S.M.U.H. Service Médical d'Urgence par Hélicoptère

Forum de discussion des acteurs du SMUH


    Les assistants de vol en péril à Dijon

    Partagez

    Sondage

    Et vous vous allez les suivre ?

    [ 15 ]
    100% [100%] 
    [ 0 ]
    0% [0%] 

    Total des votes: 15
    avatar
    GDN21
    Membre très actif
    Membre très actif

    Localisation : DIJON-LONGVIC
    Date d'inscription : 04/11/2015
    Messages : 250

    Les assistants de vol en péril à Dijon

    Message  GDN21 le Lun 13 Fév 2017 - 16:01


    GDN21
    Membre très actif
    Membre très actif

    Date d'inscription : 04/11/2015
    Messages : 250

    Re: Les assistants de vol en péril à Dijon

    Message  GDN21 le Lun 27 Fév 2017 - 6:45

    Le livre blanc moi Rolling Eyes
    Je raisonne plus basique je ne suis qu'assistant de vol...si les 2 font 2 sorties par jour en moyenne j'estime qu'il y en a besoin
    avatar
    copter
    Membre suractif
    Membre suractif

    Date d'inscription : 01/11/2009
    Messages : 1471

    Re: Les assistants de vol en péril à Dijon

    Message  copter le Lun 27 Fév 2017 - 8:51

    GDN21 a écrit:Le livre blanc moi Rolling Eyes
    Je raisonne plus basique je ne suis qu'assistant de vol...si les 2 font 2 sorties par jour en moyenne j'estime qu'il y en a besoin

    Je ne suis pas entièrement d'accord avec toi. Je connais des SAMU qui font du chiffre pour faire du chiffre, alors qu'ils pourraient y avoir d'autres alternatives. Une fois qu'un hélicoptère est installé, on créait le besoin.
    Quand on connait l'historique de l'hélicoptère du SAMU 71, on peut se poser la question sur son utilité !!!!!!

    Le problème n'est pas là, mais sur l'avenir des assistants de vol.
    avatar
    GDN21
    Membre très actif
    Membre très actif

    Localisation : DIJON-LONGVIC
    Date d'inscription : 04/11/2015
    Messages : 250

    Re: Les assistants de vol en péril à Dijon

    Message  GDN21 le Lun 27 Fév 2017 - 9:02

    Là tu connais plus que moi
    Quoique connaissant les 2 villes elles sont en compétition permanente
    avatar
    Zonzo-BZH
    Premiers pas
    Premiers pas

    Localisation : Brest
    Date d'inscription : 12/02/2017
    Messages : 6

    Re: Les assistants de vol en péril à Dijon

    Message  Zonzo-BZH le Lun 27 Fév 2017 - 12:00

    overlord a écrit:
    Zonzo-BZH a écrit:Au final nous sommes tous victimes d'une situation politico-financière de pacotille et je rappelle simplement au CDB qui l'ont oublié que, sans avancer de la situation sociale et pécuniaire du TCM il n' y aura pas d'évolution dans celle des pilotes, si vous voyez ce que je veux dire.
    je pense que tu n'a pas bien compris dans milieu tu évolue désormais et la rémunération des pilotes est réglées par une grille de salaire indiciaire intégrant l'ancienneté et régalienne.
    Voila, reporte toi au post de Hellcopter pour, peut être mieux jauger de la situation.
    Vous aurez le temps d'en débattre au mois d'avril, ou c'est bien connu, "en avril ne te découvre pas d'un fil..."

    Je ne fais que reformuler ce qui vous a été dit lors de vos précédents ECP  Wink

    copter a écrit:Effectivement il y a une grille indiciaire, SAUF, qu'il n'y a pas eu de revalorisation depuis pas mal d'années alors que logiquement il devrait en avoir une en fonction de l'indice du coût de la vie. Notre rémunération a été bloquée afin de pouvoir négocier le salaire des TCM, et que les coûts des appels d'offre n'augmentent pas trop avec l'arrivée des TCM.
    Maintenant il serait temps d'établir une CCN pour les TCM, et que l'on reparle également de la revalorisation des salaires des pilotes, qui je rappelle ont une responsabilité supplémentaire avec l'arrivée des TCM. Et cela se paye !!!!!!!!


    C'est exactement la ou je voulais en venir  cheers
    avatar
    Zonzo-BZH
    Premiers pas
    Premiers pas

    Localisation : Brest
    Date d'inscription : 12/02/2017
    Messages : 6

    Re: Les assistants de vol en péril à Dijon

    Message  Zonzo-BZH le Lun 27 Fév 2017 - 12:14

    GDN21 a écrit:Feu ! J'ai des palettes à la maison !
    On prend des chipos ou des merguez ?
    Les merguez c'est mieux non ça fait de la fumée.
    Par contre on arrache pas de chemises hein ! Ça passe pas

    N'oublie pas les chips, sauce béarnaise pour moi cyclops
    Je dois avoir quelques pneus également Laughing
    avatar
    vanhoute
    Admin
    Admin

    Date d'inscription : 25/10/2009
    Messages : 2194

    Re: Les assistants de vol en péril à Dijon

    Message  vanhoute le Lun 27 Fév 2017 - 13:32

    [MODERATION] Ca serait bien que certains d'entre vous lisent ce post :
    http://smuh.forumdediscussions.com/t1215-citations-mode-d-emploi-et-erreurs-courantes

    J'en ai un peu marre de repasser derrière vous pour corriger les citations qui sont incompréhensibles...

    Merci.


    _________________________________________________
    Administrateur et Webmaster smuh.fr
    avatar
    vanhoute
    Admin
    Admin

    Date d'inscription : 25/10/2009
    Messages : 2194

    Re: Les assistants de vol en péril à Dijon

    Message  vanhoute le Lun 27 Fév 2017 - 14:10


    A mon avis, soit le rédacteur de l'article a changé "personnel de santé" pour "médecin" pour le poste d'assistant de vol, soit les médecins du SAMU 71 ne sont pas affiliés à l'AMUF (voir le rapport AUBAS http://cgedd.documentation.developpement-durable.gouv.fr/documents/cgedd/010268-01_rapport.pdf - page 20).

    Et pour ceux qui sont allergiques au Rapport Aubas, pour info l'option de l'ambulancier comme membre d'équipage ne fait pas partie de cette fameuse option C (même lien ci-dessus, page 19). C'est l'infirmier qui a été proposé en option C, puisque l'ambulancier est un conducteur, au même titre que le pilote, et que le rejet du membre d'équipage technique est d'abord dû à une contrainte de performance de l'hélicoptère et non pas de l'emport d'un personnel supplémentaire dans l'équipe SMUR. Dire "Un assistant de vol, c’est 80 kg de plus et un personnel médical en moins" tel qu'indiqué dans l'article, est une aberration puisque ce n'est pas la problématique actuelle : financière (masse salariale, type d'hélicoptère).
    Pour rappel (à ceux qui critiquent l'ajout du membre d'équipage), nos voisins utilisent des paramédics, salariés de l'exploitant, sélectionnés et formés au métier de membre d'équipage technique SMUH.
    Puisque en France, il ne peut y avoir délégation du service d'urgence, le personnel de santé SMUR ne peut pas être salarié de l'exploitant.

    Sinon, nous pouvons aussi proposer aux hôpitaux d'acheter les hélicos, s'occuper d'obtenir un CTA et payer le salaire des pilotes. Nous allons bien rigoler.

    Un médecin peut faire des gardes sur une base Dragon. Il n'est pas payé par l'hôpital pour cette permanence... Il pourrait très bien faire des gardes sur une base SMUH privée et être rémunéré par l'exploitant qui facturerait le tout dans le prix de la prestation, avec l'infirmier au passage... Mais c'est interdit par la loi. Ce serait pourtant beaucoup plus simple à faire évoluer.

    Au final, on ne demande pas l'avis aux personnes visées : un personnel de santé accepterait-il d'avoir une tâche aéronautique, spécifique et pour laquelle sa responsabilité serait engagée, sans reconnaissance financière ni reconnaissance du milieu navigant ?
    Ah si, la question a été posée à l'AMUF : c'est non. Il faudrait donc une réponse écrite d'un syndicat des ambulanciers sur le sujet.

    Quelqu'un va dire "garde à vous" à un ambulancier, infirmier ou médecin qui a peur en hélico ou qui le mal des transports afin qu'il assure cette tâche spécifique ?
    Parce qu'il y en a qui ne sont pas à l'aise dans l'hélico. C'est normal, puisque ces personnels sont ne sont ni sélectionnés ni formés pour leurs compétences aéronautiques ou leur sens de l'air mais pour leurs compétences médicales. Pour info, à l'ADAC ils sélectionnent et forment les personnels médicaux qui embarqueront dans les hélicoptères...Pas question d'erreur de casting. Cela s'appelle la sécurité des vols et le cockpit ressource management.

    Les hôpitaux qui souhaitent augmenter la capacité de leur équipe SMUR dans un hélicoptère ont fait un choix : un appel d'offre spécifique.
    C'est pour cela que l'A109S a été mis en service depuis le début de l'année (3 places + siège intubation), que l'EC145 arrive au SAMU de Limoges dans quelques mois, que le SAMU 42 vient de demander une machine avec une capacité d'emport de passagers supérieure. Pourtant, ces machines coûtent plus cher.

    La seule chose qui ne changera pas ou peu est l'autonomie de nos appareils de génération actuelle en transport public. Pour y remédier, il faut augmenter les capacité en avitaillement en route, partager les moyens entre les exploitants et adapter les procédures (il n'est pas interdit de faire le plein avec un patient à bord, même si c'est contraignant, encore faut-il pouvoir faire le plein quelque part).


    _________________________________________________
    Administrateur et Webmaster smuh.fr
    avatar
    GDN21
    Membre très actif
    Membre très actif

    Localisation : DIJON-LONGVIC
    Date d'inscription : 04/11/2015
    Messages : 250

    Re: Les assistants de vol en péril à Dijon

    Message  GDN21 le Lun 27 Fév 2017 - 14:26

    Je ne peux que m'incliner bien bas cheers
    avatar
    Tac
    Se lance dans la discussion
    Se lance dans la discussion

    Localisation : Sud Ouest
    Date d'inscription : 23/09/2015
    Messages : 45

    Re: Les assistants de vol en péril à Dijon

    Message  Tac le Lun 27 Fév 2017 - 14:54

    +1, c'est exactement les propos tenus également par mon chef de base…

    Y'a pas un 145 de prévu à Bayonne aussi? ??

    Bonne journée
    avatar
    vanhoute
    Admin
    Admin

    Date d'inscription : 25/10/2009
    Messages : 2194

    Re: Les assistants de vol en péril à Dijon

    Message  vanhoute le Lun 27 Fév 2017 - 15:05

    Tac a écrit:+1, c'est exactement les propos tenus également par mon chef de base…

    Y'a pas un 145 de prévu à Bayonne aussi? ??

    Bonne journée
    Oui, je ne suis pas rentré dans les détails mais juste des exemples...


    _________________________________________________
    Administrateur et Webmaster smuh.fr

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2299

    Re: Les assistants de vol en péril à Dijon

    Message  overlord le Lun 27 Fév 2017 - 17:05

    Le 109 S a été introduit parce-qu'on s'est étonné d'en faire moins avec le 135 avec un coût est supérieur !
    Notamment pour aller loin,en corse par exemple ou ailleurs mais aussi pour ménager dans le cadre de la sécurité, une marge minimum pour aller quérir dans la près montagne.
    Le reste, on peut dire ce que l'on veut mais pour moi c'est un peu de la bouillie, concernant un éventuel siège de plus sur le S c'est à dire 6 à bord, çà ne donnera pas grand chose de mieux, on revient un peu à la case d'part...
    Le S à moins de pétrole que le E, sans son réservoir supplémentaire, çà lui fait du coup des pattes très courtes à 6 !
    il faut savoir ce que l'on veut ! de la performance et du range ou du personnel en sus à bord ? choix cornélien s'il en est...
    Pour le vraisemblable EC 145 C1, ce n'est pas un foudre de guerre, il a le même travers que le 135 c'est à dire un faible couple en entrée de BTP, même combat FLI avec le Gong...
    On ne manquera pas alors, d'ajouter du matériel vu la place disponible, c'est bien, c'est grand etc.. pour très rapidement se rendre compte qu'il faut abaisser le pétrole !
    Même quadrature du cercle, les règles de l'air ne pouvant pas être modifiée par des ingés !
    Ce qui a été défendu c'est l'infirmier, il est vrai, mais pour l'impérieuse nécessité de maintenant l'équipe à 3, d'ou la crispation et l’opposition frontale des différents partenaires en présence dont l’intérêt et la connaissance du transport sanitaire ne faisait aucun doute.
    Il eût été peut être plus judicieux de proposer, une équipe à 4 mais avec un personnel médical ?
    Cela dit, l'Arc-boutement fini par ne plus pouvoir, en cas de besoin, avoir recours au CAT pour des misions précises de jour ou de nuit qui ne passent pas avec le TCM.
    C'est une réelle avancée opérationnelle.
    La faisabilité de cette option est l'affaire nos administrateurs qui savent bien faire, lorsque cela est nécessaire, dans l’intérêt du public, le reste ma foi, on sait faire quant on veut faire.
    A partir du moment ou des organismes comme l'IGAT parlent de modernisation de la flotte hélicoptère, de mutualisation de la même flotte ce n'est pas en introduisant des machines ayant passées la décennie que cela va arranger les choses, à mon avis...
    Si on veut réellement viser vers quelque chose d’efficient ayant de l'avenir pour les technique envisageables, une vision se projetant vers l'avant avec de la redondance pour faire ce que fait la REGA par exemple, c'est un EC 145 T2 ou équivalent avec deux pilotes, le reste c'est de l'aménagement ponctuel qui ne règle pas vraiment le problème.
    En aparté, vu le niveau des appels d'offre en termes de coût continuellement à la baise, c'est pas gagné !

    Contenu sponsorisé

    Re: Les assistants de vol en péril à Dijon

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 23 Oct 2017 - 5:54