S.M.U.H. Service Médical d'Urgence par Hélicoptère

Forum de discussion des acteurs du SMUH


    Securité des vols et retour d'experience!

    Partagez

    l.alliata
    Membre très actif
    Membre très actif

    Localisation : Au bord de l'eau
    Date d'inscription : 04/11/2009
    Messages : 141

    Securité des vols et retour d'experience!

    Message  l.alliata le Dim 5 Sep 2010 - 14:41

    Rappel du premier message :

    sujet sensible?

    Sécurité des Vols qui amènent à réfléchir à une nouvelle philosophie .
    -Tout ce qui ne coûte rien est accepté?
    - La Sécurité des Vols ne dépendrait QUE des pilotes?
    - Le gros défi actuel pour l’amélioration de
    la Sécurité des Vols = chasse aux pilotes
    déviants !

    Allez... lancez vous! c'est vous les pros de l'hélico médicalisé Wink

    french kiss
    Membre très actif
    Membre très actif

    Date d'inscription : 17/11/2009
    Messages : 350

    Re: Securité des vols et retour d'experience!

    Message  french kiss le Dim 26 Déc 2010 - 10:42

    MEL, APRS, tout ça quoi...
    M'enfin, si ça te choque pas, c'est pas grave, après tout, c'est ta licence.

    french kiss
    Membre très actif
    Membre très actif

    Date d'inscription : 17/11/2009
    Messages : 350

    Re: Securité des vols et retour d'experience!

    Message  french kiss le Dim 26 Déc 2010 - 13:13

    Bon, c'est bon, c'est réglé, le poser d'urgence n'a pas été inscrit. Ouf ! Fin de l'incident. Quelle gestion de l'évènement impeccable !

    PS : je regarde sur ebay si la vitre a été mise en vente

    Capitaine flamme
    Membre suractif
    Membre suractif

    Date d'inscription : 07/11/2009
    Messages : 1119

    Re: Securité des vols et retour d'experience!

    Message  Capitaine flamme le Dim 26 Déc 2010 - 13:20

    Ecoute tu parles de la gestion du moment ,c est une chose ......ensuite s en est une autre .L APRS evidement qu il a du la faire puisqu il s est pose......Et en tant que pilote on est apte a la signer(formation et renouvellement annuelle sur le carton....).Ensuite s il n a pas fait le necessaire ,c est son probleme et comme tu le dis si bien c est sa licence et non la mienne ! king

    french kiss
    Membre très actif
    Membre très actif

    Date d'inscription : 17/11/2009
    Messages : 350

    Re: Securité des vols et retour d'experience!

    Message  french kiss le Dim 26 Déc 2010 - 17:40

    Heu Capitaine Flamme, rassure-moi, tu me fais une blague ?

    Capitaine flamme
    Membre suractif
    Membre suractif

    Date d'inscription : 07/11/2009
    Messages : 1119

    Re: Securité des vols et retour d'experience!

    Message  Capitaine flamme le Dim 26 Déc 2010 - 17:53

    Non je dis seulement que gerer un evenement sur le moment est une chose......Et ensuite vouloir l ignorer en est une autre.....Ton pilote ne doit pas aimer ecrire c est tout Shocked
    Et ça le regarde meme si on ne doit pas etre d accord avec sa façon de faire la suite de l evenement .Quand a la MEL(liste minimum d equipement) ,je ne suis pas sure qu elle intervienne pour une vitre ,mais le compte rendu aux autorites pour la perte d objet en vol :oui car on peut toujours blesser quelqu un ,ou abimer quelque chose, nos regions etant pas mal habitées.

    french kiss
    Membre très actif
    Membre très actif

    Date d'inscription : 17/11/2009
    Messages : 350

    Re: Securité des vols et retour d'experience!

    Message  french kiss le Dim 26 Déc 2010 - 18:25

    Ecoute, je crois qu'il faut reprendre un ou deux trucs au sujet de la MEL :
    La MEL (Minimal Equipement List) est édité par l'exploitant sur la base de la MMEL (Master Equipement List), elle même éditée par le constructeur. La MEL ne peut en aucun être moins restrictive que la MMEL est se trouve en partie B du manex de l'appareil qu'elle concerne. Ceci signifie que si le constructeur dit : mon appareil peut voler avec un poste radio HS pendant mettons 3 jours (sous reserve qu'un autre poste soit fonctionnel à bord par exemple), l'exploitant ne pourra voler sans ce poste plus de trois jours (hors jours de découverte de la panne). En revanche, pour des raisons d'exploitation ou exigences client, l'exploitant peut définir que le poste radio n'a pas le droit d'être out of service 24 heures. Donc, on peut être plus restrictif mais jamais moins.

    MAIS : TOUT ELEMENT D'AERONEF HORS MEL NE PEUT ETRE DEFAILLANT ET LE DEFAUT DOIT ETRE SOLDE AVANT LA REMISE EN SERVICE DE L'APPAREIL.

    Dans le cas présent, la MMEL de l'A109E ne définit pas d'item pour les hublots de portes coulissantes (ni droite, ni gauche). Dès lors, le vol de l'appareil avec un hublot manquant est INTERDIT. Il n'y a pas de discussion là-dessus.

    De plus, l'APRS éventuellement délivrée par le pilote que tu évoquais dans un de tes posts précédents n'existe pas, et ce pour deux raisons :
    1 - il ne peux y avoir d'APRS délivrée pour un item hors MEL sans que le défaut ne soit soldé dans le délais défini par la MEL
    2 - le champ d'APRS du pilote ne couvrirait pas ce genre d'opération ou d'expertise quand bien même elle serait dans la MEL

    Je ne parle même pas des conséquences médicales occasionnées au patient qui ont pu survenir lors de la perte de cette vitre complète.

    Capitaine flamme
    Membre suractif
    Membre suractif

    Date d'inscription : 07/11/2009
    Messages : 1119

    Re: Securité des vols et retour d'experience!

    Message  Capitaine flamme le Dim 26 Déc 2010 - 19:05

    MAIS : TOUT ELEMENT D'AERONEF HORS MEL NE PEUT ETRE DEFAILLANT ET LE DEFAUT DOIT ETRE SOLDE AVANT LA REMISE EN SERVICE DE L'APPAREIL
    .

    Tout a fait vrai......mais ce n etait qu un hublot et si le pilote connait la raison du probleme(coup de pied ,joint hs ou autres),il n y a pas vraiment de danger pour finir sa mission le plus correctement possible mais par contre ,il faut faire par la suite les comptes rendus qui s imposent ,c est ma façon de voir .......pour un hublot evidement.Mais je dois etre une espece en voie de disparition ......car pour moi c est juste le "bon sens"du moment.
    Et je suis de plus en plus eloigné de vos preocupations car au lieu d interpeller les autorites pour l amelioration de la securite et des sites hospitaliers ,vous passez votre temps a taper sur vos petits camarades qui sont tous a vous entendre ,des casses cous et autres "va t en guerre".
    Quand on fait remonter certains problemes a la DGAC rien n en ressort ,aucune reponse mais la ,il faut les caresser dans le sens du poil,pareil pour la meteo....C est amusant de prendre pour cible toujours ces "petits camarades",je t en veux pas c est dans l air du temps......

    french kiss
    Membre très actif
    Membre très actif

    Date d'inscription : 17/11/2009
    Messages : 350

    Re: Securité des vols et retour d'experience!

    Message  french kiss le Dim 26 Déc 2010 - 20:26

    Prendre pour cible ses petits camarades ? Je suis en train de t'expliquer que ce camarade a agit sur ordres (le super coup de téléphone à la permanence OPS qui lui a dit (par teléphone je le répète, donc sans aucun écrit) de ramener en TPP un appareil, équipe médicale à bord, non navigable. Certainement parce que l'on ne lui a pas dit quel état le chemin réglementaire à suivre en tel cas (ce qu'il est pourtant sensé savoir) et tu me dis que je prends pour cible mes petits camarades ? Je rêve. Ce cdb a remis en vol un appareil qui ne correspondait plus au standard de navigabilité parce qu'une personne mal intentionné lui a dit de le faire et, lui faisant confiance, a fait ce qu'on lui a dit ? Ce cdb ne s'est pas soucié de savoir ce qu'était devenu cette glace. Et bien, tu sais quoi, si cette vitre à tué ne serait-ce qu'un poussin, et qu'une plainte est déposée, je pense que ce va moins rigoler. Ca, c'est dans le cas cool. Pour le cas moins cool, voir la famille du patient. C'est n'importe quoi !

    Capitaine flamme
    Membre suractif
    Membre suractif

    Date d'inscription : 07/11/2009
    Messages : 1119

    Re: Securité des vols et retour d'experience!

    Message  Capitaine flamme le Dim 26 Déc 2010 - 22:59

    Et bien, tu sais quoi, si cette vitre à tué ne serait-ce qu'un poussin, et qu'une plainte est déposée, je pense que ce va moins rigoler. Ca, c'est dans le cas cool. Pour le cas moins cool, voir la famille du patient. C'est n'importe quoi !

    Oui reprend mon mail ,sur cette partie la ,je te suis entierement......Pour le reste je croyais que c etait une decision du CDB ,en pleine connaissance de cause et apres avoir fait le tour de la question serieusement.....Si ce n est pas le cas ,et qu il l a fait juste cela sur ordre ,c est certain c est irresponsable........Je m excuse je n avais pas bien compris.

    french kiss
    Membre très actif
    Membre très actif

    Date d'inscription : 17/11/2009
    Messages : 350

    Re: Securité des vols et retour d'experience!

    Message  french kiss le Lun 27 Déc 2010 - 9:13

    Pas de souci Capitaine, il n'y a pas à s'excuser. Fly safety


    Dernière édition par french kiss le Lun 27 Déc 2010 - 20:34, édité 1 fois

    T4
    Membre très actif
    Membre très actif

    Date d'inscription : 06/11/2009
    Messages : 327

    Re: Securité des vols et retour d'experience!

    Message  T4 le Lun 27 Déc 2010 - 18:39

    Toujours le même problème.
    Le coup de fil magique aux ops qui règle tout sans laisser de trace et qui permet à des machines de voler sans restriction.
    Normal rien n'est jamais marqué sur les comptes rendus, jamais une référence à une LME........
    Pourquoi s'embêter on est dans le monde de OUI-OUI.
    Le PB c'est que, comme le précise French KIss, c'est que le jour ou il y aura un vrai PB le CDB sera responsable et il y laissera sa licence avec en prime le boss qui le licenciera pour faute professionnelle.
    Peut-être que ce jour là nous prendrons conscience de la réalité et que nous sortirons de notre manège enchanté.
    Dans le cas présent la question ne se posait pas.
    Une telle meconnaissance est affligeante et la spécifité de notre emploi dans le milieu de l'urgence ne peut pas tout pardonner.

    Merci French Kiss pour se rappel tellement actuel!


    french kiss
    Membre très actif
    Membre très actif

    Date d'inscription : 17/11/2009
    Messages : 350

    Re: Securité des vols et retour d'experience!

    Message  french kiss le Lun 27 Déc 2010 - 18:51

    Au vues des réactions ,T4, ceci ne semble pas poser de problème à grand monde...

    vanhoute
    Admin
    Admin

    Date d'inscription : 25/10/2009
    Messages : 2119

    Re: Securité des vols et retour d'experience!

    Message  vanhoute le Lun 27 Déc 2010 - 19:33

    french kiss a écrit:Au vues des réactions ,T4, ceci ne semble pas poser de problème à grand monde...
    Malheureusement, peu de choses importantes suscitent le débat en ce moment...
    Comme d'hab' tu me diras...


    _________________________________________________
    Administrateur et Webmaster smuh.fr

    T4
    Membre très actif
    Membre très actif

    Date d'inscription : 06/11/2009
    Messages : 327

    Re: Securité des vols et retour d'experience!

    Message  T4 le Lun 27 Déc 2010 - 20:03

    Malheureusement, c'est comme d'hab!
    Ce qui est rassurant c'est que beaucoup sont persuadés d'être de vrais pros.

    french kiss
    Membre très actif
    Membre très actif

    Date d'inscription : 17/11/2009
    Messages : 350

    Re: Securité des vols et retour d'experience!

    Message  french kiss le Lun 27 Déc 2010 - 20:32

    Peut-être Mathieu pourrait-il ouvrir une rubrique "un jour - une référence". Je suis persuadé que tout le monde pensent agir en personne responsable, en parfait professionnel. Moi-même, j'ai été dans ce shéma et il m'a fallu du temps avant de me rendre compte que beaucoup de données sont biaisées et que nous sommes (parfois) manipulés pour ne pas dire instrumentalisés dans nos missions. Beaucoup ont une confiance aveugle en leur encadrement et Direction, qui cependant ne pensent pas aux mêmes enjeux que nous. Ceci pourrait permettre à chacun de nous d'apprendre mieux les seules clés légitimes : celles des droits et réglements. Et ainsi, agir en réelle connaissance de cause. On ne peut pas en permanence baser notre boulot sur les prérogatives du CDB et l'adage qui dit qu'urgence fait loi.

    vanhoute
    Admin
    Admin

    Date d'inscription : 25/10/2009
    Messages : 2119

    Re: Securité des vols et retour d'experience!

    Message  vanhoute le Mer 29 Déc 2010 - 11:46

    french kiss a écrit:Peut-être Mathieu pourrait-il ouvrir une rubrique "un jour - une référence".
    C'est à dire ? Une sorte d'info SV quotidienne ?


    _________________________________________________
    Administrateur et Webmaster smuh.fr

    french kiss
    Membre très actif
    Membre très actif

    Date d'inscription : 17/11/2009
    Messages : 350

    Re: Securité des vols et retour d'experience!

    Message  french kiss le Mer 29 Déc 2010 - 16:13

    Oui, une sorte de lettre journalière mais pas forcément uniquement sur la sécurité des vols. Je pensais à un domaine plus large, mais toujours factuel : présentation de nouveaux systèmes, études faite sur tel ou tel point, des références réglementaire,... toutes choses factuelles permettant à chacun de découvrir des notions, des idées dont il n'a pas forcément connaissance et qui constitue pourtant le coeur de notre métier.

    Le cas de la perte en vol de cette vitre est par exemple symptomatique du traitement des écarts techniques qui surviennent dans notre activité et le traitement de cet évènement laisse là encore à désirer : effectuer un poser d'urgence suite à avarie est exemplaire, mais repartir ensuite, sans avis technique, sans inscription officielle l'est nettement moins. Et je suis persuadé que ce genre de chose n'est possible que parce que beaucoup ne sont pas informés de leurs droits et surtout devoir dans l'exercice de leur activité. Dans le cas présent : pourquoi cette fenêtre s'est-elle barrée ? Défaut de conception d'une pièce ou du système entier ? Erreur de maintenance ? A 140 kt, je pense que ça a dû faire du grabuge en cabine. Certains appareils ne sont pas autorisés à voler avec une porte enlevée du côté de la cellule où se situe le RAC car la dépression cabine à causé l'extraction d'objet (cartes) qui sont allées se mettre dans le RAC et envoyer une bécane au tapis. Et là, tranquille, la bécane repart en catimini. Et le lendemain, on te dit que non, il ne s'est rien passé de grave, que le hublot s'est fait la malle en vol mais que la bécane est revenue sur sa base directement. De qui se moque-t-on ?
    Repartir en vol sans ce hublot, avec l'équipe médicale à bord ne correspond à aucune attitude professionnelle de la part de l'exploitant qui a donné cet ordre au cdb. Il est évident que si nous mêmes sommes incapables de savoir ce que nous avons le droit ou non de faire dans de tels cas, comment voulez-vous que les hôpitaux le soient ? Une fois que tout le monde à commencé à couvrir une telle connerie (cdb, OPS, PS, ...), il ne peut y avoir d'analyse efficace de ce qu'il s'est passé.
    Alors pourqoi cela se passe-t-il de la sorte ? Surtout parce que beaucoup ne savent pas ce qu'ils ont le droit ou non de faire. En plaçant ici chaque jour, un article de l'OPS3, du CAC, une étude sur la SV, etc, je pense que nous pouvons faire ouvrir les yeux sur certaines pratiques. Quand certains se rendront compte que l'on joue leur licence, leur casier judiciaire, je pense que nous aurons fait un pas vers plus de sérénité et de professionnalisme dans notre job.
    Les pressions sont multiples et dans le cas présent, les prérogatives du CDB ont été utilisées de manière malhonnêtes dans un seul but : celui d'éviter une indispo, le déclenchement d'un spare et donc une dépense d'argent.. Nous n'avons pas à assumer ces parties contractuelles même si nous devont faire au mieux pour asssurer notre job.
    Il n'est pas du ressort du CDB d'évaluer si une machine, sans hublot dans le cas présent, est en mesure de repartir ou non. Une fois l'avarie traitée, la machine au sol et son compte-rendu effectué par le CDB, la remise en service de l'appareil est du ressort du technicien, habilité à délivré une APRS. Dans le cadre d'un exploitant avec atelier intégré, ce déclenchement d'intervention provient de la transmission au CAMO du CRM sur lequel le CDB aura inscrit : "perte hublot en vol".
    Dans le cas de cette avarie, personne (pilote ou mécano) n'est en mesure de remettre cette machine en vol car il faut une appro de pièce, donc une commande. Au mieux, une demande de convoyage technique peut être demandée auprès des Autorités pour rapatrier l'appareil sur une base de maintenance avec une autorisation du constructeur.



    Dernière édition par french kiss le Mer 29 Déc 2010 - 19:33, édité 1 fois

    vanhoute
    Admin
    Admin

    Date d'inscription : 25/10/2009
    Messages : 2119

    Re: Securité des vols et retour d'experience!

    Message  vanhoute le Mer 29 Déc 2010 - 18:24

    Comme vous le savez tous, vous êtes sur un forum. Ce sont donc les membres de ce forum qui sont les acteurs des publications. J'ai créé un espace spécifique "sécurité des vols", dans lequel je viens de transférer ce sujet.
    French Kiss, ton idée est excellente. Je t'invite à éditer le dernier message que tu viens de faire afin de scinder la partie concernant le port du casque de vol et de faire un nouveau sujet spécifique dessus...
    J'invite les membres du forum à poster les rappels de réglementation qu'ils souhaitent, ceux leur tenant à coeur particulièrement ou ceux qu'ils ont vu "bafouer" dernièrement...
    Je lance d'ailleurs un premier post sur la documentation à détenir à bord et au sol...


    _________________________________________________
    Administrateur et Webmaster smuh.fr

    kaabeche
    Premiers pas
    Premiers pas

    Date d'inscription : 06/01/2011
    Messages : 2

    securité des vols

    Message  kaabeche le Jeu 6 Jan 2011 - 16:04

    il est tout a fait claire que pour etre pilote il faut d'abord etre en bonne santé physique et surtout mental, etre en l'air est surtout etre en toute securité pour les personnes a bord et les etres vivantes sur le sol
    a mon avis un pilote doit connaitre en premier lieu la limite de sa "liberté" de manoeuvre en air et en second nous sommes tous soumis a une reglementation internationnal qui cette derniere nous protege de tous les risques exterieur a nos machines, le reste il faut pas pousser les machines a fond de leurs limitations certe il faut etre courageux de prendre des fois des risques mais des risques calculés juste pour sauver des vies pas plus
    donc en aviation ca passe sans que ca se casse
    merci



    vanhoute
    Admin
    Admin

    Date d'inscription : 25/10/2009
    Messages : 2119

    Re: Securité des vols et retour d'experience!

    Message  vanhoute le Jeu 6 Jan 2011 - 16:29

    Bonjour Kaabeche,
    pourrais-tu faire un petit message de présentation ici avant de continuer à poster : http://smuh.forumdediscussions.com/f1-presentation-des-membres
    C'est plus facile pour situer les expériences de chacun des membres...
    "Les limites de la liberté de manoeuvre"... Je trouve que tu as trouvé l'expression qui sonne juste ! Cool


    _________________________________________________
    Administrateur et Webmaster smuh.fr

    french kiss
    Membre très actif
    Membre très actif

    Date d'inscription : 17/11/2009
    Messages : 350

    Re: Securité des vols et retour d'experience!

    Message  french kiss le Dim 23 Jan 2011 - 11:09

    j'en remets une petite louche, hein, histoire qu'on comprenne bien (si la fenêtre pouvait rentrer à la base maintenant, ca serait bien. Promis, on la punira pas)


    JORF n°92 du 18 avril 2003 page 6912
    texte n° 28


    ARRETE
    Arrêté du 4 avril 2003 fixant la liste des incidents d'aviation civile devant être portés à la connaissance du bureau d'enquêtes et d'analyses pour la sécurité de l'aviation civile

    NOR: EQUN0300556A

    Le ministre de l'équipement, des transports, du logement, du tourisme et de la mer,
    Vu la directive 94/56/ du CE du Conseil du 21 novembre 1994 établissant les principes fondamentaux régissant les enquêtes sur les accidents et les incidents dans l'aviation civile ;
    Vu le code de l'aviation civile, notamment les articles L. 711-1 et R. 722-2 ;
    Sur la proposition du directeur du bureau d'enquêtes et d'analyses pour la sécurité de l'aviation civile,
    Arrête :

    Article 1

    Les incidents d'aviation civile, qui doivent être portés à la connaissance du bureau d'enquêtes et d'analyses pour la sécurité de l'aviation civile conformément à l'article R. 722-2 du code de l'aviation civile, sont mentionnés dans l'annexe 1 au présent arrêté lorsqu'ils concernent un aéronef équipé d'un ou de plusieurs turbomoteurs ou un aéronef inscrit sur la liste de flotte d'un exploitant titulaire d'un certificat de transporteur aérien.

    Article 2

    Les incidents d'aviation civile concernant les aéronefs autres que ceux visés à l'article 1er ci-dessus, qui doivent être portés à la connaissance du bureau d'enquêtes et d'analyses pour la sécurité de l'aviation civile conformément à l'article R. 722-2 du code de l'aviation civile, sont mentionnés dans l'annexe 2 au présent arrêté.

    Article 3

    Sans préjudice des dispositions des articles 1er et 2 ci-dessus, les personnes mentionnées aux articles R. 722-3, R. 722-4 et R. 722-5 du code de l'aviation civile peuvent porter à la connaissance du bureau d'enquêtes et d'analyses pour la sécurité de l'aviation civile tout autre événement si elles le jugent utile pour l'amélioration de la sécurité.

    Article 4

    Le présent arrêté et ses annexes seront publiés au Journal officiel de la République française.

    Article Annexe

    A N N E X E 1


    INCIDENTS D'AVIATION CIVILE CONCERNANT UN AÉRONEF À TURBOMOTEUR OU UN AÉRONEF INSCRIT SUR LA LISTE DE FLOTTE D'UN EXPLOITANT TITULAIRE D'UN CERTIFICAT DE TRANSPORTEUR AÉRIEN


    A. - Opérations en vol


    1. Exploitation de l'aéronef :
    a) Collisions, risques de collision :
    - collision non classée comme un accident ou quasi-collision de l'aéronef avec un autre aéronef, le sol, un véhicule ou tout autre obstacle fixe ou mobile ;
    - manoeuvre d'évitement urgente nécessaire pour éviter une telle collision ;
    b) Incidents au décollage ou à l'atterrissage, notamment :
    - atterrissage forcé ou de précaution ;
    - prise de terrain trop courte, dépassement de piste ou sortie latérale de piste ;
    - sur une piste fermée, occupée, inadaptée ou sur une aire autre qu'une aire de décollage/atterrissage : décollage ou décollage interrompu, atterrissage ou tentative d'atterrissage ;
    - incursion sur piste ;
    c) Impossibilité d'atteindre les performances prévues lors du décollage, de la remise des gaz ou de la montée initiale ;
    d) Incapacité à transférer du carburant ou à utiliser la quantité totale de carburant dit utilisable ;
    e) Perte de contrôle, quelle qu'en soit la cause ;
    f) Ecart important et non intentionnel par rapport à la vitesse, la trajectoire ou l'altitude prévue quelle qu'en soit la cause ;
    g) Fonctionnement de tout dispositif d'alerte primaire lié à la manoeuvre de l'aéronef, par exemple alerte de configuration, avertisseur de décrochage (vibrations du manche) ou alerte de survitesse, sauf lorsque ce dispositif a été actionné à des fins de formation ou d'essai ou lorsque l'équipage de conduite a établi avec certitude que l'indication était fausse et que celle-ci n'a pas entraîné de difficulté ou de risque ;
    h) Mauvaise interprétation ou incompréhension durables de la configuration, des performances ou de l'état des automatismes de l'aéronef par l'équipage de conduite.
    2. Situations d'urgence :
    Situation conduisant à l'utilisation de tout équipement d'urgence ou à l'application des procédures prescrites en cas de situation d'urgence, par exemple quantité de carburant dangereusement faible. Déclaration d'une situation d'urgence (« Mayday » ou « Panne »).
    3. Turbulence de sillage ou phénomène météorologique, par exemple foudroiement, cisaillement de vent ou givre, ayant provoqué des dégâts à l'aéronef ou ayant rendu difficile le contrôle de celui-ci.


    B. - Eléments techniques de l'aéronef

    1. Perte en vol d'un élément de structure ou d'un élément du système de propulsion de l'aéronef.
    2. Anomalie de commandes de vol dégradant de façon importante les qualités de vol de l'aéronef, par exemple asymétrie de volets, de becs, etc.


    C. - Entretien et réparations de l'aéronef


    Dommages ou détérioration (par exemple : rupture, corrosion, etc.), quelle qu'en soit la cause, constatés au cours d'une opération d'entretien et occasionnés à :
    - la structure primaire ou un élément structural principal (comme définis dans le manuel de réparation des constructeurs), lorsque ces dommages ou cette détérioration dépassent les limites admissibles spécifiées dans le manuel de réparation et nécessitent la réparation ou le remplacement complet ou partiel de l'élément ;
    - la structure secondaire, lorsque ces dommages ou cette détérioration ont mis ou auraient pu mettre en danger l'aéronef.


    D. - Services de la navigation aérienne, aérodromes,
    installations et services au sol


    1. Transmission, réception ou interprétation incorrectes de messages de radiotéléphonie entraînant une situation dangereuse ou potentiellement dangereuse.
    2. Encombrement de l'aire de mouvement d'un aérodrome par un aéronef, un véhicule, des animaux ou objets étrangers, entraînant une situation dangereuse ou potentiellement dangereuse.
    3. Ecart significatif entre la masse ou le centrage réel de l'aéronef et les valeurs du devis de masse et centrage fourni à l'équipage ou pris en compte par lui.
    4. Chargement ou arrimage incorrect des bagages ou de la cargaison susceptible de mettre en danger l'aéronef, ses équipements ou ses occupants ou d'empêcher une évacuation d'urgence.
    5. Fourniture d'informations largement incorrectes, inadéquates ou trompeuses de toute source au sol, par exemple dans le cadre du contrôle de la navigation aérienne, des services météorologiques, dans les bases de données de navigation, cartes, manuels, etc.


    A N N E X E 2


    INCIDENTS D'AVIATION CIVILE CONCERNANT UN AÉRONEF QUI N'EST PAS INSCRIT SUR LA LISTE DE FLOTTE D'UN EXPLOITANT TITULAIRE D'UN CERTIFICAT DE TRANSPORTEUR AÉRIEN ET QUI N'EST PAS ÉQUIPÉ D'UN TURBOMOTEUR
    Une quasi-collision ayant exigé une manoeuvre d'évitement pour prévenir un abordage ou une situation dangereuse.
    Un impact avec le sol sans perte de contrôle (CFIT) évité de justesse.
    Un décollage interrompu sur une piste fermée ou occupée, ou un décollage à partir d'une telle piste avec une très faible marge par rapport aux obstacles.
    Un atterrissage ou une tentative d'atterrissage sur une piste fermée ou occupée.
    Une forte détérioration par rapport aux performances prévues lors du décollage ou de la montée initiale.
    Tout incendie ou toute fumée dans la cabine de passagers, ou dans les compartiments de fret, ou un incendie de moteur, même si l'incendie est éteint en utilisant des agents extincteurs.
    Tout événement qui a exigé l'utilisation des réserves d'oxygène de secours par l'équipage de conduite.
    Une défaillance structurelle de l'aéronef ou une désintégration de moteur qui n'est pas classée comme un accident.
    Des pannes multiples d'un ou de plusieurs systèmes de bord qui gênent fortement la conduite de l'aéronef.
    Tout cas d'incapacité d'un membre d'équipage de conduite en vol.
    Toute situation relative au carburant qui exigerait du pilote qu'il déclare une urgence.
    Des incidents au décollage ou à l'atterrissage. Incidents tels que prise de terrain trop courte, dépassement de piste ou sortie latérale de piste.
    Des pannes de systèmes, des phénomènes météorologiques, une évolution en dehors de l'enveloppe de vol approuvée ou d'autres occurrences qui pourraient avoir rendu difficile le contrôle de l'aéronef. Toute perte de contrôle, quelle qu'en soit la cause.
    Une panne de plus d'un système dans un système de redondance qui est obligatoire pour le guidage des vols et la navigation.


    Fait à Paris, le 4 avril 2003.



    Pour le ministre et par délégation :

    Le directeur du bureau d'enquêtes

    et d'analyses pour la sécurité

    de l'aviation civile,

    P.-L. Arslanian

    Contenu sponsorisé

    Re: Securité des vols et retour d'experience!

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 15:58


      La date/heure actuelle est Jeu 8 Déc 2016 - 15:58