S.M.U.H. Service Médical d'Urgence par Hélicoptère

Forum de discussion des acteurs du SMUH


    Volons heureux, volons à deux : conclusion ?

    Partagez

    BSR 51
    Découverte
    Découverte

    Localisation : 51430 Tinqueux
    Date d'inscription : 13/12/2009
    Messages : 12

    Volons heureux, volons à deux : conclusion ?

    Message  BSR 51 le Ven 12 Fév 2010 - 22:05

    Rappel du premier message :

    Bonsoir à Toutes et à Tous,

    Lors de la séance du 11 de ce mois au siège de la DGAC de la commission sur l'expérimentation de couloir IFR et procédures PinS pour des opérations SMUH, voici les conclusions sur le statut du HEMS crew member.

    2012 est proche et la JAR OPS 3 sera applicable en France. Le membre d'équipage sera obligatoire en SMUH. Il n'y aura plus de dérogation et la fin de service des AS 355.

    Conformément à l'EASA, le HEMS crew membe est un PNT.

    Toute personne (jeune ou vieux pilote, mécanicien, infirmier, boucher, boulanger, blonde ou brune, etc) peut être HEMS crew member à condition d'avoir reçu la formation de l'EASA NPA 2009. Cela à la charge des employeurs avec un contrôle annuel.

    Trois possibilités possibles pour l'équipage :

    1 Pilote CdB + 1 HEMS :
    Pour un HEMS jeune pilote, les heures de vol seront comptabilisées en heure membre d'équipage et non en heure pilote.
    1 CdB + 1 copilote :
    Même si l'appareil possède moins de 9 places, le CdB doit être ATPL complet et le copilote ATPL théorique.
    1 CdB + 1 superviseur CdB :
    Pas d'ATPL.

    Le SNEH est favorable au copilote. Le CdB étant payé au salaire minimum de la CCN n° 3288, le copilote sera forcément en dessous du salaire minimum (impensable pour moi).

    Lors de cette même séance, il a été demandé à la DGAC l'homologation d'un système téléphonique GSM afin de permettre au médecin de rester en liaison avec sa régulation.

    L'avenir du SMUH se fera avec l'IFR basse altitude (2.000, 3.000 ft), avec ou sans couloirs réservés mais avec approche à vue (limite 500 ft). Les appareils devront être équipé d'un PA 3 ou 4 axes. Le SAF est demandeur pour une procédure IFR en sauvetage en montagne pour descendre la vallée d'Albertville. Déjà la Sécurité Civile opère en SMUH IFR sur des hélistations et NHV sur des aérodromes.

    Aéronautiquement

    vanhoute
    Admin
    Admin

    Date d'inscription : 25/10/2009
    Messages : 2119

    Re: Volons heureux, volons à deux : conclusion ?

    Message  vanhoute le Ven 30 Déc 2011 - 8:06

    overlord a écrit:De mon point de vue, l’ajout d’un membre d’équipage dans l’état actuel des choses et du transport inter hospitalier par les hélicoptères Hélismur est un pis-aller !
    [...]
    Effectivement, c'est ton point de vue. Pas forcément celui des autres pilotes en SAMU.
    Personnellement, j'aimerai bien avoir quelqu'un pour faire embarquer et débarquer les équipes lors de primaires ou pour me guider sur certaines primaires ou bien gérer la radio lorsque j'ai trois organismes différents à contacter en même temps (oui, cela m'arrive régulièrement).
    Bien sûr, je n'ai besoin de personne pour faire un transfert de A à B, fait 50 fois dans l'année. Sauf le jour où je pourrais enfin le faire en JVN...
    Je suis d'accord pour dire qu'un équipage d'avion de ligne (Commandant de bord et Copilote) c'est techniquement inutile (je ne parle pas de faire voler les plus jeunes) mais j'aimerai bien un mécano qui peut vérifier un suintement ou une panne mineure lorsque je suis posé dans mon champ, stade ou sur autoroute et me rassurer sur la suite de la mission.
    Et enfin, je préfère avoir en place gauche quelqu'un d'utile aéronautiquement parlant (mécano, assistant de vol ou pilote) plutôt qu'un stagiaire médical qui profite du paysage ou s'endort et ne sert à rien non plus à la médicalisation de l'hélico. Parce que les hôpitaux savent compter : y'a 3 places de libres ? Alors on met trois personnes...

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2176

    Re: Volons heureux, volons à deux : conclusion ?

    Message  overlord le Ven 30 Déc 2011 - 11:23

    vanhoute a écrit:Effectivement, c'est ton point de vue. Pas forcément celui des autres pilotes en SAMU.
    Personnellement, j'aimerai bien avoir quelqu'un pour faire embarquer et débarquer les équipes lors de primaires ou pour me guider sur certaines primaires ou bien gérer la radio lorsque j'ai trois organismes différents à contacter en même temps (oui, cela m'arrive régulièrement).
    Bien sûr, je n'ai besoin de personne pour faire un transfert de A à B, fait 50 fois dans l'année. Sauf le jour où je pourrais enfin le faire en JVN...
    Je suis d'accord pour dire qu'un équipage d'avion de ligne (Commandant de bord et Copilote) c'est techniquement inutile (je ne parle pas de faire voler les plus jeunes) mais j'aimerai bien un mécano qui peut vérifier un suintement ou une panne mineure lorsque je suis posé dans mon champ, stade ou sur autoroute et me rassurer sur la suite de la mission.
    Et enfin, je préfère avoir en place gauche quelqu'un d'utile aéronautiquement parlant (mécano, assistant de vol ou pilote) plutôt qu'un stagiaire médical qui profite du paysage ou s'endort et ne sert à rien non plus à la médicalisation de l'hélico. Parce que les hôpitaux savent compter : y'a 3 places de libres ? Alors on met trois personnes...

    Oui effectivement c'est mon point de vue et c'est tout l’intérêt d'un Forum pour pouvoir l'exposer.
    Pour faire une parabole, si les SAMU qui possèdent un hélico ne saisissement pas qu’il vaut mieux avoir du pétrole à la place de l’auxiliaire sanitaire qui ne sert en gros à ren d’autre que de se faire transporter, je trouve aussi cela assez désolant !
    Il n’y a pas très longtemps, sur l’autoroute A10, je suis poser, mais l’accident nécessite un deuxième hélico assez proche.
    Mon patient étant déjà embarqué, il a fallu les roquer, car le deuxième hélico n’avait pas assez de pétrole pour faire un l’aller-retour sur Paris à cause précisément du troisième sac du troisième homme médical qui obère significativement le carburant à bord.
    Quand on en arrive là, avec ces machines ou la place et la masse d’emport du carburant est assez limite compte tenu du poids de matériel médical embarqué, on peut aussi se dire qu’il n’y a pas un choix judicieux.
    C’est aussi mon point de vue et cela en dit long sur le raisonnement tactique pour maintenir la plus grande distance franchissable surtout lorsque l’on a le carburant sur site !
    Pour ma part, je ne prends pas de stagiaire en primaire, c’est inutile, ça peut éviter de se mettre limite masse si l’intervention est proche, question de bon sens.
    Je remarque aussi que nous ne sommes quasiment jamais seuls sur les interventions dites improprement ‘’primaires’’. Il y a toujours soit, les pompiers, le Smur ou la gendarmerie. D’expliquer qu’il faut deux bras de plus pour faire la même chose m’apparaît comme assez suspicieux.
    Pour le transport inter hospitalier c’est du coup totalement inutile.
    Cette affaire, sans évoquer le changement de l’appareil, me semble assez mal embouchée, pour ce qui concerne l’efficacité réelle de la mesure, j’entends bien celle du terrain et non pas celle des conciliabules administratifs juridictionnels.
    Le reste n’étant à mon sens, que de la gesticulation !
    Si on s'amuse à faire un sondage sur l'avis des pilotes actuels de l'application de cette mesure, tout en gardant les machines actuelles, il pourrait y avoir des surprises ?
    je ne suis pas si persuadé que cela, que bon nombres ne soient pas du même avis que moi, mais c'est aussi possible...

    vanhoute
    Admin
    Admin

    Date d'inscription : 25/10/2009
    Messages : 2119

    Re: Volons heureux, volons à deux : conclusion ?

    Message  vanhoute le Ven 30 Déc 2011 - 12:44

    overlord a écrit:
    Oui effectivement c'est mon point de vue et c'est tout l’intérêt d'un Forum pour pouvoir l'exposer.
    [...]
    Si on s'amuse à faire un sondage sur l'avis des pilotes actuels de l'application de cette mesure, tout en gardant les machines actuelles, il pourrait y avoir des surprises ?
    je ne suis pas si persuadé que cela, que bon nombres ne soient pas du même avis que moi, mais c'est aussi possible...
    Tu as tout à fait raison sur ces points !


    _________________________________________________
    Administrateur et Webmaster smuh.fr

    Capitaine flamme
    Membre suractif
    Membre suractif

    Date d'inscription : 07/11/2009
    Messages : 1119

    Re: Volons heureux, volons à deux : conclusion ?

    Message  Capitaine flamme le Sam 31 Déc 2011 - 13:32

    Parce que les hôpitaux savent compter : y'a 3 places de libres ? Alors on met trois personnes

    Oui je suis d accord la dessus ! Laughing ......

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2176

    Re: Volons heureux, volons à deux : conclusion ?

    Message  overlord le Sam 31 Déc 2011 - 15:09

    Capitaine flamme a écrit:
    Parce que les hôpitaux savent compter : y'a 3 places de libres ? Alors on met trois personnes

    Oui je suis d accord la dessus ! Laughing ......

    C’est clair et aussi facile à comprendre que deux et deux font quatre !
    Avec la réduction d’autonomie, la ridicule quantité d’automate carburant H24, l’échec patent de la livraison de kérosène entre Helismur, on ne va pas aller bien loin, notamment de nuit.
    Si on ne change pas de machine vers la gamme des 4 tonnes, cela va donner l’inverse, on va en faire moins pour plus cher !
    Là on verra bien, comment les hôpitaux vont le prendre en ces temps de comptage des devises ?
    À force de vouloir tout faire sans y mettre les moyens ou en tout cas raisonner sur l’adéquation des moyens, on va finir par se retrouver une main devant une main derrière !
    La question, c’est : « Que veut'on pour le transport sanitaire en France ? et qui paye ?».
    Le reste, c’est un peu de la littérature !


    hub_40
    Membre très actif
    Membre très actif

    Date d'inscription : 08/04/2011
    Messages : 335

    Re: Volons heureux, volons à deux : conclusion ?

    Message  hub_40 le Sam 31 Déc 2011 - 19:45

    Je suis d'accord avec Overlord...
    Dans mon SAMU nous posons régulièrement au dessus de 3000 ou 4000 ft.
    En été quand il fait plus de 30°C je ne prend jamais d'interne.
    Si on nous impose quelqu'un à gauche ça voudra dire qu'il faudra "s'assoir" sur 90kg de kéro donc partir sur des primaires avec "seulement" 200 kg pour respecter la CP1... soit 1 h d'autonomie.
    Donc la galère quand il faut évacuer quelqu'un assez loin...
    La règlementation nous permettra elle de ne pas l'emporter pour des raisons de kéro ?
    Faire à 2 ce qui marche depuis 20 ans à 1 me parait inadapté sans nouveautés (JVN, IFR...)
    C'est mon point de vue.

    Comme dit Overlord, un petit sondage serait interessant.
    Qu'en penses tu Mathieu ?

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2176

    Re: Volons heureux, volons à deux : conclusion ?

    Message  overlord le Sam 31 Déc 2011 - 22:45

    hub_40 a écrit:Je suis d'accord avec Overlord...
    Dans mon SAMU nous posons régulièrement au dessus de 3000 ou 4000 ft.
    En été quand il fait plus de 30°C je ne prend jamais d'interne.
    Si on nous impose quelqu'un à gauche ça voudra dire qu'il faudra "s'assoir" sur 90kg de kéro donc partir sur des primaires avec "seulement" 200 kg pour respecter la CP1... soit 1 h d'autonomie.
    Donc la galère quand il faut évacuer quelqu'un assez loin...
    La règlementation nous permettra elle de ne pas l'emporter pour des raisons de kéro ?
    Faire à 2 ce qui marche depuis 20 ans à 1 me parait inadapté sans nouveautés (JVN, IFR...)
    C'est mon point de vue.
    Comme dit Overlord, un petit sondage serait interessant.
    Qu'en penses tu Mathieu ?

    L’altitude est effectivement une autre cerise sur le gâteau avec la température en été !
    Au final, dans le genre éternel recommencement, une bonne vielle Alouette III aura un rendement bien supérieur avec la même charge à bord, un comble ou la quadrature du cercle au choix !
    Ce qui est sûr, c’est que les lignes doivent bouger, sinon, c’est le ridicule qui nous guette, en matière de prestation eut égard au nouveau coût d’exploitation..
    Il faut passer sur EC 146, A 109 S, ou autres machines équivalentes.
    La première urgence est de sortir le plus rapidement du transport public, règle totalement inadaptée à ce métier. Ce copier collé du transport commercial est proprement sidérant !
    Réfléchir à une règle propre au transport sanitaire n’est pas si compliqué, on prend ce qui est intéressant, on enlève ce qui est antinomique, extravagant et non applicable !
    Vous allez me dire que le chantier est assez balaise, mais les politiques nous disent que c’est le moment de changer, alors changeons !
    Moi, les stagiaires, je vais en prendre de moins en moins, les appareils sont déjà bien trop chargés comme cela, sécurité d'abord, plus léger, meilleures chances, simple, pas cher, efficace, facile !
    Bonne année quand même…

    vanhoute
    Admin
    Admin

    Date d'inscription : 25/10/2009
    Messages : 2119

    Re: Volons heureux, volons à deux : conclusion ?

    Message  vanhoute le Dim 1 Jan 2012 - 13:06

    hub_40 a écrit:
    Comme dit Overlord, un petit sondage serait interessant.
    Qu'en penses tu Mathieu ?
    N'importe quel membre de ce forum peut le lancer, je ne suis que le modérateur...

    overlord a écrit:
    Ce qui est sûr, c’est que les lignes doivent bouger, sinon, c’est le ridicule qui nous guette, en matière de prestation eut égard au nouveau coût d’exploitation..
    Il faut passer sur EC 146, A 109 S, ou autres machines équivalentes.
    La première urgence est de sortir le plus rapidement du transport public, règle totalement inadaptée à ce métier. Ce copier collé du transport commercial est proprement sidérant !
    Réfléchir à une règle propre au transport sanitaire n’est pas si compliqué, on prend ce qui est intéressant, on enlève ce qui est antinomique, extravagant et non applicable !
    Vous allez me dire que le chantier est assez balaise, mais les politiques nous disent que c’est le moment de changer, alors changeons !
    Moi, les stagiaires, je vais en prendre de moins en moins, les appareils sont déjà bien trop chargés comme cela, sécurité d'abord, plus léger, meilleures chances, simple, pas cher, efficace, facile !
    Bonne année quand même…
    Certaines compagnie achète aujourd'hui des EC135T2+, un hasard ?
    Pour la réglementation, c'est sûr que c'est ce qui nous pénalise le plus. Il serait intéressant de savoir si le SMUH (HEMS) est intégré dans le TP dans les autres pays d'europe et quel serait les avantages et inconvénient du TA.


    _________________________________________________
    Administrateur et Webmaster smuh.fr

    Contenu sponsorisé

    Re: Volons heureux, volons à deux : conclusion ?

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 16:37


      La date/heure actuelle est Sam 10 Déc 2016 - 16:37