S.M.U.H. Service Médical d'Urgence par Hélicoptère

Forum de discussion des acteurs du SMUH


    équipage a deux

    Partagez

    LECIVIL
    Membre très actif
    Membre très actif

    Localisation : Le sud
    Date d'inscription : 03/11/2009
    Messages : 224

    équipage a deux

    Message  LECIVIL le Lun 17 Jan 2011 - 9:29

    Rappel du premier message :

    J'ai entendu un bruit de couloir comme quoi suite a une réunion chez Inaer France le personnel navigant serait bientôt deux a bord pil et copi vrais ou pas ? Quelqu'un aurait il une info la dessus.

    cerberus_2a
    Découverte
    Découverte

    Date d'inscription : 15/03/2011
    Messages : 16

    Re: équipage a deux

    Message  cerberus_2a le Mar 4 Oct 2011 - 8:07

    Bonjour, je voulais savoir si quelqu'un avait eu de nouveaux échos sur les équipages multi pilote au SMUH?

    vanhoute
    Admin
    Admin

    Date d'inscription : 25/10/2009
    Messages : 2119

    Re: équipage a deux

    Message  vanhoute le Mar 4 Oct 2011 - 8:52

    Pour l'instant, l'OPS 3 a été modifié pour que les exploitants puissent mettre en place le deuxième "membre d'équipage" en SMUH mais nous sommes maintenant dans une phase de transition qui devrait durer jusqu'en avril 2014 si la dérogation été confirmée...
    Et à l'heure actuelle, aucun exploitant ne communique sur son choix quand à la future place occupée à gauche...
    Espérons que nous en saurons rapidement un peu plus...


    _________________________________________________
    Administrateur et Webmaster smuh.fr

    cerberus_2a
    Découverte
    Découverte

    Localisation : Saint-Lô
    Date d'inscription : 15/03/2011
    Messages : 16

    Re: équipage a deux

    Message  cerberus_2a le Mar 4 Oct 2011 - 8:55

    D'accord, merci beaucoup. Effectivement espérons que plus d'infos puissent nous parvenir rapidement. Par contre, dans le cas où un copilote se retrouve en place gauche, quelles sont les attentes sur ses qualifications ou même quelles missions lui seront attribuées?

    vanhoute
    Admin
    Admin

    Date d'inscription : 25/10/2009
    Messages : 2119

    Re: équipage a deux

    Message  vanhoute le Mar 4 Oct 2011 - 9:01

    cerberus_2a a écrit:Par contre, dans le cas où un copilote se retrouve en place gauche, quelles sont les attentes sur ses qualifications ou même quelles missions lui seront attribuées?
    Que ce soit un HCM ou un pilote, les tâches ne changerons pas...
    Voici ce que demande l'OPS 3 :

    (2) Membre d'équipage technique SMUH. Le membre d'équipage technique SMUH doit satisfaire aux exigences particulières de formation initiale fixées par arrêté du ministre de l'aviation civile, auxquelles s'ajoutent les éléments suivants :
    (i) Fonctions dans l'activité SMUH ;
    (ii) Navigation (lecture de carte, principes et utilisation des aides à la navigation) ;
    (iii) Exploitation de l'équipement radio ;
    (iv) Utilisation de l'équipement médical embarqué ;
    (v) Préparation de l'hélicoptère et de l'équipement médical spécialisé pour le vol SMUH ;
    (vi) Lecture des instruments, des alarmes, utilisation des check-lists normales et d'urgence en vue d'assister le pilote à sa demande ;
    (vii) Connaissance de base du type d'hélicoptère en termes d'emplacement et de vocation des systèmes et équipements normaux et d'urgence ;
    (viii) Coordination de l'équipage ;
    (ix) Entraînement au départ d'urgence SMUH ;
    (x) Effectuer un ravitaillement et un ravitaillement rotor tournant ;
    (xi) Sélection et utilisation des sites d'exploitations SMUH ;
    (xii) Techniques de manipulation d'un patient, les conséquences médicales d'un transport aérien et connaissances sur la prise en charge d'une personne hospitalisée ;
    (xiii) Signaux de circulation au sol ;
    (xiv) Fonctionnement du sling (si applicable) ;
    (xv) Fonctionnement du treuil (si applicable) ;
    (xvi) Les dangers d'un rotor tournant incluant l'embarquement et le débarquement d'un patient ;
    (xvii) Utilisations des systèmes d'interphone de l'hélicoptère.


    _________________________________________________
    Administrateur et Webmaster smuh.fr

    cerberus_2a
    Découverte
    Découverte

    Localisation : Saint-Lô
    Date d'inscription : 15/03/2011
    Messages : 16

    Re: équipage a deux

    Message  cerberus_2a le Mar 4 Oct 2011 - 9:35

    Merci beaucoup, et pour l'intégration en temps que pilote, car je suis pilote dans le civil et j'aimerai savoir par quoi doit passer quelqu'un qui voudrait être vraiment pilote (comme c'est mon cas, je dois bien l'avouer)?

    vanhoute
    Admin
    Admin

    Date d'inscription : 25/10/2009
    Messages : 2119

    Re: équipage a deux

    Message  vanhoute le Mar 4 Oct 2011 - 10:58

    Et pour l'instant, comme il n'y a pas de recrutement, il n'y a aucunes informations sur le profil ni les FTO qui proposeront une éventuelle formation...


    _________________________________________________
    Administrateur et Webmaster smuh.fr

    cerberus_2a
    Découverte
    Découverte

    Localisation : Saint-Lô
    Date d'inscription : 15/03/2011
    Messages : 16

    Re: équipage a deux

    Message  cerberus_2a le Mar 4 Oct 2011 - 11:46

    ok, merci beaucoup pour toutes ces précieuses informations. Personnellement je ne suis pas pressé non plus, je ne suis encore qu'un jeune pilote donc d'ici là...

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2176

    Re: équipage a deux

    Message  overlord le Sam 1 Sep 2012 - 21:43

    cerberus_2a a écrit:ok, merci beaucoup pour toutes ces précieuses informations. Personnellement je ne suis pas pressé non plus, je ne suis encore qu'un jeune pilote donc d'ici là...
    je ne suis plus un jeune pilote mais je te rassure, je suis encore moins pressé que toi !
    En fait, si on observe ce que dit la réglementation, le membre d’équipage supplémentaire on l’a déjà !
    En effet, les personnes composant l’équipe médicale sont des membres d’équipage à part entière, pas de conduite, évidemment, mais membre tout de même et ceci comme tous les autres membres d’équipage de spécialité différentes.
    La notion de membre d’équipage doit répondre à la question suivante :
    Peut réaliser la mission s’il n’est pas présent ?
    Dans le cas précis non, puisque nous allons chercher un patient, il faut un pilote est du personnel médical bien évidemment, c’est pareil pour aller ‘’slinger’’ ou ‘’treuiller’’, ni plus ni moins.
    Ce personnel médical reçoit une information de sécurité (DGAC) il doit bien être possible de lui demander ou de l’initier au peu qu’il aurait à faire, c'est-à-dire, à regarder dehors, à changer une fréquence radio ou entrer un coordonné GPS ou passer la fameuse carte d’on nous nous servont d'ailleurs très peu !
    Puisque la teneur de cette place n’est pas scellée, un assistant de vol a minima, est donc bien à la portée sémantique de l’infirmier ou d’un médecin.
    Puisque aussi c’est le vol vers un site d’exploitation (primaire) qui semble achopper, on sait aussi que l’on ne vol que très peu seul devant vers une primaire et qu’il y a donc bien déjà un cerveau en place avant gauche.
    Cerveau qui d’ailleurs est déjà acculturé à l’hélicoptère, il connaît cet environnement spécifique et donc par nature déjà durcit. En faire un assistant technique pour le peu à faire, il n’y a qu’un pas.
    En effet, vu le faible contenu de l'assistant de vol, ou un terme équivalent, il semble que la marge n’est pas si haute à franchir ?
    Donc on pourrait facilement considérer (vu que personne ne se prononce) que le personnel médical suffit à combler les exigences de la place gauche pour un vol vers un site d’exploitation. Bref, honorer la place du pas grand-chose, remplir une case en quelque sorte comme ce que bien souvent nous faisons en remplissant des papiers alunit pour faire plaisir à je ne sait qui, responsable en gros de rien puisque tout semble se reposer sur le commandant de bord !
    Sinon le pas grand-chose d’ailleurs, risque de coûter très, très, cher et ne servir évidemment à pas grand-chose, justement, puisqu’on le sait ! ceci bien entendu, si l’architecture actuelle du vol samu, ce que je crains, reste dans la même catégorie.
    Enfin, pour moi, vu la conjoncture économique foncièrement mauvaise, ne permettra pas facilement une évolution nécessaire de la machine, c’est la solution à préconiser si on ne veut pas se tirer une très grosse balle dans le pied pour le transport inter hospitalier en France...


    vanhoute
    Admin
    Admin

    Date d'inscription : 25/10/2009
    Messages : 2119

    Re: équipage a deux

    Message  vanhoute le Dim 2 Sep 2012 - 6:31

    overlord a écrit:
    En fait, si on observe ce que dit la réglementation, le membre d’équipage supplémentaire on l’a déjà !
    En effet, les personnes composant l’équipe médicale sont des membres d’équipage à part entière, pas de conduite, évidemment, mais membre tout de même et ceci comme tous les autres membres d’équipage de spécialité différentes.
    La notion de membre d’équipage doit répondre à la question suivante :
    Peut réaliser la mission s’il n’est pas présent ?
    Dans le cas précis non, puisque nous allons chercher un patient, il faut un pilote est du personnel médical bien évidemment, c’est pareil pour aller ‘’slinger’’ ou ‘’treuiller’’, ni plus ni moins.
    Ce personnel médical reçoit une information de sécurité (DGAC) il doit bien être possible de lui demander ou de l’initier au peu qu’il aurait à faire, c'est-à-dire, à regarder dehors, à changer une fréquence radio ou entrer un coordonné GPS ou passer la fameuse carte d’on nous nous servont d'ailleurs très peu !
    Puisque la teneur de cette place n’est pas scellée, un assistant de vol a minima, est donc bien à la portée sémantique de l’infirmier ou d’un médecin.
    Puisque aussi c’est le vol vers un site d’exploitation (primaire) qui semble achopper, on sait aussi que l’on ne vol que très peu seul devant vers une primaire et qu’il y a donc bien déjà un cerveau en place avant gauche.
    Cerveau qui d’ailleurs est déjà acculturé à l’hélicoptère, il connaît cet environnement spécifique et donc par nature déjà durcit. En faire un assistant technique pour le peu à faire, il n’y a qu’un pas.
    En effet, vu le faible contenu de l'assistant de vol, ou un terme équivalent, il semble que la marge n’est pas si haute à franchir ?
    Donc on pourrait facilement considérer (vu que personne ne se prononce) que le personnel médical suffit à combler les exigences de la place gauche pour un vol vers un site d’exploitation. Bref, honorer la place du pas grand-chose, remplir une case en quelque sorte comme ce que bien souvent nous faisons en remplissant des papiers alunit pour faire plaisir à je ne sait qui, responsable en gros de rien puisque tout semble se reposer sur le commandant de bord !
    Sinon le pas grand-chose d’ailleurs, risque de coûter très, très, cher et ne servir évidemment à pas grand-chose, justement, puisqu’on le sait ! ceci bien entendu, si l’architecture actuelle du vol samu, ce que je crains, reste dans la même catégorie.
    Enfin, pour moi, vu la conjoncture économique foncièrement mauvaise, ne permettra pas facilement une évolution nécessaire de la machine, c’est la solution à préconiser si on ne veut pas se tirer une très grosse balle dans le pied pour le transport inter hospitalier en France...
    Cela pourrait être vrai si tu n'oubliais pas trois éléments fondamentaux :
    - la notion de responsabilité vis à vis de la partie technique aéronautique, en charge de la société d'exploitation et pas du SAMU qui est le "client"
    - l'absence de réelle formation homologuée (merci de voir ce que font ne voisins européens vis à vis de leurs équipages, qu'ils soient pilotes, médecins ou infirmiers embarqués, ça calme...)
    - le fait que l'expérience que tu soulèves ne reflète malheureusement pas la réalité de certains personnels embarqués en place gauche qui parfois ne s'intéressent pas à l'hélicoptère ou ont carrément peur (pas du pilote, mais simplement d'être en vol...).

    La seule façon de pouvoir travailler comme tu l'indiques serait de changer le système français, et ça, c'est pas gagné.


    _________________________________________________
    Administrateur et Webmaster smuh.fr

    copter
    Membre suractif
    Membre suractif

    Date d'inscription : 01/11/2009
    Messages : 1304

    Re: équipage a deux

    Message  copter le Dim 2 Sep 2012 - 6:56

    vanhoute a écrit:Cela pourrait être vrai si tu n'oubliais pas trois éléments fondamentaux :
    - la notion de responsabilité vis à vis de la partie technique aéronautique, en charge de la société d'exploitation et pas du SAMU qui est le "client"
    - l'absence de réelle formation homologuée (merci de voir ce que font ne voisins européens vis à vis de leurs équipages, qu'ils soient pilotes, médecins ou infirmiers embarqués, ça calme...)
    - le fait que l'expérience que tu soulèves ne reflète malheureusement pas la réalité de certains personnels embarqués en place gauche qui parfois ne s'intéressent pas à l'hélicoptère ou ont carrément peur (pas du pilote, mais simplement d'être en vol...).

    La seule façon de pouvoir travailler comme tu l'indiques serait de changer le système français, et ça, c'est pas gagné.

    Entièrement d'accord avec toi. Effectivement si nous lisons bien les textes, l'équipe médicale ou paramédicale peut exercer la fonction du second membre d'équipage, mais comme le dit Mathieu, se posent beaucoup de problème.
    Deux solutions existent:
    - Former du personnel complémentaire, ou,
    - Faire comme nos confrères Européens, externaliser la partie médicale et paramédicale. C'est à dire proposer un package complet aux SAMU. Et là ce n'est pas gagné.

    Arrêtons de nous triturer la tête à trouver des paliatifs à la mise en place de ce second membre d'équipage. Nous voyons bien qu'il n'y a qu'une seule solution, c'est à dire la création d'un nouveau poste. Alors mettons nous au travail, et commençons à former les personnels. Ce n'est pas en octobre 2014 qu'il faudra se réveiller. Il sera trop tard.............

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2176

    Re: équipage a deux

    Message  overlord le Dim 2 Sep 2012 - 7:05

    copter a écrit:Arrêtons de nous triturer la tête à trouver des paliatifs à la mise en place de ce second membre d'équipage. Nous voyons bien qu'il n'y a qu'une seule solution, c'est à dire la création d'un nouveau poste. Alors mettons nous au travail, et commençons à former les personnels. Ce n'est pas en octobre 2014 qu'il faudra se réveiller. Il sera trop tard.............
    Et on va travailler comment ensuite ?
    A 5 dans des machines pas si grandes, avec au départ ou a 5 ou 10 minutes un patient dont on ne connait pas toujours la teneur, avec des équipes médicale qui peuvent aussi dépasser 200 kg ? et la réserve des 30 minutes de nuit ?
    ''et la tête alouette.... '' comme dit la chanson...

    vanhoute
    Admin
    Admin

    Date d'inscription : 25/10/2009
    Messages : 2119

    Re: équipage a deux

    Message  vanhoute le Dim 2 Sep 2012 - 7:16

    overlord a écrit:
    Et on va travailler comment ensuite ?
    A 5 dans des machines pas si grandes, avec au départ ou a 5 ou 10 minutes un patient dont on ne connait pas toujours la teneur, avec des équipes médicale qui peuvent aussi dépasser 200 kg ? et la réserve des 30 minutes de nuit ?
    ''et la tête alouette.... '' comme dit la chanson...
    A 5 (équipage à 2, équipe médicale à 2, patient) dans une machine aux performances adaptée.
    C'est comme quand il a fallut passer au bimoteur...


    _________________________________________________
    Administrateur et Webmaster smuh.fr

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2176

    Re: équipage a deux

    Message  overlord le Dim 2 Sep 2012 - 7:29

    vanhoute a écrit:
    overlord a écrit:
    Et on va travailler comment ensuite ?
    A 5 dans des machines pas si grandes, avec au départ ou a 5 ou 10 minutes un patient dont on ne connait pas toujours la teneur, avec des équipes médicale qui peuvent aussi dépasser 200 kg ? et la réserve des 30 minutes de nuit ?
    ''et la tête alouette.... '' comme dit la chanson...
    A 5 (équipage à 2, équipe médicale à 2, patient) dans une machine aux performances adaptée.
    C'est comme quand il a fallut passer au bimoteur...
    Pas du tout, car là, en l’occurrence, on a précisément pour le passage au bimoteur, augmenté la sécurité-performance alors que dans le cas présent, on va la dégrader et augmenter la contrainte !
    Ce n'est donc plus du tout la même chose et je perçois ce deale un peu comme une reculade !
    C'est bien joli de pondre des empilements de règles, mais il y a aussi la réalité du terrain qui est déjà, nous le savons bien pas tout a fait la même que dans le livre !
    On ne s’intéresse qu'au futur texte de ceci ou de cela, la partie exploitation, elle, a priori, tout le monde s'en fout !
    C'est assez surprenant dans le cadre de l'efficacité du secours à la personne ?


    Dernière édition par overlord le Dim 2 Sep 2012 - 9:41, édité 1 fois

    T4
    Membre très actif
    Membre très actif

    Date d'inscription : 06/11/2009
    Messages : 327

    Re: équipage a deux

    Message  T4 le Dim 2 Sep 2012 - 8:23

    overlord a écrit:
    Et on va travailler comment ensuite ?
    On ne s’intéresse qu'au futur texte de ceci ou de cela, la partie exploitation, elle, a priori, tout le monde s'en fou !

    Tout simplement: En subissant ce qui nous sera imposé!

    Il faut croire que oui, tout le monde s'en fout.
    Nous avons toujours été incapables de nous faire entendre. En politique cela s'appelle "faire l'autruche"!

    cerberus_2a
    Découverte
    Découverte

    Localisation : Saint-Lô
    Date d'inscription : 15/03/2011
    Messages : 16

    Re: équipage a deux

    Message  cerberus_2a le Dim 2 Sep 2012 - 9:45

    De toute façon, nous ne pouvons que suivre les décisions qui viennent de plus haut! Le bimoteur a sûrement offert plus de sécurité aux vols, il se peut que le "poids apparent" de celui en place gauche modifie les devis de masse et centrage, mais au fond cela aurait, en mon sens, le mérite d'être essayé. La charge de travail demandée au pilote doit être relativement grande (entre les conditions MTO, les conditions d'intervention...). Il semblerait quand même que ce soit un mal pour un bien, si la personne est suffisamment qualifiée ou briefée, il n'y a pas de raison qu'elle ne sache pas faire... Les médecins et les infirmiers ne sont pas des débiles non plus, ils pourraient servir pour des types de missions où leur présence à l'arrière n'est pas requise... Je ne fais qu'émettre des hypothèses, le sujet mérite certaines réflexions... Mais pour entrer des coordonnées GPS, pour lire une carte et changer les fréquences Radio/ Transpondeur (par exemple) il n'y a pas besoin de sortir des grandes écoles, j'ai appris à ma fiancé à faire ça en 10 minutes (elle ayant pour ambition d'être infirmière anesthésiste, personnel souvent embarqué en SMUH).

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2176

    Re: équipage a deux

    Message  overlord le Dim 2 Sep 2012 - 11:23

    cerberus_2a a écrit:Les médecins et les infirmiers ne sont pas des débiles non plus, ils pourraient servir pour des types de missions où leur présence à l'arrière n'est pas requise... Je ne fais qu'émettre des hypothèses, le sujet mérite certaines réflexions... Mais pour entrer des coordonnées GPS, pour lire une carte et changer les fréquences Radio/ Transpondeur (par exemple) il n'y a pas besoin de sortir des grandes écoles, j'ai appris à ma fiancé à faire ça en 10 minutes (elle ayant pour ambition d'être infirmière anesthésiste, personnel souvent embarqué en SMUH).
    C'est une évidence...
    Pour le reste, le poids supplémentaire contraint la règle qui implique même sur un site d'exploitation de rechercher autant que faire se peut, les conditions de la CP 1
    Hors on sait très bien que le poids conditionne aussi la performance, donc on charge la mule si on veut gratuitement. Ce la pourra se traduire, si la consonance est celle d'un assistant, à éventuellement le laisser sur place car trop lourd pour redécoller.
    C'est déjà une réflexion que le pilote se fait dans les zones notamment montagneuse ou il est quasiment impossible de connaitre la température et bien sur souvent le poids du patient voir même quelque fois l'altitude réelle du point d'extraction.
    Si on en arrive à devoir, laisser le sac de sable sur site ou se situe l’intérêt en matière de sécurité ?
    je me le demande bien dans la mesure ou l’administration de tutelle n'a pas spécifiée précisément le consonance du deuxième membre d'équipage.
    ceci est laissé, comme de coutume, à la cantonade des exploitants ou toutes autres entités désirant s’engouffrer dans la brèche !
    ceci n'est pas très honnête ni d'ailleurs très sérieux...

    vanhoute
    Admin
    Admin

    Date d'inscription : 25/10/2009
    Messages : 2119

    Re: équipage a deux

    Message  vanhoute le Dim 2 Sep 2012 - 11:50

    overlord a écrit:
    Pas du tout, car là, en l’occurrence, on a précisément pour le passage au bimoteur, augmenté la sécurité-performance alors que dans le cas présent, on va la dégrader et augmenter la contrainte !
    C'est étonnant comment, en France, on arrive à dire qu'une règle de sécurité mis en place depuis des dizaines d'année ailleurs va être une contrainte et dégrader la sécurité. Chacun a son opinion sur la question.

    cerberus_2a a écrit:Les médecins et les infirmiers ne sont pas des débiles non plus, ils pourraient servir pour des types de missions où leur présence à l'arrière n'est pas requise... Je ne fais qu'émettre des hypothèses, le sujet mérite certaines réflexions...
    Tu as tout à fait raison, c'est d'ailleurs pour cela que cette tache est dédiée à l'infirmier(ière) dans les autres pays européens, bien souvent. Malheureusement, le système français ne permet pas la double responsabilité équipage hélico/smur.

    overlord a écrit:Ce la pourra se traduire, si la consonance est celle d'un assistant, à éventuellement le laisser sur place car trop lourd pour redécoller.
    C'est déjà une réflexion que le pilote se fait dans les zones notamment montagneuse ou il est quasiment impossible de connaitre la température et bien sur souvent le poids du patient voir même quelque fois l'altitude réelle du point d'extraction.
    Si on en arrive à devoir, laisser le sac de sable sur site ou se situe l’intérêt en matière de sécurité ?
    Non, la réglementation l'interdit. La seule autorisation de décollage sans l'assistant de vol sera pour aller chercher du matériel ou faire le plein en cour d'intervention, donc sans l'équipe à bord (donc plus vraiment en TP...). Si tu redécolle en SMUH sans l'assistant de vol, tu te mets hors la loi.

    Arrêter de polémiquer sur le pour ou le contre. On vous rabâche à longueur de discussion sur le forum qu'on n'est plus là mais qu'il faut travailler pour son arrivée dans les mois qui viennent.
    Et je le répète, si certains exploitants achètent des machines plus performantes ces derniers mois, ce n'est pas pour rien... Le SAMU qui prendra un EC135T1 avec un assistant de vol devra se limiter au médecin seul pour ses interventions l'été ou bien sacrément réduire le matériel embarqué.



    _________________________________________________
    Administrateur et Webmaster smuh.fr

    cerberus_2a
    Découverte
    Découverte

    Localisation : Saint-Lô
    Date d'inscription : 15/03/2011
    Messages : 16

    Re: équipage a deux

    Message  cerberus_2a le Dim 2 Sep 2012 - 12:06

    Effectivement, l'heure n'est pas vraiment aux polémiques, il faut quoiqu'il en soit chercher le progrès, d'autres pays utilisent ce système alors après tout pourquoi pas nous? Parce que nous avons un système à part? Il faut évoluer en tout... Si la décision est prise notre rôle de pilote est de tout faire pour accomplir nos missions, certes en toute sécurité, en respectant les règles et les procédures de sécurité. Il en est de même pour bien d'autres domaines (aéronautiques ou non). Toutefois, aurait-on pu imaginer la présence d'un membre qualifié (CPL-H par exemple) en place copilote?

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2176

    Re: équipage a deux

    Message  overlord le Dim 2 Sep 2012 - 16:57

    vanhoute a écrit:
    C'est étonnant comment, en France, on arrive à dire qu'une règle de sécurité mis en place depuis des dizaines d'année ailleurs va être une contrainte et dégrader la sécurité. Chacun a son opinion sur la question
    Tu as tout à fait raison, c'est d'ailleurs pour cela que cette tache est dédiée à l'infirmier(ière) dans les autres pays européens, bien souvent. Malheureusement, le système français ne permet pas la double responsabilité équipage hélico/smur.
    Non, la réglementation l'interdit. La seule autorisation de décollage sans l'assistant de vol sera pour aller chercher du matériel ou faire le plein en cour d'intervention, donc sans l'équipe à bord (donc plus vraiment en TP...). Si tu redécolle en SMUH sans l'assistant de vol, tu te mets hors la loi.
    Arrêter de polémiquer sur le pour ou le contre. On vous rabâche à longueur de discussion sur le forum qu'on n'est plus là mais qu'il faut travailler pour son arrivée dans les mois qui viennent.
    Et je le répète, si certains exploitants achètent des machines plus performantes ces derniers mois, ce n'est pas pour rien... Le SAMU qui prendra un EC135T1 avec un assistant de vol devra se limiter au médecin seul pour ses interventions l'été ou bien sacrément réduire le matériel embarqué.

    Je serais assez curieux de connaître de quelle règle de sécurité il s’agit ? celle que nous remettrions en cause ? ça c’est du vent il n’y en a pas, ce sont les mêmes.
    La sûreté du transport sanitaire en France n'est pas à démontrer que je sache et elle repose bien depuis longtemps sur un pilote même a la SC y compris la nuit.
    L’unique responsabilité de l’exécution du vol revient au commandant de bord, en gros pour faire simple dans la réglementation actuelle il est responsable de tout.
    Si la machine est trop lourde ou que le domaine de vol sera dépassé pour le décollage, le bon sens commande de revenir dans l'épure.
    Pour ce faire le choix incombe au commandant de bord qui prends alors la décision permettant d’acheminer en sécurité son patient, d’évidence la seule variable d’ajustement, c’est le personnel...
    Il a le droit mais aussi le devoir dans ce cas précis de garantir le domaine de vol de l’aéronef.
    Je ne vois pas bien qui pourrait reprocher cela au commandant de bord ?
    Quant au médecin tout seul laissant son infirmier, on peut toujours y croire, mais bon c’est lui le responsable du patient, la plus grande part refuseront et ils auront les bonnes raisons pour le faire.
    Je ne parle même pas matériel qui ne fait en fait que grossir d’ailleurs !
    Cela ne tient pas la route une minute…
    Ce qu'il faut c’est des EC 146 avec deux pilotes à l’aise dans leurs baskets, de la place derrière, pour médicaliser plus sérieusement, de l’autonomie et de la puissance pour s’affranchir des aires de poser moisies et il y en a.
    Le reste demeure de mon point de vue de la littérature pour supérette locale…

    vanhoute
    Admin
    Admin

    Date d'inscription : 25/10/2009
    Messages : 2119

    Re: équipage a deux

    Message  vanhoute le Dim 2 Sep 2012 - 17:51

    overlord a écrit:
    La sûreté du transport sanitaire en France n'est pas à démontrer que je sache et elle repose bien depuis longtemps sur un pilote même a la SC y compris la nuit.
    Non, la SC ne vole pas pilote seul à bord mais pilote + mécanicien navigant
    overlord a écrit:
    Ce qu'il faut c’est des EC 146 avec deux pilotes à l’aise dans leurs baskets, de la place derrière, pour médicaliser plus sérieusement, de l’autonomie et de la puissance pour s’affranchir des aires de poser moisies et il y en a.
    Là, je suis d'accord, un EC145T2...


    _________________________________________________
    Administrateur et Webmaster smuh.fr

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2176

    Re: équipage a deux

    Message  overlord le Dim 2 Sep 2012 - 18:27

    vanhoute a écrit:
    overlord a écrit:
    La sûreté du transport sanitaire en France n'est pas à démontrer que je sache et elle repose bien depuis longtemps sur un pilote même a la SC y compris la nuit.
    Non, la SC ne vole pas pilote seul à bord mais pilote + mécanicien navigant
    Oui c'est ce que je veux dire, un seul pilote à bord, je les vois tous les 5 minutes dans cette configuration de nuit !
    Cela ne les empêchent pas d'avoir des soucis aussi !
    pour moi le gain de sécurité qui oblige, impose d'occuper la place avant gauche c'est un pilote !
    Si ce n'est pas un pilote, ce qui est d'ailleurs le cas dans la formule à discrétion des exploitants, autant que ce soit un membre de l'équipe actuelle.
    Même sécurité, gain de masse, moindre frais, rapide, ergonomique...

    heli-samu
    Modérateur
    Modérateur

    Localisation : Dans le 240 pour 4 Nautiques
    Date d'inscription : 26/10/2009
    Messages : 312

    Re: équipage a deux

    Message  heli-samu le Mer 5 Sep 2012 - 7:48

    Si ce n'est pas un pilote, ce qui est d'ailleurs le cas dans la formule à discrétion des exploitants, autant que ce soit un membre de l'équipe actuelle.

    Une nouvele fois impossible pour les raisons évoquées plus haut...

    pour moi le gain de sécurité qui oblige, impose d'occuper la place avant gauche c'est un pilote !

    J'ai pour ma part, du mal à saisir le gain de sécurité supplémentaire qu'apportera un pilote vis à vis d'un membre d'équipage...


    Au passage, il est également possible d'employer les mécaniciens comme assistant de vol


    _________________________________________________
    www.smuh.fr

    Evan
    Membre très actif
    Membre très actif

    Localisation : paris
    Date d'inscription : 08/06/2010
    Messages : 235

    Re: équipage a deux

    Message  Evan le Mer 5 Sep 2012 - 8:09

    J'ai pour ma part, du mal à saisir le gain de sécurité supplémentaire qu'apportera un pilote vis à vis d'un membre d'équipage...




    Facile : Si le pilote fait un Accident vasculaire cérébral, que fait l'assistant de vol comparé à un 2ème pilote ?

    Ca n'arrive jamais ? C'est déjà arrivé, au sol heureusement pour le pilote en question. Et les visites médicales classe 1 ne permettent pas vraiment de dépister ce genre d'accident.

    Je trouve que l'assistant de vol est une bonne mesure, un deuxième pilote encore mieux (même si compliqué à instaurer), sachons rester objectifs.

    heli-samu
    Modérateur
    Modérateur

    Localisation : Dans le 240 pour 4 Nautiques
    Date d'inscription : 26/10/2009
    Messages : 312

    Re: équipage a deux

    Message  heli-samu le Mer 5 Sep 2012 - 10:19

    Avec des si... Tu connais la suite Wink

    Il ne faut pas tout pousser à l'extrême...

    Dans ce cas c'est un super puma qu'il faut avec 2 médecins 2 infirmiers 2 pilotes 2 civières et 2 fois tout l'équipement..

    Il faut rester raisonnable et mesurer objectivement les choses comme tu dis.

    Hormis ce cas d'une extrême rareté, j'aimerai connaître les bénéfices sécuritaire d'un deuxième pilote compare au membre d'équipage dans les missions smuh actuelles sans forcément parler des évolutions possibles (IFR, JVN).


    _________________________________________________
    www.smuh.fr

    T4
    Membre très actif
    Membre très actif

    Date d'inscription : 06/11/2009
    Messages : 327

    Re: équipage a deux

    Message  T4 le Mer 5 Sep 2012 - 10:35

    Il ne faut pas se voiler la face. La réglementation impose une 2eme personne c'est un fait!
    Une chose est sure, c'est qu'un membre d'équipage tel qu'on en parle aujourd'hui ne sert strictement à rien.
    Je suis même tenté de dire que cela va à l'encontre de la sécurité des vols puisqu'il sera un fardeau supplémentaire pour le pilote en augmentant sa charge de travail (surveillance supplémentaire).
    Aujourd'hui la seule solution pour apporter plus de sécurité, permettre d'exploiter de nouvelles technologies, effectuer d'autres types de vols.....
    C'est le travail en équipage: 2 pilotes.............Et nous y arriverons forcément un jour!!!!!

    PS: Je ne parle que des vols SMUH

    vanhoute
    Admin
    Admin

    Date d'inscription : 25/10/2009
    Messages : 2119

    Re: équipage a deux

    Message  vanhoute le Mer 5 Sep 2012 - 10:44

    T4 a écrit:
    Je suis même tenté de dire que cela va à l'encontre de la sécurité des vols puisqu'il sera un fardeau supplémentaire pour le pilote en augmentant sa charge de travail (surveillance supplémentaire).
    Excuse moi, mais je ne vois pas pourquoi...
    Peux-tu m'expliquer en quoi le mécanicien embarqué dans les hélicos de la Sécurité Civile ou l'Assistant de vol embarqué sur les Caïmans de la Marine Nationale (mono pilote...) sont une charge de travail ???
    Tout est dans la formation initiale et il est sûr qu'il ne faut pas parachuter n'importe qui n'importe comment.
    D'ailleurs, il suffit de demander à NHV et aux équipages des SAMU du Nord comment cela se passe avec leur membre d'équipage et je ne crois pas que cela soit une charge de travail supplémentaire pour le pilote...
    Je ne m'oppose pas à l'emploi d'équipage double, mais il faut être aussi réaliste quand aux conditions demandées pour l'exploitation en équipage pilote + co-pilote en terme de qualifications (ATPL + ATPL thoérique) et le choix (financier) qui va être fait par les exploitants en SMUH.


    _________________________________________________
    Administrateur et Webmaster smuh.fr

    Contenu sponsorisé

    Re: équipage a deux

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 16:36


      La date/heure actuelle est Sam 10 Déc 2016 - 16:36