S.M.U.H. Service Médical d'Urgence par Hélicoptère

Forum de discussion des acteurs du SMUH


    Le SAMU de Limoges s’est-il fait couper les ailes ?

    Partagez
    avatar
    copter
    Membre suractif
    Membre suractif

    Date d'inscription : 01/11/2009
    Messages : 1569

    Le SAMU de Limoges s’est-il fait couper les ailes ?

    Message  copter le Mar 6 Mar 2018 - 18:51

    Rappel du premier message :

    Le SAMU de Limoges s’est-il fait couper les ailes ?

    Rappelez-vous, c’était en octobre dernier : le CHU de Limoges présentait fièrement ses nouveaux hélicoptères : « plus puissants, plus grands, et permettant de transporter davantage de matériel » Ce n’était pas tout à fait exact : des pilotes de Limoges ont même choisi de démissionner.

    Le 16 octobre dernier, le CHU de Limoges présentait les nouveaux hélicoptères du SAMU.
    Comme d’autres hôpitaux de la région, il venait de changer de prestataire, à l'issue d'un appel d'offre commun pour toute la Nouvelle Aquitaine.

    Auparavant, le Samu de Limoges volait avec la société Mont Blanc Hélicoptères.
    Les pilotes avaient mis en place des procédures spécifiques à la région pour intervenir le plus efficacement possible, de jour comme de nuit, malgré le relief compliqué et la météo changeante du Limousin : suivi des rails de chemin de fer pour s’orienter, atterrissage sur tous les terrains avec le soutien des pompiers locaux pour l’éclairage...

    L'hélicoptère peut voler... sous certaines conditions

    Mais le prestataire a changé. Désormais, c’est la société Babcock qui fournit ses hélicoptères au Samu de Limoges.
    Cette société n’est pas spécialisée dans le transport de malades en urgence, et ses conditions de vol sont beaucoup plus restrictives.

    Selon nos informations, pour atterrir la nuit, il faut désormais obligatoirement un stade suffisamment éclairé, ce qui n’est pas courant dans la région.
    Conséquence, des missions sont régulièrement annulées.

    Le nouvel hélicoptère est aussi très lourd et il manque de réserve de puissance. Au décollage, pour s'alléger, il ne peut donc pas faire le plein, ce qui pose un problème d'autonomie : l'appareil ne peut même plus aller à Paris sans faire une escale pour se ravitailler, ce qui représente pourtant une mission courante dans le transport de patients.

    Démission des pilotes

    Toujours selon nos informations, 4 pilotes de Limoges ont choisi de démissionner pour partir au CHU d'Amiens créer un "pôle d'excellence" avec la société Mont Blanc Hélicoptères.
    De nouveaux pilotes devront être recrutés par la société Babcock.

    Par ailleurs, un audit doit être réalisé dans les prochaines semaines à la demande des CHU de Limoges et Périgueux pour analyser la pertinence de ce changement d'opérateur....

    Source: https://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/haute-vienne/limoges/samu-limoges-s-est-il-fait-couper-ailes-1435833.html



    Evan
    Membre très actif
    Membre très actif

    Date d'inscription : 08/06/2010
    Messages : 292

    Re: Le SAMU de Limoges s’est-il fait couper les ailes ?

    Message  Evan le Lun 12 Mar 2018 - 11:34

    Parcourant le SPA HEMS que vous pourrez trouver ici : https://www.part-aero.com/fr/view/part-spa#SPA.HEMS.100

    Je ne trouve que ça pour les vols de nuits :

    2) Vol de nuit. L’équipage minimum de nuit est constitué de:

    i)deux pilotes; ou

    ii)un pilote et un membre d’équipage technique SMUH dans des zones géographiques spécifiques définies par l’exploitant dans le manuel d’exploitation, en prenant en compte les éléments suivants:

    A)des points de repère au sol adéquats;

    B)le système de suivi du vol pour la durée de la mission SMUH;

    C)la fiabilité des installations d’observation météorologique;

    D)la liste minimale d’équipements SMUH;

    E)le concept de continuité de l’équipage;

    F)la qualification minimale de l’équipage, la formation initiale et de maintien des compétences;

    G)les procédures opérationnelles, y compris la coordination de l’équipage;

    H)les conditions météorologiques minimales; et

    I)d’autres considérations liées à des conditions locales spécifiques.


    Et ça :


    Lors de la sélection d'un site d'exploitation HEMS, il doit avoir une dimension minimale d'au moins 2 x D (le
    les plus grandes dimensions de l'hélicoptère lorsque les rotors tournent).

    Pour les opérations de nuit,
    dimensions d'au moins 4 x D de longueur et de 2 x D
    largeur.
    (b)
    Pour les opérations de nuit, l'éclairage peut provenir du sol ou de l'hélicoptère.

    Tout le reste c'est du blabla.

    Evan
    Membre très actif
    Membre très actif

    Localisation : paris
    Date d'inscription : 08/06/2010
    Messages : 292

    Re: Le SAMU de Limoges s’est-il fait couper les ailes ?

    Message  Evan le Lun 12 Mar 2018 - 11:38

    AMC1 SPA.HEMS.125(b)(4)
    Performance requirements for HEMS operation
    s
    HEMS OPERATING SITE
    DIMENSIONS
    (a)
    When selecting a HEMS operating site it should have a minimum dimension of at least 2 x D (the
    largest dimensions of the helicopter when the rotors are turning). For night operations,
    unsurveyed HEMS operating sites sho
    uld have dimensions of at least 4 x D in length and 2 x D in
    width.
    (b)
    For night operations, the illumination may be either from the ground or from the helicopter.
    avatar
    GDN21
    Membre très actif
    Membre très actif

    Localisation : DIJON-LONGVIC
    Date d'inscription : 04/11/2015
    Messages : 292

    Re: Le SAMU de Limoges s’est-il fait couper les ailes ?

    Message  GDN21 le Lun 12 Mar 2018 - 12:22

    Oui c'est ce dont j'ai parlé en page 1 de ce post, sauf que là tu parles d'un SIP.

    Pour une zone de posé non reconnue en zone non habitée c'est encore plus vague:

    SPA.HEMS.125 Performance requirements for HEMS operations

    (4) The HEMS operating site shall be big enough to provide adequate clearance from all obstructions. For night operations, the site shall be illuminated to enable the site and any obstructions to be identified.

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Ici ou ailleurs
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2326

    Re: Le SAMU de Limoges s’est-il fait couper les ailes ?

    Message  overlord le Lun 12 Mar 2018 - 12:28

    Evan a écrit:Parcourant le SPA HEMS que vous pourrez trouver ici : https://www.part-aero.com/fr/view/part-spa#SPA.HEMS.100
    Il faut laisser toutes ces prérogatives aux personnes qualifiées et payée pour cela, pilotes, instructeurs, manager et autorité compétante.
    Que chacun s'occupe de ses prérogatives au niveau de ses compétences et les moutons seront mieux gardés.
    Quant aux conseils prodigués genre "c'est du bla bla" ta grande irresponsabilité n'a d'égard que ton ignorance dans le domaine.
    Il y a aussi çà.
    L'objectif général de toute législation aéronautique est de permettre le plus large éventail d'opérations avec le risque minimum. En fait, il peut être utile de considérer qui et quoi est à risque et qui ou qu'est-ce qui est protégé.
    Selon ce point de vue, trois groupes sont protégés:
    les tiers (y compris les biens)
    les passagers (y compris les patients) c'est la protection la plus élevée.
    Les membres d'équipage (y compris les membres de l'équipe technique) c'est la protection la plus faible.
    Il incombe au législateur de faciliter une méthode d'évaluation des risques, ou plus communément appelée gestion de la sécurité (voir la partie ORO).
    La sécurité des vols semble te dépasser largement et c'est de mon point de vue assez inquiétant....

    Evan
    Membre très actif
    Membre très actif

    Localisation : paris
    Date d'inscription : 08/06/2010
    Messages : 292

    Re: Le SAMU de Limoges s’est-il fait couper les ailes ?

    Message  Evan le Lun 12 Mar 2018 - 12:47

    Oui tu as raison GND21, mais ce que tu dis est adaptable avec l'AMC 1 (b) (4) qui stipule ceci :

    AMC1 SPA.HEMS.125(b)(4)
    Performance requirements for HEMS operation
    s
    HEMS OPERATING SITE
    DIMENSIONS
    (a)
    When selecting a HEMS operating site it should have a minimum dimension of at least 2 x D (the
    largest  dimensions  of  the  helicopter  when  the  rotors  are  turning).  For  night  operations,
    unsurveyed HEMS operating sites sho
    uld have dimensions of at least 4 x D in length and 2 x D in
    width.
    (b)
    For night operations, the illumination may be either from the ground or from the helicopter.


    AMC = Moyens de conformité acceptables


    Donc pour moi Limoges est en règle. Je ne m'exprimerai pas sur leurs procédures car ne les connaissant pas. J'aurai même tendance à écouter l'expérience d'un ancien pilote qui a volé longtemps, sur Limoges apparemment, et qui a forcément beaucoup à nous apprendre.

    Mais c'est la société d'aujourd'hui, on n'écoute plus l'expérience des "anciens". Et on ne se rend pas compte qu'avec nos bi-moteurs, GPS, Pilote automatique et j'en passe, on en fait moins qu'avant...

    Evan
    Membre très actif
    Membre très actif

    Localisation : paris
    Date d'inscription : 08/06/2010
    Messages : 292

    Re: Le SAMU de Limoges s’est-il fait couper les ailes ?

    Message  Evan le Lun 12 Mar 2018 - 14:54

    Pour résumer pour la partie nuit sous régime SMUH:

    SPA.HEMS.125
    4) Le site d’exploitation SMUH est suffisamment vaste pour assurer une marge suffisante par rapport à tous les obstacles. Pour les opérations de nuit, le site est éclairé afin de permettre son repérage et celui de tout obstacle présent.

    MOYENS DE CONFORMITE ACCEPTABLE AMC 125 (b) (4)
    (b) For night operations, the illumination may be either from the ground OR from the helicopter.

    Le stade éclairé (reconnu à l'avance, etc...) n'est donc pas une obligation.


    Je ne dis pas que c'est bien ou mal, j'aborde juste le côté légal.
    avatar
    copter
    Membre suractif
    Membre suractif

    Date d'inscription : 01/11/2009
    Messages : 1569

    Re: Le SAMU de Limoges s’est-il fait couper les ailes ?

    Message  copter le Lun 12 Mar 2018 - 16:12

    Je tiens à préciser que la pratique du posé de nuit en primaire pour le site de Limoges existe depuis pas mal d'années et celui-ci s'effectuait en dehors des règles et règlementation à l'époque.

    Je ne connais pas le MANEX de MBH aujourd'hui, mais á l'époque où cela a été instauré le MANEX de MBH stipulait qu'il fallait être HES N-1 pour faire un primaire de nuit à l'époque, avec une nuit de niveau 3 minimum (donc avoir un logiciel pour l'évaluer), et un préavis de 30 minutes minimum avec contact radio au sol. La DZ devait être reconnue par un personnel au sol sur 200 m minimum avec détection des obstacles ! Irréalisable...
    Et balisée bien sûr...

    Il n'existe que deux moyens techniques permettant de lever le doute sur les obstacles en approche de nuit : des JVN et/ou un phare de recherche (pas un phare d'atterrissage, homologué uniquement sur zone de posée dégagée de tout obstacle pour pouvoir voir...le marquage au sol !).

    Lors de la transition AIR OPS, avec la dérogation au membre d'équipage, le MANEX disait ceci :
    Évolution de nuit sur des aires SMUH non répertoriées.
    Selon la dérogation mise en place par la DGAC, relative au second membre d’équipage SMUH l’utilisation de sites non reconnu de nuit est interdite.

    C'est le MANEX d'une compagnie qui explique les moyens et procédures pour se poser (ou non) sur une DZ non reconnue, après étude de sécurité et approbation du MANEX par la DGAC...


    Dernière édition par copter le Lun 12 Mar 2018 - 17:09, édité 1 fois

    Evan
    Membre très actif
    Membre très actif

    Localisation : paris
    Date d'inscription : 08/06/2010
    Messages : 292

    Re: Le SAMU de Limoges s’est-il fait couper les ailes ?

    Message  Evan le Lun 12 Mar 2018 - 17:08

    Voici une petite anecdote qui donne à réfléchir et que le Professeur Lareng à Toulouse se plaît à raconter :

    Toulouse et Paris (via Police-secours) sont les premiers créateurs des ambulances de réanimation. A l'époque à Toulouse, le Professeur Lareng et sa petite équipe ont décidé d'aller porter directement assistance aux accidentés de la route sur le lieu d'intervention. Bien qu'interdit puisque non-autorisé, son équipe élabora une petite ambulance de réanimation et pour la première fois, une équipe médicale sorti de l'hôpital pour porter assistance aux blessés en toute illégalité.

    Ils savaient bien que c'était interdit, mais ils l'ont fait. Et s'ils ne l'avaient pas fait, jamais le juridique n'aurait suivi pour les valider. C'est ce que conclue le Pr Lareng.

    C'est donc grâce à lui (entre autres) que le SAMU existe. Et même à son âge avancé, il demeure pionnier aujourd'hui dans la télé-médecine.

    L'histoire de Limoges me fait penser à l'histoire du Pr Lareng. Je ferme la parenthèse.

    Pour revenir au sujet, je suis d'accord avec toi que les phares des 135 sont un peu "light", je ne sais pas ce qui existe et serait adapté en matière de phares, et surtout la différence de poids.

    avatar
    copter
    Membre suractif
    Membre suractif

    Date d'inscription : 01/11/2009
    Messages : 1569

    Re: Le SAMU de Limoges s’est-il fait couper les ailes ?

    Message  copter le Lun 12 Mar 2018 - 17:16

    Evan a écrit:Voici une petite anecdote qui donne à réfléchir et que le Professeur Lareng à Toulouse se plaît à raconter :

    Toulouse et Paris (via Police-secours) sont les premiers créateurs des ambulances de réanimation. A l'époque à Toulouse, le Professeur Lareng et sa petite équipe ont décidé d'aller porter directement assistance aux accidentés de la route sur le lieu d'intervention. Bien qu'interdit puisque non-autorisé, son équipe élabora une petite ambulance de réanimation et pour la première fois, une équipe médicale sorti de l'hôpital pour porter assistance aux blessés en toute illégalité.

    Ils savaient bien que c'était interdit, mais ils l'ont fait. Et s'ils ne l'avaient pas fait, jamais le juridique n'aurait suivi pour les valider. C'est ce que conclue le Pr Lareng.

    C'est donc grâce à lui (entre autres) que le SAMU existe. Et même à son âge avancé, il demeure pionnier aujourd'hui dans la télé-médecine.

    L'histoire de Limoges me fait penser à l'histoire du Pr Lareng. Je ferme la parenthèse.

    Pour revenir au sujet, je suis d'accord avec toi que les phares des 135 sont un peu "light", je ne sais pas ce qui existe et serait adapté en matière de phares, et surtout la différence de poids.


    Nous ne vivons plus à la même époque. De plus, je tiens à te préciser que les compagnies aériennes sont des prestataires extérieurs et qui n'ont rien à voir avec la fonction publique. Le parallèle peut être fait avec les hélicoptères de la Sécurité Civile qui peuvent se permettre un peu ce qu'ils veulent alors que les hélicoptères blancs sont régis par les règles du transport public. L'exemple de "helicopter" résume tout sur les conséquences juridiques lors d'un accident.

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Ici ou ailleurs
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2326

    Re: Le SAMU de Limoges s’est-il fait couper les ailes ?

    Message  overlord le Lun 12 Mar 2018 - 17:20

    Evan a écrit:Je ne dis pas que c'est bien ou mal, j'aborde juste le côté légal.
    Et comment on assure la sécurité de la trouée d'approche de en gros 1500 pieds/sol en plaine et 2000/sol pieds ailleurs pour le transit et au dessus de l'obstacle le plus élevé dans un rayon de 8km de l'endroit du fameux gyrophare ?
    J'aimerai bien que le professeur "Evan" en SMUH, mais sans CV, nous fasse une démonstration à cadence normale ! processus de descente, vitesse taux de chute, hauteur de décision etc...
    Préparer les mouchoirs...

    Recommandation FR (SERA.5005 c) 3) ) : pour faciliter la réunion des conditions requises
    par le règlement européen, il est fortement recommandé de s’assurer avant le départ que la
    hauteur de base des nuages sera 1 500 pieds au moins au-dessus du niveau de croisière
    prévu, et d’une absence de précipitation ou d’orage.

    4) sauf pour les besoins du décollage ou de l’atterrissage et sauf autorisation expresse de l’autorité compétente, un vol VFR de nuit est effectué à un niveau qui n’est pas inférieur à l’altitude minimale de vol fixée par l’État dont le territoire est survolé ou, lorsque aucune altitude minimale de vol n’a été établie :

    i) au-dessus de régions accidentées ou montagneuses, à un niveau qui est à 600 m (2000ft)au moins au-dessus de l’obstacle le plus élevé situé dans un rayon de 8 km autour de la position estimée de l’aéronef ;

    ii) ailleurs que dans les régions spécifiées au point i), à un niveau qui est à 300 m (1000 ft) au moins au-dessus de l’obstacle le plus élevé situé dans un rayon de 8 km autour de la position estimée de l’aéronef.

    Evan
    Membre très actif
    Membre très actif

    Localisation : paris
    Date d'inscription : 08/06/2010
    Messages : 292

    Re: Le SAMU de Limoges s’est-il fait couper les ailes ?

    Message  Evan le Lun 12 Mar 2018 - 17:21

    Tu as tout à fait raison Copter et je n'engage pas à voler dans l'illégalité.

    C'est juste pour faire un parallèle avec le pilote de Limoges qui doit avoir du Pr Lareng en lui... Very Happy

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Ici ou ailleurs
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2326

    Re: Le SAMU de Limoges s’est-il fait couper les ailes ?

    Message  overlord le Lun 12 Mar 2018 - 17:57

    Evan a écrit:Pour revenir au sujet, je suis d'accord avec toi que les phares des 135 sont un peu "light", je ne sais pas ce qui existe et serait adapté en matière de phares, et surtout la différence de poids.
    De toutes les façons ce n'est pas toi qui pilote alors peu importe.
    On a pas attendu le Professeur es SMUH "Evan" pour savoir comment et avec quel matériel il faut se poser de nuit...
    Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage !

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Ici ou ailleurs
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2326

    Re: Le SAMU de Limoges s’est-il fait couper les ailes ?

    Message  overlord le Lun 12 Mar 2018 - 18:00

    copter a écrit:C'est le MANEX d'une compagnie qui explique les moyens et procédures pour se poser (ou non) sur une DZ non reconnue, après étude de sécurité et approbation du MANEX par la DGAC...
    Voila c'est çà...
    Dans le respect des règles de l'air Françaises éditées sur le site officiel de la DGAC seul bible qui fera foi si çà merde.
    avatar
    Tac
    Membre actif
    Membre actif

    Localisation : Sud Ouest
    Date d'inscription : 23/09/2015
    Messages : 53

    Re: Le SAMU de Limoges s’est-il fait couper les ailes ?

    Message  Tac le Lun 12 Mar 2018 - 18:55

    Bonsoir tout le monde…
    61 contribution sur ce sujet, c'est pas mal, je trouve…
    Il y a quelques avis, bien tranchés, sur ce qu'il se passe sur cette base, qui ressortent du lot…

    Je voudrais savoir…
    Combien d'entre vous ont monté une permanence, de jour, ou mieux, de nuit, quel que soit L'opérateur, à Limoges?

    Parce c'est ici un peu comme ailleurs, y'a ceux qui savent…
    Et ceux qui font.
    Donc, je repose ma question, qui est déjà venu voler, et pas en visiteur, sur Limoges?

    Et pour ceux que ça interresse, cette vidéo polémique à une histoire que les basés se feront un plaisir de vous raconter, tant qu'ils y sont encore…

    Si vous saviez ce qu'on fait dire aux images…
    Bonne soirée et bons vols pour ceux qui sont en poste.
    Tac
    avatar
    copter
    Membre suractif
    Membre suractif

    Date d'inscription : 01/11/2009
    Messages : 1569

    Re: Le SAMU de Limoges s’est-il fait couper les ailes ?

    Message  copter le Lun 12 Mar 2018 - 19:46

    Tac a écrit:Bonsoir tout le monde…
    61 contribution sur ce sujet, c'est pas mal, je trouve…
    Il y a quelques avis, bien tranchés, sur ce qu'il se passe sur cette base, qui ressortent du lot…

    Je voudrais savoir…
    Combien d'entre vous ont monté une permanence, de jour, ou mieux, de nuit, quel que soit L'opérateur, à Limoges?

    Parce c'est ici un peu comme ailleurs, y'a ceux qui savent…
    Et ceux qui font.
    Donc, je repose ma question, qui est déjà venu voler, et pas en visiteur, sur Limoges?

    Et pour ceux que ça interresse, cette vidéo polémique à une histoire que les basés se feront un plaisir de vous raconter, tant qu'ils y sont encore…

    Si vous saviez ce qu'on fait dire aux images…
    Bonne soirée et bons vols pour ceux qui sont en poste.
    Tac
    Comme cité plus haut concernant le MANEX, je sais que rien n'était en règle à l'époque et pendant de longue période. Les pratiques de certains, et plus particulièrement une personne, ont dérivé vers ce que l'on sait.

    Evan
    Membre très actif
    Membre très actif

    Localisation : paris
    Date d'inscription : 08/06/2010
    Messages : 292

    Re: Le SAMU de Limoges s’est-il fait couper les ailes ?

    Message  Evan le Lun 12 Mar 2018 - 20:21

    Excusez la petite parenthèse, ce sera la dernière avec Overlord (je sais, je l'avais déjà dit).

    C'est typique de certaines personnes lorsqu'elles sont à court d'arguments, de chercher à savoir qui a la plus grosse. Donc mon cher Overlord, bien que n'étant pas de formation militaire, en plus d'avoir les commandes, je fais également du travail aérien, de la lutte anti-feu, de l'instruction (1300 heures en 7 ans), je remplace sur différentes bases, ce qui me permet d'avoir une certaine ouverture d'esprit qui te fait cruellement défaut mais qui n'est pourtant pas suffisante, je te l'accorde, pour comprendre tes belles phrases bien tournées vides de sens, répétitives, et les 3/4 du temps erronées.
    Et quand bien même je n'avais pas les commandes, est-ce une raison valable pour ne pas commenter ce sujet ? Tu fais partie de ceux qui se prennent pour des sur-hommes parce que tu manies un PG et un cyclique ??
    Quant à ta dernière remarque concernant les SERA, encore une fois à côté de la plaque, c'est comme confondre le commun avec le spécifique. Comme si tu disais à un ambulancier SMUR qu'il n'a pas le droit de conduire en urgence parce que le code de la route général l'interdit en omettant de parler des spécificités liées à chaque activité. Bref tu me fatigues et ça ne date pas d'aujourd'hui.
    Je referme également cette parenthèse, désolé.

    Hellcopter
    Se lance dans la discussion
    Se lance dans la discussion

    Date d'inscription : 28/01/2012
    Messages : 28

    Re: Le SAMU de Limoges s’est-il fait couper les ailes ?

    Message  Hellcopter le Lun 12 Mar 2018 - 21:11

    Toujours est il que nous pratiquons du transport public de passagers comme Air France avec ses avions, ses règles etc, c'est le même métier sans le salaire mais avec les même contraintes et responsabilités !! et plus que tout nous sommes Commandant de Bord et pas béni oui oui à qui on impose d’exécuter une tâche!! Nous devons répondre de nos actes et décisions devant le procureur le jour ou!!! Des super pilotes, qui volent au ras de l'eau, disent oui tout le temps, les meilleurs des meilleurs, il y en a plein les cimetières malheureusement, tout comme les indispensables en fait!!

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Ici ou ailleurs
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2326

    Re: Le SAMU de Limoges s’est-il fait couper les ailes ?

    Message  overlord le Lun 12 Mar 2018 - 22:02

    Hellcopter a écrit:Toujours est il que nous pratiquons du transport public de passagers comme Air France avec ses avions, ses règles etc, c'est le même métier sans le salaire mais avec les même contraintes et responsabilités !! et plus que tout nous sommes Commandant de Bord et pas béni oui oui à qui on impose d’exécuter une tâche!! Nous devons répondre de nos actes et décisions devant le procureur le jour ou!!! Des super pilotes, qui volent au ras de l'eau, disent oui tout le temps, les meilleurs des meilleurs, il y en a plein les cimetières malheureusement, tout comme les indispensables en fait!!
    +1

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Ici ou ailleurs
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2326

    Re: Le SAMU de Limoges s’est-il fait couper les ailes ?

    Message  overlord le Lun 12 Mar 2018 - 22:11

    Evan a écrit:///Bref tu me fatigues et ça ne date pas d'aujourd'hui.
    je pense que tu n'est pas le seul loin de là !
    Quant à ce que tu affirme ici, sur le terrain libre de nuit, autant ne pas l'avoir ouverte la parenthèse, c'est clair.
    Lorsque tu seras commandant de bord SMUH, tu comprendra peut être, en voulant appliquer de telles procédures sous ta propre responsabilité, en attendant...
    Alléluia,

    Contenu sponsorisé

    Re: Le SAMU de Limoges s’est-il fait couper les ailes ?

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 23 Juin 2018 - 9:58