S.M.U.H. Service Médical d'Urgence par Hélicoptère

Forum de discussion des acteurs du SMUH


    Avenir du SMUH : dispositions prévues par la DGAC

    Partagez

    vanhoute
    Admin
    Admin

    Date d'inscription : 25/10/2009
    Messages : 2117

    Avenir du SMUH : dispositions prévues par la DGAC

    Message  vanhoute le Lun 16 Jan 2012 - 11:36

    Rappel du premier message :

    Après un entretien entre Monsieur Maxime Coffin de la DGAC, chef de la mission Aviation légère, générale et hélicoptères, et des représentants de l'ANSMUH et de l'Association Castel-Mauboussin, voici les dispositions officielles qui seront prises par la DGAC d'ici à la fin de l'année pour la mise en place des nouvelles normes européennes en matière de SMUH :

    Au vu des textes de l'EASA définissant les vols HEMS/SMUH, la définition de ce type de mission va évoluer dans la
    nouvelle réglementation par rapport à sa définition actuelle de l'OSP3.
    Ainsi, la notion d'urgence va disparaître des critères de définition des vols SMUH.
    Les opérateurs seront chargés de mettre en place des procédures de gestion des départs en urgence pour ces types
    de missions dans leur MANEX.

    La deuxième notion importante concerne les aires de poser. A l'heure actuelle, seules les hélisurfaces et hélistations
    homologuées en CP1 sont autorisés à être utilisées hors vols SMUH.
    Afin de ne pas réduire la capacité opérationnelle des hôpitaux à pouvoir recevoir des hélicoptères en mission
    sanitaire, il va être définit une nouvelle classification des aires de poser, avec la création d'une norme spécifique
    pour les hélistations hospitalières. L'arrêté du 6 juillet 1995 relatif aux aérodromes et autres emplacements utilisés
    par les hélicoptères va être refondu et l'ITAC sera modifié en conséquence. Cette modification devrait apparaître fin
    2012.
    La conséquence principale, sera la possibilité aux aéronefs de poser sur tous types d'hélistation hospitalière en
    transport public standard, quel que soit son statut actuel (CP1 ou SIP).
    Il n'y aura donc plus besoin d'un agréement SMUH pour la réalisation des missions TIH (Transport Inter Hospitalier).
    En ce qui concerne les missions d'assistance aux personnes avec l'utilisation d'aires de poser d'opportunité (missions
    dites "primaire" en SAMU), l'agréement SMUH sera fortement recommandé.
    En effet, si il est autorisé de créer une hélisurface d'opportunité identifiée à l'avance, et de l'utiliser en transport
    public à partir du moment où elle respecte les critères de la Classe de Performance 1, il ne sera pas possible de poser
    en zone exigüe, en zone urbaine ou en zone hostile, sans agréement SMUH
    .

    Deux points particuliers ont été soulevés au cours de la réunion.
    Le premier concerne le classement du SMUH en transport public.
    La loi européenne définit les vols HEMS/SMUH dans le transport public et les vols SMUH resteront du domaine du TP
    en France et ne passeront pas sous législation TA (Travail Aérien).
    Le deuxième point concerne le vol sous Jumelles de Vision Nocturne.
    Le vol sous JVN a été intégré dans les types de vol pouvant être pratiqués en transport public dans l'OPS3. Les vols de
    nuit sous JVN seront donc soumis aux règles de vol du transport public, soit standard, soit SMUH et les minimas
    opérationnels seront ceux du type de vol pratiqué. Ce sera aux bases SAMU de définir l'emploi qu'elle souhaitent
    faire des JVN en vol de nuit dans leurs missions.

    Deux types de contrats seront donc possibles pour les SAMU vis à vis des opérateurs, en fonction des missions qu'ils
    souhaitent pouvoir réaliser :
    - contrat de transport public standard, où seuls les missions TIH seront possibles, équipage composé d'un seul
    pilote, de jour comme de nuit, avec les minimas météo du VFR standard et en respectant les critères de performance
    du transport public.
    - contrat de transport public SMUH, où tout type de mission sera possible, en équipage composé de 2 pilotes ou
    pilote et membre d'équipage technique SMUH, avec les minimas météo réduits SMUH (aujourd'hui appelé SMUH
    spécial) et en respectant les critères de performance SMUH, c'est à dire adaptés à l'aire de poser.

    L'objectif va donc maintenant pour les bases SAMU de définir quelles seront les missions qu'elles souhaitent
    réaliser en fonction du budget qui va leur être attribué pour les missions d'évacuation sanitaire en hélicoptère, et de
    préparer le renouvellement de leur contrat en conséquence afin d'être aux normes pour la date de mise en place (à
    ce jour définie au mois d'avril 2014).


    Dernière édition par vanhoute le Lun 5 Nov 2012 - 15:06, édité 1 fois


    _________________________________________________
    Administrateur et Webmaster smuh.fr

    copter
    Membre suractif
    Membre suractif

    Date d'inscription : 01/11/2009
    Messages : 1301

    Re: Avenir du SMUH : dispositions prévues par la DGAC

    Message  copter le Mer 18 Jan 2012 - 9:55

    hub_40 a écrit:Pas du tout,
    j'ai recopié les 2 phrases de Mathieu, je ne savais pas comment utiliser le bouton "citer".
    Excuse moi...

    Je retire donc ce que j'ai dit. Incompréhension de ma part.

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2174

    Re: Avenir du SMUH : dispositions prévues par la DGAC

    Message  overlord le Mer 18 Jan 2012 - 9:58

    vanhoute a écrit:Je suis tout à fait d'accord avec copter.
    Aujourd'hui, la réglementation nous autorise à décoller de nuit avec 4km de visi. Je ne connais pas un pilote qui décolle avec ces minimas parce que c'est suicidaire. Le fait de pouvoir rabaisser les minimas météo ne veut pas dire que l'on va décoller systématiquement dans des conditions plus que marginales.
    Et comme nous le disons depuis le début de cette discussion avec Copter : préparons les procédures de travail à deux ! Elles ne vont pas se pondre toutes seules !
    La règle du vol de nuit indique toujours un minimum de 300m au-dessus de l’obstacle le plus élevé dans un rayon d’une minute de vol pour la croisière.
    Bref, en gros 1000 pieds sol pour le minimum, avec un plafond de 1000 pieds, ou sensiblement, les conditions IMC seront pas si éloignées, il y a plutôt intérêt à ce qu’il n’y ait pas beaucoup de relief ni de grands obstacles sur la route !
    Faire des règles aussi complexes pour la sécurité pour les aires de poser et se confondre dans de telles conditions, sans JVN, sous le régime du TP, est absolument incohérent, seul ou à deux !
    Ceci reviendrait alors à considérer que le niveau de sécurité pour le patient, ne serait plus applicable que pour les décollages et les atterrissages (CP 1) mais plus tout à fait pour le transit en vol.
    Étrange ! dans cette éventualité, il faut soit sortir du TP, soit réécrire un texte de vol de nuit VFR pour les SAMU !

    copter
    Membre suractif
    Membre suractif

    Date d'inscription : 01/11/2009
    Messages : 1301

    Re: Avenir du SMUH : dispositions prévues par la DGAC

    Message  copter le Mer 18 Jan 2012 - 9:59

    vanhoute a écrit:Et comme nous le disons depuis le début de cette discussion avec Copter : préparons les procédures de travail à deux ! Elles ne vont pas se pondre toutes seules !
    Le gros problème est que nous n'avons pas d'échos des opérateurs sur leur volonté ou non de commencer à travailler sur ce sujet. Mutisme......
    Pourtant il serait grandement temps. Twisted Evil Twisted Evil

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2174

    Re: Avenir du SMUH : dispositions prévues par la DGAC

    Message  overlord le Mer 18 Jan 2012 - 10:00

    vanhoute a écrit:
    overlord a écrit:
    Sans parti pris aucun, un vol mal préparé ou précipité donnera les mêmes résultats à deux !
    Merci pour le "compliment" à mon sujet, je pense que nous ne faisons pas le même métier, ou alors pas dans les mêmes conditions !
    On ne le faisaient pas avant, c'est vrai, mais maintenant je pense que si !

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2174

    Re: Avenir du SMUH : dispositions prévues par la DGAC

    Message  overlord le Mer 18 Jan 2012 - 10:03

    copter a écrit:
    vanhoute a écrit:Et comme nous le disons depuis le début de cette discussion avec Copter : préparons les procédures de travail à deux ! Elles ne vont pas se pondre toutes seules !
    Le gros problème est que nous n'avons pas d'échos des opérateurs sur leur volonté ou non de commencer à travailler sur ce sujet. Mutisme......
    Pourtant il serait grandement temps. Twisted Evil Twisted Evil
    la réponse la plus souvent rencontrée, c'est:
    Qui paye !
    le nerf de la guerre depuis la nuit des temps...
    Avec les temps budgétaires qui se profilent à l'horizon, il est sûr que ce n'est pas le bon moment pour passer à deux et en corollaire, quasiment de changer de machine !
    Vaste programme, très cher..

    copter
    Membre suractif
    Membre suractif

    Date d'inscription : 01/11/2009
    Messages : 1301

    Re: Avenir du SMUH : dispositions prévues par la DGAC

    Message  copter le Mer 18 Jan 2012 - 12:06

    overlord a écrit:
    la réponse la plus souvent rencontrée, c'est:
    Qui paye !
    le nerf de la guerre depuis la nuit des temps...
    Avec les temps budgétaires qui se profilent à l'horizon, il est sûr que ce n'est pas le bon moment pour passer à deux et en corollaire, quasiment de changer de machine !
    Vaste programme, très cher..

    Je suis conscient de la situation budgétaire de notre pays, mais ce n'est pas notre problème (Encore que, nous payons des impôts !). Nous sommes des techniciens qui devons répondre tout simplement au problème suivant:
    La mise en place et la formation du HEMS CRW MEMBER (même si certains sont en désaccords).

    Tout ce qui est financier n'est pas notre problème. Les politiques sont là pour cela. Ils connaissent la situation du pays, et les règlements Européens (connus depuis l'OPS 3. Celui-ci datant depuis plusieurs années). C'était donc à EUX de faire le nécessaire au niveau des instances Européennes pour imposer ce qu'ils voulaient au vue de la situation financière et des coûts supplémentaires induits.

    Tergiverser sur l'utilité ou non, et sur les surcoûts financiers n'avancera en rien au débat et à l'urgence de former les personnels pour la mise au norme inéluctable.

    vanhoute
    Admin
    Admin

    Date d'inscription : 25/10/2009
    Messages : 2117

    Re: Avenir du SMUH : dispositions prévues par la DGAC

    Message  vanhoute le Mer 18 Jan 2012 - 12:15

    copter a écrit:
    Je suis conscient de la situation budgétaire de notre pays, mais ce n'est pas notre problème (Encore que, nous payons des impôts !). Nous sommes des techniciens qui devons répondre tout simplement au problème suivant:
    La mise en place et la formation du HEMS CRW MEMBER (même si certains sont en désaccords).

    Tout ce qui est financier n'est pas notre problème. Les politiques sont là pour cela. Ils connaissent la situation du pays, et les règlements Européens (connus depuis l'OPS 3. Celui-ci datant depuis plusieurs années). C'était donc à EUX de faire le nécessaire au niveau des instances Européennes pour imposer ce qu'ils voulaient au vue de la situation financière et des coûts supplémentaires induits.

    Tergiverser sur l'utilité ou non, et sur les surcoûts financiers n'avancera en rien au débat et à l'urgence de former les personnels pour la mise au norme inéluctable.
    Rien à redire...


    _________________________________________________
    Administrateur et Webmaster smuh.fr

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2174

    Re: Avenir du SMUH : dispositions prévues par la DGAC

    Message  overlord le Mer 18 Jan 2012 - 13:01

    copter a écrit:
    overlord a écrit:
    la réponse la plus souvent rencontrée, c'est:
    Qui paye !
    le nerf de la guerre depuis la nuit des temps...
    Avec les temps budgétaires qui se profilent à l'horizon, il est sûr que ce n'est pas le bon moment pour passer à deux et en corollaire, quasiment de changer de machine !
    Vaste programme, très cher..
    Je suis conscient de la situation budgétaire de notre pays, mais ce n'est pas notre problème (Encore que, nous payons des impôts !). Nous sommes des techniciens qui devons répondre tout simplement au problème suivant:
    La mise en place et la formation du HEMS CRW MEMBER (même si certains sont en désaccords).
    Tout ce qui est financier n'est pas notre problème. Les politiques sont là pour cela. Ils connaissent la situation du pays, et les règlements Européens (connus depuis l'OPS 3. Celui-ci datant depuis plusieurs années). C'était donc à EUX de faire le nécessaire au niveau des instances Européennes pour imposer ce qu'ils voulaient au vue de la situation financière et des coûts supplémentaires induits.
    Tergiverser sur l'utilité ou non, et sur les surcoûts financiers n'avancera en rien au débat et à l'urgence de former les personnels pour la mise au norme inéluctable.
    Oui, mais il est inutile de se lancer des hypothèses de travail et de financement dés lors que l'on se sait pas si cela va être honoré !
    C'est au ministrer de la santé de déterminer, en premier lieu, me semble-t-il, si il est nécessaire de le faire et à quel coût !
    Autrement au même coût, il est facile de diminuer le nombre d'hélico pour en avoir moins mais plus gros avec deux pilotes !
    Pour le reste, c'est à dire la consonance du deuxième, certains exploitants on déjà annoncé que ce sera un pilote !
    il ne faut pas se cacher derrière son petit doigt, le problème c'est l'adéquation des moyens financiers, le reste, c'est du détail...

    vanhoute
    Admin
    Admin

    Date d'inscription : 25/10/2009
    Messages : 2117

    Re: Avenir du SMUH : dispositions prévues par la DGAC

    Message  vanhoute le Mer 18 Jan 2012 - 13:38

    overlord a écrit:
    Pour le reste, c'est à dire la consonance du deuxième, certains exploitants on déjà annoncé que ce sera un pilote !
    il ne faut pas se cacher derrière son petit doigt, le problème c'est l'adéquation des moyens financiers, le reste, c'est du détail...
    Je ne vois pas en quoi les exploitants auront leur mot à dire sur le nombre de pilotes ou de personnes à bord !
    Les hôpitaux (ou les financiers...) choisiront : SMUH ou vol ambulance soit 2 ou 1 membre d'équipage. Les contrats seront rédigés en conséquence et les exploitants pourvoiront aux moyens et point final !
    Et oui, il faut préparer la mise en place des nouvelles normes, avec les SAMU, pour leur expliquer quelles seront les différences, ce qu'ils y gagnerons ou perdrons sur chaque type de contrat et les accompagner dans la rédaction des futurs contrats !


    _________________________________________________
    Administrateur et Webmaster smuh.fr

    Capitaine flamme
    Membre suractif
    Membre suractif

    Date d'inscription : 07/11/2009
    Messages : 1119

    Re: Avenir du SMUH : dispositions prévues par la DGAC

    Message  Capitaine flamme le Mer 18 Jan 2012 - 13:46

    Vue la difference pas tres claire entre les 2 types de vol ,je pense que l on se prend encore la tete pour rien et que beaucoup d hopitaux ne changerons strictement rien car ce qui est "fortement conseillé" n est pas obligatoire ! cheers

    vanhoute
    Admin
    Admin

    Date d'inscription : 25/10/2009
    Messages : 2117

    Re: Avenir du SMUH : dispositions prévues par la DGAC

    Message  vanhoute le Mer 18 Jan 2012 - 14:15

    Capitaine flamme a écrit: Vue la difference pas tres claire entre les 2 types de vol ,je pense que l on se prend encore la tete pour rien et que beaucoup d hopitaux ne changerons strictement rien car ce qui est "fortement conseillé" n est pas obligatoire ! cheers
    C'est ce que l'on appelle une remarque constructive. No comment.


    _________________________________________________
    Administrateur et Webmaster smuh.fr

    copter
    Membre suractif
    Membre suractif

    Date d'inscription : 01/11/2009
    Messages : 1301

    Re: Avenir du SMUH : dispositions prévues par la DGAC

    Message  copter le Mer 18 Jan 2012 - 14:45

    vanhoute a écrit:
    Je ne vois pas en quoi les exploitants auront leur mot à dire sur le nombre de pilotes ou de personnes à bord !
    Les hôpitaux (ou les financiers...) choisiront : SMUH ou vol ambulance soit 2 ou 1 membre d'équipage. Les contrats seront rédigés en conséquence et les exploitants pourvoiront aux moyens et point final !
    Et oui, il faut préparer la mise en place des nouvelles normes, avec les SAMU, pour leur expliquer quelles seront les différences, ce qu'ils y gagnerons ou perdrons sur chaque type de contrat et les accompagner dans la rédaction des futurs contrats !

    Ayant discuté avec le chef de service du SAMU dans lequel je travaille sur ce sujet, il n'est pas question de se restreindre au vol secondaire. L'hélicoptère est un moyen tout autant secondaire que primaire.

    copter
    Membre suractif
    Membre suractif

    Date d'inscription : 01/11/2009
    Messages : 1301

    Re: Avenir du SMUH : dispositions prévues par la DGAC

    Message  copter le Mer 18 Jan 2012 - 14:57

    overlord a écrit:
    Oui, mais il est inutile de se lancer des hypothèses de travail et de financement dés lors que l'on se sait pas si cela va être honoré !
    C'est au ministrer de la santé de déterminer, en premier lieu, me semble-t-il, si il est nécessaire de le faire et à quel coût !
    Autrement au même coût, il est facile de diminuer le nombre d'hélico pour en avoir moins mais plus gros avec deux pilotes !
    Pour le reste, c'est à dire la consonance du deuxième, certains exploitants on déjà annoncé que ce sera un pilote !
    il ne faut pas se cacher derrière son petit doigt, le problème c'est l'adéquation des moyens financiers, le reste, c'est du détail...

    Le ministre de la Santé ! Crois tu que ses services ne sont pas au courant de la situation ? Ils ne sont, mais c'est un problème secondaire pour eux. Ils se conformeront à la législation Européenne, comme cela a été le cas lors du passage monomoteur en bimoteur. L'argent sera trouvé.
    De plus, les textes ne stipulent pas que ce soit un copilote nécessairement. Je pense que pour certains exploitants, même plus pour le SNEH, c'est un moyen de chantage envers le ministère de la Santé, et de l'AESA pour justifier l'exception Française.

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2174

    Re: Avenir du SMUH : dispositions prévues par la DGAC

    Message  overlord le Mer 18 Jan 2012 - 17:47

    copter a écrit:
    overlord a écrit:
    Oui, mais il est inutile de se lancer des hypothèses de travail et de financement dés lors que l'on se sait pas si cela va être honoré !
    C'est au ministrer de la santé de déterminer, en premier lieu, me semble-t-il, si il est nécessaire de le faire et à quel coût !
    Autrement au même coût, il est facile de diminuer le nombre d'hélico pour en avoir moins mais plus gros avec deux pilotes !
    Pour le reste, c'est à dire la consonance du deuxième, certains exploitants on déjà annoncé que ce sera un pilote !
    il ne faut pas se cacher derrière son petit doigt, le problème c'est l'adéquation des moyens financiers, le reste, c'est du détail...
    Le ministre de la Santé ! Crois tu que ses services ne sont pas au courant de la situation ? Ils ne sont, mais c'est un problème secondaire pour eux. Ils se conformeront à la législation Européenne, comme cela a été le cas lors du passage monomoteur en bimoteur. L'argent sera trouvé.
    De plus, les textes ne stipulent pas que ce soit un copilote nécessairement. Je pense que pour certains exploitants, même plus pour le SNEH, c'est un moyen de chantage envers le ministère de la Santé, et de l'AESA pour justifier l'exception Française.
    je parlais du Ministère, pas du ministre, mais peu importe !
    l’exception culturelle française on la vie partout
    Partout est une exception française...
    c'est aussi, peut être pourquoi on est aussi mal !
    Si, il n'y a pas les doubles commandes à gauche et que le type ne peut les reprendre efficacement, je voudrai bien que l'on m'explique, en matière de sécurité à quoi cela va-t-il servir ?
    Un lampiste à gauche çà ne sert à rien.

    copter
    Membre suractif
    Membre suractif

    Date d'inscription : 01/11/2009
    Messages : 1301

    Re: Avenir du SMUH : dispositions prévues par la DGAC

    Message  copter le Mer 18 Jan 2012 - 18:04

    overlord a écrit:
    je parlais du Ministère, pas du ministre, mais peu importe !
    l’exception culturelle française on la vie partout
    Partout est une exception française...
    c'est aussi, peut être pourquoi on est aussi mal !
    Si, il n'y a pas les doubles commandes à gauche et que le type ne peut les reprendre efficacement, je voudrai bien que l'on m'explique, en matière de sécurité à quoi cela va-t-il servir ?
    Un lampiste à gauche çà ne sert à rien.

    Je vais te répondre simplement. La politique de l'AESA est d'uniformiser les pratiques sur le territoire Européen. L'exception Française a été une verrue dans cette uniformisation, et il était temps pour l'Europe que la France se mettent aux normes. Tous les autres pays Européens fonctionnent de la manière suivante: Pilote, Membre d'équipage (qui est le plus souvent un paramédical) et un médecin. Tous ont le même employeur. Si tu relis bien les textes, la définition du membre d'équipage correspond exactement à ce que j'ai écris avant. Sous prétexte de sécurité en France l'AEASA désire maintenant uniformiser les pratiques. C'est tout.

    Evan
    Membre très actif
    Membre très actif

    Localisation : paris
    Date d'inscription : 08/06/2010
    Messages : 235

    Re: Avenir du SMUH : dispositions prévues par la DGAC

    Message  Evan le Mer 18 Jan 2012 - 18:14

    overlord a écrit:Pour le reste, c'est à dire la consonance du deuxième, certains exploitants on déjà annoncé que ce sera un pilote !


    Qui ?? Rolling Eyes Des noms, des noms... Wink à moins que ce soit "top secret"..


    Capitaine flamme
    Membre suractif
    Membre suractif

    Date d'inscription : 07/11/2009
    Messages : 1119

    Re: Avenir du SMUH : dispositions prévues par la DGAC

    Message  Capitaine flamme le Jeu 19 Jan 2012 - 12:41

    C'est ce que l'on appelle une remarque constructive. No comment

    ça c est trop facile ! Toi qui a de bonne relation ,pourquoi n ont il pas interdit tout simplement ? Question

    Constructif ,c est de dire :Voila un bon texte qui regle tous nos problemes .....alors que rien n est réglé sur les DZ hospitaliere qui ne sont ni CP1 ,ni SIP .....Vous me faites rire ,on se croirait dans l armée quand on nous demandait de faire des missions sans nous donner les normes ! ça devait etre les meme chefs avec de beaux parapluies....dés que je suis parti dans les forces speciales la tout etait differents et les normes speciales adaptées a nos missions ,donc plus de probleme sauf celui de faire au mieux et en sécurité la mission ....
    Menager le choux et la chevre est une maniere bien française de faire les choses!mais ne donne jamais de bonnes choses.

    vanhoute
    Admin
    Admin

    Date d'inscription : 25/10/2009
    Messages : 2117

    Re: Avenir du SMUH : dispositions prévues par la DGAC

    Message  vanhoute le Jeu 19 Jan 2012 - 13:01

    Capitaine flamme a écrit:

    ça c est trop facile ! Toi qui a de bonne relation ,pourquoi n ont il pas interdit tout simplement ? Question

    Constructif ,c est de dire :Voila un bon texte qui regle tous nos problemes .....alors que rien n est réglé sur les DZ hospitaliere qui ne sont ni CP1 ,ni SIP .....Vous me faites rire ,on se croirait dans l armée quand on nous demandait de faire des missions sans nous donner les normes ! ça devait etre les meme chefs avec de beaux parapluies....dés que je suis parti dans les forces speciales la tout etait differents et les normes speciales adaptées a nos missions ,donc plus de probleme sauf celui de faire au mieux et en sécurité la mission ....
    Menager le choux et la chevre est une maniere bien française de faire les choses!mais ne donne jamais de bonnes choses.
    "Moi qui ait de bonnes relations"... Moi qui me bouge les fesses tu veux dire ?
    C'est facile de critiquer un système, beaucoup moins de s'impliquer physiquement dans celui-ci.
    Je ne dis pas que tout est parfait, dans les textes en général et dans ce qui s'annonce en particulier, je dis simplement que ça ne sert à rien de critiquer à tout bout de champ, il vaut mieux aller toquer (physiquement) à la porte des intéressés pour avoir des réponses et renseignements.


    _________________________________________________
    Administrateur et Webmaster smuh.fr

    french kiss
    Membre très actif
    Membre très actif

    Date d'inscription : 17/11/2009
    Messages : 350

    Re: Avenir du SMUH : dispositions prévues par la DGAC

    Message  french kiss le Sam 21 Jan 2012 - 15:32

    overlord a écrit:
    Hélismur a écrit:Je ne crois pas que ceux qui sont en charge de notre activité au sein de notre administration de tutelle soient des incompétents notoires ou qu'ils ne puissent pas faire preuve d'imagination. Ils ont, à mon sens les mains liées par les instances européennes. Cela explique les délais voire l'absence de décision, la non réécriture d'un texte spécifique et adapté à notre activité qui pourrait s'appeller ou du moins aurait pu s'appeller par exemple "réglement du transport aérien sanitaire et d'urgence par hélicoptère". Cela expliquerait également les nombreux flous artistiques de notre réglementation actuelle et surtout leur persistence.
    Certes, certes, mais !
    Lorsque l’on signe des traités les uns après les autres, on doit se préparer à en subir les aléas c'est-à-dire, une restructuration du système et aussi, une forme de transfert de souveraineté inévitable !
    Il convient de remarquer que (selon les statistiques européenne) notre bon pays Gaulois, possède le triste record de celui qui à le moins respecté les traités européens qu'il a lui même signé, c'est-à-dire presque tous !
    Ce constat furieusement étonnant n’est pas étranger au choc culturel de la France face à des règles plutôt germanique ou anglo-saxonne que latines !
    Tout cela pour dire, que la politique traditionnelle depuis trop longtemps de la chaise vide, finie par produire des effets dévastateurs, nous en sommes actuellement les témoins !
    Nos administrateurs préfèrent leur vie ‘’parisienne’’ à celle bruxelloise, ce n'est pas nouveau mais aussi connu ! la société française est faite comme cela !
    Le sombre résultat structurel et du transport sanitaire ainsi que l’état des infrastructures hospitalières sensées l’accueillir, reste de mon point de vue, le résultat de notre incapacité, à se réformer comme nos voisins!
    Ensuite on peut faire toutes les réunions que l’on veut, mais il ne faut plus se plaindre...

    +10000

    Capitaine flamme
    Membre suractif
    Membre suractif

    Date d'inscription : 07/11/2009
    Messages : 1119

    Re: Avenir du SMUH : dispositions prévues par la DGAC

    Message  Capitaine flamme le Mar 24 Jan 2012 - 17:52

    C'est facile de critiquer un système, beaucoup moins de s'impliquer physiquement dans celui-ci
    .

    Tu veux quoi ? que j aille prendre un "fusil " pour me rendre au siege de la DGAC pour lui ordonner de repondre au courrier de notre directeur et a nos differentes questions ? Laughing

    Bon je l ai fait pas mal dans l armée ,et je me suis fait quelques ennemis dans le commandement j avais surement plus d ethique a l époque,mais je vieillis et ma carriere est derriere....Mais de voir les gens toujours vouloir jouer les bons eleves ça m amuse .J espere au moins pour toi que tu auras une place la-bas bientot....si cette entité ne disparait pas avant ! Very Happy

    Et quand a toujours critiquer ,tu devrais relire tes posts .Bien sure tes critiques sont constructives et souvent tournées vers tous les mauvais professionnels que nous sommes ! affraid

    vanhoute
    Admin
    Admin

    Date d'inscription : 25/10/2009
    Messages : 2117

    Re: Avenir du SMUH : dispositions prévues par la DGAC

    Message  vanhoute le Mar 24 Jan 2012 - 18:26

    Capitaine flamme a écrit:J espere au moins pour toi que tu auras une place la-bas bientot....si cette entité ne disparait pas avant ! Very Happy
    Désolé, j'aime ce que je fais et c'est pour ça que je m'implique pour le collectif, pas pour l'individuel.
    Capitaine flamme a écrit:
    Et quand a toujours critiquer ,tu devrais relire tes posts .Bien sure tes critiques sont constructives et souvent tournées vers tous les mauvais professionnels que nous sommes ! affraid
    Il est donc plus facile de critiquer le système que ses collègues qui font des conneries.

    Le débat dérape et on règlera ça au bar... Cool


    _________________________________________________
    Administrateur et Webmaster smuh.fr

    Capitaine flamme
    Membre suractif
    Membre suractif

    Date d'inscription : 07/11/2009
    Messages : 1119

    Re: Avenir du SMUH : dispositions prévues par la DGAC

    Message  Capitaine flamme le Mar 24 Jan 2012 - 18:31

    on règlera ça au bar...

    Bien que je n aime pas la biere et ç a toujours etait mon gros probleme ! Very Happy Tu as raison,je te suis.... Wink

    T4
    Membre très actif
    Membre très actif

    Date d'inscription : 06/11/2009
    Messages : 327

    Re: Avenir du SMUH : dispositions prévues par la DGAC

    Message  T4 le Mer 25 Jan 2012 - 10:37

    Je suis surpris par certains propos.
    Aujourd'hui il n'est plus question de débattre du fond ou de la forme, il est trop tard.
    Nous sommes simplement dans l'attente d'une décision réglementaire qui conditionnera nos évolutions futures.
    Lorque c'était necessaire nous n'avons pas su nous impliquer pour être des acteurs de cette évolution.
    La DGAC, faute peut-être de partenaires à ses côtés, n'a pas été en mesure de tenir tête à d'autres représentants européens.
    Les employeurs, via le SNEH, ont été inexistants dans les négociations qui pourtant conditionnent l'avenir de la branche.
    Les partenaires sociaux, faute de bonnes volontés, n'ont également pas pu se faire entendre.

    Aujourd'hui les différentes réunions entre partenaires ou acteurs ne nous donnent que des options, au mieux des orientations mais rien de concrèt.
    Pas plus d'information du côté des employeurs qui semblent naviguer au jour le jour essayant de reculer au maximum une échéance qui quoiqu'il en soit nous emmène droit dans le mur.
    Impuissance ou volonté délibérée de leur part?

    Je cois qu'aujourd'hui nous devons nous concentrer sur notre propre avenir professionnel car le service que nous proposons aujourd'hui (et qui finalement n'a pas évolué depuis ses débuts) arrive à sa fin.
    Les évolutions technologiques tout d'abord (JVN, GNSS,.....) qui arrivent à grands pas.
    Les exigences clients qui évolueront vers plus de sécutité et d'exigences techniques. ne leur fait-on déjà pas miroiter de l'hélicoptère "tout temps"?
    Et nous dans tout çà, qu'elles évolutions professionnelles nous proposent-on?
    la période de transition qui va nous amener à fin 2014, ne devrait-elle pas être mise à profit pour déjà nous mettre à niveau,par l'intermédiaire des employeurs er par exemple du droit individuel à la formation, tout au moins en théorie pour commencer (ATPL-H, CPL-IR....)?
    Car si comme je le suspecte, la volonté de nos employeurs est d'aller dans le mur, nous en serons par manque de qualifications, les premieres victimes.
    C'est maintenant, au travers des associations et des partenaires sociaux que nous devons devenir des acteurs de notre avenir professionnel mais certainement pas en restant les bras croisés dans la crainte du lendemain!

    copter
    Membre suractif
    Membre suractif

    Date d'inscription : 01/11/2009
    Messages : 1301

    Re: Avenir du SMUH : dispositions prévues par la DGAC

    Message  copter le Mer 25 Jan 2012 - 10:51

    T4 a écrit:Je suis surpris par certains propos.
    Aujourd'hui il n'est plus question de débattre du fond ou de la forme, il est trop tard.
    Nous sommes simplement dans l'attente d'une décision réglementaire qui conditionnera nos évolutions futures.
    Lorque c'était necessaire nous n'avons pas su nous impliquer pour être des acteurs de cette évolution.
    La DGAC, faute peut-être de partenaires à ses côtés, n'a pas été en mesure de tenir tête à d'autres représentants européens.
    Les employeurs, via le SNEH, ont été inexistants dans les négociations qui pourtant conditionnent l'avenir de la branche.
    Les partenaires sociaux, faute de bonnes volontés, n'ont également pas pu se faire entendre.

    Aujourd'hui les différentes réunions entre partenaires ou acteurs ne nous donnent que des options, au mieux des orientations mais rien de concrèt.
    Pas plus d'information du côté des employeurs qui semblent naviguer au jour le jour essayant de reculer au maximum une échéance qui quoiqu'il en soit nous emmène droit dans le mur.
    Impuissance ou volonté délibérée de leur part?

    Je cois qu'aujourd'hui nous devons nous concentrer sur notre propre avenir professionnel car le service que nous proposons aujourd'hui (et qui finalement n'a pas évolué depuis ses débuts) arrive à sa fin.
    Les évolutions technologiques tout d'abord (JVN, GNSS,.....) qui arrivent à grands pas.
    Les exigences clients qui évolueront vers plus de sécutité et d'exigences techniques. ne leur fait-on déjà pas miroiter de l'hélicoptère "tout temps"?
    Et nous dans tout çà, qu'elles évolutions professionnelles nous proposent-on?
    la période de transition qui va nous amener à fin 2014, ne devrait-elle pas être mise à profit pour déjà nous mettre à niveau,par l'intermédiaire des employeurs er par exemple du droit individuel à la formation, tout au moins en théorie pour commencer (ATPL-H, CPL-IR....)?
    Car si comme je le suspecte, la volonté de nos employeurs est d'aller dans le mur, nous en serons par manque de qualifications, les premieres victimes.
    C'est maintenant, au travers des associations et des partenaires sociaux que nous devons devenir des acteurs de notre avenir professionnel mais certainement pas en restant les bras croisés dans la crainte du lendemain!

    + 1 000 000

    Capitaine flamme
    Membre suractif
    Membre suractif

    Date d'inscription : 07/11/2009
    Messages : 1119

    Re: Avenir du SMUH : dispositions prévues par la DGAC

    Message  Capitaine flamme le Mer 25 Jan 2012 - 13:04


    Ce que dit T4 est surement vrai ,mais malheureusement dans mon cas je me sens plutot impuissant...... Sad

    vanhoute
    Admin
    Admin

    Date d'inscription : 25/10/2009
    Messages : 2117

    Re: Avenir du SMUH : dispositions prévues par la DGAC

    Message  vanhoute le Mer 25 Jan 2012 - 18:49

    T4 a écrit:[...]
    C'est maintenant, au travers des associations et des partenaires sociaux que nous devons devenir des acteurs de notre avenir professionnel mais certainement pas en restant les bras croisés dans la crainte du lendemain!
    Tu as tout à fait raison ! Il y a donc l'ANSMUH pour cela...


    _________________________________________________
    Administrateur et Webmaster smuh.fr

    Contenu sponsorisé

    Re: Avenir du SMUH : dispositions prévues par la DGAC

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 22:26


      La date/heure actuelle est Dim 4 Déc 2016 - 22:26