S.M.U.H. Service Médical d'Urgence par Hélicoptère

Forum de discussion des acteurs du SMUH


    Avenir du SMUH : dispositions prévues par la DGAC

    Partagez

    vanhoute
    Admin
    Admin

    Date d'inscription : 25/10/2009
    Messages : 2118

    Avenir du SMUH : dispositions prévues par la DGAC

    Message  vanhoute le Lun 16 Jan 2012 - 11:36

    Rappel du premier message :

    Après un entretien entre Monsieur Maxime Coffin de la DGAC, chef de la mission Aviation légère, générale et hélicoptères, et des représentants de l'ANSMUH et de l'Association Castel-Mauboussin, voici les dispositions officielles qui seront prises par la DGAC d'ici à la fin de l'année pour la mise en place des nouvelles normes européennes en matière de SMUH :

    Au vu des textes de l'EASA définissant les vols HEMS/SMUH, la définition de ce type de mission va évoluer dans la
    nouvelle réglementation par rapport à sa définition actuelle de l'OSP3.
    Ainsi, la notion d'urgence va disparaître des critères de définition des vols SMUH.
    Les opérateurs seront chargés de mettre en place des procédures de gestion des départs en urgence pour ces types
    de missions dans leur MANEX.

    La deuxième notion importante concerne les aires de poser. A l'heure actuelle, seules les hélisurfaces et hélistations
    homologuées en CP1 sont autorisés à être utilisées hors vols SMUH.
    Afin de ne pas réduire la capacité opérationnelle des hôpitaux à pouvoir recevoir des hélicoptères en mission
    sanitaire, il va être définit une nouvelle classification des aires de poser, avec la création d'une norme spécifique
    pour les hélistations hospitalières. L'arrêté du 6 juillet 1995 relatif aux aérodromes et autres emplacements utilisés
    par les hélicoptères va être refondu et l'ITAC sera modifié en conséquence. Cette modification devrait apparaître fin
    2012.
    La conséquence principale, sera la possibilité aux aéronefs de poser sur tous types d'hélistation hospitalière en
    transport public standard, quel que soit son statut actuel (CP1 ou SIP).
    Il n'y aura donc plus besoin d'un agréement SMUH pour la réalisation des missions TIH (Transport Inter Hospitalier).
    En ce qui concerne les missions d'assistance aux personnes avec l'utilisation d'aires de poser d'opportunité (missions
    dites "primaire" en SAMU), l'agréement SMUH sera fortement recommandé.
    En effet, si il est autorisé de créer une hélisurface d'opportunité identifiée à l'avance, et de l'utiliser en transport
    public à partir du moment où elle respecte les critères de la Classe de Performance 1, il ne sera pas possible de poser
    en zone exigüe, en zone urbaine ou en zone hostile, sans agréement SMUH
    .

    Deux points particuliers ont été soulevés au cours de la réunion.
    Le premier concerne le classement du SMUH en transport public.
    La loi européenne définit les vols HEMS/SMUH dans le transport public et les vols SMUH resteront du domaine du TP
    en France et ne passeront pas sous législation TA (Travail Aérien).
    Le deuxième point concerne le vol sous Jumelles de Vision Nocturne.
    Le vol sous JVN a été intégré dans les types de vol pouvant être pratiqués en transport public dans l'OPS3. Les vols de
    nuit sous JVN seront donc soumis aux règles de vol du transport public, soit standard, soit SMUH et les minimas
    opérationnels seront ceux du type de vol pratiqué. Ce sera aux bases SAMU de définir l'emploi qu'elle souhaitent
    faire des JVN en vol de nuit dans leurs missions.

    Deux types de contrats seront donc possibles pour les SAMU vis à vis des opérateurs, en fonction des missions qu'ils
    souhaitent pouvoir réaliser :
    - contrat de transport public standard, où seuls les missions TIH seront possibles, équipage composé d'un seul
    pilote, de jour comme de nuit, avec les minimas météo du VFR standard et en respectant les critères de performance
    du transport public.
    - contrat de transport public SMUH, où tout type de mission sera possible, en équipage composé de 2 pilotes ou
    pilote et membre d'équipage technique SMUH, avec les minimas météo réduits SMUH (aujourd'hui appelé SMUH
    spécial) et en respectant les critères de performance SMUH, c'est à dire adaptés à l'aire de poser.

    L'objectif va donc maintenant pour les bases SAMU de définir quelles seront les missions qu'elles souhaitent
    réaliser en fonction du budget qui va leur être attribué pour les missions d'évacuation sanitaire en hélicoptère, et de
    préparer le renouvellement de leur contrat en conséquence afin d'être aux normes pour la date de mise en place (à
    ce jour définie au mois d'avril 2014).


    Dernière édition par vanhoute le Lun 5 Nov 2012 - 15:06, édité 1 fois


    _________________________________________________
    Administrateur et Webmaster smuh.fr

    BREZHONEG
    Se lance dans la discussion
    Se lance dans la discussion

    Date d'inscription : 05/11/2009
    Messages : 36

    Re: Avenir du SMUH : dispositions prévues par la DGAC

    Message  BREZHONEG le Ven 20 Avr 2012 - 13:45

    Nos interrogations et atermoiements ne servent à rien. Nous ne sommes que des exécutants au service d'intérêts privés pour qui le leitmotiv est seulement : comment gagner plus en dépensant le moins possible.
    Ce sont eux qui mènent la barque et ne pouvons qu'attendre leur propre interprétation des textes et de leur pouvoir de persuasion pour les faire admettre et appliquer. Leur lobbying est beaucoup plus puissant que notre faible représentation.
    Donc...laissons venir.

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2174

    Re: Avenir du SMUH : dispositions prévues par la DGAC

    Message  overlord le Ven 20 Avr 2012 - 16:58

    vanhoute a écrit:Cela n'a rien a voir avec la DGAC !
    Oui, enfin, on peut tout entendre, mais je trouve le raccourci un peu simple !
    Si nous n'avions pas fait du francofrançais depuis si longtemps, nous n'en serions peut-être pas là, nous les Gaulois ?
    Jusqu’à preuve du contraire, ce sont les politiques et les administrations, ou l’inverse, qui dictent la doctrine et impriment le mouvement ! mouvement européen d’ailleurs…
    Là, il me semble que nous sommes quelque peu à la bourre, ce n'est tout de même pas la faute directe des exploitants ni des pilotes, si nous signons les traités sans les respecter !

    vanhoute
    Admin
    Admin

    Date d'inscription : 25/10/2009
    Messages : 2118

    Re: Avenir du SMUH : dispositions prévues par la DGAC

    Message  vanhoute le Ven 20 Avr 2012 - 17:36

    overlord a écrit:
    vanhoute a écrit:Cela n'a rien a voir avec la DGAC !
    Oui, enfin, on peut tout entendre, mais je trouve le raccourci un peu simple !
    Si nous n'avions pas fait du francofrançais depuis si longtemps, nous n'en serions peut-être pas là, nous les Gaulois ?
    Jusqu’à preuve du contraire, ce sont les politiques et les administrations, ou l’inverse, qui dictent la doctrine et impriment le mouvement ! mouvement européen d’ailleurs…
    Là, il me semble que nous sommes quelque peu à la bourre, ce n'est tout de même pas la faute directe des exploitants ni des pilotes, si nous signons les traités sans les respecter !
    Je suis bien d'accord ! Mais aujourd'hui, nous n'avons plus le choix et je crois que c'est mieux ainsi !


    _________________________________________________
    Administrateur et Webmaster smuh.fr

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2174

    Re: Avenir du SMUH : dispositions prévues par la DGAC

    Message  overlord le Ven 20 Avr 2012 - 17:39

    vanhoute a écrit:Je suis bien d'accord ! Mais aujourd'hui, nous n'avons plus le choix et je crois que c'est mieux ainsi !
    l'avenir nous le dira !

    copter
    Membre suractif
    Membre suractif

    Date d'inscription : 01/11/2009
    Messages : 1301

    Re: Avenir du SMUH : dispositions prévues par la DGAC

    Message  copter le Sam 21 Avr 2012 - 8:38

    overlord a écrit:
    vanhoute a écrit:Cela n'a rien a voir avec la DGAC !
    Oui, enfin, on peut tout entendre, mais je trouve le raccourci un peu simple !
    Si nous n'avions pas fait du francofrançais depuis si longtemps, nous n'en serions peut-être pas là, nous les Gaulois ?
    Jusqu’à preuve du contraire, ce sont les politiques et les administrations, ou l’inverse, qui dictent la doctrine et impriment le mouvement ! mouvement européen d’ailleurs…
    Là, il me semble que nous sommes quelque peu à la bourre, ce n'est tout de même pas la faute directe des exploitants ni des pilotes, si nous signons les traités sans les respecter !

    Dans le passé la DGAC avait un peu de pouvoir et pouvait sous le poids des lobbys faire infléchir les normes Européennes. Rappelons nous du passage du mono au bi, sous le poids du lobby d'Eurocopter qui voulait placer ses machines.
    Pour le second membre d'équipage, le lobby des exploitants à forcer la DGAC à faire un système dérogatoire. L'Europe n'étant pas encore bien structurée, a laissé faire les choses.
    Cette situation a arrangé tout le monde, mais nous a mis en difficulté vis à vis des autres pays. Attentiste comme nous sommes, et non pas anticipateurs comme nous ne devrions, nous nous trouvons dans une impasse qu'il faudra bon gré mal gré dépasser afin de se mettre aux normes.

    vanhoute a écrit:
    overlord a écrit:
    vanhoute a écrit:Cela n'a rien a voir avec la DGAC !
    Oui, enfin, on peut tout entendre, mais je trouve le raccourci un peu simple !
    Si nous n'avions pas fait du francofrançais depuis si longtemps, nous n'en serions peut-être pas là, nous les Gaulois ?
    Jusqu’à preuve du contraire, ce sont les politiques et les administrations, ou l’inverse, qui dictent la doctrine et impriment le mouvement ! mouvement européen d’ailleurs…
    Là, il me semble que nous sommes quelque peu à la bourre, ce n'est tout de même pas la faute directe des exploitants ni des pilotes, si nous signons les traités sans les respecter !
    Je suis bien d'accord ! Mais aujourd'hui, nous n'avons plus le choix et je crois que c'est mieux ainsi !
    Je ne sais pas si c'est mieux ainsi, mais effectivement nous n'avons pas le choix. ALORS pour une fois ANTICIPONS afin de mieux nous préparer à 2014.

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2174

    Re: Avenir du SMUH : dispositions prévues par la DGAC

    Message  overlord le Dim 22 Avr 2012 - 10:03

    copter a écrit:Dans le passé la DGAC avait un peu de pouvoir et pouvait sous le poids des lobbys faire infléchir les normes Européennes. Rappelons nous du passage du mono au bi, sous le poids du lobby d'Eurocopter qui voulait placer ses machines.
    Pour le second membre d'équipage, le lobby des exploitants à forcer la DGAC à faire un système dérogatoire. L'Europe n'étant pas encore bien structurée, a laissé faire les choses.
    Cette situation a arrangé tout le monde, mais nous a mis en difficulté vis à vis des autres pays. Attentiste comme nous sommes, et non pas anticipateurs comme nous ne devrions, nous nous trouvons dans une impasse qu'il faudra bon gré mal gré dépasser afin de se mettre aux normes.
    Je ne sais pas si c'est mieux ainsi, mais effectivement nous n'avons pas le choix. ALORS pour une fois ANTICIPONS afin de mieux nous préparer à 2014.
    Bon, en conclusion, nous sommes assujettis aux Lobby et il n'y a plus qu'à attendre !
    Sur un forum dédié, aux interrogations et inquiétudes du métier, il ne sert plus à rien de débattre, il suffit d’attendre !
    Triste parabole, triste perspective…
    Cela dit, nous sommes actuellement au milieu du guet, celui du débat de cette Europe et de ses règles parfois obscures. Mais aussi du fait qu’il n’est pas souvent bien vu de s’y opposer sous peine de se voir bousculer la pensée concoctée par des entités, bien souvent détachées du pays où elles doivent théoriquement s’appliquer.
    Sujet d’ailleurs énormément abordé dans cette campagne présidentielle dont le premier acte arrive à terme !
    Donc il n’y a plus qu’a attendre et surtout, ne pas converser sur le pourquoi du comment.
    Mais, les Forum, sont principalement faits pour cela, alimenter le buzz, chose qui ne sert pas non plus à grand-chose, vous allez me dire que, pas grand-chose, à comparer avec rien, nous en sommes au même point.
    Cela tourne en rond, puisque nous n’avons aucun bras de levier sur le devenir de cette évolution !
    Vaste programme…

    copter
    Membre suractif
    Membre suractif

    Date d'inscription : 01/11/2009
    Messages : 1301

    Re: Avenir du SMUH : dispositions prévues par la DGAC

    Message  copter le Dim 22 Avr 2012 - 10:18

    Questions:
    - Depuis quand existe l'OPS 3 ?
    - Depuis quand connaissons t'on qu'il y a obligation d'un second membre d'équipage ?
    - Depuis quand les opérateurs et notre administration de tutelle connaissent ce problème ?

    A la vue de ces questions, je pense qu'il est bien trop tard pour modifier les règles qui existent depuis moins d'une décennie.

    Un forum est fait pour discuter et débattre effectivement, et c'est que nous avons fait. Cela a permis quelques avancements comme la création de l'ANSMUH, mais quand il trop tard pour faire modifier les règles, il faut faire avec et au mieux.
    Maintenant, mettons nous au travail, tous ensemble et que l'on soit d'accord ou pas, pour appliquer cette norme.

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2174

    Re: Avenir du SMUH : dispositions prévues par la DGAC

    Message  overlord le Dim 22 Avr 2012 - 10:53

    copter a écrit:Questions:
    - Depuis quand existe l'OPS 3 ?
    - Depuis quand connaissons t'on qu'il y a obligation d'un second membre d'équipage ?
    - Depuis quand les opérateurs et notre administration de tutelle connaissent ce problème ?
    A la vue de ces questions, je pense qu'il est bien trop tard pour modifier les règles qui existent depuis moins d'une décennie.
    Un forum est fait pour discuter et débattre effectivement, et c'est que nous avons fait. Cela a permis quelques avancements comme la création de l'ANSMUH, mais quand il trop tard pour faire modifier les règles, il faut faire avec et au mieux.
    Maintenant, mettons nous au travail, tous ensemble et que l'on soit d'accord ou pas, pour appliquer cette norme.
    Écoute attentive de l’intervention d’ouverture de Maxime COFIN à Béhouste mais aussi des autres !
    Pas mal de réactions à la version proposée, (jointe plus haut) ce qui semble indiquer aussi les mêmes interrogations de la part des exploitants peu présents d’ailleurs ! (doux euphémisme).
    La vision française, une nouvelle fois alambiquée du problème, indique, in fine, que des allègements seront possibles, ce qui apparaît comme anachronique tant ce n’est pas à proprement parler, Européen ?
    C’est peut-être la résurgence de l’inscription dans la continuité de notre exception culturelle ?
    A voté ce matin à 08h30... bounce

    copter
    Membre suractif
    Membre suractif

    Date d'inscription : 01/11/2009
    Messages : 1301

    Re: Avenir du SMUH : dispositions prévues par la DGAC

    Message  copter le Dim 22 Avr 2012 - 16:54

    La réponse et solution de la DGAC sont purement ridicules.
    Pourquoi ? Parce que j'ai du mal à concevoir qu'un SAMU se restreigne à ne faire que du secondaire ou du primaire QUE sur des sites reconnus (cela ne sert à rien de faire du primaire si l'on doit se poser à plusieurs kms de l'intervention. Aucun gain de temps). La DGAC, comme d'habitude, complique tout.

    "Les exploitants peu présents". Pourquoi ? Parce qu'ils savent très bien que la solution de la DGAC est irréalisable dans l'absolu, et qu'ils ne pourront pas déroger à la règle, même si ils disent le contraire.

    helicoyote
    Membre actif
    Membre actif

    Date d'inscription : 06/05/2011
    Messages : 52

    Re: Avenir du SMUH : dispositions prévues par la DGAC

    Message  helicoyote le Mar 24 Avr 2012 - 15:31

    sans compter que les contrats de transport pour faire du TIH pourront aussi bien être assurés par des sociétés exploitantes autres que celles qui font du SAMU.

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2174

    Re: Avenir du SMUH : dispositions prévues par la DGAC

    Message  overlord le Dim 28 Sep 2014 - 16:47

    copter a écrit:La réponse et solution de la DGAC sont purement ridicules.
    Pourquoi ? Parce que j'ai du mal à concevoir qu'un SAMU se restreigne à ne faire que du secondaire ou du primaire QUE sur des sites reconnus (cela ne sert à rien de faire du primaire si l'on doit se poser à plusieurs kms de l'intervention. Aucun gain de temps). La DGAC, comme d'habitude, complique tout.
    Que la DGAC complique tout je suis bien d'accord et en plus ce n'est pas aussi simple d'y trouver quelqu'un qui connait bien les textes, déjà l'ancien mais aussi le nouveau ou encore une fois, les interprétations foisonnent et le mélange de tout commence à faire feux de tout bois !
    Cette affaite de zone connue ou non est par ailleurs assez vague, le fait que cela soit aussi sur la seule branche de vol d'un site répertorié vers un site non connu encore plus ?
    On en vient à se demander si ce n'est pas encore une vision française de l'AIR-OPS qui en corollaire complique encore un peu plus un texte déjà alambiqué !
    On en fini plus de tout compliquer et maintenant entre le CAT et le SMUH la frontière devient si mince que l'on peut comprendre que les questions se posent !
    Franchement en période diurne, avec une équipe dédiées au secours à la personne déjà prépositionnée, une liaison radio bilatérale et des coordonnées précises on est en train de remettre en question le niveau du pilote qui ne pourrait plus s'y poser seul !
    C'est vrai que là, avec les appareils fiables et bien équipé et encore plus à venir, on est en droit de se demander s'il n'y a pas une erreur de casting avec cette solution que par ailleurs on arrivé pal à déterminer dans les textes IR-OPS et les AMC !
    Si on impose un assistant de vol c'est pour tous les vols, si on ne l'impose que sur une seule branche ridicule en matière de temps de vol et aussi sans jamais que la sécurité du patient soit menacée puisqu'il n'est par définition jamais à bord dans cette phase de vol. ajoutons qu'en CAT on pourrait presque le faire sans sur le stade de football du village, çà fini par faire beaucoup !
    Attendons de voir de quoi la montagne va accoucher mais je pense que nous en plein dans la société de défiance presque à l'image de ce qui passe entre la direction et les pilotes AF à une échelle financière moindre.

    vanhoute
    Admin
    Admin

    Date d'inscription : 25/10/2009
    Messages : 2118

    Re: Avenir du SMUH : dispositions prévues par la DGAC

    Message  vanhoute le Dim 28 Sep 2014 - 17:02

    Tu déterres un sujet vieux de 2 ans dont il a été maintes fois discuté sur d'autres post. Je le clôture.


    _________________________________________________
    Administrateur et Webmaster smuh.fr

    Contenu sponsorisé

    Re: Avenir du SMUH : dispositions prévues par la DGAC

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 5:59


      La date/heure actuelle est Jeu 8 Déc 2016 - 5:59