S.M.U.H. Service Médical d'Urgence par Hélicoptère

Forum de discussion des acteurs du SMUH


    Future exploitation en JVN : posé sur site non répertoriés ?

    Partagez

    vanhoute
    Admin
    Admin

    Date d'inscription : 25/10/2009
    Messages : 2119

    Future exploitation en JVN : posé sur site non répertoriés ?

    Message  vanhoute le Lun 16 Juin 2014 - 13:56

    overlord a écrit:
    Actuellement la JVN n'est admise que pour le transit et non pour le poser et le décollage il n'est donc pas prévu de procéder à une MRAD en campagne en mono pilote, c'est, entre autre la mission de la SC !
    La seule tolérance, bien que pas clairement définie non plus, c'est un stade de football réglementaire et suffisamment éclairé avec un accord bilatéral avec la commune ou il est à peu près possible de restituer les conditions de la CP-1 mais pas toujours fonction des obstacles.
    Il y a un vide sur les primaires de nuit pour les samu, réalisées ici et là, quelque fois à l'arrache ce qui n'est pas tout a fait conventionnel pour un hélico dit "blanc"
    la seule solution si la météo le permet c'est un stade répertorié et cohérent pas très loin !
    Pour ce qui est du JVN, en mono-pilote assisté (voir : SOUS-PARTIE TC - ÉQUIPAGE TECHNIQUE DANS LE CADRE D’OPÉRATIONS SMUH, HHO OU NVIS) ou en mutipilote, l'IR-OPS laisse la possibilité à l'exploitant de conduire une approche et un décollage sous JVN.
    D'ailleurs, la réconnaissance sous JVN est (très) sommairement définie dans l'AMC PART SPA page 91 :
    4.4.1.5 Reconnaissance
    The reconnaissance phase should involve the coordinated use of NVGs and white lights. The aircraft’s external white lights such as landing lights, searchlights, and floodlights, should be used during this phase of flight. The pilot should select and evaluate approach and departure paths to the site considering wind speed and direction, and obstacles or signs of obstacles.


    De plus, la norme SMUH autorise le poser de nuit sur zone non reconnue (Règlement 965-2012 SPA.HEMS.125 page 147) par contre, le site doit être éclairé, d'où l'impossibilité de faire la courte finales sous JVN.
    Reste à l'exploitant de définir et de faire homologuer (ou non) une procédure de poser sur site non reconnu de nuit. Certains l'ont fait dans leur MANEX.


    Dernière édition par vanhoute le Lun 16 Juin 2014 - 15:44, édité 1 fois


    _________________________________________________
    Administrateur et Webmaster smuh.fr

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2174

    Re: Future exploitation en JVN : posé sur site non répertoriés ?

    Message  overlord le Lun 16 Juin 2014 - 15:21

    vanhoute a écrit:Pour ce qui est du JVN, en mono-pilote assisté (voir : SOUS-PARTIE TC - ÉQUIPAGE TECHNIQUE DANS LE CADRE D’OPÉRATIONS SMUH, HHO OU NVIS) ou en mutipilote, l'IR-OPS laisse la possibilité à l'exploitant de conduire une approche et un décollage sous JVN.
    D'ailleurs, la réconnaissance sous JVN est (très) sommairement définie dans l'AMC PART SPA page 91 :
    4.4.1.5 Reconnaissance
    The reconnaissance phase should involve the coordinated use of NVGs and white lights. The aircraft’s external white lights such as landing lights, searchlights, and floodlights, should be used during this phase of flight. The pilot should select and evaluate approach and departure paths to the site considering wind speed and direction, and obstacles or signs of obstacles.


    De plus, la norme SMUH autorise le poser de nuit sur zone non reconnue (Règlement 965-2012 SPA.HEMS.125 page 147) par contre, le site doit être éclairé, d'où l'impossibilité de faire la courte finales sous JVN.
    Reste à l'exploitant de définir et de faire homologuer (ou non) une procédure de poser sur site non reconnu de nuit. Certains l'ont fait dans leur MANEX.
    Ce n'est pas une affaire d'AIR-OPS mais de loi nationale, c'est à la DGAC de légiférer sur cette affaire qui n'est actuellement pas possible chez nous légalement !
    C'est encore la réglementation du pays qui prime sur les texte Européens tant que l'ensemble de cette responsabilité n'est pas transférée !
    le site éclairé à partir de l’hélicoptère ou du sol laisse aussi les aficionados la plus grande interprétation, d'aucun vont se poser sur des terrains d'ULM sans éclairage ou des endroit connus de jour, c'est tout simplement pas autorisé !
    Pour se poser de nuit avec un minimum de 1000 ft sol il faut pouvoir de cette hauteur déterminer tous les obstacles notamment ceux filiformes les plus dangereux mais pas que !
    Pour cela il faut un phare de recherche spécifique et non celui d'atterrissage basique installé d'origine sur l'aéronef, c'est un optionnel.
    Un phare au niveau candela qui permet au moins 300 mètres de distance comme ceux utilisés par la police SX et compagnie.
    Pour les JVN c'est aussi simple l'administration de tutelle qui a fait l'évaluation n'a pas permis de se poser ou de décoller avec, voila !
    Il ne faut pas confondre ce qui est possible techniquement et ce que l'on a le droit de faire dans le cadre très stricte du transport public à la demande.
    Que la règle européenne offre une possibilité, c'est une chose, que le pays concerné le permette c'est une autre affaire.
    Dans le cadre actuel du mono-pilote en Samu, ce qui est admis de nuit, bien que l'on ne trouve rien sur le sujet, c'est le poser sur un stade de football éclairé normalement et référencé par la base Samu (fiche) avec un accord bilatérale avec la commune, donc reconnu et non pas inconnu !

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2174

    Re: Future exploitation en JVN : posé sur site non répertoriés ?

    Message  overlord le Lun 16 Juin 2014 - 15:23

    vanhoute a écrit:Reste à l'exploitant de définir et de faire homologuer (ou non) une procédure de poser sur site non reconnu de nuit. Certains l'ont fait dans leur MANEX.
    Et qui la inscrit dans son manex....

    vanhoute
    Admin
    Admin

    Date d'inscription : 25/10/2009
    Messages : 2119

    Re: Future exploitation en JVN : posé sur site non répertoriés ?

    Message  vanhoute le Lun 16 Juin 2014 - 15:47

    overlord a écrit:
    Ce n'est pas une affaire d'AIR-OPS mais de loi nationale, c'est à la DGAC de légiférer sur cette affaire qui n'est actuellement pas possible chez nous légalement !
    C'est encore la réglementation du pays qui prime sur les texte Européens tant que l'ensemble de cette responsabilité n'est pas transférée !
    le site éclairé à partir de l’hélicoptère ou du sol laisse aussi les aficionados la plus grande interprétation, d'aucun vont se poser sur des terrains d'ULM sans éclairage ou des endroit connus de jour, c'est tout simplement pas autorisé !
    Pour se poser de nuit avec un minimum de 1000 ft sol il faut pouvoir de cette hauteur déterminer tous les obstacles notamment ceux filiformes les plus dangereux mais pas que !
    Pour cela il faut un phare de recherche spécifique et non celui d'atterrissage basique installé d'origine sur l'aéronef, c'est un optionnel.
    Un phare au niveau candela qui permet au moins 300 mètres de distance comme ceux utilisés par la police SX et compagnie.
    Pour les JVN c'est aussi simple l'administration de tutelle qui a fait l'évaluation n'a pas permis de se poser ou de décoller avec, voila !
    Il ne faut pas confondre ce qui est possible techniquement et ce que l'on a le droit de faire dans le cadre très stricte du transport public à la demande.
    Que la règle européenne offre une possibilité, c'est une chose, que le pays concerné le permette c'est une autre affaire.
    Dans le cadre actuel du mono-pilote en Samu, ce qui est admis de nuit, bien que l'on ne trouve rien sur le sujet, c'est le poser sur un stade de football éclairé normalement et référencé par la base Samu (fiche) avec un accord bilatérale avec la commune, donc reconnu et non pas inconnu !
    On se calme...
    Je confirme, c'est à l'exploitant de définir ses procédures. Et ça fait plus de deux ans que le JVN a été ajouté à l'OPS 3 en avance de phase...
    Si un exploitant souhaite proposer une procédure de reconnaissance de DZ sous JVN, il est tout à fait autorisé à le faire (on bosse sur le sujet avec la DGAC depuis 3 ans...) mais il n'y est pas obligé et peut choisir de n'utiliser les JVN que lors des phases en route, surtout qu'à l'heure actuelle la majorité des exploitants sont toujours au mono pilote non assisté puisque pas encore aux normes IR-OPS dans leur MANEX. Mais ça va changer en octobre...
    Le problème de la réglementation française (rien à voir avec la réglementation aérienne) est qu'elle interdit pour l'instant l'utilisation de JVN montés sur casque de vol pour des pilotes civils. C'est un problème qui est en cours de résolution par modification des textes de loi actuel.

    Je suis par contre tout à fait d'accord qu'il ne faut pas faire n'importe quoi sans moyens adaptés.

    overlord a écrit:
    vanhoute a écrit:Reste à l'exploitant de définir et de faire homologuer (ou non) une procédure de poser sur site non reconnu de nuit. Certains l'ont fait dans leur MANEX.
    Et qui la inscrit dans son manex....
    Désolé mais je ne crois pas que les compagnies souhaitent publier les détails de leur MANEX sur un forum.


    _________________________________________________
    Administrateur et Webmaster smuh.fr

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2174

    Re: Future exploitation en JVN : posé sur site non répertoriés ?

    Message  overlord le Lun 16 Juin 2014 - 17:05

    vanhoute a écrit:Désolé mais je ne crois pas que les compagnies souhaitent publier les détails de leur MANEX sur un forum.
    Il me semble que c'est IHF qui a validé avec l'administration de tutelle l'utilisation des SIl en vol pour un mono-pilote de Samu et TP à la demande.
    Donc dans le Manex IHF, je ne vois pas cette possibilité c'est très bien précisé !
    une utilisation en croisière...

    vanhoute
    Admin
    Admin

    Date d'inscription : 25/10/2009
    Messages : 2119

    Re: Future exploitation en JVN : posé sur site non répertoriés ?

    Message  vanhoute le Lun 16 Juin 2014 - 17:49

    overlord a écrit:
    vanhoute a écrit:Désolé mais je ne crois pas que les compagnies souhaitent publier les détails de leur MANEX sur un forum.
    Il me semble que c'est IHF qui a validé avec l'administration de tutelle l'utilisation des SIl en vol pour un mono-pilote de Samu et TP à la demande.
    Donc dans le Manex IHF, je ne vois pas cette possibilité c'est très bien précisé !
    une utilisation en croisière...
    Je parlais de la possibilité de poser sur site d'exploitation non reconnu en vol de nuit (sans forcément utiliser des JVN).
    Certaines compagnies ont déposé une procédure de ce type dans leur MANEX, avec des conditions très drastiques peu utilisables dans la réalité des missions (mais procédure tout de même définie).
    Ce qui signifie qu'une compagnie peut proposer une procédure sous JVN pour validation dans son MANEX. Après, reste à voir si ou sous quelles contraintes elle pourrait être acceptée.
    Il est normal que la procédure déposée en mono pilote par IHF pour le JVN en monopilote non assisté reste exclusivement limité au vol de croisière puisque telle est la réglementation.


    _________________________________________________
    Administrateur et Webmaster smuh.fr

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2174

    Re: Future exploitation en JVN : posé sur site non répertoriés ?

    Message  overlord le Lun 16 Juin 2014 - 18:19

    [quote="vanhoute"]
    overlord a écrit:...reste exclusivement limité au vol de croisière puisque telle est la réglementation.
    c'est çà il n'y a donc pas de raison outre mesure pour qu'un autre exploitant obtienne des émoluments différents, tel est la règle actuelle que la DGAC souhaite voir appliquer !
    Il n'y a pas de connotation de pilote "non assisté" ou pas, puisque l'AIR-OPS délivre les mêmes prérogatives que l'OPS-3 concernant ce pilote qui ne voit pas de mesure significative d'ajout de membre d'équipage supplémentaire de conduite ou pas pour le vol de nuit la JVN ou l'IFR.
    A ce sujet il y a aussi là, une forme d'anachronisme puisqu'il ne serait nullement nécessaire d'être assisté pour le SIL et l'IFR, alors que cela le serait pour la seule branche de la base principale vers le poser en campagne !
    Ce que je veux dire, c'est qu'il ne faut pas être plus royaliste que le roi et ce n'est pas aux pilotes en TP d'aller faire des choses relevant d'autres législations de leur propre prérogative !
    C'est aussi à establishment de quantifier à l'aide de ses multiples services, de quoi doit, in fine, il retourne pour le régime de vol souhaité.
    Pour la nuit nous sommes toujours régit par le VFR de nuit sans aucun allègements de minima, le VFR spécial étant toujours à deux pilotes avec une hauteur de sécurité de 1000 pieds !
    Il s'agit donc de savoir si de 300 mètres sol on peut éliminer au phare standard les obstacles filiformes, j'en doute !



    vanhoute
    Admin
    Admin

    Date d'inscription : 25/10/2009
    Messages : 2119

    Re: Future exploitation en JVN : posé sur site non répertoriés ?

    Message  vanhoute le Lun 16 Juin 2014 - 19:32

    [quote="overlord"]
    vanhoute a écrit:
    overlord a écrit:...reste exclusivement limité au vol de croisière puisque telle est la réglementation.
    c'est çà il n'y a donc pas de raison outre mesure pour qu'un autre exploitant obtienne des émoluments différents, tel est la règle actuelle que la DGAC souhaite voir appliquer !
    Il n'y a pas de connotation de pilote "non assisté" ou pas, puisque l'AIR-OPS délivre les mêmes prérogatives que l'OPS-3 concernant ce pilote qui ne voit pas de mesure significative d'ajout de membre d'équipage supplémentaire de conduite ou pas pour le vol de nuit la JVN ou l'IFR.
    Je t'invite simplement à relire les différences possibles entre les types de vol suivant la composition des équipages : monopilote, monopilote assisté ou multipilote, suivant les types de vol pratiqués, tu verras que les prérogatives en vol de nuit ne sont pas les mêmes (météo, JVN, zone d'exploitation).


    _________________________________________________
    Administrateur et Webmaster smuh.fr

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2174

    Re: Future exploitation en JVN : posé sur site non répertoriés ?

    Message  overlord le Lun 16 Juin 2014 - 20:09

    vanhoute a écrit:
    overlord a écrit:
    vanhoute a écrit:
    c'est çà il n'y a donc pas de raison outre mesure pour qu'un autre exploitant obtienne des émoluments différents, tel est la règle actuelle que la DGAC souhaite voir appliquer !
    Il n'y a pas de connotation de pilote "non assisté" ou pas, puisque l'AIR-OPS délivre les mêmes prérogatives que l'OPS-3 concernant ce pilote qui ne voit pas de mesure significative d'ajout de membre d'équipage supplémentaire de conduite ou pas pour le vol de nuit la JVN ou l'IFR.
    Je t'invite simplement à relire les différences possibles entre les types de vol suivant la composition des équipages : monopilote, monopilote assisté ou multipilote, suivant les types de vol pratiqués, tu verras que les prérogatives en vol de nuit ne sont pas les mêmes (météo, JVN, zone d'exploitation).
    Merci, mais je ne fais que cela de relire ce texte !
    Ce dont on parle ici, c'est du mono-pilote, ce qui nous intéresse et il n'est pas prévu actuellement de poser/décoller sous SIL, c'est juste une aide à la perception de la nébulosité principalement et du trafic accessoirement.

    Contenu sponsorisé

    Re: Future exploitation en JVN : posé sur site non répertoriés ?

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 16:04


      La date/heure actuelle est Jeu 8 Déc 2016 - 16:04