S.M.U.H. Service Médical d'Urgence par Hélicoptère

Forum de discussion des acteurs du SMUH


    Marseille : la Timone 2 polluée par ses hélicos

    Partagez

    vanhoute
    Admin
    Admin

    Date d'inscription : 25/10/2009
    Messages : 2119

    Marseille : la Timone 2 polluée par ses hélicos

    Message  vanhoute le Jeu 20 Mar 2014 - 8:38

    L'article paru dans la Provence :
    http://www.laprovence.com/node/2796711


    Le fleuron de l'AP-HM, récemment ouvert, est victime de pollutions sonore et olfactive dues aux rotations sanitaires

    Franchement, l'odeur est insupportable depuis l'arrivée des hélicoptères sur le toit. On a des descentes de kérosène à tel point que les gens du service ont mal à la tête. On le sait quand il est là l'hélico, et le patient le sait aussi parce que ça vibre bien !"

    Aide-soignante en chirurgie vasculaire dans le service du Pr Piquet, installé le 13 décembre dernier dans les locaux flambants du Bâtiment médico-technique (BMT) de l'hôpital la Timone, cet agent ne mâche pas ses mots pour dire le dérangement qu'elle subit au quotidien dans son activité professionnelle. Ces gênes olfactive et sonore, entêtantes et inquiétantes qui sont ressenties au 4e étage, le sont aussi au 1er, occupé depuis peu par la réanimation cardiaque.

    "De plus en plus de plaintes remontent"

    Cette fois, c'est une infirmière qui témoigne : "Il y a de fortes émanations de kérosène dans le service et l'on pense que c'est potentiellement toxique. La première fois que l'on a senti ça, on a cru à une fuite de gaz mais un patient qui a longtemps travaillé dans l'industrie pétrolière nous a dit qu'il pensait que c'était plutôt dû aux hélicoptères, et qu'il fallait faire attention, surtout pour les femmes enceintes qui peuvent se retrouver exposées. Il y a ça, et le bruit aussi. Moi, je trouve que pour un bâtiment qui a coûté aussi cher, ça fait désordre. Déjà que les gens se perdent et que les couloirs sont interminables..."

    Alertés à moult reprises par le personnel en janvier, les syndicats ont pris le problème à bras-le-corps et rapporté ces dérangements au Comité d'hygiène, de sécurité et de conditions de travail (CHSCT) du 31 janvier, comme le souligne Gérard Avena, l'un des responsables de SUD : "Les agents nous ont alertés et de plus en plus de plaintes remontent à mesure que les services de ce nouveau bâtiment se remplissent".

    "La directrice a parlé d'un audit et d'une expertise pour comprendre ce phénomène qui est apparu il y a quelques semaines avec la mise en place de ce nouvel héliport situé sur le toit, au-dessus du 4e étage. Il faut que nous ayons des réponses par rapport aux odeurs qui gênent le personnel, par rapport au bruit, mais aussi au sujet de la qualité de l'air. Cette question sera de nouveau abordée au CHST qui aura lieu en avril", poursuit le délégué syndical FO Olivier Paviot. Lequel s'inquiète de l'ampleur de la pollution à venir.

    Prise en main du dossier et mesures d'urgence

    Car s'il est actuellement occupé par 500 agents du pôle vasculaire, de la réanimation cardiaque, de l'anatomopathologie ou encore de la radiologie générale, le fleuron de la Timone n'est rempli qu'au tiers de sa capacité finale. À terme, ce sont donc 1 500 agents et des milliers de patients qui risquent donc une exposition à des substances potentiellement toxiques comme les particules fines que l'on suspecte de pénétrer dans les services via les prises d'air extérieures. D'où la prise en main rapide du dossier par la direction générale et les premières mesures d'urgence.

    En attendant le 28 mars et la réunion de synthèse des données recueillies par les experts, les usagers et le personnel devront supporter tant bien que mal ces désagréments, au rythme de 2 à 3 rotations par jour des 5 hélicoptères sanitaires de la société MBH Samu. Mais le temps presse car à terme une montée en régime est prévue avec davantage d'urgences régionales héliportées mais aussi l'atterrissage ponctuel d'autres opérateurs de la Protection civile, de la Gendarmerie ou de l'Armée...

    Des filtres à charbon déjà posés sur les prises d'air

    "Il faut prendre les choses au sérieux car notre intérêt est évidemment que tout fonctionne bien dans ce nouveau bâtiment", a dans un premier temps réagi, hier, Jean-Michel Budet, le directeur général adjoint de l'AP-HM. Avant de se faire plus précis sur les méthodes employées pour parvenir à une solution : "Depuis une semaine, à la suite des plaintes que nous avons reçues, nous avons fait poser des filtres à charbon sur les prises d'air de façon à éliminer les odeurs à l'intérieur. Mais ce ne sera pas suffisant. C'est pour cette raison que des prélèvements sont effectués dans les services pour contrôler la qualité de l'air et nous nous réunirons en fin de mois pour en faire une synthèse."

    "Ce que l'on note déjà, ajoute-t-il, c'est que les incidences ne sont pas les mêmes en fonction de l'arrivée des appareils dans ce qu'on appelle le cône d'approche. Cela est lié à l'aérologie et aux turbulences entre le nouveau bâtiment et l'ancien". D'autres dispositions ont été prises, comme la demande à l'exploitant des hélicoptères des contrôles techniques de ses appareils pour vérifier la conformité de leurs rejets. Mais aussi l'exigence que les tests des machines à plein régime "ne soient pas effectués trop près de l'hôpital" mais plutôt à proximité du lieu de maintenance proche de l'hôpital Nord.

    52 000 m² pour près de 300 M€

    Ouvert en décembre 2013 après 3 ans de travaux, la Timone 2 représente le fleuron de la santé à Marseille. Le coût de ce bâtiment de 52 000 m² répartis sur 4 étages et situé à seulement quelques mètres de l'Immeuble de grande hauteur (IGH) historique s'élève à 292 M€, dont 22 M€ de matériel médical hi-tech. Il s'agit au final de l'une des plus importantes réalisations hospitalières de France, dont l'objectif est de révolutionner la santé à Marseille avec le regroupement de tous les plateaux techniques, des blocs opératoires, des services de réanimation, de l'imagerie, de l'endoscopie et de l'exploration cardiaque. À terme, 250 à 300 patients sont attendus chaque jour pour 150 interventions. Face à ces chiffres, une intersyndicale FO-CGT-CNI-CFDT a dénoncé l'impréparation des équipes et le manque d'effectifs.

    Franck Meynial


    Dernière édition par vanhoute le Jeu 20 Mar 2014 - 10:29, édité 1 fois


    _________________________________________________
    Administrateur et Webmaster smuh.fr

    vanhoute
    Admin
    Admin

    Date d'inscription : 25/10/2009
    Messages : 2119

    Re: Marseille : la Timone 2 polluée par ses hélicos

    Message  vanhoute le Jeu 20 Mar 2014 - 8:46

    Une solution est possible : la circulation alternée pour lutter contre la pollution
    http://www.prefecturedepolice.interieur.gouv.fr/Nous-connaitre/Actualites/Prevention/Circulation-alternee-mode-d-emploi
    SAMU 13, 05 et 83 : jours impairs
    SAMU 06, 84 et 34 : jours pairs
     What a Face 


    _________________________________________________
    Administrateur et Webmaster smuh.fr

    copter
    Membre suractif
    Membre suractif

    Date d'inscription : 01/11/2009
    Messages : 1302

    Re: Marseille : la Timone 2 polluée par ses hélicos

    Message  copter le Jeu 20 Mar 2014 - 10:15

    J'adore le terme "contrôle technique" à faire sur les machines.  Rolling Eyes 

    vanhoute
    Admin
    Admin

    Date d'inscription : 25/10/2009
    Messages : 2119

    Re: Marseille : la Timone 2 polluée par ses hélicos

    Message  vanhoute le Jeu 20 Mar 2014 - 10:28

    MBH SAMU a gagné 3 machines en PACA dans cet article !

    Pour la maintenance technique des appareils sur la DZ, ce n'est pas ce qui est le plus courant et ce qui cause le plus de nuisances...


    _________________________________________________
    Administrateur et Webmaster smuh.fr

    hgri
    Membre très actif
    Membre très actif

    Date d'inscription : 22/12/2011
    Messages : 163

    Re: Marseille : la Timone 2 polluée par ses hélicos

    Message  hgri le Jeu 20 Mar 2014 - 18:29

    Il est intéressant de voir qu'a aucun moment la conception même du bâtiment et de ses infrastructures internes, ne sont remits en causes. qu'il n'y ai eu aucune études d'impact sur l'environnement ( hospitalier)??????. Où sont les prises d'air de la vmc?
    l'hésitation était prévu dès le départ? ou un confettis s'est collé sur le plan?

    Quand à vous, messieurs les pilotes, cessaient, je vous pris, de faire vrombir vos moteurs, tel que vous le faisiez avec vos 103, chaudron ou 50...... dèjas à cette époques vos voisins se plaignaient de l'odeur du mélange.  lol!


    Dernière édition par hgri le Jeu 20 Mar 2014 - 22:14, édité 1 fois

    Ollagnier
    Se lance dans la discussion
    Se lance dans la discussion

    Date d'inscription : 12/09/2011
    Messages : 28

    Re: Marseille : la Timone 2 polluée par ses hélicos

    Message  Ollagnier le Jeu 20 Mar 2014 - 20:36

    Razz , je me gausse!
    Ils remettent en question l’hélicoptère sans se demander pourquoi un abrutis d'architecte a installer les bouches d'apport d'air frais de ventilation du bâtiment dans l'axe du vent et a proximité de la DZ!
       C'est comme dans la clinique dans laquelle j'exerce, toute neuve: une fois par mois l'ensemble du personnel du bloc op se plaignait de maux de tête, des odeurs de gazs de combustion envahissaient les couloirs et les salles de bloc donnant la nausée au personnel, conclusion: les bouches de prise d'air frais alimentant la clim en hyper pression du bloc sont aux niveau des pots d’échappement des camions qui avitaillent la clinique en fluide médicaux! Laughing 
       Une solution sera trouvé, et personnellement je préfère l'odeur du kéro!
    +1 donc Hgri!

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2174

    Re: Marseille : la Timone 2 polluée par ses hélicos

    Message  overlord le Ven 21 Mar 2014 - 7:37

    je ne pense pas que ce volet des émanation de gaz brûlés , fasse partie du cahier des charges de la construction d'une hélistation, déjà incorporée dans un ensemble neuf et encore moins lorsqu'elle est rajouté au bâtiments existants..
    Cela le sera, lorsque ce sujet aura fait suffisamment de bruit ou d'odeur au choix, pour que l'autorité pressée par les "environnementistes" ne se l'accapare !
    C'est aussi un sujet chez nous, les bouches de ventilation de la chirurgie étant pas très éloignées de la FATO, ce qui fonction du vent, provoque une mauvaise odeur...

    hgri
    Membre très actif
    Membre très actif

    Date d'inscription : 22/12/2011
    Messages : 163

    Re: Marseille : la Timone 2 polluée par ses hélicos

    Message  hgri le Ven 21 Mar 2014 - 8:30

    Je restes très dubitatif , A l'heure ou nous sommes capable de faire des études d'impact sur a peu près tous ceux qui existent?????? Que pour nuisances sonore et/ou olfactives des actions sont en court pour limité ou faire fermer des aérodromes. Et Dans ce cas précis on s'aperçois qu'avec 2 à 3 rotations par jours sur 5 appareils (10-15 TOF/L) , cela ne vas plus?????
    "si l'on y ajoute les bruits et odeurs" je ne suis pas sur que l'hélideck ne devienne qu'une décoration.

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2174

    Re: Marseille : la Timone 2 polluée par ses hélicos

    Message  overlord le Ven 21 Mar 2014 - 10:24

    hgri a écrit:Je restes très dubitatif , A l'heure ou nous sommes capable de faire des études d'impact sur a peu près tous ceux qui existent?????? Que pour nuisances sonore et/ou olfactives des actions sont en court pour limité ou faire fermer des aérodromes.  Et Dans ce cas précis on s'aperçois qu'avec 2 à 3 rotations par jours sur 5 appareils (10-15 TOF/L) , cela ne vas plus?????  
    "si l'on y ajoute les bruits et odeurs" je ne suis pas sur que l'hélideck ne devienne qu'une décoration.
    C'est sûr que pour ce cas précis, il est possible que ce sujet soit plus ou moins "oublié" dans le cahier des charges !
    Pourtant, l’arrêté de création notamment, tient bien compte de l'environnement et le dossier passe par l'ensemble des juridictions compétentes en la matière et la création ne peut se faire que lorsque tous les feux de ces administrations sont au vert !
    Étonnant non !
    Ensuite, vient celui de mise en service ou de nouveau, tout ce petit monde signe la conformité du dit ouvrage en vue de sa mise en service...
    (Etude d'impact, environnement, nuisances)
    va comprendre Charles..
    Ou alors, c'est l’intérêt public qui prévaut, face au risque potentiel d'une impossibilité d'implantation !
    Ou alors, c'est le cordonnier le plus mal chaussé, c'est à dire que l’hôpital n'a rien produit comme éventuelle nuisance olfactive..
    je penche plus pour cette option, c'est à dire, aucun requête en matière d'odeur du kérosène brûlé de la part du bailleur public, c'est à dire l’hôpital !

    LECIVIL
    Membre très actif
    Membre très actif

    Localisation : Le sud
    Date d'inscription : 03/11/2009
    Messages : 224

    Re: Marseille : la Timone 2 polluée par ses hélicos

    Message  LECIVIL le Ven 21 Mar 2014 - 14:50

    En parcourant ce sujet je vois qu'il y a problémes avec des odeurs et vibrations dans le batiment mais qu'en est il de l'approche ou départ pas grand vent depuis cette fato par rapport a l'environement ? turbulence etc etc par rapport un autre batiment.

    Capitaine flamme
    Membre suractif
    Membre suractif

    Date d'inscription : 07/11/2009
    Messages : 1119

    Re: Marseille : la Timone 2 polluée par ses hélicos

    Message  Capitaine flamme le Ven 21 Mar 2014 - 22:01

    C est très facile de trouver une solution .Il faut privilégier l helico électrique Laughing  mon fils doit en avoir un ou deux ,ça marche trés bien ,peu bruyant et aucune odeur même en intérieur ! Razz Razz 

    Ollagnier
    Se lance dans la discussion
    Se lance dans la discussion

    Date d'inscription : 12/09/2011
    Messages : 28

    Re: Marseille : la Timone 2 polluée par ses hélicos

    Message  Ollagnier le Sam 22 Mar 2014 - 9:40

    Le cahier des charges et règlementation environnemental sont là pour s'assurer de la conformité des structures pas pour remplacer le bon sens des archis! Encore faut il qu'ils prennent le temps de se poser les bonnes questions, ou que la mise en conformité avec le cahier des charges leurs en laisse l’opportunité temporelle. On ne peu pas tout règlementer! C'est la mort des métiers intelligents, suivons le protocole comme des moutons sans ce poser de question, et tout ira bien!  bom 

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2174

    Re: Marseille : la Timone 2 polluée par ses hélicos

    Message  overlord le Sam 22 Mar 2014 - 9:58

    Ollagnier a écrit:Le cahier des charges et règlementation environnemental sont là pour s'assurer de la conformité des structures pas pour remplacer le bon sens des archis! Encore faut il qu'ils prennent le temps de se poser les bonnes questions, ou que la mise en conformité avec le cahier des charges leurs en laisse l’opportunité temporelle.
    A mon avis c'est un peu du verbiage !
    S'il n'est pas précisé clairement et distinctement que le système de conditionnement d'air de l’infrastructure de proximité ne doit pas subir la contrainte des gaz de combustion lors des manœuvres hélicoptère et bien çà donne ce que l'on observe actuellement !
    les architectes ne sont pas des philanthropes, ni d'ailleurs les spécialistes des économies d'échelle, il appliquent ce que le plan d'occupation des sols et le cahier des charges etc.. à prévu !
    Pour autant, il me semble que ce sujet de gaz brûlés est excessivement difficile à concilier avec le but de l'hélistation en terrasse, c'est à dire, d'éviter un relais entre l'hélicoptère et l'hôpital !
    Au cœur de infrastructure hospitalière, il est difficile de supprimer totalement les gaz gênants aspirés par le système de conditionnement d'air, sauf à éloigner significativement la FATO ?

    Ollagnier
    Se lance dans la discussion
    Se lance dans la discussion

    Date d'inscription : 12/09/2011
    Messages : 28

    Re: Marseille : la Timone 2 polluée par ses hélicos

    Message  Ollagnier le Sam 22 Mar 2014 - 14:56

    overlord a écrit:
    S'il n'est pas précisé clairement et distinctement que le système de conditionnement d'air de l’infrastructure de proximité ne doit pas subir la contrainte des gaz de combustion lors des manœuvres hélicoptère et bien çà donne ce que l'on observe actuellement !
    les architectes ne sont pas des philanthropes, ni d'ailleurs les spécialistes des économies d'échelle, il appliquent ce que le plan d'occupation des sols et le cahier des charges etc.. à prévu !
    Pour autant, il me semble que ce sujet de gaz brûlés est excessivement difficile à concilier avec le but de l'hélistation en terrasse, c'est à dire, d'éviter un relais entre l'hélicoptère et l'hôpital !
    Au cœur de infrastructure hospitalière, il est difficile de supprimer totalement les gaz gênants aspirés par le système de conditionnement d'air, sauf à éloigner significativement la FATO ?
    CQFD application du POS et cahier des charges ni philanthropes, ni même juste un peu de recul sur leur conception, par contre juridiquement inattaquable, nous n'avons juste pas la même vision du métier d'architecte, ça fait envie! What a Face 
    Sinon après réflexion les solutions existent toujours! les corrections sont plus faciles a faire sur un plan que sur une construction déjà fini et coutent beaucoup moins cher!

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2174

    Re: Marseille : la Timone 2 polluée par ses hélicos

    Message  overlord le Sam 22 Mar 2014 - 15:13

    Ollagnier a écrit:CQFD application du POS et cahier des charges ni philanthropes, ni même juste un peu de recul sur leur conception, par contre juridiquement inattaquable, nous n'avons juste pas la même vision du métier d'architecte, ça fait envie! What a Face 
    Sinon après réflexion les solutions existent toujours! les corrections sont plus faciles a faire sur un plan que sur une construction déjà fini et coutent beaucoup moins cher!
    Tout a fait..
    Mais, sortie de deux garages avec portes volet pour les véhicules Samu, initialement conçu avec un IPN sur toute la longueur, évidement, pour bien dégager la sortie, c'est logique..
    Au final, un poteau au milieu qui fait faire de fausse économie et un emmerdement complet pour la sortie et ce pour un paquet de temps, car pour modifier çà c'est cuit !
    Hôpital tout neuf, 2013, une sortie de véhicule de Samu idem deux portes, une pente impressionnante devenant quasiment impraticable l'hiver !
    Etc etc.....
    C'est l'architecte ou le demandeur le responsable ?
    Ne te casse pas, c'est le propriétaire, mais comme c'est public, en fait c'est personne..

    Ollagnier
    Se lance dans la discussion
    Se lance dans la discussion

    Date d'inscription : 12/09/2011
    Messages : 28

    Re: Marseille : la Timone 2 polluée par ses hélicos

    Message  Ollagnier le Sam 22 Mar 2014 - 17:12

    ça aussi c'est écœurant dans le Publique les responsabilités sont tellement diluer que personne ne se sent responsable et de fait tout le monde s'en "fout"!
    C'est pas mon secteur, Marie-Thérèse!  Laughing 
    bref, on ne va pas refaire le monde!

    Contenu sponsorisé

    Re: Marseille : la Timone 2 polluée par ses hélicos

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 16:04


      La date/heure actuelle est Jeu 8 Déc 2016 - 16:04