S.M.U.H. Service Médical d'Urgence par Hélicoptère

Forum de discussion des acteurs du SMUH


    Le SAMU de Limoges s’est-il fait couper les ailes ?

    Partagez
    avatar
    copter
    Membre suractif
    Membre suractif

    Date d'inscription : 01/11/2009
    Messages : 1579

    Le SAMU de Limoges s’est-il fait couper les ailes ?

    Message  copter le Mar 6 Mar 2018 - 18:51

    Rappel du premier message :

    Le SAMU de Limoges s’est-il fait couper les ailes ?

    Rappelez-vous, c’était en octobre dernier : le CHU de Limoges présentait fièrement ses nouveaux hélicoptères : « plus puissants, plus grands, et permettant de transporter davantage de matériel » Ce n’était pas tout à fait exact : des pilotes de Limoges ont même choisi de démissionner.

    Le 16 octobre dernier, le CHU de Limoges présentait les nouveaux hélicoptères du SAMU.
    Comme d’autres hôpitaux de la région, il venait de changer de prestataire, à l'issue d'un appel d'offre commun pour toute la Nouvelle Aquitaine.

    Auparavant, le Samu de Limoges volait avec la société Mont Blanc Hélicoptères.
    Les pilotes avaient mis en place des procédures spécifiques à la région pour intervenir le plus efficacement possible, de jour comme de nuit, malgré le relief compliqué et la météo changeante du Limousin : suivi des rails de chemin de fer pour s’orienter, atterrissage sur tous les terrains avec le soutien des pompiers locaux pour l’éclairage...

    L'hélicoptère peut voler... sous certaines conditions

    Mais le prestataire a changé. Désormais, c’est la société Babcock qui fournit ses hélicoptères au Samu de Limoges.
    Cette société n’est pas spécialisée dans le transport de malades en urgence, et ses conditions de vol sont beaucoup plus restrictives.

    Selon nos informations, pour atterrir la nuit, il faut désormais obligatoirement un stade suffisamment éclairé, ce qui n’est pas courant dans la région.
    Conséquence, des missions sont régulièrement annulées.

    Le nouvel hélicoptère est aussi très lourd et il manque de réserve de puissance. Au décollage, pour s'alléger, il ne peut donc pas faire le plein, ce qui pose un problème d'autonomie : l'appareil ne peut même plus aller à Paris sans faire une escale pour se ravitailler, ce qui représente pourtant une mission courante dans le transport de patients.

    Démission des pilotes

    Toujours selon nos informations, 4 pilotes de Limoges ont choisi de démissionner pour partir au CHU d'Amiens créer un "pôle d'excellence" avec la société Mont Blanc Hélicoptères.
    De nouveaux pilotes devront être recrutés par la société Babcock.

    Par ailleurs, un audit doit être réalisé dans les prochaines semaines à la demande des CHU de Limoges et Périgueux pour analyser la pertinence de ce changement d'opérateur....

    Source: https://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/haute-vienne/limoges/samu-limoges-s-est-il-fait-couper-ailes-1435833.html



    Hellcopter
    Se lance dans la discussion
    Se lance dans la discussion

    Date d'inscription : 28/01/2012
    Messages : 28

    Re: Le SAMU de Limoges s’est-il fait couper les ailes ?

    Message  Hellcopter le Sam 10 Mar 2018 - 9:31

    De la merde et de l'eau tout ça!!! Limoges qui se positionne en victime car ses missions sont soient disant annulées par le nouveau prestataire à cause des minimas opérationnels, et Périgueux qui s'y mêle!!! C'est MBH qui doit être content de cette polémique qui n'a pas lieu d'être. Il y a des minimas à respecter, l'AIR OPS en donne le canevas, après libre à chaque compagnies d'y coller au minimum ou mieux d'augmenter ces minimas pour raison sécuritaire!!

    Et le pilote retraité qui a effectué des vols plus que limite, posé de nuit avec un gyrophare comme seul éclairage de site en plus de son phare, il est juste IRRESPONSABLE et ne fait pas avancer le système bien au contraire, voler en suivant les rails de la SNCF ou va t'on c'est pas un train qu'on pilote mais bel et bien un hélicoptère, il fait partie de ces personnes qui sont rétrogrades, ah vivement le retour de l'alouette II pour faire du SAMU!! D'ailleurs, il serait intéressant d'avoir l'avis de ses collègues à l'époque qui travaillaient avec lui sur cette base!!

    Nouveau sujet: Collègues pilotes de la base de Limoges sous l'ancien opérateur, à l'époque approuviez vous les minimas de votre collègue, ou trouviez vous cela complètement dingue, pratique, génial?
    Je suis curieux de connaître vos réponses, sachant qu'avec cette putain d'omerta, ou le droit de réserve, il n'y aura aucune réponses malheureusement!!





    avatar
    Tac
    Membre actif
    Membre actif

    Localisation : Sud Ouest
    Date d'inscription : 23/09/2015
    Messages : 55

    Re: Le SAMU de Limoges s’est-il fait couper les ailes ?

    Message  Tac le Sam 10 Mar 2018 - 10:22

    Hellcopter a écrit:
    Je suis curieux de connaître vos réponses, sachant qu'avec cette putain d'omerta, ou le droit de réserve, il n'y aura aucune réponses malheureusement!!

    Bonjour monsieur,
    Plutôt que de vociférer derrière un clavier et un pseudo (quoique je suis mal placé pour le pseudo, mais je ne vocifère pas)
    Passez donc directement sur base discuter des minimas qui sont (étaient)  appliqués.
    Passez donc vous faire présenter les spécificités topo et mto du secteur.
    Cdlt


    Dernière édition par Tac le Sam 10 Mar 2018 - 10:30, édité 1 fois
    avatar
    SHARK
    Se lance dans la discussion
    Se lance dans la discussion

    Date d'inscription : 02/12/2009
    Messages : 44

    Re: Le SAMU de Limoges s’est-il fait couper les ailes ?

    Message  SHARK le Sam 10 Mar 2018 - 10:24

    Hellcopter a écrit:De la merde et de l'eau tout ça!!! Limoges qui se positionne en victime car ses missions sont soient disant annulées par le nouveau prestataire à cause des minimas opérationnels, et Périgueux qui s'y mêle!!! C'est MBH qui doit être content de cette polémique qui n'a pas lieu d'être. Il y a des minimas à respecter, l'AIR OPS en donne le canevas, après libre à chaque compagnies d'y coller au minimum ou mieux d'augmenter ces minimas pour raison sécuritaire!!

    Et le pilote retraité qui a effectué des vols plus que limite, posé de nuit avec un gyrophare comme seul éclairage de site en plus de son phare, il est juste IRRESPONSABLE et ne fait pas avancer le système bien au contraire, voler en suivant les rails de la SNCF ou va t'on c'est pas un train qu'on pilote mais bel et bien un hélicoptère, il fait partie de ces personnes qui sont rétrogrades, ah vivement le retour de l'alouette II pour faire du SAMU!! D'ailleurs, il serait intéressant d'avoir l'avis de ses collègues à l'époque qui travaillaient avec lui sur cette base!!

    Nouveau sujet: Collègues pilotes de la base de Limoges sous l'ancien opérateur, à l'époque approuviez vous les minimas de votre collègue, ou trouviez vous cela complètement dingue, pratique, génial?
    Je suis curieux de connaître vos réponses, sachant qu'avec cette putain d'omerta, ou le droit de réserve, il n'y aura aucune réponses malheureusement!!


    Je pense que ton post a tout résumé.

    IL serait plus intelligent de mettre cette énergie dans l'acquisition des JVN que vient
    de nous accorder le ministère.

    Quelle société va ouvrir le bal ?

    Là, on pourra commencer a parler sérieusement.
    avatar
    GDN21
    Membre très actif
    Membre très actif

    Localisation : DIJON-LONGVIC
    Date d'inscription : 04/11/2015
    Messages : 293

    Re: Le SAMU de Limoges s’est-il fait couper les ailes ?

    Message  GDN21 le Sam 10 Mar 2018 - 10:32

    copter a écrit:J'ai du mal à comprendre le positionnement de Perigueux sur le problème de la masse.
    N'étaient ils pas avec un EC 135 auparavant ? Si oui ils devaient avoir le même problème !

    Exactement c'est pas nouveau quand même que la courbe se casse la gueule passé 25°

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Ici ou ailleurs
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2326

    Re: Le SAMU de Limoges s’est-il fait couper les ailes ?

    Message  overlord le Sam 10 Mar 2018 - 11:27

    Cela continue dans les média..
    Cela me fait quand même sourire, depuis le temps que l'on explique qu'avec un TCM à bord ce sera encore pire et de rétorquer que non, l’exploitant médical fini quand même par en faire le constat sévère !
    Il y a quant même une solution, on passe en CAT dès lors que c'est possible et on retrouve du Range, facile, de bon gout, pas chère et réglementaire.
    Belle pagaille, belle solution, belle avancée technique, beau résultat...
    Cela en valait vraiment la peine....

    https://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/dordogne/perigueux/perigueux-helicoptere-du-samu-presente-dysfonctionnements-1437727.html
    avatar
    Tac
    Membre actif
    Membre actif

    Localisation : Sud Ouest
    Date d'inscription : 23/09/2015
    Messages : 55

    Re: Le SAMU de Limoges s’est-il fait couper les ailes ?

    Message  Tac le Sam 10 Mar 2018 - 12:09

    overlord a écrit:
    Il y a quant même une solution

    Bonjour Overlod,
    Ça doit être un problème générationnel que je ne suis pas le seul à avoir relevé.

    On va essayer une autre approche…
    Vous avez la face A de votre 78 tours rayée.
    On peut écouter la face B, pour changer…

    Hellcopter
    Se lance dans la discussion
    Se lance dans la discussion

    Date d'inscription : 28/01/2012
    Messages : 28

    Re: Le SAMU de Limoges s’est-il fait couper les ailes ?

    Message  Hellcopter le Sam 10 Mar 2018 - 14:07

    Cher TAC, sachez que je ne vocifère pas, mais je constate que ces personnes bien pensantes, bien disantes, les meilleurs des meilleurs ne font absolument pas avancer le système au contraire, à l'image du pilote retraité qui volait sous des minimas dignes des meilleurs tgv, ou encore de cet ancien responsable de MBH qui criait au loup concernant le PA grande menace voire technique accidentogène, eh bien grâce à ce genre de personne, nous continuons à voler dans des conditions passables voire médiocre, là ou en Roumanie par exemple, nos collègues PN, volent sur des A139, ou EC145, avec JVN, PA 4 axes, quand nous nous volons encore en France avec des EC135 T1!! Bravo vraiment ce genre de personne vous avez raison font avancer la technique assurément!!
    Je vous le dis, vivement le retour du Bell 47 avec la victime ou le patient dans la coquille sur le patin!! Rien de raciste mais la France d'aujourd'hui en aéronautique c'est l'Afrique d'il y a 20 ans lorsqu'on leur refilait nos vieux dauphins C1 en guise de fantastiques hélicoptères, nous en sommes là, la France, berceau de l'aviation n'est plus que sa triste ombre grâce à eux et grâce aux patrons d’hôpitaux qui ne voient que les budgets les plus bas pour l'attribution des AO, ils ont un budget pour voler en Bell 47 mais veulent voler en H160!! Mais voyons pourquoi pas, nos patrons de compagnies sont philanthropes c'est certain, et moi je travaille gratuitement aussi, je vais même voler avec 1 seul moteur pour faire des économies.

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Ici ou ailleurs
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2326

    Re: Le SAMU de Limoges s’est-il fait couper les ailes ?

    Message  overlord le Sam 10 Mar 2018 - 19:29

    Hellcopter a écrit:Cher TAC, sachez que je ne vocifère pas, mais je constate que ces personnes bien pensantes, bien disantes, les meilleurs des meilleurs ne font absolument pas avancer le système au contraire, à l'image du pilote retraité qui volait sous des minimas dignes des meilleurs tgv, ou encore de cet ancien responsable de MBH qui criait au loup concernant le PA grande menace voire technique accidentogène, eh bien grâce à ce genre de personne, nous continuons à voler dans des conditions passables voire médiocre, là ou en Roumanie par exemple, nos collègues PN, volent sur des A139, ou EC145, avec JVN, PA 4 axes, quand nous nous volons encore en France avec des EC135 T1!! Bravo vraiment ce genre de personne vous avez raison font avancer la technique assurément!!
    Je vous le dis, vivement le retour du Bell 47 avec la victime ou le patient dans la coquille sur le patin!! Rien de raciste mais la France d'aujourd'hui en aéronautique c'est l'Afrique d'il y a 20 ans lorsqu'on leur refilait nos vieux dauphins C1 en guise de fantastiques hélicoptères, nous en sommes là, la France, berceau de l'aviation n'est plus que sa triste ombre grâce à eux et grâce aux patrons d’hôpitaux qui ne voient que les budgets les plus bas pour l'attribution des AO, ils ont un budget pour voler en Bell 47 mais veulent voler en H160!! Mais voyons pourquoi pas, nos patrons de compagnies sont philanthropes c'est certain, et moi je travaille gratuitement aussi, je vais même voler avec 1 seul moteur pour faire des économies.
    +1
    Résumé exotique et déchirant mais pas dénué de vérité, bref la vie de tous les jours..
    avatar
    copter
    Membre suractif
    Membre suractif

    Date d'inscription : 01/11/2009
    Messages : 1579

    Re: Le SAMU de Limoges s’est-il fait couper les ailes ?

    Message  copter le Sam 10 Mar 2018 - 19:44

    +2

    Evan
    Membre très actif
    Membre très actif

    Localisation : paris
    Date d'inscription : 08/06/2010
    Messages : 295

    Re: Le SAMU de Limoges s’est-il fait couper les ailes ?

    Message  Evan le Sam 10 Mar 2018 - 19:48

    Pour info, à Amiens ils ne voleront pas sur Bell 47 mais sur EC145 T2, oui j'ai bien dit T2.

    Je ne comprends pas que Limoges ait demandé un C2, enfin, si c'est bien eux qui ont demandé puisque comme indiqué dans les articles, un audit va être réalisé pour vérifier que ce qui a été livré est conforme au cahier des charges.

    C'est donc qu'ils n'ont pas l'air d'accord sur ce qu'on leur a fourni, du moins c'est que j'en conclue.

    A suivre donc...
    avatar
    copter
    Membre suractif
    Membre suractif

    Date d'inscription : 01/11/2009
    Messages : 1579

    Re: Le SAMU de Limoges s’est-il fait couper les ailes ?

    Message  copter le Sam 10 Mar 2018 - 19:53

    Ils n'ont pas demandé un C2, mais un hélicoptère où l'on puisse embarquer l'équipe médicale plus une autre personne (ambulancier ou interne), ainsi que l'équipage (pilote et TCM).
    L'option de BABCOCK s'est orientée vers un 145 C2 afin de réduire les coûts à mon avis. Un T2 aurait sûrement fait exploser les coûts en comparaison des concurrents.

    Evan
    Membre très actif
    Membre très actif

    Localisation : paris
    Date d'inscription : 08/06/2010
    Messages : 295

    Re: Le SAMU de Limoges s’est-il fait couper les ailes ?

    Message  Evan le Sam 10 Mar 2018 - 20:00

    Merci pour l'info Copter, c'est sûr qu'avec le 145 C2 on peut embarquer tout le monde, faudra pas aller trop loin non plus... Laughing
    avatar
    Capitaine flamme
    Membre suractif
    Membre suractif

    Date d'inscription : 07/11/2009
    Messages : 1161

    Re: Le SAMU de Limoges s’est-il fait couper les ailes ?

    Message  Capitaine flamme le Sam 10 Mar 2018 - 23:32

    Exactement c'est pas nouveau quand même que la courbe se casse la gueule passé 25° a écrit:

    Oui mais il faudrait peut etre parlé de la MVE de l hélicoptére avant et maintenant cela serait peu être plus intelligent cheers .......Quand a Babcock ,tout le monde c est bien que son manex est beaucoup plus restrictif que celui de MBH .De plus MBH fait vraiment confiance a ses pilotes et ils n ont pas 25 comptes rendus a faire avant ou aprés chaque mission Mad .Le "flicage"c est bien pour limiter les abus mais il faut quand meme qu' il reste limité .
    Rien que l histoire des 300 ft de jour autorisé partout pour MBH si les conditions se dégradent et que sur itinéraires déclarés pour Babcock .....
    Aprés chaque pilote ,pense ce qu il veut mais si certains pensent que c est dangereux de voler a 300 ft de jour ,le mieux c est qu ils changent de métier .affraid
    avatar
    Tac
    Membre actif
    Membre actif

    Localisation : Sud Ouest
    Date d'inscription : 23/09/2015
    Messages : 55

    Re: Le SAMU de Limoges s’est-il fait couper les ailes ?

    Message  Tac le Dim 11 Mar 2018 - 2:24

    Capitaine flamme a écrit:

     Oui mais il faudrait peut etre parlé de la MVE de  l hélicoptére avant et maintenant cela serait peu être plus intelligent cheers .......Quand a Babcock ,tout le monde c est bien que son manex est beaucoup plus restrictif que celui de MBH .De plus MBH fait vraiment confiance a ses pilotes et ils n ont pas 25 comptes rendus a faire avant ou aprés chaque mission Mad .Le "flicage"c est bien pour limiter les abus mais il faut quand meme qu' il reste limité .
     Rien que l histoire des 300 ft de jour autorisé partout pour MBH si les conditions se dégradent et que sur itinéraires déclarés pour Babcock .....
    Aprés chaque pilote ,pense ce qu il veut mais si certains pensent que c est dangereux de voler a 300 ft de jour ,le mieux c est qu ils changent de métier .affraid  
    +1…

    Hellcopter
    Se lance dans la discussion
    Se lance dans la discussion

    Date d'inscription : 28/01/2012
    Messages : 28

    Re: Le SAMU de Limoges s’est-il fait couper les ailes ?

    Message  Hellcopter le Dim 11 Mar 2018 - 9:28

    Forcement que les MVE sont différentes, en passant sur des machines avec des équipements minimalistes le problème du poids ne se posait pas, aujourd'hui les nouvelles avioniques sont plus lourdes of course, il faut comparer ce qui est comparable, quand à voler à 300 ft, personnellement ce n'est pas une question de peur ou de celui qui aura la plus grande et pissera le plus loin non, mais c'est un autre métier à mon sens, là encore si le background vient d'un gazellon qui à fait du voltac pendant 15 ans, comparativement à un lourd ou super lourd qui lui a volé en couche et en niveau, tous les 2 savent très bien piloter certes mais la différence est nette. Mais aujourd'hui c'est du transport public de passagers avec la spécialité SMUH, en cas d'accident vu la tendance procédurière que prend la France, la peau d'un PN ne vaudra absolument rien face à n'importe procureur ou autre jury, c'est tout. Il est là le risque, Je vous invite tous à lire cet article:https://www.aerobuzz.fr/debat/les-instructeurs-et-les-autres-pilotes-sont-ils-conscients-des-risques-quils-prennent/" alt="" />
    Cela concerne un instructeur certes, mais la procédure est allée le chercher 12 ans après ainsi qu'un patron de compagnie et un fonctionnaire de la DGAC, alors je vous le dis, un PN qui vole à 300ft, se pose en primaire sur site non reconnu à l'avance et prend des risque ou ne respecte pas les consignes ops de sont manex ne vaut rien face au rouleau compresseur de la justice française. Rappelez vous en 1997 à la suite de 2 crash hélicos en Samu, celui de Aurillac et de Carcassonne, j'ai travaillé à Carcassonne et cela fait réfléchir quand tous les jours tu passes devant la plaque commémorative de l'équipage décédé en service, Bernard Kouchner ministre de la santé à l'époque avait rédigé une lettre ministérielle interdisant le posé de nuit sur site non reconnu à l'avance, celle-ci court toujours d'ailleurs et n'a jamais été dénoncée ou améliorée.
    A bon entendeur!!!
    avatar
    GDN21
    Membre très actif
    Membre très actif

    Localisation : DIJON-LONGVIC
    Date d'inscription : 04/11/2015
    Messages : 293

    Re: Le SAMU de Limoges s’est-il fait couper les ailes ?

    Message  GDN21 le Dim 11 Mar 2018 - 11:49

    Ma question est simple, si le posé de nuit sur site non reconnu est interdit, comment une compagnie peut le faire et de manière officielle sans avoir de soucis ?

    Evan
    Membre très actif
    Membre très actif

    Localisation : paris
    Date d'inscription : 08/06/2010
    Messages : 295

    Re: Le SAMU de Limoges s’est-il fait couper les ailes ?

    Message  Evan le Dim 11 Mar 2018 - 12:01

    Il me semble qu'en SMUH (donc avec 1 TCM), la reconnaissance n'est plus nécessaire.

    Il faudrait que je fasse le point sur ce régime SMUH, entre ce que l'on peut faire ou ne pas faire, faut juste que je trouve le temps... Very Happy
    avatar
    copter
    Membre suractif
    Membre suractif

    Date d'inscription : 01/11/2009
    Messages : 1579

    Re: Le SAMU de Limoges s’est-il fait couper les ailes ?

    Message  copter le Lun 12 Mar 2018 - 8:09

    Quand l'hélico du SAMU de Limoges effectuait des missions de nuit partout en Limousin

    Depuis quelques semaines le nouvel hélicoptère du SAMU 87 n'effectue plus certaines interventions de secours de nuit qu'effectuaient pourtant l'ancien appareil.
    Il y a quelques années nous avions suivi une ce ces missions nocturnes qui permettait d'atterir au plus près des personnes à secourir.


    En Limousin, la géographie mouvementée, la faible densité de population et les carences du réseau routier font de hélicoptère du SAMU du CHU de Limoges un outil irremplaçable pour assurer une permanence des soins d'urgence en tous points du territoire. C'est encore plus vrai la nuit.

    Le changement du gestionnaire chargé d'assurer ces secours aériens pour le compte du SAMU a entraîné la disparition d'un certain nombre de missions.

    Désormais, la nuit, le nouvel hélicoptère du SAMU n'atterrit plus que sur des zones définies préalablement, essentiellement des stades éclairés.

    Auparavant, grâce à leur expérience du terrain et du vol nocturne, un protocole mis en place avec les services de secours permettait aux pilotes d'assurer des missions d'urgence de nuit en se posant au plus près des personnes à secourir, partout en Limousin.

    C'est ce type d'opération que nous avions filmée en 2011:


    Source: https://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/haute-vienne/limoges/quand-helico-du-samu-limoges-effectuait-missions-nuit-partout-limousin-1436543.html

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Ici ou ailleurs
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2326

    Re: Le SAMU de Limoges s’est-il fait couper les ailes ?

    Message  overlord le Lun 12 Mar 2018 - 9:12

    Très exactement le sujet principal évoqué lors de l'introduction du TCM
    Si on avait opté à défaut pour un personnel médical il n'y aurait aucun débat, car il peut être débarqué à n'importe quel moment.
    Il y de quoi sourir, lorsqu’un "canard" local relate, ce qui à été expliqué de long en marge sans cesse, c'est une sorte de quadrature du cercle...
    Allez, du petit lait..

    https://www.francebleu.fr/infos/economie-social/dordogne-l-helicoptere-du-samu-a-connu-quelques-rates-au-demarrage-1520780555

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Ici ou ailleurs
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2326

    Re: Le SAMU de Limoges s’est-il fait couper les ailes ?

    Message  overlord le Lun 12 Mar 2018 - 9:20

    Evan a écrit:Il me semble qu'en SMUH (donc avec 1 TCM), la reconnaissance n'est plus nécessaire.
    Il faudrait que je fasse le point sur ce régime SMUH, entre ce que l'on peut faire ou ne pas faire, faut juste que je trouve le temps... Very Happy
    Quant on lit çà, on peut se poser la question de savoir si certains ont bien compris leur position social dans le domaine, bref qu'il ne se prennent pour ce qu'ils ne sont pas...
    avatar
    GDN21
    Membre très actif
    Membre très actif

    Localisation : DIJON-LONGVIC
    Date d'inscription : 04/11/2015
    Messages : 293

    Re: Le SAMU de Limoges s’est-il fait couper les ailes ?

    Message  GDN21 le Lun 12 Mar 2018 - 9:33

    Overlord le sujet de ce post est le posé de nuit sur site non reconnu. Tu ramènes ton sempiternel sujet du poids avec le TCM...
    TCM ou pas le posé de nuit est interdit.

    Hellcopter
    Se lance dans la discussion
    Se lance dans la discussion

    Date d'inscription : 28/01/2012
    Messages : 28

    Re: Le SAMU de Limoges s’est-il fait couper les ailes ?

    Message  Hellcopter le Lun 12 Mar 2018 - 9:51

    C'est bien ça GND21 sur site non reconnu le posé de nuit est interdit.. Mais alors question à poser à notre administration, pourquoi en regardant la vidéo du PN de Limoges qui pratiquait régulièrement ce type de posé, nous ne sommes pas les seuls à voir cela, c'est pas comme ci la vidéo était une vidéo en interne ou film promotionnel non, donc pourquoi la DGAC n'a rien dit ou interdit??? Qui ne dit mot consent alors, ce qui rend autant responsable notre DGAC ainsi que le PN, bravo du grand art!! Confirmation que notre administration est juste une vitrine remplie de fonctionnaires incapables de prendre une décision conforme et logique!!
    avatar
    GDN21
    Membre très actif
    Membre très actif

    Localisation : DIJON-LONGVIC
    Date d'inscription : 04/11/2015
    Messages : 293

    Re: Le SAMU de Limoges s’est-il fait couper les ailes ?

    Message  GDN21 le Lun 12 Mar 2018 - 9:53

    Par contre pour nous faire chier pour des conneries ils sont là ! Ou comme montré plus haut des poux dans la tête à un instructeur 12 ans après !
    avatar
    Capitaine flamme
    Membre suractif
    Membre suractif

    Date d'inscription : 07/11/2009
    Messages : 1161

    Re: Le SAMU de Limoges s’est-il fait couper les ailes ?

    Message  Capitaine flamme le Lun 12 Mar 2018 - 9:58

    si le background vient d'un gazellon qui à fait du voltac pendant 15 ans, comparativement à un lourd ou super lourd qui lui a volé en couche et en niveau, tous les 2 savent très bien piloter certes mais la différence est nette. a écrit:
    Je sais pas si tu connais bien le sujet au niveau des" lourds" et si effectivement nous avons la chance de faire beaucoup plus d IFR que les autres avec ce type de machine ,le vol en TBA fait la majorité des 3000 heures que j ai pu faire en Puma ,en terminant de plus au GIH ......Donc dire ,les uns sont en haut,les autres en bas ,ne tient pas la route ,C est un premier point .
    Le deuxieme ,c est de confondre le voltac (limite des obstacle) et un vol a 300 pieds ! cela n a rien a voir .Les Français n ont pas de mémoire ,on peut le voir avec nos hommes politiques qui se font réélire malgré des casseroles interminables mais c est une autre histoire par contre ne pas avoir un minimum de connaissance historique de la réglementation est un peu dommage .
    En effet a la fin des années 80 ,il y a eu effectivement un changement de réglementation interdisant le vol VFR en dessous de 500 ft mais avant pour le pilote avion lambda ,qui faisait 20/30 heures dans l année ,parfois moins c était pas 300 ft mais 150 ft !!!!!!!
    Nous ,nous sommes des professionnels en hélicoptères modernes et puissants avec pour tous plus de 3000 heures de vol et nous ne serions pas capable de voler en toute sécurité a 300 ft !
    Mais ou va s arrêter le nivellement par le bas(pire que dans nos belles écoles) ,toujours au nom de la sécurité par des gens qui n ont aucune idée de nos compétences ,ni de notre savoir faire .

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Ici ou ailleurs
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2326

    Re: Le SAMU de Limoges s’est-il fait couper les ailes ?

    Message  overlord le Lun 12 Mar 2018 - 10:38

    GDN21 a écrit:Overlord le sujet de ce post est le posé de nuit sur site non reconnu. Tu ramènes ton sempiternel sujet du poids avec le TCM...
    TCM ou pas le posé de nuit est interdit.
    Désolé, mais là, je n'ai pas pu m'en empêcher, du simple fait qu'un autre que moi, fait dire la même chose...
    De temps en temps çà fait plaisir.
    Pour le reste,
    Tout est une question d'interprétations et il y en a tant !
    La hauteur minimum de vol (plancher) en VRF de nuit, en France, c'est 1000 pieds çà c'est dans les règles Régaliennes de l'Etat Français règle dites SERA.
    Dés lors que l'on quitte ce plancher, on est inévitablement sur une trajectoire d'approche en vu d'un atterrissage ou décollage, c'est aussi la règle.
    Il faut donc à partir de 1000 pieds sol pouvoir distinguer tous les obstacles d'une trouée standard et ce, jusqu'au sol, les filiforme également, pour pouvoir assurer un atterrissage en sécurité.
    Il est clair, qu'avec le simple phare conventionnel de l'EC 135 ce n'est pas possible, il est de plus très difficile d'observer les obstacles situés sous la trajectoire (angle mort) ainsi que les fils...
    Le texte IR-OPS indique d'une manière générique, donc sans précisions aucunes, que cela doit être éclairé de part l'hélicoptère et également du sol ! (rien n'est précisé dans le texte le type de matériel et la puissance lumineuse nécessaire ?
    L'interprétation peut alors atteindre son paroxysme, le libre court que l'on observe souvent selon son collège d'appartenance, certains estimant que, le phare d'origine de l'aéronef suffit et qu'un simple gyrophare ou les Warning d'un seul véhicule, mis en oeuvre par un personnel au sol sans formation spécifique et pouvant arriver sur site de nuit ! suffit à respecter la règle, on en est là...
    Il est évident que le risque augmente et bien plus significativement qu'on peut l’imaginer pour ce genre de poser, exotique avec issue improbable.
    En aparté, cela ne rentre plus du tout dans le cadre hyper sécurisé du Transport Public c'est le moins que l'on puisse dire et dans ce domaine un minimum de cohérence ne nuit pas !
    Il faudrait expliquer alors; comment d'un coté, pour la sécurité absolue du patient (de minimis) on impose un deuxième moteur puis un TCM avec une réglementation on ne peut plus stricte, la plus contraignante d'ailleurs et que d'un autre côté, on pourrait se lancer dans une procédure aventureuse, donc aléatoire qui plus est en ras campagne ?
    D'évidence çà ne colle pas, mais soyons sûr que la variable d’ajustement juridictionnel sera toujours la même, chacun ensuite se défaussant sur l'autre pour un résultat assez catastrophique si jamais cela survient.
    Pour ma part, je ne conseillerai à personne de procéder ainsi et je pense à peu près savoir de quoi je parle dans le domaine à l'inverse de certains sur ce Forum...

    Evan
    Membre très actif
    Membre très actif

    Localisation : paris
    Date d'inscription : 08/06/2010
    Messages : 295

    Re: Le SAMU de Limoges s’est-il fait couper les ailes ?

    Message  Evan le Lun 12 Mar 2018 - 11:34

    Parcourant le SPA HEMS que vous pourrez trouver ici : https://www.part-aero.com/fr/view/part-spa#SPA.HEMS.100

    Je ne trouve que ça pour les vols de nuits :

    2) Vol de nuit. L’équipage minimum de nuit est constitué de:

    i)deux pilotes; ou

    ii)un pilote et un membre d’équipage technique SMUH dans des zones géographiques spécifiques définies par l’exploitant dans le manuel d’exploitation, en prenant en compte les éléments suivants:

    A)des points de repère au sol adéquats;

    B)le système de suivi du vol pour la durée de la mission SMUH;

    C)la fiabilité des installations d’observation météorologique;

    D)la liste minimale d’équipements SMUH;

    E)le concept de continuité de l’équipage;

    F)la qualification minimale de l’équipage, la formation initiale et de maintien des compétences;

    G)les procédures opérationnelles, y compris la coordination de l’équipage;

    H)les conditions météorologiques minimales; et

    I)d’autres considérations liées à des conditions locales spécifiques.


    Et ça :


    Lors de la sélection d'un site d'exploitation HEMS, il doit avoir une dimension minimale d'au moins 2 x D (le
    les plus grandes dimensions de l'hélicoptère lorsque les rotors tournent).

    Pour les opérations de nuit,
    dimensions d'au moins 4 x D de longueur et de 2 x D
    largeur.
    (b)
    Pour les opérations de nuit, l'éclairage peut provenir du sol ou de l'hélicoptère.

    Tout le reste c'est du blabla.

    Contenu sponsorisé

    Re: Le SAMU de Limoges s’est-il fait couper les ailes ?

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 14 Aoû 2018 - 19:06