S.M.U.H. Service Médical d'Urgence par Hélicoptère

Forum de discussion des acteurs du SMUH


    équipage a deux

    Partagez

    LECIVIL
    Membre très actif
    Membre très actif

    Localisation : Le sud
    Date d'inscription : 03/11/2009
    Messages : 224

    équipage a deux

    Message  LECIVIL le Lun 17 Jan 2011 - 9:29

    Rappel du premier message :

    J'ai entendu un bruit de couloir comme quoi suite a une réunion chez Inaer France le personnel navigant serait bientôt deux a bord pil et copi vrais ou pas ? Quelqu'un aurait il une info la dessus.

    BOUGNAT
    Premiers pas
    Premiers pas

    Date d'inscription : 25/11/2012
    Messages : 9

    Re: équipage a deux

    Message  BOUGNAT le Mar 27 Nov 2012 - 13:51

    loullou a écrit:
    Merci, mais au demeurant, pour mon cas personnel, ayant passé l'ensemble de ma carrière en équipage (27 ans) et maintenant seul à bord, cela n’éclaire en rien ma chandelle !

    Je comprends donc que, pour ton cas personnel, tu n'auras aucune difficulté à aborder le vol en équipage avec une si grande expérience Very Happy

    La seule chose que je peux dire, c'est que je ne vois pas physiquement ce que le troisième homme pourrait bien faire de suffisamment utile pour contrebalancer favorablement et sans équivoque la contrainte que représente sa présence à bord !
    On ne peut pas être plus simple, je n'éprouve aucune difficulté pour réaliser les missions qui nous sont demandées de jour et de nuit en étant seul pilote à bord avec l’équipe médicale à deux.

    Ben, en fait, moi, je le vois l'intérêt ... lorsque le vol se dégrade (parce que les conditions météos prévues deviennent marginales, que la visi et le plafond s'effondre, que les solutions de déroutement que tu as prises se ferment les unes après les autres, que l'équipe médicale s'inquiète et a besoin d'explication, que le patient n'est pas au mieux, que le carburant devient un préoccupation grandissante, que tu es proche de la nuit aéro ... etc) ... - et tu avoueras que ça arrive parfois ce genre de chose - et bien si le pilote n'est pas seul et que le hems peut le soulager de certaines tâches pour lui permettre de se concentrer sur des décisions vitales pour la mission et la sécurité, je pense qu'il est là l'intérêt non ? ...

    Si tu veux un exemple plus parlant dans ce contexte que pourrais-je faire pour te soulager ? ... et bien assurer les communications (intérieur - avec nos équipes, comme extérieur avec les contrôleurs), avoir le nez dans la carte pour t'aider à naviguer, te proposer éventuellement des alternatives, rentrer des point gps, chercher des infos dans nos docs de bord, bien sûr regarder dehors avec toi pour assurer l'anticol, t'indiquer les obstacles, t'aider à gérer le carburant, etc etc etc ...

    Bref, faire en sorte d'éviter que tu te retrouves au taquet, dans le rouge, à te battre tout seul, pendant que l'équipe médicale derrière est inquiète (parce qu'elle sait que la situation n'est pas normal), sans aucune maîtrise sur la situation, avec un patient difficile.

    Et puis, avoir un gars à gauche pour regarder dehors lorsqu'il faut se poser sur des DZ non reconnues et faire descendre son équipe médical rotor tournant en sécurité, c'est quand même pas si mal non ?

    Et puis, se répartir les tâches au sol du genre ... tu fais ta tonne de paperasse pendant que ton crew reconfigure ta machine pour la mission suivante, ça non plus c'est pas si mal non ?

    Par ailleurs, au sol, tu as toujours la possibilité de te couper de ton équipe médicale (parce que tu dois déposer un plan de vol, faire un point météo, téléphoner à ta régul ou la maintenance etc ...), pendant que ton crew assure l'interface (entre toi et eux) ... en plus d'assurer le brancardage (pour préserver ton dos), de répondre aux sollicitations de l'équipe médicale lorsqu'ils ont besoin ... Et ça aussi, c'est bien apprécié Wink


    Après, pour le profil du personnel à recruter, c'est peut être à vos exploitants d'en décider Wink

    C'est assez bien réussi comme résumé et pour avoir vécu ces situations , c'est très réaliste , quand en plus on imagine avoir à faire à des personnes qui agissent chacun avec ses prérogatives , en équipe formée et ....solidaire!! Effectivement par contre il faut étudier cette histoire, pas des moindres de la perte de Range/Carburant embarqué ???!!!

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2176

    Re: équipage a deux

    Message  overlord le Mer 28 Nov 2012 - 4:50

    loullou a écrit:Ben, en fait, moi, je le vois l'intérêt ... lorsque le vol se dégrade (parce que les conditions météos prévues deviennent marginales, que la visi et le plafond s'effondre, que les solutions de déroutement que tu as prises se ferment les unes après les autres, que l'équipe médicale s'inquiète et a besoin d'explication, que le patient n'est pas au mieux, que le carburant devient un préoccupation grandissante, que tu es proche de la nuit aéro ... etc) ... - et tu avoueras que ça arrive parfois ce genre de chose - et bien si le pilote n'est pas seul et que le hems peut le soulager de certaines tâches pour lui permettre de se concentrer sur des décisions vitales pour la mission et la sécurité, je pense qu'il est là l'intérêt non ? ...
    Si tu veux un exemple plus parlant dans ce contexte que pourrais-je faire pour te soulager ? ... et bien assurer les communications (intérieur - avec nos équipes, comme extérieur avec les contrôleurs), avoir le nez dans la carte pour t'aider à naviguer, te proposer éventuellement des alternatives, rentrer des point gps, chercher des infos dans nos docs de bord, bien sûr regarder dehors avec toi pour assurer l'anticol, t'indiquer les obstacles, t'aider à gérer le carburant, etc etc etc ...
    Bref, faire en sorte d'éviter que tu te retrouves au taquet, dans le rouge, à te battre tout seul, pendant que l'équipe médicale derrière est inquiète (parce qu'elle sait que la situation n'est pas normal), sans aucune maîtrise sur la situation, avec un patient difficile.
    Et puis, avoir un gars à gauche pour regarder dehors lorsqu'il faut se poser sur des DZ non reconnues et faire descendre son équipe médical rotor tournant en sécurité, c'est quand même pas si mal non ?
    Et puis, se répartir les tâches au sol du genre ... tu fais ta tonne de paperasse pendant que ton crew reconfigure ta machine pour la mission suivante, ça non plus c'est pas si mal non ?
    Par ailleurs, au sol, tu as toujours la possibilité de te couper de ton équipe médicale (parce que tu dois déposer un plan de vol, faire un point météo, téléphoner à ta régul ou la maintenance etc ...), pendant que ton crew assure l'interface (entre toi et eux) ... en plus d'assurer le brancardage (pour préserver ton dos), de répondre aux sollicitations de l'équipe médicale lorsqu'ils ont besoin ... Et ça aussi, c'est bien apprécié Wink
    Après, pour le profil du personnel à recruter, c'est peut être à vos exploitants d'en décider Wink
    Outre le fait comme le remarque un pilote au sujet des minima SMUH basiques,Il me semble voir un léger problème de forme dans ton propos, car ce genre de situation peut bien sûr se produire, in fine, pour tout un tas d’événements factuels accumulés.
    En revanche, sur le fond, je ne suis pas ton exposition de ce genre de fait pour étayer la présence supplémentaire d’un personnel.
    Il ne faut pas exagérer ou forcer le trait à l’extrême, ce que tu décris est une situation qui ne devrait pas se produire, en opération normale, nous sommes en transport sanitaire et, de mon point de vue il ne me paraît pas tout à fait conventionnel de se retrouver dans une situation si dégradée, météo, carburant, nuit, équipe médicale inquiète !
    Ou alors il y a quelque chose que je n’ai pas bien compris dans ce mode de transport et la règle qui l’organise ?
    En aparté, il y a si peu de papier à faire sur site d’exploitation, jamais de papier à quérir à bord, très souvent suffisamment de personne au sol pour se faire aider ou palier à une manipulation ponctuelle, pas plus de plan de vol à poser.
    Le gars à gauche pour regarder dehors lors d’un poser sur site d’exploitation il y en a déjà un c’est le médecin ou l’infirmier quant à faire descendre son équipe médicale rotor tournant je n’en voit pas vraiment l’utilité.
    Il ne faut pas tout mélanger, on impose des règles strictes en matière de sécurité du patient avec des classes de performances plutôt contraignantes, augmenter le risque en débarquant rotor tournant est totalement anachronique dans cette logique de transport. Tu veux gagner quoi 1 minute ?
    Il y a toujours moyen sur site de se couper de son équipe médicale, il y a souvent du temps sur zone. Le vol va ensuite se dérouler dans un environnement connu et il est dans la plupart du temps très rapide de se faire le schéma mental du vol, dès la destination verrouillée !
    Quant au brancardage, un personnel supplémentaire pour brancarder ça fait un peu étrange vu le nombre de personnes qui peut parfois atteindre un nombre conséquent entre le Smur, les Pompier et la gendarmerie !
    Si c’est une question d’aisance, personnelle ou locale, d’accord, mais on ne peut pas en faire une règle générale, à mon avis, c’est trop contraignant pour si peu d’intérêt.
    Ta vision s’inscrit plus dans celle du concept du secours primaire en équipe constituée mettant en œuvre des optionnels, treuil, ski, élingue, etc, nécessitant un membre d’équipage spécialisé, ce n'est pas du tout encore le sujet du transport sanitaire inter-hospitalier susceptible de procéder sur des sites d'exploitation de jour dont la caractéristique doit rester acceptable.

    vanhoute
    Admin
    Admin

    Date d'inscription : 25/10/2009
    Messages : 2119

    Re: équipage a deux

    Message  vanhoute le Mer 28 Nov 2012 - 7:13

    overlord a écrit:
    Le gars à gauche pour regarder dehors lors d’un poser sur site d’exploitation il y en a déjà un c’est le médecin ou l’infirmier quant à faire descendre son équipe médicale rotor tournant je n’en voit pas vraiment l’utilité.
    Il ne faut pas tout mélanger, on impose des règles strictes en matière de sécurité du patient avec des classes de performances plutôt contraignantes, augmenter le risque en débarquant rotor tournant est totalement anachronique dans cette logique de transport. Tu veux gagner quoi 1 minute ?
    Le personnel en place gauche, si c'est un médecin ou un infirmier, n'a pas pour vocation de regarder à gauche, c'est un passager...
    Et si certains participent à la mission "aéronautiquement parlant", en regardant dehors en vol, ou au poser, j'ai beaucoup d'exemple de personnel médical qui, soit écoute leur iPod, soit font la sieste, soit ont carrément peur... Il ne faut pas oublier que ces personnels ne sont pas tous "volontaires" ni réellement formés. Ce n'est pas le cas dans la Sécurité Civile par exemple. Je ne leur jette pas la pierre. Le système actuel est comme ça. Et je remercie ceux qui, de leur propre initiative, m'annonce un trafic ou un obstacle.
    overlord a écrit:
    Quant au brancardage, un personnel supplémentaire pour brancarder ça fait un peu étrange vu le nombre de personnes qui peut parfois atteindre un nombre conséquent entre le Smur, les Pompier et la gendarmerie !
    Et le nombre d'hôpitaux qui n'assure pas le brancardage lorsque l'on débarque chez eux en TIH ? Ne vient pas en Bourgogne...
    J'ai également un collègue pilote en arrêt maladie depuis 1 an et demi parce qu'il s'est pêté le dos en chargeant un patient...

    Je trouve dommage d'en être à encore chercher des arguments pour réfuter la mise en place d'un équipage double. Il faut avancer aujourd'hui, on n'en est plus là. Surtout ici... Pour les autres, vous ferez du vol ambulance en CAT sans agrément SMUH, avec tout ce que cela implique...


    _________________________________________________
    Administrateur et Webmaster smuh.fr

    BOUGNAT
    Premiers pas
    Premiers pas

    Date d'inscription : 25/11/2012
    Messages : 9

    Re: équipage a deux

    Message  BOUGNAT le Mer 28 Nov 2012 - 8:17

    Very Happy , on comprend mieux pourquoi ce beau pays , le nôtre, est si difficile à réformer, et pourquoi par ailleurs dés que quelque chose est mis en place (réglementation, loi décrêt etc ) il faut généralement attendre un peu ... les dérogs tombent !! Les Anglo Saxons me disent trés souvent , c'est très difficile de travailler dans ton pays !!! Ha bon !!! clown

    L'avantage d'un deuxième homme (Ou Femme) semble tellement évident....j'ai connu ça à l'époque (Et peut être encore???!!!) dans les discutions sans fin sur "l'utilité" d'une ou un IDE ou IADE au sein d'une équipe SAMU !!! Combat d’arrière garde , de la même façon sur l'utilité d'un Hélico Blanc , les Rouges (Peut être encore maintenant) n'hésitaient pas à taper sur l'idée, eux seuls étaient capable !!! Ben voyons ....Ils sont capable , c'est vrai ....mais aux heures ouvrables ou sur délai ....Allez moi aussi je m'y mets !!! Laughing

    J'ai connu la plus belle période SMUR , l'époque ou il existait encore les fameux CES d'Anesthésie Réa, période bénie ou sortaient en SMUR des "trés bons", des Mecs ou Nanas qui passaient leur temps à planter des tuyaux en bloc opératoire, qui t'intubaient des malades comme d'autres plantent des poireaux en terre, pour comparer avec des Pilotes, des expériences de Mecs à 8000 HDV , et ces Gars ou Filles étaient les premiers à souhaiter sortir en camionnette ou en hélico avec une ou un IDE/IADE , pourquoi ?? Parce que eux savaient qu'il suffit d'une fois pour étre ...SEUL ....vraiment dans la m.... !!! cheers

    BREZHONEG
    Se lance dans la discussion
    Se lance dans la discussion

    Date d'inscription : 05/11/2009
    Messages : 36

    Re: équipage a deux

    Message  BREZHONEG le Mer 28 Nov 2012 - 10:36

    +1

    geronimo
    Membre actif
    Membre actif

    Date d'inscription : 17/01/2010
    Messages : 56

    Re: équipage a deux

    Message  geronimo le Mer 28 Nov 2012 - 10:42

    Y'a une évidence de sécurité que procure l'équipage à deux, et vous n'en parlez jamais ici , c'est la perte de capacité du pilote aux commandes.
    J'ai vécu cette situation lorsque j'étais copi, alors que le CDB avait fait une intoxication alimentaire, qui l'a rapidement mis HS.
    Un Aéronef fut il hélico, n'est pas une ambulance et il faut bien qu'il continue de voler.
    La sécurité que vous procure le deuxième moteur maintenant obligatoire ( ça n'a pas toujours été le cas souvenez vous), je suppose que vous l'appréciez.
    Vous devez en toute logique aller vers l'équipage à deux pilotes, qui amènera encore plus de sécurité mais aussi améliorera les performances de l’équipage.
    L’équipage à deux amène aussi de la sécurité par le cross check , mais je me demande si celui-ci sera accepté par certains sur ce forum qui n’ont peut être pas l’humilité nécessaire pour accepter de se faire « crosschecker» par un petit C.. de copi. Voir cours de CRM .
    J’ai 12 000 h de vol (environ 10 000 en PEQ2 ou 3) , je peux vous dire par retour d’expérience que c’est souvent le copi qui détecte un problème, tout simplement parce qu’il est moins accaparé par la fonction commandement, puisqu’il ne l’a pas.
    Le coût me direz vous … mais ça n’est pas votre problème, c’est celui de l’exploitant qui devra se plier aux exigences règlementaires. Il l’a déjà fait pour le bimoteur, en râlant certes, mais il l’a fait …


    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2176

    Re: équipage a deux

    Message  overlord le Mer 28 Nov 2012 - 12:07

    geronimo a écrit:Y'a une évidence de sécurité que procure l'équipage à deux, et vous n'en parlez jamais ici , c'est la perte de capacité du pilote aux commandes.
    J'ai vécu cette situation lorsque j'étais copi, alors que le CDB avait fait une intoxication alimentaire, qui l'a rapidement mis HS.
    Un Aéronef fut il hélico, n'est pas une ambulance et il faut bien qu'il continue de voler.
    La sécurité que vous procure le deuxième moteur maintenant obligatoire ( ça n'a pas toujours été le cas souvenez vous), je suppose que vous l'appréciez.
    Vous devez en toute logique aller vers l'équipage à deux pilotes, qui amènera encore plus de sécurité mais aussi améliorera les performances de l’équipage.
    L’équipage à deux amène aussi de la sécurité par le cross check , mais je me demande si celui-ci sera accepté par certains sur ce forum qui n’ont peut être pas l’humilité nécessaire pour accepter de se faire « crosschecker» par un petit C.. de copi. Voir cours de CRM .
    J’ai 12 000 h de vol (environ 10 000 en PEQ2 ou 3) , je peux vous dire par retour d’expérience que c’est souvent le copi qui détecte un problème, tout simplement parce qu’il est moins accaparé par la fonction commandement, puisqu’il ne l’a pas.
    Le coût me direz vous … mais ça n’est pas votre problème, c’est celui de l’exploitant qui devra se plier aux exigences règlementaires. Il l’a déjà fait pour le bimoteur, en râlant certes, mais il l’a fait …
    Belle prose, mais il est intéressant de remarquer que le problème des doubles commandes n'est jamais évoqué et qu'il semble que l'ensemble du dispositif raisonne sur un membre d'équipage supplémentaire mais sans préciser s'il sera ou non pilote.
    Un second pilote cela s'entend en terme d'intelligence de situation, sans pilote en plus, cela n'apporte rien de plus en matière de sécurité intrinsèque du vol, çà c'est clair !
    le transport sanitaire en France tel qu'il est pratiqué est sûr, les statistiques parlent et ce n'est pas par un miracle absolu cela s'explique d'une manière rationnelle.
    Le problème est que la place à bord et la masse marchande est compté sur les appareils que nous possédons, que certains SAMU ne pourront plus faire l'étendue de volume d'évolution habituel, principalement pour des raisons de politique carburant !
    çà ce n'est pas difficile à comprendre.
    Si on veut mettre deux pilotes, donc un PCB et un pilote il faudra se référer aussi à la règle de l'EASA et je crains que cela soit une autre usine à gaz, sous le régime du transport public. Dans ce cas, il mes semble que garder les machines actuelles est assez rédhibitoire, ce n'est plus qu'un affichage de sécurité.



    geronimo
    Membre actif
    Membre actif

    Date d'inscription : 17/01/2010
    Messages : 56

    Re: équipage a deux

    Message  geronimo le Mer 28 Nov 2012 - 13:12

    Je suis d'accord.
    Si la gestion carburant est tendue à 80 kg près, c'est que la machine (ou le cahier des charges) n'est pas adaptée. Si en plus la place manque, là c'est rédhibitoire et il faut évoluer vers d'autres machines. Si le budget ne suit pas, il faut arreter tout de suite, et ne plus faire croire à la population française que l'hélico à les moyens de palier à la fermeture de certains services dans nos hopitaux voire la disparition des plus petits d'entre eux.

    Capitaine flamme
    Membre suractif
    Membre suractif

    Date d'inscription : 07/11/2009
    Messages : 1119

    Re: équipage a deux

    Message  Capitaine flamme le Mer 28 Nov 2012 - 14:44

    La je suis perplexe sur les ecrits de geronimo ,on dirait qu il vient juste de comprendre la situation ! affraid
    Et le cul sac ou chacun de nous s enferme ,sans avoir ni d un coté ou de l autre ,des solutions a donner ! Laughing
    Moi je suis plié de rire ......

    geronimo
    Membre actif
    Membre actif

    Date d'inscription : 17/01/2010
    Messages : 56

    Re: équipage a deux

    Message  geronimo le Mer 28 Nov 2012 - 15:14

    Et je ne parle même pas des machines non certifiées pour l'exploitation en conditions givrantes, l'hiver est là, bon courage pour la préparation des vols.

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2176

    Re: équipage a deux

    Message  overlord le Mer 28 Nov 2012 - 16:08

    geronimo a écrit:Et je ne parle même pas des machines non certifiées pour l'exploitation en conditions givrantes, l'hiver est là, bon courage pour la préparation des vols.
    c'est un peu confus comme propos, je ne vois pas très bien ce que cela vient faire ici ?

    geronimo
    Membre actif
    Membre actif

    Date d'inscription : 17/01/2010
    Messages : 56

    Re: équipage a deux

    Message  geronimo le Mer 28 Nov 2012 - 16:34

    overlord a écrit:
    c'est un peu confus comme propos, je ne vois pas très bien ce que cela vient faire ici ?

    Pas si confus que ça : ça veut dire que si on doit changer les machines pour les raisons citées plus haut , il faut en profiter pour aller plus loin et s’équiper d’appareils qui ne seront pas cloués au sol par conditions IMC et ou givrantes.
    Le service public doit être continu et ne souffre pas d’interruption, l’équipage a deux pilotes permet cet objectif. Un héliportage médical qui n’est pas assuré a certains moments est une inégalité de traitement pour les patients potentiels, qui ne tombent pas forcement malades lorsque c'est CAVOK.

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2176

    Re: équipage a deux

    Message  overlord le Mer 28 Nov 2012 - 16:45

    geronimo a écrit:Pas si confus que ça : ça veut dire que si on doit changer les machines pour les raisons citées plus haut , il faut en profiter pour aller plus loin et s’équiper d’appareils qui ne seront pas cloués au sol par conditions IMC et ou givrantes.
    Le service public doit être continu et ne souffre pas d’interruption, l’équipage a deux pilotes permet cet objectif. Un héliportage médical qui n’est pas assuré a certains moments est une inégalité de traitement pour les patients potentiels, qui ne tombent pas forcement malades lorsque c'est CAVOK.
    Houla !
    le concept du transport actuel privé inter-hospitalier est régis par des règles générales en matière de météorologie, ni plus ni moins...
    on ne peut même pas avoir le SMUH spécial comme veux-tu avoir la lune ?
    Notons également que nous sommes quelque peu dans une mauvaise période économique ce qui n'est propice à la recomposition du cahier des charges !
    Ce que tu veux faire c'est bien, çà existe déjà çà s'appelle la REGA ou autres organisme du même genre mais ce n'est pas le même budget
    On est en train de proposer des machines moins chères pour tirer le contrat à la baisse, alors en acheter des 3 fois plus chères, j'ai comme un doute !
    Je coirs qu'il ne faut pas trop rêver à court terme.

    geronimo
    Membre actif
    Membre actif

    Date d'inscription : 17/01/2010
    Messages : 56

    Re: équipage a deux

    Message  geronimo le Mer 28 Nov 2012 - 17:03

    On est d'accord mais au final qui paye: c'est le citoyen au travers de la sécu,des impots et des taxes, mais ça n'empeche pas qu'on lui raconte des salades sur le rôle des hélicos SAMU . Les décideurs ferment les hopitaux pour faire des économies, mais ne mettent rien de vraiment opérationnel en remplacement. Y'a pas d'argent mais on va construire un deuxieme aeroport a Nantes alors que c'est inutile, moi aussi je comprends pas. Celui de Brive est tout neuf c'est le désert aéronautique, on y a crée un service controle/approche avec des controleurs d'Etat qui coutent 4 ou 5 fois plus cher que l'organisme ATIS qui existait avant sur l'ancien.

    Le transport samu par hélico n'est pas privé, c'est un service public concédé a des entreprises privées.

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2176

    Re: équipage a deux

    Message  overlord le Mer 28 Nov 2012 - 17:40

    geronimo a écrit:Le transport samu par hélico n'est pas privé, c'est un service public concédé a des entreprises privées.
    Ce qui revient sensiblement au même ! c'est quant même une forme d'externalisation..
    On peut aussi remarquer que lorsque la SC transporte, en mono pilote, en secondaire c'est encore plus chère, de part le fait qu'il faut un aller retour supplémentaire pour ramener l'équipe et du coût de l'appareil !
    Tout ceci étant de la politique, pas vraiment logique c'est vrai, mais tant que les instances s'en contentent, que faire que dire ?
    ils sont bien conscients du problème de l'inadéquation du déploiement en fonction du bassin de population !
    C'est gaulois...

    loullou
    Découverte
    Découverte

    Date d'inscription : 25/06/2012
    Messages : 19

    Re: équipage a deux

    Message  loullou le Mer 28 Nov 2012 - 21:06

    Outre le fait comme le remarque un pilote au sujet des minima SMUH basiques,Il me semble voir un léger problème de forme dans ton propos, car ce genre de situation peut bien sûr se produire, in fine, pour tout un tas d’événements factuels accumulés.
    En revanche, sur le fond, je ne suis pas ton exposition de ce genre de fait pour étayer la présence supplémentaire d’un personnel.
    Il ne faut pas exagérer ou forcer le trait à l’extrême, ce que tu décris est une situation qui ne devrait pas se produire, en opération normale, nous sommes en transport sanitaire et, de mon point de vue il ne me paraît pas tout à fait conventionnel de se retrouver dans une situation si dégradée, météo, carburant, nuit, équipe médicale inquiète !
    Ou alors il y a quelque chose que je n’ai pas bien compris dans ce mode de transport et la règle qui l’organise ?

    Je me suis expliquée sur le pourquoi de mon approche pour te parler du poste de HCM. Le scénario un peu catastrophe - j'en conviens - que je t'ai dépeint, servais surtout à expliquer comment, dans une situation imprévue, tu pouvais bénéficier d'une aide non négligeable pour te permettre de prendre de bonnes décisions. Mais, je ne me répèterais pas, je t'engage donc à me relire.

    En aparté, il y a si peu de papier à faire sur site d’exploitation, jamais de papier à quérir à bord, très souvent suffisamment de personne au sol pour se faire aider ou palier à une manipulation ponctuelle, pas plus de plan de vol à poser.

    Je ne parle pas de papier à faire sur site ... mais plitôt au retour d'un vol (ou d'un enchaînement de vol) où certaines procédures administratives (parfois lourdes mais indispensables) sont à faire ... en tout cas, c'est le cas chez nous Wink grâce à dieux, tu en es soulagé, car ce peut être une vraie épreuve parfois Wink
    Quant au plan de vol, et bien notre situation géographique, où le changement du régime de vol nous amènent à en poser, c'est pourquoi je l'ai mentionné.

    Le gars à gauche pour regarder dehors lors d’un poser sur site d’exploitation il y en a déjà un c’est le médecin ou l’infirmier quant à faire descendre son équipe médicale rotor tournant je n’en voit pas vraiment l’utilité.
    Il ne faut pas tout mélanger, on impose des règles strictes en matière de sécurité du patient avec des classes de performances plutôt contraignantes, augmenter le risque en débarquant rotor tournant est totalement anachronique dans cette logique de transport. Tu veux gagner quoi 1 minute ?

    Tu as raison, ce n'est pas une minute qui va changer les choses, mais si l'équipe devait en éprouver le besoin, pour quelque raison que ce soit, il est bon de leur offrir l'opportunité d'évoluer en tout sécurité, à tout instant, face à un hélico en mouvement (car on parle d'en descendre, mais on peut aussi y remonter ... toujours dans les mêmes conditions ...). Par ailleurs, si le CdB sait qu'il y a quelqu'un dehors qui assure, ça le sécurise (enfin, ce que j'en dis hein ...)

    Il y a toujours moyen sur site de se couper de son équipe médicale, il y a souvent du temps sur zone.
    L'avantage, c'est que le HCM est le côté "naviguant" qui ne se coupe jamais de son équipe médicale. Du coup, l'interface "transport" et "médical" n'est jamais rompue. Je me suis aussi expliquée là dessus. Je t'invite donc à me relire.

    Le vol va ensuite se dérouler dans un environnement connu et il est dans la plupart du temps très rapide de se faire le schéma mental du vol, dès la destination verrouillée !

    Tout à fait, mais un vol reste un vol (quelque que soit sa durée), parfois émaillé de ses aléas, rendant la situation plus tout à fait aussi simple qu'attendue ...

    Quant au brancardage, un personnel supplémentaire pour brancarder ça fait un peu étrange vu le nombre de personnes qui peut parfois atteindre un nombre conséquent entre le Smur, les Pompier et la gendarmerie !

    Tu te bases sur le fait que je ne parle QUE du vol primaire. Mais je parle de toutes les missions (y compris les vol inter-hospitaliers).

    Vanhoutte, dans son exemple, a tout à fait traduit ce que nous connaissons tous quant à l'accueil de nos hélicos sur certains centre hospitalier, qui n'ont pas assez de personnels pour nous accueillir. Faisant parfois perdre du temps.
    Pour nous, le problème est résolu puisque le HCM va se quérir d'un brancard (d'une bouteille d'oxygène si besoin) pendant que le pilote termine sa procédure et que l'équipe prépare le patient (cela fait gagner de précieuses minutes).

    Si c’est une question d’aisance, personnelle ou locale, d’accord, mais on ne peut pas en faire une règle générale, à mon avis, c’est trop contraignant pour si peu d’intérêt.

    Je te remercie pour le "si peu d'intérêt" que je t'inspire. Ca fait toujours plaisir de se sentir si ... inutile ?! mais d'autres y ont vu un certain intérêt (enfin j'espère).

    Mais je n'en tiens aucune rigueur. On ne peut parler que de ce qu'on l'on connait, et j'ai la chance de connaitre le vol en équipage, comme le vol seule à bord, j'espère que ta vision évoluera ... bien que j'eusse quelques doutes tant tu sembles irrévocablement, irréductiblement, indubitablement vissé sur tes certitudes Wink

    Ta vision s’inscrit plus dans celle du concept du secours primaire en équipe constituée mettant en œuvre des optionnels, treuil, ski, élingue, etc, nécessitant un membre d’équipage spécialisé, ce n'est pas du tout encore le sujet du transport sanitaire inter-hospitalier susceptible de procéder sur des sites d'exploitation de jour dont la caractéristique doit rester acceptable.

    Non, non, ce n'est pas ma vision. Ce n'est pas plus un concept du secours primaire dans la pure tradition avec tout le tralala ... c'est simplement la traduction concrète des textes réglementaires qui nous régissent. Ni plus ... ni moins Wink

    Reste qu'en ses temps de frimas hivernaux
    Fly Safe Wink

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2176

    Re: équipage a deux

    Message  overlord le Mer 28 Nov 2012 - 21:39

    loullou a écrit:Mais je n'en tiens aucune rigueur. On ne peut parler que de ce qu'on l'on connait, et j'ai la chance de connaitre le vol en équipage, comme le vol seul à bord, j'espère que ta vision évoluera ... bien que j'eusse quelques doutes tant tu sembles irrévocablement, irréductiblement, indubitablement vissé sur tes certitudes Wink
    Merci, pour la finale, mais j'ai fais toute ma première carrière en équipage à 3 et, avec mes presque 5 chiffres au compteur je pense pouvoir me lancer légitimement dans l'exercice de l'appréciation contradictoire de l’intérêt ou pas de la notion d'équipage à tel ou tel endroit dans tel ou tel environnement, dans telle ou telle situation !
    Alors nous somme ici dans une appréciation de difficulté, que je pense être capable de faire. Si tu ne reconnais pas aux autres d'en avoir une différente de la tienne cela n'engage que toi mais ce n'est pas une vérité biblique non plus.
    Cela dit, la teneur, la couleur, la consonance, la durée, la technique de vol, la contrainte, l'environnement de ces missions, n'ont absolument rien à voir avec le transport inter-hospitalier et sa moyenne de 30' de vol sur un bas à sable archi connu !
    je la considère comme facile, seule une intensité subite, un enchaînement défavorable d’évènements factuels peut augmenter la difficulté ponctuellement mais çà, tous les métier de l'aérien y sont confrontés. la connaissance de son environnement est primordiale et lorsque l'on a la chance de l'avoir c'est inestimable en matière de sûreté du transport.
    La différence est assez facile à faire...
    je pense être encore en état physique et mental pour en apprécier les subtilités en terme de difficulté !
    Il ne faut pas non plus se faire un vélo à 4 roues du transport sanitaire, ni d'ailleurs le vulgariser, et je suis un peu réconforté que tu reconnaisse le coté légèrement catastrophique de ton récit, même si la fin du monde est prévue au mois de décembre, il n'est pas nécessaire d'en ajouter...

    loullou
    Découverte
    Découverte

    Date d'inscription : 25/06/2012
    Messages : 19

    Re: équipage a deux

    Message  loullou le Mer 28 Nov 2012 - 22:16

    Bravo, j'en reste sans voix !

    Finalement cette conversation ne mène à rien, voire se profiler vers une certaine rudesse pour laquelle je n'ai aucun talent, ni le moindre enthousiasme. La belette cède logiquement devant le loup. Je n'en rajouterais pas Wink

    geronimo
    Membre actif
    Membre actif

    Date d'inscription : 17/01/2010
    Messages : 56

    Re: équipage a deux

    Message  geronimo le Jeu 29 Nov 2012 - 0:28

    overlord a écrit:On peut aussi remarquer que lorsque la SC transporte, en mono pilote, en secondaire c'est encore plus chère, de part le fait qu'il faut un aller retour supplémentaire pour ramener l'équipe et du coût de l'appareil !
    justement sait-on ce qui s'est passé en Corse...il faudrait peut etre que le BEA air nous donne ses conclusions , parce que aeronef d'etat certe mais passagers civils, cherchez l'erreur...

    BOUGNAT
    Premiers pas
    Premiers pas

    Date d'inscription : 25/11/2012
    Messages : 9

    Re: équipage a deux

    Message  BOUGNAT le Jeu 29 Nov 2012 - 5:08

    loullou a écrit:Bravo, j'en reste sans voix !

    Finalement cette conversation ne mène à rien, voire se profiler vers une certaine rudesse pour laquelle je n'ai aucun talent, ni le moindre enthousiasme. La belette cède logiquement devant le loup. Je n'en rajouterais pas Wink

    +1

    Et ben dis donc !!! Au moins on sait que dans certains helicos SAMU si on installe des Assistant de vol , ils vont pas rigoler tout les jours Wink Le travail en équipage ....c'est pas gagné !! Rolling Eyes

    vanhoute
    Admin
    Admin

    Date d'inscription : 25/10/2009
    Messages : 2119

    Re: équipage a deux

    Message  vanhoute le Jeu 29 Nov 2012 - 7:18

    BOUGNAT a écrit:
    loullou a écrit:Bravo, j'en reste sans voix !

    Finalement cette conversation ne mène à rien, voire se profiler vers une certaine rudesse pour laquelle je n'ai aucun talent, ni le moindre enthousiasme. La belette cède logiquement devant le loup. Je n'en rajouterais pas Wink

    +1

    Et ben dis donc !!! Au moins on sait que dans certains helicos SAMU si on installe des Assistant de vol , ils vont pas rigoler tout les jours Wink Le travail en équipage ....c'est pas gagné !! Rolling Eyes
    J'approuve également cette conclusion d'échanges. Je pense que nous pourrons tous amener nos commentaires quand, enfin, la mise aux normes aura débuté. Avant cela, chacun ayant des positions bien campées (et j'en fait parti), le débat ne peut pas avancer et de toutes façons n'apporte rien.

    Je propose de clore ce dialogue.


    _________________________________________________
    Administrateur et Webmaster smuh.fr

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2176

    Re: équipage a deux

    Message  overlord le Jeu 29 Nov 2012 - 19:22

    Pourquoi clore un sujet sur lequel 6 pauvres posteurs échange cordial, qui permet d’exposer les avantages et les inconvénients ?
    Dans ce cas il n'est pas nécessaire d'avoir un forum dédié pour parler de la profession, j'ai du mal à suivre...
    Cela dit, ne pas se méprendre sur mon propos qui, au fil de l’eau peut se diluer dans les réactions.
    Faire un équipage à deux pilotes normalement qualifiés, c'est à dire avec ce qui nous attend demain et non hier, avec une machine mieux dimensionnée, plus puissante, mieux équipées, capable IR (sans spécifiquement le pratiquer), est une façon de tirer vers le haut la fonction, c'est-à-dire une vision pro-active du transport sanitaire dans notre pays !
    Cette option est naturellement souhaitable et je la promotionne !
    En revanche, la version douteuse que l’on veut faire passer pour des raisons d'ailleurs inconnues en gardant les appareils actuels, exigus et limités, est une façon de tirer une balle dans le pied de ce moyen de transport !
    Voilà !

    syndrom
    Découverte
    Découverte

    Date d'inscription : 31/08/2012
    Messages : 17

    Re: équipage a deux

    Message  syndrom le Jeu 29 Nov 2012 - 22:36

    overlord a écrit:Pourquoi clore un sujet sur lequel 6 pauvres posteurs échange cordial, qui permet d’exposer les avantages et les inconvénients ?
    Dans ce cas il n'est pas nécessaire d'avoir un forum dédié pour parler de la profession, j'ai du mal à suivre...
    Cela dit, ne pas se méprendre sur mon propos qui, au fil de l’eau peut se diluer dans les réactions.
    Faire un équipage à deux pilotes normalement qualifiés, c'est à dire avec ce qui nous attend demain et non hier, avec une machine mieux dimensionnée, plus puissante, mieux équipées, capable IR (sans spécifiquement le pratiquer), est une façon de tirer vers le haut la fonction, c'est-à-dire une vision pro-active du transport sanitaire dans notre pays !
    Cette option est naturellement souhaitable et je la promotionne !
    En revanche, la version douteuse que l’on veut faire passer pour des raisons d'ailleurs inconnues en gardant les appareils actuels, exigus et limités, est une façon de tirer une balle dans le pied de ce moyen de transport !
    Voilà !

    +1
    Sujet super interressant........meme si je ne peux y participer......

    vanhoute
    Admin
    Admin

    Date d'inscription : 25/10/2009
    Messages : 2119

    Re: équipage a deux

    Message  vanhoute le Ven 30 Nov 2012 - 9:47

    overlord a écrit:Pourquoi clore un sujet sur lequel 6 pauvres posteurs échange cordial, qui permet d’exposer les avantages et les inconvénients ?
    Dans ce cas il n'est pas nécessaire d'avoir un forum dédié pour parler de la profession, j'ai du mal à suivre...
    Cela dit, ne pas se méprendre sur mon propos qui, au fil de l’eau peut se diluer dans les réactions.
    Faire un équipage à deux pilotes normalement qualifiés, c'est à dire avec ce qui nous attend demain et non hier, avec une machine mieux dimensionnée, plus puissante, mieux équipées, capable IR (sans spécifiquement le pratiquer), est une façon de tirer vers le haut la fonction, c'est-à-dire une vision pro-active du transport sanitaire dans notre pays !
    Cette option est naturellement souhaitable et je la promotionne !
    En revanche, la version douteuse que l’on veut faire passer pour des raisons d'ailleurs inconnues en gardant les appareils actuels, exigus et limités, est une façon de tirer une balle dans le pied de ce moyen de transport !
    Voilà !
    Il est bon de te voir présenter un peu plus le fond de ta pensée.
    Je ne dis pas qu'il ne faut pas débattre ou s'échanger des opinions, je pense juste que le sujet tourne en rond sur les nombreuses discussions où il est évoqué...


    Dernière édition par vanhoute le Ven 30 Nov 2012 - 13:48, édité 1 fois


    _________________________________________________
    Administrateur et Webmaster smuh.fr

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2176

    Re: équipage a deux

    Message  overlord le Ven 30 Nov 2012 - 13:43

    vanhoute a écrit:Il est bon de te voir présenter un peu plus le fond de ta pensée.
    Je ne dis pas qu'il ne faut pas débattre ou s'échanger des opinions, je pense juste que le sujet tourne en rond sur les nombreuses discussions ou il est évoqué...
    J’ai toujours indiqué que c’était le non-changement de machine qui obérait significativement cette mesure qui du coup devient complètement inadaptée à la situation sécuritaire du transport aérien avec le 135ou le 109.
    Ne me faites pas dire ici, moi qui suit seul sur cette contradiction, ce que je ne dis pas !
    il y a la forme et le fond, il suffit de relire mes propos, qui je le répète au fil du temps et de la certitude de tel ou tel intervenant très faible au demeurant sur le sujet (six de mémoire) plus ou moins en extase sur cette solution.
    C’est peu, pour asseoir une certitude dans ces métiers techniques de l'aérien ou les environnements sont éminemment différents et particuliers (petit département grand département et ceux adjacents).
    Je m’élève donc, contre ce qui consiste à dire que c’est plus facile avec un deuxième homme devant, sans les doubles-commandes, sans aucune précision de la consonance donc libre du fameux bonhomme supplémentaire !
    Préserver son dos, faire des papiers, se détacher quelques instants, faire le plein ou je ne sais quoi d’autreencore, me semble plus de l'aisance personnelle plus qu'une réelle avancée en terme de fonctionnement en équipage CRM ect..
    il me semble que l'argumentaire pèse moins que celui concrets de la préservation sur les mêmes appareils de l'efficacité actuelle:
    - La masse limite samu.
    - La distance franchissable, carburant, point de RVT, réserve de nuit ect..
    - La suppression d’une éventuelle place assise pour la mère de l’enfant ou autre qui ne seraplus possible
    Je note simplement que, de mon point de vue, les arguments pour la formule de l’assistant de vol, sont moins percutants que la préservation, in fine, de la capacité actuelle d’un système qui fonctionne déjà d’une manière sure, donc l’efficacité générale et l’intérêt bien sur, des patients..
    Maintenant on passe en 145 T2+ pas de problème, l'efficacité augmente c'est çà qui compte...


    Dernière édition par overlord le Ven 30 Nov 2012 - 19:36, édité 1 fois

    hub_40
    Membre très actif
    Membre très actif

    Date d'inscription : 08/04/2011
    Messages : 335

    Re: équipage a deux

    Message  hub_40 le Ven 30 Nov 2012 - 19:21

    Je suis d'accord avec toi overlord !
    J'ai rencontré de nombreux collègues (non présent sur ce forum car ils trouvent que le ton de certains est trop partisan...) il y a quelques jours a une réunion annuelle et l'énorme majorité pense que ce membre d'équipage ne sert à rien vu les machines actuellement utilisées.
    Quant à leur absence sur ce forum, elle est du au ton employé par certains qui veulent nous faire croire que les sociétés font des bénéfices énormes et refusent d'investir pour mieux rémunérer les actionnaires.
    Perso je trouve ça très moyen...


    Contenu sponsorisé

    Re: équipage a deux

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 16:31


      La date/heure actuelle est Sam 10 Déc 2016 - 16:31