S.M.U.H. Service Médical d'Urgence par Hélicoptère

Forum de discussion des acteurs du SMUH


    SIP : dégradation des conditions d'utilisation sans avenir ?

    Partagez

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2174

    SIP : dégradation des conditions d'utilisation sans avenir ?

    Message  overlord le Ven 17 Aoû 2012 - 18:01

    vanhoute a écrit:Il faut savoir que la réglementation oblige les exploitants à définir des fiches d'exploitation pour les SIP, avec donc une reco au préalable du site et le recueil des données la concernant... Ces fiches doivent apparaître dans le MANEX, partie exploitation...
    Je dirai que le principal soucis est que les coordonnées ne sont pas fournies sur le listing des SIP, ce qui rend difficile leur localisation initiale ! Ce problème a été remonté à la DGAC dernièrement et est en attente de traitement.

    Oui, mais ça c'est du papier !
    Certes, il est plus confortable d’avoir un suivi des SIP, Ok, mais même un listing ne changera rien sur le fond du problème de sécurité assez récurent de certaines de ces sites d’intérêts public.
    certaine hélistations sont aussi quelque à réviser !
    Le but étant de minimiser au mieux l’exposition pour garantir, toujours autant que faire se peut, les chances pour le transport, donc du patient, de l'équipe est bien spur du pilote.
    Or, que voit-on la plupart du temps, aucune volonté locale pour maintenir le site dans l’état où il se trouvait lorsqu’il a été homologué autrefois en hélistation (sous l’ancien régime).
    Aucune volonté de se rapprocher à minima des consignes de l’arrêté TAC sans se lancer dans des travaux importants (peinture, éclairage, marquage, extincteurs, manche à vent etc etc...)
    En revanche, les DAC, qui sont investis de la surveillance de ces sites, ne savent que publier les écarts consécutifs aux audits ! Remarques qui ne sont d’ailleurs pratiquement jamais suivies d’effet ! (off course)
    On a imposé des bimoteurs pour minimiser les risques d’exposition, ce qui a coûté légèrement bonbon, dans un but sécuritaire évident, soit.
    Mais on est incapable d’exiger le maintien en condition de l’aire de poser, ou son amélioration à moindre frais, aucune autorité ne peut exiger de faire couper des arbres ou modifier les obstacles ! génial..
    Tout ce qui a été fait dans l’espace de travail du mon SAMU l’a été sur mon initiative, appuyée par le chef du même SAMU, rien d’autre et pourtant, l'autorité compétente connaît très bien les problèmes de ces différents SIP !
    Ce n’est donc pas une liste plus harmonisée qui réglera le problème, mais une politique volontariste (on peut rêver) des acteurs concernés qui prenant leurs responsabilités feraient preuve de fermeté lorsque la dose est dépassée ou qu'il y a une mauvaise volonté est évidente.
    Vaste programme...

    vanhoute
    Admin
    Admin

    Date d'inscription : 25/10/2009
    Messages : 2117

    Re: SIP : dégradation des conditions d'utilisation sans avenir ?

    Message  vanhoute le Sam 18 Aoû 2012 - 6:29

    overlord a écrit:
    Oui, mais ça c'est du papier !
    Certes, il est plus confortable d’avoir un suivi des SIP, Ok, mais même un listing ne changera rien sur le fond du problème de sécurité assez récurent de certaines de ces sites d’intérêts public.
    certaine hélistations sont aussi quelque à réviser !
    Le but étant de minimiser au mieux l’exposition pour garantir, toujours autant que faire se peut, les chances pour le transport, donc du patient, de l'équipe est bien spur du pilote.
    Or, que voit-on la plupart du temps, aucune volonté locale pour maintenir le site dans l’état où il se trouvait lorsqu’il a été homologué autrefois en hélistation (sous l’ancien régime).
    Aucune volonté de se rapprocher à minima des consignes de l’arrêté TAC sans se lancer dans des travaux importants (peinture, éclairage, marquage, extincteurs, manche à vent etc etc...)
    En revanche, les DAC, qui sont investis de la surveillance de ces sites, ne savent que publier les écarts consécutifs aux audits ! Remarques qui ne sont d’ailleurs pratiquement jamais suivies d’effet ! (off course)
    On a imposé des bimoteurs pour minimiser les risques d’exposition, ce qui a coûté légèrement bonbon, dans un but sécuritaire évident, soit.
    Mais on est incapable d’exiger le maintien en condition de l’aire de poser, ou son amélioration à moindre frais, aucune autorité ne peut exiger de faire couper des arbres ou modifier les obstacles ! génial..
    Tout ce qui a été fait dans l’espace de travail du mon SAMU l’a été sur mon initiative, appuyée par le chef du même SAMU, rien d’autre et pourtant, l'autorité compétente connaît très bien les problèmes de ces différents SIP !
    Ce n’est donc pas une liste plus harmonisée qui réglera le problème, mais une politique volontariste (on peut rêver) des acteurs concernés qui prenant leurs responsabilités feraient preuve de fermeté lorsque la dose est dépassée ou qu'il y a une mauvaise volonté est évidente.
    Vaste programme...
    Je suis tout à fait d'accord avec toi.
    Certaines régions ont la chance d'avoir un responsable des hélisurfaces et hélistations qui prend le problème en main et n'hésite pas à faire fermer des SIP ou à imposer des travaux. Ce sont aussi aux pilotes des bases concernées (et aux ROA) par certains sites de se mettre d'accord sur les restrictions d'utilisation de certains DZ qui deviennent dangereuses, la nuit par exemple où la liste des SIP ne précise souvent rien en terme d'exploitation. Il faudrait presque en arriver au "boycott" de certains SIP pour que les hôpitaux concernés se bougent un minimum, car, tant que des hélicos se posent, c'est que les conditions suffisent...


    Modération : j'ai déplacé la discussion commencée vers un nouveau sujet.


    _________________________________________________
    Administrateur et Webmaster smuh.fr

    copter
    Membre suractif
    Membre suractif

    Date d'inscription : 01/11/2009
    Messages : 1301

    Re: SIP : dégradation des conditions d'utilisation sans avenir ?

    Message  copter le Sam 18 Aoû 2012 - 7:06

    overlord a écrit:
    vanhoute a écrit:Il faut savoir que la réglementation oblige les exploitants à définir des fiches d'exploitation pour les SIP, avec donc une reco au préalable du site et le recueil des données la concernant... Ces fiches doivent apparaître dans le MANEX, partie exploitation...
    Je dirai que le principal soucis est que les coordonnées ne sont pas fournies sur le listing des SIP, ce qui rend difficile leur localisation initiale ! Ce problème a été remonté à la DGAC dernièrement et est en attente de traitement.

    Oui, mais ça c'est du papier !
    Certes, il est plus confortable d’avoir un suivi des SIP, Ok, mais même un listing ne changera rien sur le fond du problème de sécurité assez récurent de certaines de ces sites d’intérêts public.
    certaine hélistations sont aussi quelque à réviser !
    Le but étant de minimiser au mieux l’exposition pour garantir, toujours autant que faire se peut, les chances pour le transport, donc du patient, de l'équipe est bien spur du pilote.
    Or, que voit-on la plupart du temps, aucune volonté locale pour maintenir le site dans l’état où il se trouvait lorsqu’il a été homologué autrefois en hélistation (sous l’ancien régime).
    Aucune volonté de se rapprocher à minima des consignes de l’arrêté TAC sans se lancer dans des travaux importants (peinture, éclairage, marquage, extincteurs, manche à vent etc etc...)
    En revanche, les DAC, qui sont investis de la surveillance de ces sites, ne savent que publier les écarts consécutifs aux audits ! Remarques qui ne sont d’ailleurs pratiquement jamais suivies d’effet ! (off course)
    On a imposé des bimoteurs pour minimiser les risques d’exposition, ce qui a coûté légèrement bonbon, dans un but sécuritaire évident, soit.
    Mais on est incapable d’exiger le maintien en condition de l’aire de poser, ou son amélioration à moindre frais, aucune autorité ne peut exiger de faire couper des arbres ou modifier les obstacles ! génial..
    Tout ce qui a été fait dans l’espace de travail du mon SAMU l’a été sur mon initiative, appuyée par le chef du même SAMU, rien d’autre et pourtant, l'autorité compétente connaît très bien les problèmes de ces différents SIP !
    Ce n’est donc pas une liste plus harmonisée qui réglera le problème, mais une politique volontariste (on peut rêver) des acteurs concernés qui prenant leurs responsabilités feraient preuve de fermeté lorsque la dose est dépassée ou qu'il y a une mauvaise volonté est évidente.
    Vaste programme...
    Entièrement d'accord avec toi.

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2174

    Re: SIP : dégradation des conditions d'utilisation sans avenir ?

    Message  overlord le Sam 18 Aoû 2012 - 8:56

    vanhoute a écrit:Il faudrait presque en arriver au "boycott" de certains SIP pour que les hôpitaux concernés se bougent un minimum, car, tant que des hélicos se posent, c'est que les conditions suffisent...
    C'est exact, c'est ce qu'il faudrait faire, mais de mon point de vue et pour les raisons que l'on connaît (nouveau pilote, pression compagnie, un qui fait l'autre qui fait pas etc..) il serait judicieux que cela soit fait, certes, sous renseignements de la société qui l'exploite le site le plus souvent, mais par l'autorité de tutelle qui ferait apposer une belle croix blanche et publier un NOTAM
    Je pense que, ceci accompagné d'un courrier à la direction de l’hôpital ferait aussi jurisprudence pour les autres, ma foi !
    Il faut savoir ce que l'on veut, la variable d'ajustement pour palier au laxisme trop souvent constaté sur certain SIP mais même aussi parfois sur des hélistations, (c'est même pas une question de moyen mais uniquement de volonté) a une limite de fonctionnement.
    Elle est déjà chez nous, largement utilisée voir exagérément utilisée...

    Contenu sponsorisé

    Re: SIP : dégradation des conditions d'utilisation sans avenir ?

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 13:45


      La date/heure actuelle est Sam 3 Déc 2016 - 13:45