pouvons citer le CHU de Grenoble et le CH d’Aurillac qui ont informé l'ARS du surcoût que représentait l'emploi des MET alors que les ambulanciers SMUR pourraient remplir les missions dans le cadre de leur fonction, comme auparavant moyennant une formation relativement simple et accessible. D’autres CH sont également en réflexion sur ce sujet.
    Nous souhaitons continuer à être impliqués dans nos missions qu'elles soient aériennes ou terrestres. Ceci pourrait en outre permettre des économies non négligeables pour les hôpitaux.
    Il faudrait cela dit que tous les hôpitaux se mobilisent afin de dénoncer cette gabegie de moyens qui n’offrent en aucun cas une plus-value pour le patient. Nous pouvons vous envoyer nos modèles de lettre ainsi que tous les renseignements que nous avons en notre possession.

    Fin de sitation
    C'est la fameuse option B évacuée d'une revers de syndicat, à noter pour corriger le propos bien évoqué en avance de phase des négociations sur le sujet, que ce n'est pas la DGAC, ni l'Air-Ops d'ailleurs, qui impose la présence d'un TCM de la fonction public mais les différents partenaires sociaux et la DGOS qui finalement dans la non décision à suivie...
    Formule qui peut tout a fait être modifiée notamment par le puissant argument financier il faut attendre qu'un hôpital fasse jurisprudence et que l'autorité bouge.
    Cette solution a bien été proposée mais non retenue par le rapport mais elle est tout a fait possible par l'exigence réglementaire !
    C'est très clair pour l'IR-OPS mais un peu moins pour les autres...

    INSTRUCTION N° DGOS/R2/2014/274 du 26 septembre 2014 relative à l’activité héliSMUR :
    Règlementation européenne de l’aviation civile applicable à l’activité héliSMUR – Plates-formes
    hospitalières (hélistations et hélisurfaces).

    NOR : AFSH1423052J
    Membre d’équipage technique SMUH
    Ce n’est pas nécessairement une personne supplémentaire (par rapport à la constitution
    de l’équipe actuelle composée du pilote et de l’équipe médicale). Le règlement n’interdit
    pas que cette personne soit issue du personnel hospitalier.
    La question du statut de cette personne (navigant ou pas, inscrit ou non le cas échéant à
    la caisse de retraite du personnel navigant) nécessite des discussions avec les
    organisations syndicales, par exemple dans le cadre de la convention collective du
    transport par hélicoptère.
    Concernant les conditions d’aptitude, le programme de formation et les fonctions à bord
    du membre d’équipage technique, certains éléments sont précisés en appendice 4. De
    manière générale, le membre d’équipage technique est chargé de l’exécution correcte
    des tâches spécifiées dans le manuel d’exploitation, sous l’autorité du commandant de
    bord.

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2174

    Re: Assistant de vol

    Message  overlord le Jeu 17 Nov 2016 - 10:39

    copter a écrit:Imaginons que les ambulanciers SMUR arrivent à prendre la place des assistants de vol, quelle belle image vont il donner aux acteurs sociaux en mettant aux carreaux 150 assistants de vol !
    Peut être un peu d'angélisme ?
    Si c'est l'image qui importe dans notre société actuelle, à mon avis cela se saurait !
    Non, ce n'est pas l'image qui compte mais les finances disponibles, le reste ma foi, ne semble pas beaucoup intéresser nos nouveaux manager sociétaux

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2174

    Re: Assistant de vol

    Message  overlord le Jeu 17 Nov 2016 - 16:15

    AMARY a écrit:Bonsoir à tous, pour info vu sur AFASH Officiel Facebook:

    Je site:"  Depuis le premier janvier 2016, les MET ont pris la place de l'ambulancier afin de satisfaire la demande de l'aviation civile conformément à l’instruction (n°DGOS/R2/2015/333 du 10 novembre 2015.
    A Besançon comme dans d’autres hôpitaux, l’activité ambulancière est réduite (outre les sorties SMUR terrestres) à récupérer le patient sur l’héliport afin de l’emmener sur les services adaptés. A l’heure actuelle, plusieurs centres hospitaliers s’interrogent et travaillent sur la notion de rentabilité du MET. En exemple, le CHU de Besançon, afin de couvrir une période de 24 heures toute l’année, vient à utiliser 4,5 ETP, soit 8760 heures par an. Le temps de vol de l’hélicoptère étant au plus de 850 heures/an, les assistants de vol se retrouvent en situation d’inactivité de 7910 heures /an, alors que du personnel ambulancier, expérimenté est bloqué au sol en train d’attendre le retour de son équipe. De plus en plus d’hôpitaux ont décidé de former leur personnel ambulancier (agents déjà prévus dans le budget SMUR) afin de minimiser les coûts de leur CH, ces derniers étant déjà pour la plupart très endettés.
    Nous pouvons citer le CHU de Grenoble et le CH d’Aurillac qui ont informé l'ARS du surcoût que représentait l'emploi des MET alors que les ambulanciers SMUR pourraient remplir les missions dans le cadre de leur fonction, comme auparavant moyennant une formation relativement simple et accessible. D’autres CH sont également en réflexion sur ce sujet.
    Nous souhaitons continuer à être impliqués dans nos missions qu'elles soient aériennes ou terrestres. Ceci pourrait en outre permettre des économies non négligeables pour les hôpitaux.
    Il faudrait cela dit que tous les hôpitaux se mobilisent afin de dénoncer cette gabegie de moyens qui n’offrent en aucun cas une plus-value pour le patient. Nous pouvons vous envoyer nos modèles de lettre ainsi que tous les renseignements que nous avons en notre possession.

    Fin de sitation
    Il serait assez cocasse voire atypique qu'un mouvement d'ambulanciers arrive à faire passer le message que les docteurs et autres spécialistes n'ont pas pu vendre à leur ministère ?
    Mais pourquoi pas plus le temps avance plus on se rends compte de la situation réelle...

    Tac
    Découverte
    Découverte

    Localisation : Sud Ouest
    Date d'inscription : 23/09/2015
    Messages : 15

    Re: Assistant de vol

    Message  Tac le Jeu 17 Nov 2016 - 17:28

    C'est original, car sur le CHU où je suis basé, les ambulanciers n'ont jamais pris place dans la machine, la place vacante étant offerte, quand c'etait possible, à un interne qui dormait/faisait des photos /envoyait des sms (dixit mes pilotes)
    Et sur un CH voisin, les ambulanciers ne l'ont pas mal pris, tant que la plue value qu'ils apportaient était reprise par les TCM, en plus des fonctions en vol ainsi que la préparation/reconditionnement de la machine qui soulage le pilote.

    Mais bon, pour paraphraser un collègue, le disque est rayé et l'enregistrement tourne en boucle…

    Aéronautiquement.

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2174

    Re: Assistant de vol

    Message  overlord le Jeu 17 Nov 2016 - 17:54

    Tac a écrit:tant que la plue value qu'ils apportaient était reprise par les TCM, en plus des fonctions en vol ainsi que la préparation/reconditionnement de la machine qui soulage le pilote.
    Ce n'est pas la question qui est posée que ce soit un ambulancier un infirmier ou un homme de l'exploitant le reconditionnement de la machine est fait tout aussi bien et ce n'est pas le temps que cela prends.
    A noter que sur site ce sont les équipes médicales qui reconditionnent le matériel médical et aussi lorsqu'il y a des "débordements" du patient.. ce n'est pas, initialement au TCM de nettoyer ni reconditionner le matériel médical...
    Off course...
    Donc, le problème se situe au niveau du moment ou la machine est posées l’infirmier ou l'ambulancier à une occupation il peut être utile, celui de l'exploitant n'en a plus il attend !
    Disons que si on se paye le luxe d'avoir deux mains supplémentaires pour faire ce qui était déjà fait avant sans pouvoir s’investir ailleurs par faute de qualification c'est çà le sujet et rien d'autre.
    Je ne parle même pas de la partie aéro ou là évidement l’intérêt est plus que discutable, mais seulement sur la partie au sol ou là, selon l'HéliSmur, soyons honnêtes, il n'y a pas non plus foison de tâches...
    Bref, il y a a moyen de faire aussi bien avec ce qui existe déjà...

    Mrbenaero
    Membre actif
    Membre actif

    Localisation : Vendée
    Date d'inscription : 08/10/2015
    Messages : 68

    Re: Assistant de vol

    Message  Mrbenaero le Ven 18 Nov 2016 - 11:04


    Il serait assez cocasse voire atypique qu'un mouvement d'ambulanciers arrive à faire passer le message que les docteurs et autres spécialistes n'ont pas pu vendre à leur ministère ?
    Mais pourquoi pas plus le temps avance plus on se rends compte de la situation réelle...

    On? Merci de parler pour toi. Il me semble pouvoir dire sans me tromper que beaucoup ne partagent tes points de vue. En plus de cela, en disant JE, cela te fait conjuguer RENDS correctement.

    Mrbenaero
    Membre actif
    Membre actif

    Localisation : Vendée
    Date d'inscription : 08/10/2015
    Messages : 68

    Re: Assistant de vol

    Message  Mrbenaero le Ven 18 Nov 2016 - 11:06

    A noter que sur site ce sont les équipes médicales qui reconditionnent le matériel médical et aussi lorsqu'il y a des "débordements" du patient.. ce n'est pas, initialement au TCM de nettoyer ni reconditionner le matériel médical...

    Je te rejoins sur ce point.

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2174

    Re: Assistant de vol

    Message  overlord le Ven 18 Nov 2016 - 12:02

    Il me semble pouvoir dire sans me tromper que beaucoup ne partagent tes points de vue
    çà, c'est toi qui le dis, çà reste largement à voir !
    Mais quel relation avec le problème qu'expose AMARY ?

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2174

    Re: Assistant de vol

    Message  overlord le Sam 19 Nov 2016 - 11:44

    copter a écrit:C'est vraiment mal connaître le sujet !!!!!!
    Ben non pas vraiment AMARY est au contraire bien dans le sujet, pas le tiens c'est sur, mais celui de ceux qui commandent les HéliSmur...
    Il suffit de lire l'excellent et très récent rapport, pragmatique, honnête et documenté et sans parti pris aucun...
    Il me conforte dans mon idée première et je n'y suis pour rien, comme quoi !çà bouge...
    La proposition d'utiliser du personnel hospitalier comme TCM conformément à ce qui avait été proposé au rapport Aubas  revient à comprendre que la réalité de terrain semble devenir, au fil du temps, plus prépondérante que les dogmatismes exprimés lors de ce groupe de travail Aubas.

    République Française revue de dépense MAI 2016
    Rapport de dépenses Mai 2016, Les hélicoptères du service public
    Par  lettre  en  date  du 27 janvier 2016,  le  ministre  des  finances  et  des  comptes  publics,  le
    ministre de la défense, la ministre des affaires sociales et de la santé, le ministre de l’intérieur et le
    secrétaire  d’État  au  budget  ont  confié  au  contrôle  général  économique  et  financier  (CGEFi),  au contrôle  général  des  armées  (CGA),  à  l’inspection  générale  des  affaires  sociales  (IGAS)  et  à
    l’inspection générale de l’administration (IGA), une mission relative à la mutualisation des flottes
    d’hélicoptères.  
    Recommandation n°19 :   Créer  un  groupement  aérien  unique  rattaché  au  ministre  de
    l’intérieur,  regroupant  les  moyens  aériens  (hélicoptères,  drones,  avions  légers  dronisables,
    avions de la PAF) utilisés pour des missions de sécurité intérieure, en y associant les Douanes.  
    En conclusion, les propositions de la mission visent à réunir les conditions d’une meilleure
    maîtrise  de la  dépense  dans  un  contexte  où  les  besoins  apparaissent croissants.  En  effet, pour les secours à personne et l’aide médicale urgente, les hélicoptères sont de plus en plus sollicités, tandis que  pour  les  missions  de  sécurité  publique  le  risque  d’investissements  non  coordonnés  dans  les autres moyens aériens à faible rayon d'action est avéré.  
    L’optimisation  des  implantations  et  le  redimensionnement  des  flottes  d’hélicoptères  qui
    pourraient en résulter constituent des pistes potentielles d’économies à moyen terme, de même que la mutualisation accrue de la maintenance et de la formation.
    En termes d’économies directes, il faut souligner l’impact important de la proposition relative
    aux assistants de vol, qui générerait une économie annuelle à terme d’environ 8 millions d’euros par
    rapport  à  la  situation  actuelle,  l’impact  potentiel  d’une  rationalisation  des  marchés,  qu’on  peut estimer à environ 5 millions d’euros, et la piste du passage de quelques HéliSMUR du régime H24 au régime H14, qui représente une économie de l’ordre de 0,4 M€ par an pour chaque site.
    2.3.2.3  Prévoir  la  possibilité  d’intégrer  l’ambulancier  attaché  à  l’équipe  médicale
    comme assistant de vol

    Recommandation n°13 :  Recourir aux ambulanciers du SMUR comme assistants de vol
    ect etc....

    Mrbenaero
    Membre actif
    Membre actif

    Localisation : Vendée
    Date d'inscription : 08/10/2015
    Messages : 68

    Re: Assistant de vol

    Message  Mrbenaero le Sam 19 Nov 2016 - 13:44

    overlord a écrit:
    copter a écrit:C'est vraiment mal connaître le sujet !!!!!!
    Ben non pas vraiment AMARY est au contraire bien dans le sujet, pas le tiens c'est sur, mais celui de ceux qui commandent les HéliSmur...
    Il suffit de lire l'excellent et très récent rapport, pragmatique, honnête et documenté et sans parti pris aucun...
    Il me conforte dans mon idée première et je n'y suis pour rien, comme quoi !çà bouge...
    La proposition d'utiliser du personnel hospitalier comme TCM conformément à ce qui avait été proposé au rapport Aubas  revient à comprendre que la réalité de terrain semble devenir, au fil du temps, plus prépondérante que les dogmatismes exprimés lors de ce groupe de travail Aubas.

    République Française revue de dépense MAI 2016
    Rapport de dépenses Mai 2016, Les hélicoptères du service public
    Par  lettre  en  date  du 27 janvier 2016,  le  ministre  des  finances  et  des  comptes  publics,  le
    ministre de la défense, la ministre des affaires sociales et de la santé, le ministre de l’intérieur et le
    secrétaire  d’État  au  budget  ont  confié  au  contrôle  général  économique  et  financier  (CGEFi),  au contrôle  général  des  armées  (CGA),  à  l’inspection  générale  des  affaires  sociales  (IGAS)  et  à
    l’inspection générale de l’administration (IGA), une mission relative à la mutualisation des flottes
    d’hélicoptères.  
    Recommandation n°19 :   Créer  un  groupement  aérien  unique  rattaché  au  ministre  de
    l’intérieur,  regroupant  les  moyens  aériens  (hélicoptères,  drones,  avions  légers  dronisables,
    avions de la PAF) utilisés pour des missions de sécurité intérieure, en y associant les Douanes.  
    En conclusion, les propositions de la mission visent à réunir les conditions d’une meilleure
    maîtrise  de la  dépense  dans  un  contexte  où  les  besoins  apparaissent croissants.  En  effet, pour les secours à personne et l’aide médicale urgente, les hélicoptères sont de plus en plus sollicités, tandis que  pour  les  missions  de  sécurité  publique  le  risque  d’investissements  non  coordonnés  dans  les autres moyens aériens à faible rayon d'action est avéré.  
    L’optimisation  des  implantations  et  le  redimensionnement  des  flottes  d’hélicoptères  qui
    pourraient en résulter constituent des pistes potentielles d’économies à moyen terme, de même que la mutualisation accrue de la maintenance et de la formation.
    En termes d’économies directes, il faut souligner l’impact important de la proposition relative
    aux assistants de vol, qui générerait une économie annuelle à terme d’environ 8 millions d’euros par
    rapport  à  la  situation  actuelle,  l’impact  potentiel  d’une  rationalisation  des  marchés,  qu’on  peut estimer à environ 5 millions d’euros, et la piste du passage de quelques HéliSMUR du régime H24 au régime H14, qui représente une économie de l’ordre de 0,4 M€ par an pour chaque site.
    2.3.2.3  Prévoir  la  possibilité  d’intégrer  l’ambulancier  attaché  à  l’équipe  médicale
    comme assistant de vol

    Recommandation n°13 :  Recourir aux ambulanciers du SMUR comme assistants de vol
    ect etc....

    Dès lors que "ceux qui commandent l'hélismur" abondent en ton sens cela devient évident de citer et saluer ce genre de discours. Personnellement, je suis à 200% d'accord, la solution des TCM était la pire mais il est trop tard pour faire ce genre de remarque et le répéter à chaque instant est bien inutile. Maintenant il y a des mecs dont c'est le métier donc on fait quoi?!? On leur dit ciao, voilà 500 euros de primes de licenciement et on remet les ambulanciers? Cette solution n'est pas viable on le sait, elle a été dénoncé: entre ceux qui envoient des sms ou font des photos et les samu qui ne veulent pas les envoyer (oui oui il y en a), répondre à la réglementation ne sera pas plus évident.

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2174

    Re: Assistant de vol

    Message  overlord le Sam 19 Nov 2016 - 15:16

    Mrbenaero a écrit:/// je suis à 200% d'accord, la solution des TCM était la pire mais il est trop tard pour faire ce genre de remarque et le répéter à chaque instant est bien inutile. Maintenant il y a des mecs dont c'est le métier donc on fait quoi///
    Remarquons que c'est un rapport interministériel et je pense qu'il faut d'abord le lire et voir qui est dans la boucle avant de peser ce genre de considération...
    Maintenant ce qui est possible ou pas pour l’administration ce n'est pas le sujet, le sujet c'est l’entête du rapport  "revue de dépenses"
    Quant à la fameuse option C je ne vois pas qui peut l’empêcher ou l'interdire, dès lors qu'elle reste réglementaire ?
    Enfin, je ne vois rien d'incongru à commenter le contenu de ce rapport interministériel sauf si, bien sûr nous serions ici, en le matière dans une sorte de pensée unique ?
    Le fait est que le sujet loin d'être évacué est toujours sur la table et que cela semble remonter de services médicaux qui se satisfaisaient, semble-t-il, mieux des possibilités antérieures de l'HéliSmur que celle actuelles...
    Et on ne peut s'interdire d'en parler...

    copter
    Membre suractif
    Membre suractif

    Date d'inscription : 01/11/2009
    Messages : 1301

    Re: Assistant de vol

    Message  copter le Sam 19 Nov 2016 - 15:48

    Quand on voit qui a participé au rapport, on comprend rapidement pourquoi l'option de l'ambulancier est choisie.
    C'est bizarre qu'ils ne parlent pas des raisons pour lesquelles l'option du personnel hospitalier n'a pas été retenue. !!!!!!!!!
    Le lien internet du rapport: http://www.performance-publique.budget.gouv.fr/sites/performance_publique/files/files/documents/finances_publiques/revues_depenses/2016/RD2016_helicopteres.pdf

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2174

    Re: Assistant de vol

    Message  overlord le Sam 19 Nov 2016 - 16:18

    copter a écrit:Quand on voit qui a participé au rapport, on comprend rapidement pourquoi l'option de l'ambulancier est choisie.
    C'est bizarre qu'ils ne parlent pas des raisons pour lesquelles l'option du personnel hospitalier n'a pas été retenue. !!!!!!!!!
    Le lien internet du rapport: http://www.performance-publique.budget.gouv.fr/sites/performance_publique/files/files/documents/finances_publiques/revues_depenses/2016/RD2016_helicopteres.pdf
    Non elle n'est pas choisie elle est simplement évoquée comme une option du rapport Aubas non retenue pour des raisons dogmatiques syndicales et non inhérentes à l'efficience du transport sanitaire
    Au passage on voit aussi que la protection civile et la gendarmerie ramassent un peu !
    Que le déploiement des hélicoptères notamment sud est est tout à fait saisissant
    Que par exemple rénover les 145 T1 de la PC est idiot çà coule de source..
    etc etc...
    Mais c'est un rapport à la demande des finances publiques donc c'est celui qui paye qui le demande, voila..
    Très intéressant à lire et on voit bien que çà peu bouger vu que cela coûte cher et que les budgets, d'évidence sont de plus en plus serrés.
    C'est en gros la réalité du terrain et je ne vois pas de vraie coquille sur le canevas qui est présenté.
    L'option "C", la fameuse, qui a pourtant bien été évoquée lors du rapport Aubas a été évacuée, me semble-t-il mais je peux me tromper, à cause de la CGT, mais en aucun cas, ni interdite, ni impossible.
    Son seul défaut est d'être, et de loin, la meilleure solution en termes de budget et de souplesse d'emploi...
    Rappelons que l'Air-Ops n'impose aucune qualification aéronautique pour le TCM...
    On peut aussi se demander pourquoi un rapport datant de mai 2016 ne sort que maintenant ????
    Enfin, il est là, donc à diffuser sans modération

    A suivre...

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2174

    Re: Assistant de vol

    Message  overlord le Sam 19 Nov 2016 - 16:20

    copter a écrit:Quand on voit qui a participé au rapport, on comprend rapidement pourquoi l'option de l'ambulancier est choisie.
    Quant on voit qui à participé au rapport Aubas on comprends également pourquoi l'option ambulancier à été évacuée...

    karl40
    Se lance dans la discussion
    Se lance dans la discussion

    Localisation : le Sud
    Date d'inscription : 17/08/2012
    Messages : 48

    Re: Assistant de vol

    Message  karl40 le Sam 19 Nov 2016 - 16:57

    "n'est pas, initialement au TCM de nettoyer ni reconditionner le matériel médical"

    certe, pourtant la encore pour l'ambulancier smur c'est le quotidien bounce reconditionner son Umh après chaque intervention (avec l'Ide pour sa partie stock de médicaments, seringues...)
    et son module 2 de la fae smur : "Appliquer les principes de décontamination et de désinfection des éléments de la cellule sanitaire, appliquer les différentes techniques de protection du patient et du personnel en fonction des pathologies rencontrées, appliquer les règles d’hygiène, pour l'Ade smur lui-même et son unité mobile hospitalière, le patient, son entourage et tout membre de l’équipe, appliquer les différentes techniques de traitement des déchets) sont la pour le rappeler cyclops

    mais suis je objectif Cool

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2174

    Re: Assistant de vol

    Message  overlord le Sam 19 Nov 2016 - 17:35

    karl40 a écrit:"n'est pas, initialement au TCM de nettoyer ni reconditionner le matériel médical"
    certe, pourtant la encore pour l'ambulancier smur c'est le quotidien  bounce reconditionner son Umh après chaque intervention (avec l'Ide pour sa partie stock de médicaments, seringues...)
    et son module 2 de la fae smur : "Appliquer les principes de décontamination et de désinfection des éléments de la cellule sanitaire, appliquer  les  différentes techniques de  protection  du  patient  et  du  personnel  en  fonction  des pathologies rencontrées, appliquer les règles d’hygiène, pour l'Ade smur lui-même et son unité mobile hospitalière, le patient, son entourage et tout membre de l’équipe, appliquer les différentes techniques de traitement des déchets) sont la pour le rappeler cyclops
    mais suis je objectif Cool
    C'est bien çà, c'est aussi pour cette simple et logique raison que le personnel médical du Smur avait été préféré à un autre !
    Le médical en question peut sans aucun problème assurer la fonction de TCM en vol, et c'est bien le propos de AMARY, il y a sur emploi et en fonction des Smur, lorsque l'un vol l'autre ne peut rien faire et lorsque celui qui doit voler ne vole pas ou plus il ne peut non plus rien faire de paramédical !
    Cette quadrature du cercle a été évacuée pour des raisons de corporatisme, certes, mais elle n'échappe pas au trésorier payeur !
    C'est quand même, admettons le, une logique médical simple et un argumentaire qui n'est pas opposable à l'exigence réglementaire.

    GDN21
    Membre très actif
    Membre très actif

    Localisation : DIJON-LONGVIC
    Date d'inscription : 04/11/2015
    Messages : 156

    Re: Assistant de vol

    Message  GDN21 le Sam 19 Nov 2016 - 17:43

    Oui enfin je ne sais pas où il faut faire le plus des économies entre salaires des pilotes SecCiv et celui des assistants de vol...
    Ils volent 2X moins que vous et gagnent 2X plus.

    Contenu sponsorisé

    Re: Assistant de vol

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 5:59


      La date/heure actuelle est Jeu 8 Déc 2016 - 5:59