S.M.U.H. Service Médical d'Urgence par Hélicoptère

Forum de discussion des acteurs du SMUH


    L'AMUF condamne l'idée que les médecins pourraient seconder les pilotes d'hélicoptères du Samu

    Partagez

    vanhoute
    Admin
    Admin

    Date d'inscription : 25/10/2009
    Messages : 2119

    L'AMUF condamne l'idée que les médecins pourraient seconder les pilotes d'hélicoptères du Samu

    Message  vanhoute le Mer 23 Juil 2014 - 7:50

    AMUF : Association des Médecins Urgentistes de France
    Communiqué de presse de l'AMUF en date du 16 juillet 2014.
    L'AMUF condamne l'idée que les médecins pourraient seconder les pilotes d'hélicoptères du Samu

    La réglementation européenne va en effet rendre obligatoire, à compter du 28 octobre 2014, un second membre d'équipage pour certaines missions d'urgence lors de conditions météo dégradées ou lorsque le patient est récupéré chez lui ou sur un lieu d'accident pour être amené dans un hôpital. L'AMUF condamne avec fermeté l'idée que des médecins du SAMU puissent devenir des assistants techniques des pilotes d'hélicoptères. Ce type de transport est organisé pour des patients exigeants des soins continus, nécessita t une disponibilité constante du médecin.

    Il arrive un moment où les économies poussent les responsables des structures médicale et administratives à avoir des idées délirantes. S'il faut des assistants de pilotes ou des pilotes, il faut en embaucher. Chacun son métier! Il ne faut pas déléguer des tâches extrêmement spécifiques à des médecins même si ceux-ci sont formés.

    Que se passera t il si le pilote fait un malaise ? Le médecin devra regarder l'hélicoptère se crasher pendant qu'il fera son métier ?

    L'AMUF rejoins donc la position de la branche Samu-Transport public du Syndicat national du personnel navigant de l'aéronautique civile (SNPNAC), en jugeant ce projet inacceptable pour des raisons de sécurité comme de bon sens.

    La Ministre de la santé nous a récemment présenté un plan de dotation d'hélicoptères dédiés au SAMU, il est clair qu'il ne peut se faire dans ces conditions.

    Nous exigeons que ces engins soient dotés de deux pilotes si nécessaire comme c'est déjà le cas pour les engins de la Sécurité Civile. La sécurité des malades, des équipes médicales et des pilotes ne doit pas être sacrifiée sur l'autel des économies.

    Nous demandons à la ministre la plus grande fermeté contre cette délégation de tâche tout autant impossible que très dangereuse.
    http://oxi90.com/YIPQJMT62/364545C137294E8585BC469939E939E9.php


    _________________________________________________
    Administrateur et Webmaster smuh.fr

    vanhoute
    Admin
    Admin

    Date d'inscription : 25/10/2009
    Messages : 2119

    Re: L'AMUF condamne l'idée que les médecins pourraient seconder les pilotes d'hélicoptères du Samu

    Message  vanhoute le Mer 23 Juil 2014 - 7:51

    On se sent moins seuls dans ce combat...


    _________________________________________________
    Administrateur et Webmaster smuh.fr

    falcon29
    Découverte
    Découverte

    Date d'inscription : 05/11/2012
    Messages : 17

    Re: L'AMUF condamne l'idée que les médecins pourraient seconder les pilotes d'hélicoptères du Samu

    Message  falcon29 le Mer 23 Juil 2014 - 9:08

    "deux pilotes si nécessaire comme c'est déjà le cas pour les engins de la Sécurité Civile"
    Il me semble que la securité civile vol avec un pilote et un M.O.B...

    vanhoute
    Admin
    Admin

    Date d'inscription : 25/10/2009
    Messages : 2119

    Re: L'AMUF condamne l'idée que les médecins pourraient seconder les pilotes d'hélicoptères du Samu

    Message  vanhoute le Mer 23 Juil 2014 - 12:30

    falcon29 a écrit:"deux pilotes si nécessaire comme c'est déjà le cas pour les engins de la Sécurité Civile"
    Il me semble que la securité civile vol avec un pilote et un M.O.B...
    Oui, ils n'ont pas tous les détails !


    _________________________________________________
    Administrateur et Webmaster smuh.fr

    copter
    Membre suractif
    Membre suractif

    Date d'inscription : 01/11/2009
    Messages : 1304

    Re: L'AMUF condamne l'idée que les médecins pourraient seconder les pilotes d'hélicoptères du Samu

    Message  copter le Mer 23 Juil 2014 - 14:18

    vanhoute a écrit:
    falcon29 a écrit:"deux pilotes si nécessaire comme c'est déjà le cas pour les engins de la Sécurité Civile"
    Il me semble que la securité civile vol avec un pilote et un M.O.B...
    Oui, ils n'ont pas tous les détails !
    Je pense qu'ils ont fait un amalgame entre MOB et copilote. L'idée est qu'ils refusent l'idée de monter devant, et qu'ils exigent qu'un personnel supplémentaire soit dédié à cette tâche.
    Espérons qu'avec l'appui de l'AMUF, cela fasse avancer les choses.

    french kiss
    Membre très actif
    Membre très actif

    Date d'inscription : 17/11/2009
    Messages : 350

    Re: L'AMUF condamne l'idée que les médecins pourraient seconder les pilotes d'hélicoptères du Samu

    Message  french kiss le Mer 23 Juil 2014 - 16:35

    La DGAC ne va pas apprécier de passer pour des irresponsables aux yeux de L'AMUF et de s'être fait enfumer par l'AFHSH... Excellent Smile excellent Smile ex cell ent !!!

    vanhoute
    Admin
    Admin

    Date d'inscription : 25/10/2009
    Messages : 2119

    Re: L'AMUF condamne l'idée que les médecins pourraient seconder les pilotes d'hélicoptères du Samu

    Message  vanhoute le Jeu 24 Juil 2014 - 19:30

    Les syndicats se rassemblent.

    Communiqué de presse de l'AMUF, la CGT santé et du SNPNAC
    en date du 24 juillet 2014

    Les Pilotes d’hélicoptères et les Médecins Urgentistes,
    solidaires dans le même combat.


    L’amélioration de la sécurité des vols au profit des patients et des équipes médicales est notre
    seule préoccupation au regard de la législation en vigueur ou en passe de l’être.

    La volonté du gouvernement de rendre les équipes médicales du SMUR héliporté polyvalentes est
    totalement absurde et inacceptable.

    A chacun son métier, puisque l‘EASA a décrété que nous devons embarquer un membre
    d’équipage technique pour tous les vols en SMUH et dans des circonstances précises, autant que le
    texte soit appliqué pour améliorer la sécurité des vols.

    Cette sécurité ne peut être augmentée qu’avec un membre d’équipage technique dédié, formé et
    salarié par l’entreprise détenant le marché de transport héliporté.

    Une société européenne opérant dans le Nord de la France sur 3 sites SAMU distincts, applique
    déjà depuis plusieurs années la nouvelle réglementation européenne.

    Aucun dysfonctionnement n’a été signalé par les SAMU depuis cette mise en oeuvre !

    Pourquoi devrions-nous, aujourd’hui, réinventer ce qui fonctionne parfaitement ?

    La réponse est simple : le budget du ministère de la Santé ne peut absorber le « surcoût » de cette
    décision européenne !

    Si nous sommes en si grande difficultés financières, il ne faut plus mentir aux Français…

    Cessons l’activité héliportée sanitaire en France, les ambulances terrestres suffiront !

    Nos concitoyens apprécieront l’utilisation de leurs impôts

    Nos organisations respectives et réunies continueront à défendre l’intérêt général.

    Voir le communiqué de presse en pièce jointe.
    Fichiers joints
    Comm presse commun hélico 20140724.pdf
    Vous n'avez pas la permission de télécharger les fichiers joints.
    (89 Ko) Téléchargé 10 fois


    _________________________________________________
    Administrateur et Webmaster smuh.fr

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2176

    Re: L'AMUF condamne l'idée que les médecins pourraient seconder les pilotes d'hélicoptères du Samu

    Message  overlord le Jeu 24 Juil 2014 - 20:02

    copter a écrit:Je pense qu'ils ont fait un amalgame entre MOB et copilote. L'idée est qu'ils refusent l'idée de monter devant, et qu'ils exigent qu'un personnel supplémentaire soit dédié à cette tâche.
    Espérons qu'avec l'appui de l'AMUF, cela fasse avancer les choses.
    Ou les détails ont été quelque peu oubliés, malencontreusement, peut être par ceux chargés justement de renseigner à bon escient l'association en question, c'est ballot !
    les médecins ne sont pas derniers à monter devant, c'est même d'une manière amusante à voir, leur place réservée !
    Il est donc surprenant de voir qu'il ne voudrait pas monter devant alors qu'ils y sont déjà ? vaste programme...
    Ce qui d'ailleurs ne semble pas leurs poser de problème particulier et depuis le temps que cela dur, on peut aussi se demander d'ou vient ce subite étonnement ? Bizarre !
    mais il y a aussi une autre corporation à bord, celle des IDE, ils sont aussi à bord tout de même l'AMUF ne semble peut être pas concernée par l'esprit d'équipe ? c'est pas bien.
    Les IDE sont aussi parfois devant quand le médecin veut bien céder sa place "réservée".
    Tous ceci pendant la période estivale et à l'aube de la mise en oeuvre, très étrange...

    french kiss
    Membre très actif
    Membre très actif

    Date d'inscription : 17/11/2009
    Messages : 350

    Re: L'AMUF condamne l'idée que les médecins pourraient seconder les pilotes d'hélicoptères du Samu

    Message  french kiss le Jeu 24 Juil 2014 - 20:56

    Tout simplement parce que contrairement a ce que certains mal intentionnés ont voulu faire croire, les équipes médicales dans leur globalité (à l'exception près) n'ont jamais rempli le rôle dévolu au crew membre. Il y a une différence à être en place gauche et regarder le paysage ou ronfler et être en place gauche et apporter une plus value en terme de sécurité et faire le job. Depuis le début, la position de certains étaient de vouloir faire passer la personne lambda pour le crew membre. Je l'ai déjà dit avant : il s'agit d'une imposture voulu par l'imposteur de service. Heureusement tout le monde dans sa corporation n'a pas la même vision de la mission et des responsabilités. Et c'est vraiment rafraîchissant et rassurant. Il est temps que certains dinosaures au xméthode datées "disparaissent" du circuit !

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2176

    Re: L'AMUF condamne l'idée que les médecins pourraient seconder les pilotes d'hélicoptères du Samu

    Message  overlord le Jeu 24 Juil 2014 - 21:41

    french kiss a écrit:Tout simplement parce que contrairement a ce que certains mal intentionnés ont voulu faire croire, les équipes médicales dans leur globalité (à l'exception près) n'ont jamais rempli le rôle dévolu au crew membre. Il y a une différence à être en place gauche et regarder le paysage ou ronfler et être en place gauche et apporter une plus value en terme de sécurité et faire le job. Depuis le début, la position de certains étaient de vouloir faire passer la personne lambda pour le crew membre. Je l'ai déjà dit avant : il s'agit d'une imposture voulu par l'imposteur de service. Heureusement tout le monde dans sa corporation n'a pas la même vision de la mission et des responsabilités. Et c'est vraiment rafraîchissant et rassurant. Il est temps que certains dinosaures au xméthode datées "disparaissent" du circuit !
    Ok,
    Mais il y aurait aussi certainement des membre des équipes médicales actuelles j'entend passager médicaux qui voudraient bien, pourraient ou ne verraient pas une incompatibilité notoire à assurer officiellement la sécurité minimale requise pour aider le pilote lors du poser sur une site d'exploitation SMUH !
    Pourquoi n'a t-on pas lancé cette idée cette consultation depuis le temps que les mesures de le texte Européen le prévoit ?
    Pourquoi rien ou presque n'a été fait depuis pour évaluer ou, comment, par qui et comment on pourrait assurer le plus intelligemment cette fonction au demeurant si simple ?
    Pourquoi la DGAC pond le document organisant ce mode de travail deux mois avant l'échéance ?
    Il y a aussi peut être des personnes faisant partie des équipes médicales dédiées qui auraient été intéressé par cette solution, pourquoi pas puisque l'on veut le proposer à tous le monde !

    french kiss
    Membre très actif
    Membre très actif

    Date d'inscription : 17/11/2009
    Messages : 350

    Re: L'AMUF condamne l'idée que les médecins pourraient seconder les pilotes d'hélicoptères du Samu

    Message  french kiss le Jeu 24 Juil 2014 - 22:27

    Overlord
    Tout simplement parce que cette solution n'est pas crédible et va à l'encontre totale de l'esprit qui doit être le notre et celui des compagnie (et donc de l'encadrement). Je vous l'ai déjà dit précédemment dans nos échanges mais vous ne l'avez pas relevé : vous ne pouvez mettre en poste des personnes qui vont constituer une population non homogène et cohérente dans l'activité à laquelle elle vont participer.
    Comment voulez vous mettre en place des binôme efficients des lors qu'il n'y a pas de sélection à l'entrée pour le poste considéré à occuper. Sur 15 personnels médicaux par exemple, combien seront prêts et aptes à remplir correctement les tâches demandées ? Vous avez tellement dénigré le travail et les tâches de ce crew member que vous avez occulté la responsabilité de l'opérateur dans ses prérogatives de formations et de standardisation des personnels employés. Certains ont peur, d'autres s'en foutte, certains sortiront de leur garde de 24 heures (qui parfois suit une précédent garde de 24 heures) complètement crevės, etc. Cette solution est un mensonge éhonté et scandaleux de l'AFHSH au même titre que l'était sa solution de réquisition préfectorale illicite il n'y a pas si longtemps. Au lieu de passer son temps à essayer de trouver une solution boiteuse pour ne pas faire correctement une exigence réglementaire, cette personne ferait mieux de concentrer le peu d'intelligence dont elle dispose à se demander comment elle peut faire correctement ce qui doit l'être. Cette attitude à tout de même amené la DGAC à prendre une position hallucinante sur un domaine qui la concerne directement ce qui me laisse très perplexe sur leur compétence et surtout leur indépendance face aux lobbyes de toute sortes (même les plus malsains).
    Vous avez également occulté totalement les autres modes de fonctionnements sur le territoire qui ne peuvent s'inscrire dans une solution boiteuse et malhonnête telle que proposée par le président de l'AFHSH.
    Je viens de voir que l'hôpital de Dreux serait sous tutelle de l'état. Je pense que c'est cette situation qui a poussé l'AFHSH a entraîner ses membres, sous l'impulsion de son président, à défendre cette solution. Peut être que son vecteur aérien sera remis en cause s'il impacte trop le budget de l'hôpital voir, pire, il pourrait être redéployé sur l'hôpital ennemi de Chartres (eh oui, ennemi, je pèse mes mots. C'est pas fabuleux ça, qualifier un hôpital d'ennemi quand dans le même temps l'AFHSH se réfugie derrière le bien être du patient ?). Cette personne n'a jamais fais les choses autrement que pour servir ses propres intérêts.

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2176

    Re: L'AMUF condamne l'idée que les médecins pourraient seconder les pilotes d'hélicoptères du Samu

    Message  overlord le Ven 25 Juil 2014 - 6:31

    french kiss a écrit:Overlord
    ////// Vous avez tellement dénigré le travail et les tâches de ce crew member que vous avez occulté la responsabilité de l'opérateur dans ses prérogatives de formations et de standardisation des personnels employés.
    /////// la DGAC à prendre une position hallucinante sur un domaine qui la concerne directement ce qui me laisse très perplexe sur leur compétence et surtout leur indépendance face aux lobbyes de toute sortes (même les plus malsains).
    J'entend bien ce vous exposez, mais une précision tout de même:
    Je n'ai pas dénigré la fonction proprement dite de ce qui pourrait être ou pas l’assistant de vol,  mais la mesure qui consiste à y substituer une autre personne sans prés requis de l'aérien pour solde de tout compte.
    J'ai toujours indiqué que cela devait être, pour ma part, un deuxième pilote sinon la mesure n'a pas de réel intérêt opérationnel avec les appareils actuels et l'argument de sécurité mise trop souvent et d'une manière trop appuyée, en avant, devient inefficient !
    Ce n'est pas la même chose et rappelons aussi que nous travaillons de cette manière depuis des années et l'ajout ou non d'un membre d'équipage supplémentaire aurait pu passer directement par un deuxième pilote avec les doubles commandes et un appareil mieux adapté !
    Finalement, le fait d'opter pour une solution moins-disante, n'est peut être pas la solution adaptée pour faire un pas significatif en avant pour ce mode de transport !
    Ce n'est pas le cas pour l'instant, dont acte, mais la solution, toujours de mon point de vue n'est pas vraiment en adéquation avec le vecteur aérien que nous utilisons (masse encombrement à bord, performance etc..) et ceci n'a jamais vraiment été pris en compte ce que je ne trouve pas non plus très honnête pour les équipages.
    Beaucoup d'hôpitaux semblent accaparés par des soucis de budget et cela ne semble pas non plus, depuis le temps susciter d'énorme indignations de la part du ministère concerné, mais c'est une autre affaire !
    En aparté on ne découvre pas que nos pays industrialisés fonctionnent beaucoup avec les lobby, la santé n'échappe pas vraiment à problème et ce n'est pas le secteur du transport sanitaire le plus exposé à mon avis ?

    Patrick
    Découverte
    Découverte

    Localisation : 22° 14' 8'' Sud 166° 28' 12'' Est
    Date d'inscription : 20/01/2010
    Messages : 22

    Re: L'AMUF condamne l'idée que les médecins pourraient seconder les pilotes d'hélicoptères du Samu

    Message  Patrick le Ven 25 Juil 2014 - 7:45

    overlord a écrit:J'ai toujours indiqué que cela devait être, pour ma part, un deuxième pilote sinon la mesure n'a pas de réel intérêt opérationnel ..............

    Je dirai même aucun intérêt. Soit c'est un pilote, et la je rejoins F.K formation en amont, équipage cohérent et sécurité vers le haut, soit on met l'étiquette à quelqu'un qui est déjà à bord, et la je rejoins Overlord, parce que c'est juste pour coller à la règle et ça n'apportera rien, si ce n'est 85kg en + dont on se passerait bien.

    vanhoute
    Admin
    Admin

    Date d'inscription : 25/10/2009
    Messages : 2119

    Re: L'AMUF condamne l'idée que les médecins pourraient seconder les pilotes d'hélicoptères du Samu

    Message  vanhoute le Ven 25 Juil 2014 - 8:10

    Patrick a écrit:soit on met l'étiquette à quelqu'un qui est déjà à bord, et la je rejoins Overlord, parce que c'est juste pour coller à la règle et ça n'apportera rien, si ce n'est 85kg en + dont on se passerait bien.
    Perso, je ne mettrai l'étiquette qu'à 20% des personnes qui embarquent : les autres ont peur ou jouent les touristes dans l'hélico.
    On n'est pas à l'ADAC, où les médecins et infirmiers font plusieurs semaines de stage pour embarquer dans un hélico, après sélection...
    Et voir débarquer le "membre d'équipage" les mains dans les poches au moment du décollage, je n'appelle pas cela un membre d'équipage...
    La mission ne commence pas à la mise en route et ne s'arrête pas à la coupure moteur.
    De plus, les médecins et infirmiers ont autres choses à penser lorsque l'on part en primaire pour préparer leur intervention que de surveiller dehors et/où les paramètres de la machine. Je ne parle même pas d'aider à naviguer...

    Si les exploitants s'étaient bougés pour faire avancer la réglementation multi-pilote en VFR sur hélico léger il y a plus de 2 ans comme cela avait déjà été suggéré avec eux, nous n'en serions pas là.
    A part privatiser le médecin et l'infirmier, comme à l'étranger, je ne vois pas comment ils peuvent assurer la tâche du membre d'équipage, d'un point de vue des responsabilités mais surtout opérationnel.

    Heureusement pour nous, nous pouvons voir à travers le communiqué de presse de l'AMUF que les médecins n'ont pas envie d'être pris pour des pigeons non plus. Il ne reste plus qu'un mot de la part de la corporation infirmier...


    _________________________________________________
    Administrateur et Webmaster smuh.fr

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2176

    Re: L'AMUF condamne l'idée que les médecins pourraient seconder les pilotes d'hélicoptères du Samu

    Message  overlord le Ven 25 Juil 2014 - 9:35

    french kiss a écrit:Overlord
    Tout simplement parce que cette solution n'est pas crédible et va à l'encontre totale de l'esprit qui doit être le notre et celui des compagnie///
    french Kiss
    Concernant le sujet du Groupe de pression plus prosaïquement intitulé Lobby, que vous avez évoqué dans ce poste, je m'étonne que vous vous étonniez de cette facette propre à grosso modo toutes les démocraties occidentales et je pèse mes mots !
    Prévoir in fine, qu'un assistant de vol, d'un statut particulier, pourrait ne pas peser sur le budget de telle ou telle société ou organisme, voire ne rien coûter du tout, puisque supporté, soyons clair, par la collectivité n'est-il pas aussi une forme de lobbying, de clientélisme ?
    Est-il honnête de procéder ainsi sous le couvert bien facile de la sécurité pour tirer la fonction vers le haut ?
    Je ne le crois pas et il y a, là aussi, matière, à s'interroger !
    Comme le souligne le rapport CARLI, faire effectuer à 50%% du temps, de l’inter-hospitalier avec des hélicoptères dits "rouges" quasiment trois fois plus chers sous l'apparence d'une gratuité hypothétique, est bien raisonnable !
    Gratuité hypothétique car en définitive c'est l'argent de tous celui de la collectivité qui est mal employée, ceci n'est-il pas aussi consécutif à des visions étriquées ou passéistes, des intérêts particuliers ?
    Si on décide enfin de rationaliser les moyens aériens en fonction du bassin de population, de supprimer là où c'est inutile et de renforcer là où c'est nécessaire. D'avoir une vision globale de l'ensemble des moyens, on va peut-être le trouver le financement nécessaire pour avoir de nouvelles machines avec un deuxième pilote.
    La semaine a été chaude, on a dépassé 32° sur la région parisienne et la périphérie, 30 minutes de range oblitérée par le ministère des transports pour l'accès aux soins, ça fait 108 kg de pétrole. Une fois sur le site de l'événement, il faut acheminer et pour ceux qui comme moi de revient quasiment jamais sur le site d'exploitation principal, il faut un minimum de pétrole...
    Il est bien évident que sur les sites d'exploitation SMUH, il n'y a pas besoin de beaucoup de puissance, bien sûr, nous avons une piste courte à chaque fois, évidemment et les patients sont de moins en moins lourds, 100 à 120 kg, c'est une vue de l'esprit. Le pilote n'a pas besoin de rechercher autant que faire se peut les conditions CP-1 même sur un poser en campagne, il s'en moque,  il met tout sous le bras, les deux moteurs au taquet le reste, on s'en fout !
    On n'a déjà pas si souvent 1 h30 d'autonomie la préserver est déjà assez difficile en été avec le poids supplémentaire de la figure imposée prévue, ce sera tout simplement impossible !
    Tout cela se fera et c'est bien là mon combat, au détriment d'une augmentation de la pression sur le pilote qui va au fur et à mesure resserrer sa marge carburant, lassé des perpétuels avitaillements chronophages ou de ne plus pouvoir à quelques minutes près, assurer les missions faisables d'une traite sans assistant.
    Ça existe aussi la pression sur le pilote, en termes de sécurité des vols, c'est même une des principales occurrences souvent relevées !

    Soyons sérieux, si c'est pour coller à la règle, telle qu'elle vient d'être précisée par l'autorité de tutelle, il y a aussi une solution pour préserver la performance actuelle
    Soyons sérieux, cela fait cinq ans que cela perdure ainsi sans qu'il ne se passe rien au niveau des acteurs qui ont la véritable possibilité de le mettre en oeuvre et l'on vient prendre les pilotes à partie pour faire de l'écho à un mois presque de l'échéance !
    Soyons sérieux, nous sommes dans un pays ou il n'est jamais possible au niveau sociétale d'avoir un compromis, un consensus, on voit bien l'enjeu, on ne fait rien, on attend on fait des réunions des groupes de travail on en décide de rien !
    On laisse les acteurs se monter les uns contres les autres, on attend le choc culturel bref l’affrontement, en fait rien ne peut se régler chez nous sans un affrontement un choc, c'est aussi culturel presque dans les gênes !
    Qui y a t-il de nouveau ?

    french kiss
    Membre très actif
    Membre très actif

    Date d'inscription : 17/11/2009
    Messages : 350

    Re: L'AMUF condamne l'idée que les médecins pourraient seconder les pilotes d'hélicoptères du Samu

    Message  french kiss le Ven 25 Juil 2014 - 9:48

    Overlord vous avez raison. Sauf que la démarche initiale engagée malhonnêtement ne peut que tirer vers le bas notre secteur d'activité en maintenant un place un système de merde qui ne nous fera par sortir par le haut.
    Donc oui, c'est pour moi, changement de classe de bécane 2 pilotes ou le mécano qui lui apportera une plus value technique plutôt qu'un tour de passe passe qui maintiendra sous respirateur artificiel un système à bout de souffle. Parce que demain c'est l'FR et que un 109 ou un 135 avec les minimas d'emport réglementaires ça passera jamais (même si on ne rajoute pas le 85kg) ou alors en changeant les règle, sur des secteurs d'intervention plaine / bord de mer, avec une couverture de terrain accessibles etc etc etc.

    Ou sinon on peut aussi revenir au Bell 47 ou hiller 300 ça marchait aussi...

    french kiss
    Membre très actif
    Membre très actif

    Date d'inscription : 17/11/2009
    Messages : 350

    Re: L'AMUF condamne l'idée que les médecins pourraient seconder les pilotes d'hélicoptères du Samu

    Message  french kiss le Ven 25 Juil 2014 - 10:11

    Et concernant le coût du mercier je vous dirai ceci : vu les prestations fournies, vu les salaires pratiqués, vu les responsabilités endossées et vu les économies réalisée sur NOTRE dos depuis des années, je ne me fais pas de souci sur les économies réalisées par les hostos sur les appels d'offres. Quand on voit les coûts de fonctionnement des structures hospitalières je suis mort de rire (jaune) que le coût serve de prétexte pour vouloir s'exonérer d'un membre d'équipage. Parlons redecoupage et uniformisation de moyens, suppression des jouets des chefs de services aux ego surdimensionnée et je pense qu'on peut mettre de belles machines avec de beaux équipage sur de belles infrastructures...

    Concernant les lobbys, l'AFHSH ne représente rien. Elle a juste été la première a prendre un créneau, une place que nous lui avons laissé. J'invite chacun d'entre vous à visionner la prestation de son président au dernier congrès de l'association. Toutes les autres interventions étaient professionnelles. Là, c'était attaques en règle, entrecoupées d'allusions de merde. Le tout avec un petit sourir narquois digne d'un adolescent pré pubère trois petits points. Je propose que nous aussi nous débarquions dans un congrès de médecins en déclarant à la volée que nous pensons que les médecins sont mal organisés, trop payés et que leur règles de travail nous pénalisent dans l'exercice de notre métier. Et après on en reparle

    PS : solution de financement pour les hôpitaux détenteurs d'un Helico : financer sur la pension de retraite de colonel des pompiers du chef de service (qui est toujours le premier à se féliciter que les pensions militaires ont donné des traitements aussi bas dans la profession des pilotes Helico) le surcoût du crew member. Je pense que même un salaire chargé passe largement...


    Dernière édition par french kiss le Ven 25 Juil 2014 - 11:22, édité 1 fois

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2176

    Re: L'AMUF condamne l'idée que les médecins pourraient seconder les pilotes d'hélicoptères du Samu

    Message  overlord le Ven 25 Juil 2014 - 10:27

    french kiss a écrit:Overlord vous avez raison. Sauf que la démarche initiale engagée malhonnêtement ne peut que tirer vers le bas notre secteur d'activité en maintenant un place un système de merde qui ne nous fera par sortir par le haut.
    Donc oui, c'est pour moi, changement de classe de bécane 2 pilotes ou le mécano qui lui apportera une plus value technique plutôt qu'un tour de passe passe qui maintiendra sous respirateur artificiel un système à bout de souffle. Parce que demain c'est l'FR et que un 109 ou un 135 avec les minimas d'emport réglementaires ça passera jamais (même si on ne rajoute pas le 85kg) ou alors en changeant les règle, sur des secteurs d'intervention plaine / bord de mer, avec une couverture de terrain accessibles etc etc etc.

    Ou sinon on peut aussi revenir au Bell 47 ou hiller 300 ça marchait aussi...
    je suis d'accord...

    Contenu sponsorisé

    Re: L'AMUF condamne l'idée que les médecins pourraient seconder les pilotes d'hélicoptères du Samu

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 16:34


      La date/heure actuelle est Sam 10 Déc 2016 - 16:34