S.M.U.H. Service Médical d'Urgence par Hélicoptère

Forum de discussion des acteurs du SMUH


    Le SMUH de Bra sur Lienne.

    Partagez

    Gisèle
    Membre actif
    Membre actif

    Date d'inscription : 17/02/2011
    Messages : 99

    Le SMUH de Bra sur Lienne.

    Message  Gisèle le Dim 22 Jan 2012 - 12:06

    Rappel du premier message :

    Alors voilà, je me lance. Vous vouliez en savoir plus sur le SMUH en Belgique alors je vais essayer de répondre à cette attente.

    Il existe, au plat pays à l'Ouest et bosselé à l'Est, 2 hélicos employés en SMUH. Le 1er implanté à l'hôpital Saint-Jean à Bruges, le second, celui qui m'intéresse, au CMH de Bra sur Lienne.

    Le CMH est né de l'impulsion d'un homme, le Dr Luc Maquoi. Soucieux de voir sa région peu ou pas desservie par les Services d'Aide Médicale Urgente, il a consacré ses dernières années et sa "fortune" à ce qui est devenu aujourd'hui cette structure solide qu'est le CMH. Je vous invite à mieux connaître l'histoire du Dr Maquoi en parcourant le site.

    Le CMH est implanté à Bra sur Lienne, sur la commune de Lierneux, dans les Ardennes. C'est une Association Sans But Lucratif (ASBL), l'équivalent d'une association loi 1901 en France. Elle est composée d'un conseil d'administration, d'un comité de direction..., de salariés et bien sûr de bénévoles. L'hôpital référent pour le CMH est le CHU de Sart-Tilman (Liège). En effet, l'emploi de l'hélicoptère comme vecteur de l'AMU est agréé par décret royal à titre "expérimental" (depuis 14 ans maintenant) et la particularité de cet hélico est de ne pas stationner en milieu hospitalier. Le CMH reste donc indépendant de tout hôpital et c'est la proximité où le plateau technique qui seront privilégiés lors du transport du patient vers un hôpital.
    Indépendance signifie que médecins et infirmiers sont choisis par le CMH, sur acte de candidature. Actuellement, une petite vingtaine de médecins et 9 infirmiers assurent les permanences. 3 pilotes employés à temps plein et 1 pilote temps partiel, tous 4 salariés de NHV, complètent l'équipe.

    L'hélicoptère mis en œuvre est un EC145 (N°9083),appartenant à la compagnie NHV. Le modèle a été choisi par le centre, d'après l'expérience sur S76 et AS365N2. L'équipage est composé du pilote, de l'infirmier ayant fonction de HEMS et du médecin. L'autonomie est généralement d'une heure et quarante-cinq minutes, ce qui nous garanti les performances CP1 en toute saison.
    Le service est assuré H24, même en cas d'indisponibilité de l'hélicoptère (météo, technique, pilote...), le CMH possédant son propre véhicule SMUR.
    Les délais de départ sont environ 3 minutes 30 de jour et une pénalité de 8 minutes est appliquée de nuit. Les missions ne sont réalisées que sur réquisition d'un centre 112, principalement Liège, Arlon et Namur. Tous les vols sont des vols SMUH car l'hélicoptère n'est agréé que pour de l'AMU. Le pilote donne donc une décision technique pour l'acceptation du vol et le médecin vérifie que la requête est bien dans le cadre de la loi de l'AMU. Plus clairement, le CMH effectue à 80% des "primaires", et les Transferts Inter Hospitaliers (TIH) s'ils sont urgents.

    "Primaire" : l'hélicoptère se pose, dans 85% des cas, à moins de 100 mètres du lieu de l'intervention. Autrement dit, si un jardin est suffisamment grand, s'il n'y a pas de lignes qui croisent un carrefour... on y va! Le point de poser (y compris en zone exigüe, en zone urbaine ou en zone hostile) est une décision pilote, aidé par l'infirmier-HEMS qui, grâce à son GPS-TERSEC, va guider le pilote vers l'adresse de l'intervention. Oui, le mot primaire prend là tout son sens puisque dans près de la moitié des cas, l'hélicoptère est le premier intervenant sur place (c’est à dire arrivé avant l’ambulance ou les pompiers). En pratique, les centres 112 utilisent un logiciel qui leur indique, qui de l'hélicoptère ou du SMUR d'un des hôpitaux de la zone, sera le premier sur place. Donc le médecin de l'hélicoptère est LE médecin de l'intervention et une ambulance est envoyée sur place, pour éventuellement assurer le transport du patient si le médecin juge qu'un transport médicalisé n'est pas nécessaire. En cas de transport du patient par l’hélicoptère (comme par l’ambulance d’ailleurs), le centre 112 indique quel est l’hôpital secteur et le médecin décidera d’y déroger s’il estime que le patient doit être dirigé vers un hôpital disposant d’un plateau technique plus approprié. Cela signifie donc que le transport n’est pas systématique : le patient pourra tantôt être transporté par l’hélicoptère, tantôt par l’ambulance, voire, son état peut ne pas exiger de traitement particulier et dans le cas d’une intervention à domicile, la personne reste tout bonnement chez elle.

    De nuit, l’OPS Manual nous autorise à poser sur des terrains (de football…) répertoriés, pourvu qu’ils soient suffisamment éclairés, du sol ou par l’hélicoptère, sur les autoroutes de la zone de Bra et sur des terrains (de football…) non répertoriés en cas de plan catastrophe, pourvu qu’ils soient préparés et toujours suffisamment éclairés. Pour cela, l’hélicoptère est équipé d’un phare Night/Sun.
    En appliquant un temps de pénalité et considérant qu’un véhicule (pompiers) sera généralement nécessaire sur place pour emmener le médecin et l’infirmier sur le lieu d’intervention, le centre 112 peut décider d’envoyer le CMH en mission « primaire », même de nuit, le point de poser le plus adéquat étant indiqué par l’infirmier.

    A propos du rythme de travail. Les pilotes assurent des gardes allant de 24h00 à 72h00. Et là vous allez me dire : ce n’est pas possible. Mais je réponds que si, bien sûr. La réglementation impose une période de repos (glissante) de 8h00 consécutives par 24h00 de garde. Lorsque ce repos ne peut pas être respecté, alors le pilote doit observer 14h00 de repos en 3 périodes maximum. Si cela n’est toujours pas possible, alors le pilote passe OFF pour respecter le repos prévu. Mais il reste une certaine latitude : le pilote peut accepter de casser son repos en cas d’évènement catastrophique (mais en existe t’il d’autres) et dans ce cas il doit en aviser les OPS et rédiger un rapport de dépassement de temps de travail… ou se faire remplacer ! En pratique, nous concédons quelques réductions de temps de repos (2, 3 par pilote max par an) mais nous en prenons la décision, sans que le « client » ne nous mette la pression. Ces dépassements se produisent généralement à cause d’une intervention de nuit dans la plage 03h00-05h00. Il reste, cependant, tout à fait exceptionnel que l’hélicoptère soit indisponible pour cause de repos du pilote.

    Pour les services de la météorologie, pas de standard particulier, chaque pilote pioche les informations sur différents sites internet, selon ses habitudes, la facilité de lecture… auprès des services de Liège, de Luxembourg, Bruxelles… Le seul élément commun est l’impression des informations recueillies sur le site de Belgocontrol. Après pour la décision, l’expérience, la connaissance du terrain sont essentiels… comme partout ailleurs.

    L’avenir est probablement aux JVN, uniquement pour un gain de sécurité (la région est très sombre la nuit) car il n’est pas question de déroger aux minimas. Minimas que connaissent parfaitement les infirmiers/HEMS et les « patrons » du CMH (le médecin comme l’infirmier), ce qui est un avantage quand il s’agit de refuser une mission pour cause météo. En effet, l’idée (non-officielle) qui prime, c’est qu’il n’est pas une vie qui en vaut trois. Et quand besoin est, la voiture est là !
    L’IR est une option envisagée mais pas réellement adaptée à notre environnement de travail, ni même à nos missions.
    Affaires à suivre.

    Voici donc une présentation succincte du SMUH en Ardennes (belges). Je me doute que certains ne manqueront pas de poser des questions, fustiger, admirer… bref, la page est ouverte, ne manque plus que le dialogue.
    N’hésitez pas à nous contacter (mail, téléphone…) car vous serez toujours bien reçus et les bienvenus dans la… petite maison dans la prairie.

    Laurent

    vanhoute
    Admin
    Admin

    Date d'inscription : 25/10/2009
    Messages : 2119

    Re: Le SMUH de Bra sur Lienne.

    Message  vanhoute le Mer 4 Juin 2014 - 8:53

    Capitaine flamme a écrit:  Quand a la Belgique ,j ai entendu dire qu a Bruxelles on volait encore avec des 355 F1 !!!!!! Razz  Razz   ,le troisieme homme doit etre dans la soute et l autonomie d une grosse heure !, juste le temps qu il n étouffe pas  quand a la CP1 affraid affraid a moins que cela ne soit que des bruits Laughing  .....
     
    Pour info, ils ne transportent pas de patient avec leur 355, ils amènent juste le médecin. Et d'autres Pays font ça en R44...

    hgri
    Membre très actif
    Membre très actif

    Date d'inscription : 22/12/2011
    Messages : 163

    Re: Le SMUH de Bra sur Lienne.

    Message  hgri le Mer 4 Juin 2014 - 9:14

    vanhoute a écrit:
    Capitaine flamme a écrit:  Quand a la Belgique ,j ai entendu dire qu a Bruxelles on volait encore avec des 355 F1 !!!!!! Razz  Razz   ,le troisieme homme doit etre dans la soute et l autonomie d une grosse heure !, juste le temps qu il n étouffe pas  quand a la CP1 affraid affraid a moins que cela ne soit que des bruits Laughing  .....
     
    Pour info, ils ne transportent pas de patient avec leur 355, ils amènent juste le médecin. Et d'autres Pays font ça en R44...

    Effectivement en belgique il n'est pas difficile de savoir qui fait quoi. Il n'y a trois vecteurs sanitaires héliportés. Bra sur EC145, Brugge sur AS355 et Kokside sur Sea king ( bientôt sue NH90).
    Pour Brugge, l'utilisation principal est du transport inter hospitalier: http://www.heliservicebelgium.be/fr/?p=services/medical.

    Pour le R44 ils est en vente sur les sites spécialisés, je n'ai pas trouvé d'informations sur la continuité, par un autre hélico, des ses missions.

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2174

    Re: Le SMUH de Bra sur Lienne.

    Message  overlord le Mer 4 Juin 2014 - 9:19

    vanhoute a écrit:Pour info, ils ne transportent pas de patient avec leur 355, ils amènent juste le médecin. Et d'autres Pays font ça en R44...
    Ah ! le transport du seul médecin en bimoteur ?
    Ok, çà parait assez difficile à croire vu le discourt actuel, celui de l'adéquation des moyens par exemple ?

    vanhoute
    Admin
    Admin

    Date d'inscription : 25/10/2009
    Messages : 2119

    Re: Le SMUH de Bra sur Lienne.

    Message  vanhoute le Mer 4 Juin 2014 - 9:21

    overlord a écrit:
    vanhoute a écrit:Pour info, ils ne transportent pas de patient avec leur 355, ils amènent juste le médecin. Et d'autres Pays font ça en R44...
    Ah ! le transport du seul médecin en bimoteur ?
    Ok, çà parait assez difficile à croire vu le discourt actuel, celui de l'adéquation des moyens par exemple ?
    Si tu étais resté jusqu'à la présentation du CMH au colloque, tu en aurais appris plus sur les méthodes de travail en Belgique.


    _________________________________________________
    Administrateur et Webmaster smuh.fr

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2174

    Re: Le SMUH de Bra sur Lienne.

    Message  overlord le Mer 4 Juin 2014 - 9:38

    Capitaine flamme a écrit:Bon je suis plutot d accord avec overlord ,nous n avons pas réellement d autorité compétente,en ce moment on veut faire changer des bêtises sur une des plus belles DZ que je connaisse alors qu une autre utilisée meme la nuit devrait etre fermée ! du vrai n importe quoi ,mais je ne m en inquiete plus et maintenant j en rigole ......
     Quand a la Belgique ,j ai entendu dire qu a Bruxelles on volait encore avec des 355 F1 !!!!!! Razz  Razz   ,le troisieme homme doit etre dans la soute et l autonomie d une grosse heure !, juste le temps qu il n étouffe pas  quand a la CP1 affraid affraid a moins que cela ne soit que des bruits Laughing  .....
     
    Oui
    D'autant qu'il y a tout de même quelque chose de particulièrement significatif, dans cette affaire, celle de la branche de vol dite "primaire, c'est-à-dire, du site d'exploitation Smuh principale ver le site d'exploitation Smuh, il n'y a jamais de patient ! off course...
    Or, notons que la nécessité du fameux risque 0 est précisément pour lui, le patient !
    Il est donc surprenant que l'on impose une paire d'yeux supplémentaire à celles déjà existant pour justement, la seule partie de vol où il n'y a jamais de patient à bord et que, par conséquent, le niveau de sécurité exigé est moindre, de minimis, et acceptable !
    Ajoutons que c'est le seul endroit où le pilote peut "varianter" son dispositif à sa guise, c'est-à-dire procéder sur une aire la plus conforme possible notamment, quitte à se déplacer ensuite  pour restituer, autant que faire se peut, la CP-1 pour le décollage cette fois-ci avec le patient, ce qu'il ne peut pas du tout faire sur un PIS merdique !!!!
    je trouve qu'a l'évidence il y a une distorsion, une sorte de quadrature du cercle qui ne colle pas bien avec les règles de sécurité qu'on nous impose, ou on nous demande de noter le temps d'exposition sur les PIS !
    Fabuleux...

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2174

    Re: Le SMUH de Bra sur Lienne.

    Message  overlord le Mer 4 Juin 2014 - 9:55

    vanhoute a écrit:Si tu étais resté jusqu'à la présentation du CMH au colloque, tu en aurais appris plus sur les méthodes de travail en Belgique.
    En fin d'après midi, sur Paris, il y a les embouteillages et ma semaine de Samu dans les pattes je n'avais pas envie de me prendre une ou deux heures de bouchons en plus des 3 heures de retour alors que ceci aurait pu passer le matin..
    d'une part j'ai déjà vu cette présentation et je relève juste le fait que un seul bonhomme dans un bimoteur çà fait riche
    Voila, c'est tout...

    Foxxray
    Membre actif
    Membre actif

    Localisation : LFPB
    Date d'inscription : 04/11/2009
    Messages : 50

    Re: Le SMUH de Bra sur Lienne.

    Message  Foxxray le Mer 4 Juin 2014 - 10:42

    overlord a écrit:
    d'une part j'ai déjà vu cette présentation et je relève juste le fait que un seul bonhomme dans un bimoteur çà fait riche
    Voila, c'est tout...

    Mais tu trouves que ça faire riche peut-être parce que nous sommes dans un pays pauvre au niveau HEMS ?

    En Allemagne les hélicos de l'ADAC et de la DRF ne transportent le patient que dans moins de la moitié des cas et leur parc de machines et presque deux fois plus important que le notre !

    Capitaine flamme
    Membre suractif
    Membre suractif

    Date d'inscription : 07/11/2009
    Messages : 1119

    Re: Le SMUH de Bra sur Lienne.

    Message  Capitaine flamme le Mer 4 Juin 2014 - 11:18

    Pour Brugge, l'utilisation principal est du transport inter hospitalier a écrit:

    On est d accord ,c est ce que l on fait chez nous a 80°/° ! En 355 F1 ,en ville ,il va falloir que l on m explique la CP1 ou alors les distance sont trés petites .... Wink car j ai volé sur des F ,rien a voir avec un N  cyclops ......Meme l armée de l air les a donné au Sénégal ! Razz Razz 
    tu en aurais appris plus sur les méthodes de travail en Belgique
    ,
    Tu es dure surtout que tu n as pas tout retenu .....et que moi je m en fou
    Donc si c est cela le progrès ,pourquoi pas .....Au moins je n aurais pas besoin de remise a niveau ......Non je pense simplement que chaque pays prêche pour sa paroisse .....Et l on se demande pourquoi les gens sont contre l Europe ,alors que l on devrait tous être pour !
    Moi ce que je sais c est que je paye assez d impôt comme cela ....Et la je n ai pas de doute .

    french kiss
    Membre très actif
    Membre très actif

    Date d'inscription : 17/11/2009
    Messages : 350

    Re: Le SMUH de Bra sur Lienne.

    Message  french kiss le Mer 4 Juin 2014 - 11:23

    Protéger le patient certes. Le médecin l'infirmier le crew le pilote l'appareil... il ne sert à rien de les protéger ? Pourriez-vous considérer que tout selon se comprend au deal dans la simple intervention ? Je suis sidéré par cette vue partielle que vous et d'autres ont choisi d'adopter.

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2174

    Re: Le SMUH de Bra sur Lienne.

    Message  overlord le Mer 4 Juin 2014 - 12:21

    Capitaine flamme a écrit:
    On est d accord ,c est ce que l on fait chez nous a 80°/° ! En 355 F1 ,en ville ,il va falloir que l on m explique la CP1 ou alors les distance sont trés petites .... Wink car j ai volé sur des F ,rien a voir avec un N  cyclops ......Meme l armée de l air les a donné au Sénégal ! Razz Razz 
    pas la peine d'expliquer, c'est clair que la CP-1 n'est pas assurée et tant qu'il ne se passe rien, tout va bien !
    En revanche, si çà merde, ne nous inquiétons pas elle sera bien expliquée au pilote !
    Lorsque l'on voit certaine vidéo, en TP chez nous il est clair que l'appareil devrait en théorie être HES N-1 ce bien sur est ultra contraignant et ne permet plus de faire grand chose.
    Le n on en a eu un pendant 15 jours chez nous en 2011 ou 12 de mémoire, la CP-1 c'est à oublier avec, on a une grosse machine, mais pas grand chose comme range !
    Il faut aussi savoir se protéger et çà passe d'abord par la connaissance de ce qu'il est possible ou non de faire et non, le je m'en fou ! pour rester poli
    Tout a fait d'accord pour les impôts, çà va bien comme çà, merci...

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2174

    Re: Le SMUH de Bra sur Lienne.

    Message  overlord le Mer 4 Juin 2014 - 12:41

    french kiss a écrit:Protéger le patient certes. Le médecin l'infirmier le crew le pilote l'appareil... il ne sert à rien de les protéger ? Pourriez-vous considérer que tout selon se comprend au deal dans la simple intervention ? Je suis sidéré par cette vue partielle que vous et d'autres ont choisi d'adopter.
    désolé mais je ne comprends rien du tout a la question ?
    D'autres avec un cerveau plus gros ont peut être perçu la subtilité ?
    Mais c'est peut être du au fait que tu n'a pas bien intégré la notion de risque de l'OACI, celle qui à permis d'élaborer l'OPS-3 français dont, l'IR-OPS découle..

    Il y a quatre approches différentes définie par l'OACI, pour la gestion du risque en considérant que  la  prise  en  compte  de  l’effet  d’une  panne  moteur  en  classe  de  performance  1 correspond à un risque nul.
    Alors, ces quatre approches sont utilisées même si on sait bien qu'il peut y avoir d'autres pièces qui peuvent subir une avarie comme le RAC par exemple.
    En appliquant cette taxonomie  au  SMUH  cela donne  les  résultats  suivants :

    – Risque zéro:  Pas de risque d’accident avec des conséquences néfastes – Classe de performance 1

    – Risque de  Minimis: Réduit  à  un  niveau  acceptable  de  sécurité, donc avec un temps d’exposition de quelques secondes

    - Risque  comparé :  En comparaison  avec  un  autre  risque, comme le  transport  d’un  patient  dans une ambulance soumise aux irrégularités de la route comparé au risque d’un  vol  SMUH.

    – Risque aussi  bas  que  raisonnablement  faisable: Lorsque toute contrainte  supplémentaire  n’est  pas faisable économiquement ou raisonnablement, ce sont les opérations sur un site opérationnel SMUH.

    Voila, c'est de cette manière qu'est construite la règle et surtout qu'il faut la comprendre...
    C'est l'ensembles des occupants qui sont protégés, mais le niveau le plus haut est pour le patient, le plus bas étant pour le pilote, a savoir tout de même.

    french kiss
    Membre très actif
    Membre très actif

    Date d'inscription : 17/11/2009
    Messages : 350

    Re: Le SMUH de Bra sur Lienne.

    Message  french kiss le Dim 8 Juin 2014 - 10:42

    Ah bon ? C'est la patient qui est le plus protégé ? N'importe quoi ! Vous qui criez contre le régime du TP en SMUH, vous ne comprenez pas que le médecin et l'infirmier sont eux aussi des passagers au même titre que le patient ? Et que derrière tout cela il y a aussi vous (mais c'est votre métier) et l'appareil qui est un vecteur d'intervention dont toute une chaîne de secours peut dépendre et qu'il serait dommage de perdre (je vous renvoie au crash de la Sécurité Civile qui, même s'il n'était pas du TP, a conduit à :
    la perte d'un équipage pil/mob complet
    la perte d'un médecin
    la perte d'un infirmier
    la perte d'une jeune femme
    la perte d'un nourrisson
    la perte d'un moyen d'intervention

    je vous laisse apprécier la perte sociétale de tout cela).
    Et le pire dans tout cela c'est que le MOB, qui était surement plus affuté qui médecin ou un infirmier du SMUR ne le sera jamais, n'a pu permettre d'éviter cela. Le rapport pointe un manque de formation aux positions inusuelles et des carences dans l'exploitation des instruments de bord. Et vous allez me faire croire que 3 jours de formation de personnel médical dont une grande partie n'a absolument rien n'a péter de notre job va pouvoir faire ce qu'il est sensé faire ? Typiquement français tout cela quant au lieu de se dire "nous allons prendre en compte cette dimension et y apporter une réponse" on préfère "bah, on fait comme ça depuis longtemps et ça va bien comme ça". Vous êtes en train de défendre une solution de complaisance (le super système D à la française) que je considère sans vision. Et ne me dites pas que cela marche très bien car vous n'en savez rien (et ce n'est pas l'absence d'accident / incident déclarés qui peuvent en attester). Sur un hosto, j'ai connaissance d'une entrée en couche par le pilote qui a été "rattrapée" par le mécanicien. Combien d'autres évènements dont nous n'avons pas connaissance (par une absence quasi totale de prise en compte de la sécurité des vols chez les opérateurs français ?) ?

    Le SMUH impose une arrivée sur un site non reconnu et parfois non balisé (car premier arrivé sur les lieux comme en Belgique et que Gisèle vous a expliqué). Afin d'augmenter la sécurité, il a été décidé de placer un crew member afin de soulager le pilote au moins sur la branche arrivée, etc. Et là, vous allez me dire que vous êtes près à accepter que cette tâche soit confiée à un médecin qui a peur en vol ? Un infirmier qui ne voit peut être pas le relief ou les couleurs ? Une équipe qui tourne en permanence et qui ne permettra pas de créer les automatismes nécessaires, les connaissances de bases essentielles, le maintien de ses compétences ?...
    En France on passe notre temps à se demander comment ne pas faire un truc qui nous est demandé tout en faisant en sorte que cela ne se voit pas. Résultat, on fait de la mer.e, le temps passe, les OPT OUT tirent à leur fin et rien n'avance.
    On remarque d'ailleurs l'énorme différence entre NHV qui fait du Off-shore et possède une culture client forte tandis que les contraintes sont élevées et nous, pauvres français qui faisons de belle promesses mais qui n'en remplissent pas bcp. Vivement que HU se mettent sur le segment du transport sanitaire héliporté... Remarque, s'ils le font pas c'est peut être aussi qu'ils se sont rendu compte que pour avoir les contrats il faut les sous vendre, faire des impasses techniques et réglementaires conséquentes (enlever une plaque de kit sanitaire parce qu'elle pèse 23 kg et qu'elle sert à rien dans le STC, que le velcro est très pratique pour bien fixer les accessoires médicaux, dire qu'on fait des JVN alors qu'on ne peut pas, faire de l'IFR alors qu'on ne peut pas, faire dépasser les amplitudes de travail...) Enfin bon, le top quoi. Tout ce qu'il se passe est une prime au mauvais élève et c'est bien triste surtout pour des contrats d'Etat...

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2174

    Re: Le SMUH de Bra sur Lienne.

    Message  overlord le Dim 8 Juin 2014 - 11:45

    french kiss a écrit:Ah bon ? C'est la patient qui est le plus protégé ? N'importe quoi !//// Tout ce qu'il se passe est une prime au mauvais élève et c'est bien triste surtout pour des contrats d'Etat...
    Quelle mélange, çà fait un peu charabia !
    Ce n'est pas moi qui détermine le niveau de sécurité mais l'OACI et l'instruction  du  21 mars  2011 relative  aux  conditions  techniques  d’exploitation  d’hélicoptères par  une  entreprise  de  transport  aérien  public  (OPS3)
    Savoir de quoi retourne les textes qui nous régissent est aussi le meilleur moyen de se protéger et de ne pas au passage dire de Bêtises.
    le crash de la SC en Corse n'a strictement rien avoir avec les niveaux de sécurité attribué !
    j'en rentre à l'instant d'une de primaire sur un Crash ULM, tout se passe bien, équipe à trois et l'équipe SSIS sur place les gendarmes ayant rejoint plus tard !
    Je ne vois pas bien ou est le souci, ni moi ni l'équipe médicale d'ailleurs, il faut aussi rester pragmatique et admettre que cela fonctionne bien ainsi .
    Ces machines ne sont pas extensibles et performantes à l'infinie il n'est pas si évident de l'encombrer et de la contraindre encore plus sous un mauvais prétexte.
    Aujourd'hui, il fait chaud le patient un bon 110 kg la distance faible donc le plein d'attente me ferait dépasser la MTOW !
    c'est à cadence normale un bon exemple et je n’invente rien !
    je tiens à votre disposition, en MP les paramètres du PVE pour un départ en primaire sans bien entendu savoir ou le blessé ira !
    C'est assez sidérant, vous ne comprenez rien ou quoi ! "on n'est pas prêt à accepter" on travail déjà comme çà depuis des lustres, avec une équipe médicale à deux et un pilote !
    Tout ceci fonctionne très bien et je n'ai jamais entendu un pilote se plaindre de ne pas avoir une assistant de vol.

    Il faut arrêter de rien comprendre au problème,
    sauf à changer radicalement de machine, c'est à dire restituer avec un homme de plus la même efficacité du transport, il ne sert à rien d'obérer l'efficacité opérationnelle actuelle inutilement !
    C'est tout le contraire, je le perçois plus comme une option pour privilégier un confort ou autre chose au détriment de l'efficacité du transport qui est déjà très bonne.
    désolé, mais nous n'avons pas ici de problème avec les primaires en équipe à Trois comme d'ailleurs le Samu de Belgique qui officie de la sorte me semble-t-il !
    Il faut de la crédibilité dans les arguments contradictoires et ne pas tout mélanger, sinon ce n'est plus audible...
    Si Hu veut faire du transport sanitaire à la bonne heure.
    Pour info:
    On a parfaitement le droit en TP et mono-pilote de faire du SIL mais aussi de l'IR si on le souhaite !

    Voila...

    vanhoute
    Admin
    Admin

    Date d'inscription : 25/10/2009
    Messages : 2119

    Re: Le SMUH de Bra sur Lienne.

    Message  vanhoute le Mar 10 Juin 2014 - 16:10

    [MODERATION] Si vous voulez discuter de réglementation, merci d'aller dans la discussion appropriée.


    _________________________________________________
    Administrateur et Webmaster smuh.fr

    Contenu sponsorisé

    Re: Le SMUH de Bra sur Lienne.

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 16:03


      La date/heure actuelle est Jeu 8 Déc 2016 - 16:03