S.M.U.H. Service Médical d'Urgence par Hélicoptère

Forum de discussion des acteurs du SMUH


    Le B A BA d'un Régulateur de SMUH...

    Partagez

    cloclo
    Premiers pas
    Premiers pas

    Date d'inscription : 21/09/2014
    Messages : 6

    Le B A BA d'un Régulateur de SMUH...

    Message  cloclo le Lun 22 Sep 2014 - 20:11

    Rouen, CHU doté pour la première fois d'un hélicoptère. c'est depuis 4jours un AW109.
    Méga challenge en régulation: Organiser un transfert secondaire on sait faire, organiser un rendez vous hélico/smur terrestre  pour une évacuation très urgente ou lointaine aussi (merci Dragon 76 pour toutes ces années). Quasi aucun d'entre nous (médecins régulateurs) n'avons organisé de smuh d'emblée à domicile.
    1/ On s'est fixé pour l'instant un rayon de 40km à partir duquel le SMUH semble être intéressant en terme de délai d'intervention. Il n'y a pas de relief en haute normandie. choix pessimiste ou optimiste?

    2/Dans l'hypothèse où l'hélico est le vecteur qui semble adapté en temps, comment estimer si l'atterrissage est envisageable à proximité.  on prospecte sur une carto géoportail et on se fait une idée? on y va et on voit? les proches des patients sont  fiables (j'en doute un peu vu les conneries qu'ils me racontent), c'est le régulateur qui fait un pré-tri avant de filer l'affaire au pilote,  le pilote est a proximité immédiate  de la régulation et  recherche en meme temps que la régulation se fait (le pauvre)?

    3/En cas d'intervention primaire, quelle est dans vos experiences respectives, la part de voie publique et de domicile?

    Bref 3 questions de novices mais capitalissimes pour nous

    copter
    Membre suractif
    Membre suractif

    Date d'inscription : 01/11/2009
    Messages : 1304

    Re: Le B A BA d'un Régulateur de SMUH...

    Message  copter le Mar 23 Sep 2014 - 6:05

    cloclo a écrit:Rouen, CHU doté pour la première fois d'un hélicoptère. c'est depuis 4jours un AW109.
    Méga challenge en régulation: Organiser un transfert secondaire on sait faire, organiser un rendez vous hélico/smur terrestre  pour une évacuation très urgente ou lointaine aussi (merci Dragon 76 pour toutes ces années). Quasi aucun d'entre nous (médecins régulateurs) n'avons organisé de smuh d'emblée à domicile.
    1/ On s'est fixé pour l'instant un rayon de 40km à partir duquel le SMUH semble être intéressant en terme de délai d'intervention. Il n'y a pas de relief en haute normandie. choix pessimiste ou optimiste?

    2/Dans l'hypothèse où l'hélico est le vecteur qui semble adapté en temps, comment estimer si l'atterrissage est envisageable à proximité.  on prospecte sur une carto géoportail et on se fait une idée? on y va et on voit? les proches des patients sont  fiables (j'en doute un peu vu les conneries qu'ils me racontent), c'est le régulateur qui fait un pré-tri avant de filer l'affaire au pilote,  le pilote est a proximité immédiate  de la régulation et  recherche en meme temps que la régulation se fait (le pauvre)?

    3/En cas d'intervention primaire, quelle est dans vos experiences respectives, la part de voie publique et de domicile?

    Bref 3 questions de novices mais capitalissimes pour nous

    1/ Comme beaucoup de SAMU il est établi des zones, dites de zones blanches. Ce sont des zones où un SMUR terrestre met plus de 20 mn (la règle actuelle est 30 mn, mais je pense qu'un délai au delà de 20 mn n'est acceptable) à intervenir à domicile. C'est zone peuvent être établies pour tous les SMUR de votre département.

    2/ A mon avis, et ce que je fais, c'est au pilote d'estimer si il peut se poser à proximité ou non, en employant tous les moyens disponibles comme géoportail ou google map. A titre indicatif, il est quasiment toujours possible de trouver un endroit où se poser à proximité ou un peu plus loin. Si impossibilité, l'option du terrain de foot peut être envisagé.

    3/ Dans le SAMU dans lequel j'exerce, un appel est fait au COG afin qu'ils interviennent pour sécuriser, même si nous arrivons régulièrement avant eux. Sinon, un dialogue en les pompiers sur place et l'hélico peut être établi afin de sécuriser les lieux. Dans la grande majorité tout se passe bien.

    vanhoute
    Admin
    Admin

    Date d'inscription : 25/10/2009
    Messages : 2119

    Re: Le B A BA d'un Régulateur de SMUH...

    Message  vanhoute le Mar 23 Sep 2014 - 6:42

    copter a écrit:
    2/ A mon avis, et ce que je fais, c'est au pilote d'estimer si il peut se poser à proximité ou non, en employant tous les moyens disponibles comme géoportail ou google map. A titre indicatif, il est quasiment toujours possible de trouver un endroit où se poser à proximité ou un peu plus loin. Si impossibilité, l'option du terrain de foot peut être envisagé.

    3/ Dans le SAMU dans lequel j'exerce, un appel est fait au COG afin qu'ils interviennent pour sécuriser, même si nous arrivons régulièrement avant eux. Sinon, un dialogue en les pompiers sur place et l'hélico peut être établi afin de sécuriser les lieux. Dans la grande majorité tout se passe bien.
    Tout à fait d'accord, d'où l'importance de la liaison bilatérale avec les équipes au sol (Pompier ou équipe SMUR éventuelle). Antarès se standardise doucement sur l'ensemble du territoire avec le canal DIR 619. Ce canal a l'avantage d'être unique, quel que soit le département (donc utile lors d'une intervention dans le département d'à côté) et fonctionne à portée optique courte sur zone. Il nécessite d'être pré-programmé dans tous les postes Antarès (on a eu des surprises lors de la mise en place du réseau dans certains département).
    Un autre moyen de liaison importante est la fréquence air-sol aéronautique 122.975, pour communiquer entre l'hélico et sa base SAMU (ou son hôpital de destination si équipé d'un hélico), qui permet de gérer les mouvements sur l'hélistation et éviter de voir deux hélicos tenter de se poser sur une seule FATO. Ce canal fonctionne également en portée optique, donc distance relativement proche suivant le relief...
    Enfin, l'idéal est d'avoir un GSM avioné dans l'hélicoptère (ce doit être le cas de mémoire dans les A109 d'INAER, Overlord pourra nous le confirmer), cela permet de joindre l'équipe à tout moment pour donner des précisions (lieu de poser, patient, etc...) ou à l'équipe de pouvoir contacter la régulation lorsque les moyens radios ne passent pas en vol.

    Le choix de la zone de poser se fait dans 99% des cas à l'arrivée sur zone, surtout si le pilote découvre le coin.
    Il faut se méfier du choix des zones de poser par les équipes au sol si elles n'ont pas l'habitude de l'hélico (lignes, obstacles) et des choix sur cartographie numérique car les photos ont souvent plus de 2 ans.
    Si les pompiers veulent proposer une jonction sur une DZ parce qu'ils estiment qu'il sera impossible de se poser au plus près (zone fortement habité par exemple), on se donne souvent rendez-vous sur le stade municipal, ou parfois directement au CS si le parking est assez grand et dégagé.

    Un plus : des recos de jour des stades avec éclairage accessible des principales communes du département permette de faire des jonction primaire sur ces stades la nuit tombée.

    Pour la décision d'envoyer l'hélico ou pas, le facteur distance est important, mais le facteur accessibilité aussi : on se pose plus facilement dans un clairière en forêt avec un hélico que d'essayer de la rejoindre en véhicule sur un chemin boueux, ou bien dans un centre ville congestionné ou sur un périphérique bloqué par un accident, même à 5 minutes de vol... Tant qu'il y a la place pour mettre la machine sans souffler les passants ou les voitures !


    _________________________________________________
    Administrateur et Webmaster smuh.fr

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2176

    Re: Le B A BA d'un Régulateur de SMUH...

    Message  overlord le Mar 23 Sep 2014 - 7:40

    cloclo a écrit:Rouen, CHU doté pour la première fois d'un hélicoptère. c'est depuis 4jours un AW109.
    Méga challenge en régulation: Organiser un transfert secondaire on sait faire, organiser un rendez vous hélico/smur terrestre  pour une évacuation très urgente ou lointaine aussi (merci Dragon 76 pour toutes ces années). Quasi aucun d'entre nous (médecins régulateurs) n'avons organisé de smuh d'emblée à domicile.
    1/ On s'est fixé pour l'instant un rayon de 40km à partir duquel le SMUH semble être intéressant en terme de délai d'intervention. Il n'y a pas de relief en haute normandie. choix pessimiste ou optimiste?
    2/Dans l'hypothèse où l'hélico est le vecteur qui semble adapté en temps, comment estimer si l'atterrissage est envisageable à proximité.  on prospecte sur une carto géoportail et on se fait une idée? on y va et on voit? les proches des patients sont  fiables (j'en doute un peu vu les conneries qu'ils me racontent), c'est le régulateur qui fait un pré-tri avant de filer l'affaire au pilote,  le pilote est a proximité immédiate  de la régulation et  recherche en meme temps que la régulation se fait (le pauvre)?
    3/En cas d'intervention primaire, quelle est dans vos experiences respectives, la part de voie publique et de domicile?
    Bref 3 questions de novices mais capitalissimes pour nous
    Il faut d’abord déterminer l’endroit précis avec une coordonnée géographique (WGS84), l’endroit ou se situe le VSAB le CODIS de l’Eure, je suppose, doit pouvoir le faire (Puce GPS sur le VSAB) comme ailleurs, si c'est bien entendu, le premier arrivé sur place.
    Antares est utile si bien institué dans votre département canal Air-Sol pour le chef d’agrès !
    Cette position géographique peut être soit communiquée au pilote soit lui même extrait cette endroit avec un système cartographique dédié ou sur la toile internet. Il y a plusieurs systèmes intéressants, encore Carto-Explorer mais plus pérennisé, ou les logiciels.
    Le pilote est à même de situé l’endroit dès lors qu’il à personne sur site, mais ceci doit lui être communiqué !
    40 kilomètre ce n’est pas beaucoup ! on doit plutôt compter sur 20 minutes de vol voir plus si c’est un aller retour c’est à dire, 70 km et plus.
    Il faut aussi d’abord dialoguer avec votre chef de base car c’est en tout premier lieu, lui qui va vous éclairer sur la possibilité de son appareil en fonction de son chargement médical, qui espérons n’est pas trop important comme on l’observe parfois mais aussi le carburant qu’il aura à bord.

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2176

    Re: Le B A BA d'un Régulateur de SMUH...

    Message  overlord le Mar 23 Sep 2014 - 7:46

    vanhoute a écrit:Enfin, l'idéal est d'avoir un GSM avioné dans l'hélicoptère (ce doit être le cas de mémoire dans les A109 d'INAER, Overlord pourra nous le confirmer)
    On a, mais cela ne donne pas entière satisfaction de mon point de vue, le processus peut être long (modulation) c'est le pilote qui le manipule et non le personnel médical.
    Suivant la hauteur de vol et l'endroit (couverture GSM) on peut avoir des coupures ce qui nécessite de relancer l'opération qui sur une distance de vol courte n'est plus utile !
    Antares et son canal dédié Air-Sol est bien plus adapté dans la mesure ou sur chaque équipe SDIS un personnel est bien sur ce canal avec le chef d'équipe et sa radio antares portable.
    En principe le CODIS veille en permanence le canal AIR-SOL Antares, on peut l'appeler pour avoir la position du VSAB concerné par l'événement !

    Evan
    Membre très actif
    Membre très actif

    Localisation : paris
    Date d'inscription : 08/06/2010
    Messages : 235

    Re: Le B A BA d'un Régulateur de SMUH...

    Message  Evan le Mar 23 Sep 2014 - 19:03

    overlord a écrit:
    Antares et son canal dédié Air-Sol est bien plus adapté dans la mesure ou sur chaque équipe SDIS un personnel est bien sur ce canal avec le chef d'équipe et sa radio antares portable.

    Le problème d'antares, c'est que seul les pompiers l'utilisent...

    Ça ne marche plus si ce sont des ambulanciers privés qui sont sur place, ou encore le médecin généraliste de garde.

    Je pense que la régulation doit demander à ce que les moyens sur place soient visibles, et le pilote verra et décidera s'il peut poser au plus proche où sur un champ plus éloigné, voir le stade en dernier recours.

    Lorsqu'il obtient l'adresse de l'intervention, le pilote consulte google earth pour visualiser les lieux, noter les coordonnées GPS, il a déjà une idée de la zone de poser.
    Le mieux à mon avis est de demander aux pilotes comment ils fonctionnent et ce qu'ils souhaitent avoir comme infos[/quote]

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2176

    Re: Le B A BA d'un Régulateur de SMUH...

    Message  overlord le Mar 23 Sep 2014 - 19:48

    Evan a écrit:
    overlord a écrit:
    vanhoute a écrit:
    Antares et son canal dédié Air-Sol est bien plus adapté dans la mesure ou sur chaque équipe SDIS un personnel est bien sur ce canal avec le chef d'équipe et sa radio antares portable.
    Le problème d'antares, c'est que seul les pompiers l'utilisent...
    Ça ne marche plus si ce sont des ambulanciers privés qui sont sur place, ou encore le médecin généraliste de garde.
    Je pense que la régulation doit demander à ce que les moyens sur place soient visibles, et le pilote verra et décidera s'il peut poser au plus proche où sur un champ plus éloigné, voir le stade en dernier recours.
    Lorsqu'il obtient l'adresse de l'intervention, le pilote consulte google earth pour visualiser les lieux, noter les coordonnées GPS, il a déjà une idée de la zone de poser.
    Le mieux à mon avis est de demander aux pilotes comment ils fonctionnent et ce qu'ils souhaitent avoir comme infos
    On ne voit jamais d'ambulancier chez nous sur le terrain !
    Le premier bilan est passé par les Pompiers, qui sont envoyés sur place par la régulation du SAMU, puis habituellement le Smur le plus proche, ou éventuellement l'HéliSmur directement derrière les Pompiers.
    Les VSAB ont une puce GPS et le CODIS voit tous ses VSAB.
    La position du VSAB concerné peut être transmise au pilote par le CODIS vers la régulation du SAMU ce qui évite une recherche du point précis sur carte numérique mais aussi évite les nombreuses mauvaises interprétation de lecture ou de retransmission des coordonnées géographiques...
    En fait quasiment plus personne au sol ne sait véritablement interpréter une coordonnées géographique quelle soit en sexagésimal ou décimal, ces savoir faire se sont évaporés !
    Le pilote a besoins d'une position précise de l'événement et si possible de la destination hospitalière ce qui n'est pas toujours possible, loin s'en faut..
    extraire une coordonnées géographique n'est pas difficile pour le pilote s'il a une position précise sur carte numérique ou papier dotée du carroyage.
    Pour le poser en période diurne, le pilote élabore tout simplement sa solution vertical le lieu de l'événement et crée en fait sa propre hélisurface en privilégiant autant que faire se peut la CP-1 ! s'il ne peut pas il pratique en CP-2 et peut concéder un temps d'exposition aux risques.
    La condition et de se ménager une aire de poser en sécurité minimale en pensant notamment au re-décollage et/ou de nuit...
    Une fois poser cette zone devient reconnue et il peut y redécoller sous un autre régime vers un site hospitalier.

    Ollagnier
    Se lance dans la discussion
    Se lance dans la discussion

    Date d'inscription : 12/09/2011
    Messages : 28

    Re: Le B A BA d'un Régulateur de SMUH...

    Message  Ollagnier le Mar 23 Sep 2014 - 20:38

    1 il existe des grilles d'aide a la prise de décision héliporté élaborées par d'autre SAMU, qui doivent être adaptable au paysage routier de la haute Normandie.
    2 Une des conclusions de mon mémoire sur " la plus value de l’hélicoptère sanitaire dans le cadre de la restructuration du territoire de santé" étais que pour qu'il y ai une vraie plus value il faut inclure le pilote dans la boucle décisionnelle le plus tôt possible!

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2176

    Re: Le B A BA d'un Régulateur de SMUH...

    Message  overlord le Mar 23 Sep 2014 - 21:23

    Ollagnier a écrit:1 il existe des grilles d'aide a la prise de décision héliporté élaborées par d'autre SAMU, qui doivent être adaptable au paysage routier de la  haute Normandie.
    2 Une des conclusions de mon mémoire sur " la plus value de l’hélicoptère sanitaire dans le cadre de la restructuration du territoire de santé" étais que pour qu'il y ai une vraie plus value il faut inclure le pilote dans la boucle décisionnelle le plus tôt possible!
    Physiquement il n'y pas de méthode identique de travail pour la simple et bonne raison que chaque département à ses propres méthodes de travail, c'est donc une solution locale même si le canevas est bien évidement sensiblement le même.
    Chaque HéliSmur à une forme de travail propre, par exemple, nous ne revenons quasiment jamais à notre hôpital et nous n'avons quasiment aussi jamais la destination du patient en mission primaire.
    Lorsque le département est déjà grand et qu'il est coutumier de déborder sur les autres et que pour finir les grand centres de traitements sont assez loin il convient d'avoir au minimum 1h50 de pétrole pour pourvoir couvrir les plateformes hospitalières potentielles..
    C'est bien dans ce cas ou le rayon d'action est primordial et ou le play load est prépondérant, c'est le cas chez nous et on fait out pour limiter le poids du matériel médical actuellement à 100 kg.
    Charger inutilement en matériel ou en personnel obère le range et donc le service du patient quoi que l'on dise ou que l'on pense, la démonstration n'est pas avec nos machines difficile à faire.
    l'idéal c'est une hélistation en Terrasse, avec la régulation et les équipes en dessous, du carburant à poste, un ascenseur pour rallier directement les salles de soins et une aire de remisage à proximité pour le mauvais temps et la maintenance à l'abri du froid et de la pluie.
    une aire de repos confortable à proximité immédiate de son hélico et de la régulation permettant de préserver un calme minimal pour le repos le tout équipé d'une connexion internet, ménage restauration etc..)
    Un PC dédié au pilote dans la salle de régulation pour y traiter directement avec les PARM et préparer une mission en directe, c'est pas mal aussi...
    Bref un poste de travail ergonomique et non les mauvaises installations que l'on peut voir parfois !
    Un phare de rappel sur l'Hôpital et une VHF en salle de régulation et aussi l'ANTARES.
    Voila... sur certains site on est loin du compte...

    cloclo
    Premiers pas
    Premiers pas

    Date d'inscription : 21/09/2014
    Messages : 6

    Re: Le B A BA d'un Régulateur de SMUH...

    Message  cloclo le Mar 23 Sep 2014 - 23:08

    Merci beaucoup de vos avis.
    Il me semble percevoir dans vos réponses que la majorité des interventions smuh primaires vers un domicile se font en "renfort" d'une équipe paramédicale sur place. Celle-ci étant majoritairement pompier.
    Il n'y aurait que très peu de déclenchement SMUH dès le premier appel pour les domiciles?

    La situation à Rouen est un peu rocambolesque du fait que l'ARS a donner son accord et des sous pour le projet bien plus vite que prévu...projet très politiquement porteur semble t-il. Beaucoup d'improvisation...j'en suis la preuve.
    Il existe depuis toujours un hélistation en terrasse (8 étages) mais L'AW 109 n'a pas la place de rester sans empecher un autre appareil de se poser (nous avons regulierement la visite de dragon76 et samu 28) Le SAMU est dans un batiment voisin de 150m... Pas de refueling possible sur place. Du coup, il est basé sur l'aérodrome LFOP à 9km par la route ou 4NM...Cocasse non?
    Un SAMU tout neuf devrait voir le jour d'ici 2ans avec une terrasse idouane.
    La VHF air sol et antares 609 sont opérationnels (quand meme) et il n'y a pas de guerre blanc-rouge chez nous (du moins pas pour les gars du terrain)

    Avez vous dans vos expériences une idée des proportions de posers primaires domicile à proximité du site et de posera nécessitant un vsav entre l'hélico et le patient?
    Ce qui est prévu pour l'instant est qu'en cas d'impossibilité de se poser à proximité du site, un VSAV assure la liaison.
    Est ce aussi le cas pour vous ou bien il est souvent décidé que le VSAV rejoigne l'hélico avec le patient? (option ridicule peut être?)

    Overlord precise que les moyens sur place doivent etre visibles. Evidemment il y a les gyrophares...Etant un peu voileux, (en plus d'être PPL-A, que de tares!), je pense aux fusées manuelles de détresses. cela a t-il été testé? trop dangereux? refus des sdis?

    Coté terrain de sport. Ils sont en général fermés. Les pompiers du cru qui ont la clé ou bien vos conseils généraux généreux attentifs à la sauvegarde de la population a financé des serrures avec clé unique ou système de passe?
    Avez vous pour les terrains les plus stratégiques des systèmes de commande d'éclairage à distance façon PCL?

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2176

    Re: Le B A BA d'un Régulateur de SMUH...

    Message  overlord le Mer 24 Sep 2014 - 5:57

    cloclo a écrit:Merci beaucoup de vos avis.
    Il me semble percevoir dans vos  réponses que la majorité des interventions smuh primaires vers un domicile se font en "renfort" d'une équipe paramédicale sur place. Celle-ci étant majoritairement pompier.
    Il n'y aurait que très peu de déclenchement  SMUH dès le premier appel pour les domiciles?

    La situation à Rouen est un peu rocambolesque du fait que l'ARS a donner son accord et des sous pour le projet bien plus vite que prévu...projet très politiquement porteur semble t-il. Beaucoup d'improvisation...j'en suis la preuve.
    Il existe depuis toujours un hélistation en terrasse (8 étages) mais L'AW 109 n'a pas la place de rester sans empecher un autre appareil de se poser (nous avons regulierement la visite de dragon76 et samu 28) Le SAMU est dans un batiment voisin de 150m... Pas de refueling possible sur place. Du coup, il est basé sur l'aérodrome LFOP  à 9km par la route ou 4NM...Cocasse non?
    Un SAMU tout neuf devrait voir le jour d'ici 2ans avec une terrasse idouane.
    La VHF air sol et antares 609 sont opérationnels (quand meme) et il n'y a pas de guerre blanc-rouge chez nous (du moins pas pour les gars du terrain)

    Avez vous dans vos expériences une idée des proportions de posers primaires domicile à proximité du site et de posera nécessitant un vsav entre  l'hélico et le patient?
    Ce qui est prévu pour l'instant est qu'en cas d'impossibilité de se poser à proximité du site, un VSAV  assure la liaison.
    Est ce aussi le cas pour vous ou bien il est souvent décidé que le VSAV rejoigne l'hélico avec le patient? (option ridicule peut être?)

    Overlord precise que les moyens sur place doivent etre visibles. Evidemment il y a les gyrophares...Etant un peu voileux, (en plus d'être PPL-A, que de tares!), je pense aux fusées  manuelles de détresses. cela a t-il été testé? trop dangereux? refus des sdis?

    Coté terrain de sport. Ils sont en général fermés. Les pompiers du cru qui ont la clé ou bien vos conseils généraux généreux attentifs à la sauvegarde de la population  a financé des serrures avec clé unique ou système de passe?
    Avez vous pour les terrains les plus stratégiques des systèmes de commande d'éclairage à distance façon PCL?
    Effectivement beaucoup de chose...
    C'est vous qui voyez pour le mode d'intervention, comment le régulateur fait actuellement ?
    Vous vous dirigez vers l'événement sans bilan préalable ?
    Ce n'est pas Overlord qui dit que les moyens doivent être visibles mais Evan je crois ou un autre !
    Qu'il soient visibles relève du bon sens mais ce n'est pas toujours le cas suivant l'endroit zone boisée etc..
    Dés lors que l'on a une position précise il suffit de se poser au plus près et dans ce cas la liaison radio bilatérale est déterminante.
    On connait bien la terrasse de Rouen et ce ne sera pas ergonomique ni économique.
    pas de fusées des cordonnées et un contact radio...

    Evan
    Membre très actif
    Membre très actif

    Localisation : paris
    Date d'inscription : 08/06/2010
    Messages : 235

    Re: Le B A BA d'un Régulateur de SMUH...

    Message  Evan le Mer 24 Sep 2014 - 7:58

    Je vais essayer de te répondre Cloclo, mais un contact avec les SAMU limitrophes me parait nécessaire, à la fois pour connaitre leur fonctionnement, mais aussi pour travailler ensemble si besoin.

    Il est effectivement rare d'avoir un déclenchement primaire pour un hélico en France, c'est souvent du "primo-secondaire" avec soit un SMUR sur place, soit le médecin garde, des pompiers, des ambulanciers privés ou encore plus rare des associations (croix-rouge, protec, etc..)

    Pourquoi ? Sûrement la peur d'envoyer un hélico inutilement, ou encore le risque de ne pas pouvoir se poser à proximité et donc de ne pas avoir de moyen roulant au sol. Cela peut se gérer par l'envoi simultané de l'hélico + VSAV ou ambulanciers.

    Je pense que c'est une question de budget également. L'idéal serait bien sûr de sectoriser les zones à plus de 20/30 minutes d'accès par la route, et d'envoyer systématiquement l'hélico dans ces zones. l'important étant de réaliser un bilan rapidement. Tant pis si le patient n'a pas besoin d'être transporté au final.

    Pour les statistique de posés, je dirai à la louche qu'une fois sur deux tu peux poser à proximité sans la nécessité d'un moyen roulant. Mais je le répète, dans tous les cas, il faut envoyer un moyen roulant, au cas où...

    Le VSAV peut se rapprocher avec le patient, ce n'est pas une mauvaise idée, à condition d'avoir un SMUR terrestre avec. Déplacer un patient sans un avis médical me parait risqué.

    C'est moi qui avait signalé la nécessite d'être visible, car au final, ça me parait être le plus important. Les équipes au sol n'y pensent pas forcément. un VSAV garé à l'ombre sous un arbre, une ambulance blanche sans les flashs allumés, c'est difficile à repérer d'en haut.
    Ne pas sous-estimer un GPS routier pour trouver l'adresse, il y a toujours un des membres de l'équipe médicale qui a le temps de rentrer une adresse sur son smartphone...
    En revanche la fusée de détresse ne me semble pas adaptée... Laughing

    Pour la gestion de l'ouverture du terrain de sport, les pompiers sur place sont souvent en mesure de le gérer avec un contact du maire ou de la gendarmerie mais là je ne peux pas te dire exactement comment ça se gère précisément.

    Mais au final, si le pilote a les bonnes coordonnées GPS (c'est mieux qu'ils les prennent lui-même), si le moyen roulant au sol est visible, le pilote finit toujours par trouver la zone la plus adaptée, c'est son métier, et ça se déroule à 99% sans problème.

    J'éviterai de te parler de CP1 CP2 etc..., pourr ne pas t'embrouiller inutilement...


    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2176

    Re: Le B A BA d'un Régulateur de SMUH...

    Message  overlord le Mer 24 Sep 2014 - 8:39

    Evan a écrit:///C'est moi qui avait signalé la nécessite d'être visible, car au final, ça me parait être le plus important. Les équipes au sol n'y pensent pas forcément. un VSAV garé à l'ombre sous un arbre, une ambulance blanche sans les flashs allumés, c'est difficile à repérer d'en haut.
    Cà, on leur dit à chaque fois, mais le VSAB est forcément à côté de l'événement et si l'endroit est sous abri personne ne déplace le véhicule pour qu'il soit visible en laissant une partie de l'équipe auprès du patient et un autre avec le véhicule support plus loin !
    C'est aussi une question de bon sens et de logique, le chef d'équipe SDIS ayant aussi ses contraintes et ne souhaite pas toujours disperser son élément et/ou éloigner trop son véhicule support.
    C'est pour cela qu'il faut avoir la position du VSAB par le CODIS ce qui permet de faire un "carreau" au plus près même si tu ne vois pas de suite le Véhicule ou ses gyro-phares.
    Un système de cartographie et de position du VSAB est installé à la régulation qui permet d'imprimer la coordonnée WGS84 du VSAB concerné
    De cette manière il n'y plus d'interprétation causé par le relais successif par la parole de ces coordonnées géographique que le pilote remet souvent dans le bon ordre.
    Personne à ma connaissance ne comprend vraiment ce qu'ils lises en matière de coordonnées géographique, abscisse ordonnées Nord sud plus personne n'est formé à çà et c'est récurant.
    C'est le pilote qui doit les récupérer et bien les corroborer avant de les considérer comme bonne (cohérence de l'abscisse et de l’ordonnée souvent mélangé)
    Tous le monde à une puce GPS dans son smartphone ou sa voiture mais en gros personne ne sait interpréter, extraire ou entrer une coordonnée géographique et encore moins UTM !
    Tel est la situation sociétale actuelle vis à vis de ce sujet même pour les personnes dédiées au secours ce qui peut apparaître surprenant !

    cloclo
    Premiers pas
    Premiers pas

    Date d'inscription : 21/09/2014
    Messages : 6

    Re: Le B A BA d'un Régulateur de SMUH...

    Message  cloclo le Mer 24 Sep 2014 - 9:50

    Merci Overlord.
    Je n'avais pas connaissance de Puces sur les véhicules pompiers. Nous allons nous tourner vers les sdis 27 et 76 pour savoir si c'est effectif  en Haute Normandie.
    Votre régulation connait en temps réel la position de tous les véhicules?

    Je croyais que tous les systèmes de coordonnées GPS et carto utilisaient le WGS84...

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2176

    Re: Le B A BA d'un Régulateur de SMUH...

    Message  overlord le Mer 24 Sep 2014 - 19:37

    cloclo a écrit:Merci Overlord.
    Je n'avais pas connaissance de Puces sur les véhicules pompiers. Nous allons nous tourner vers les sdis 27 et 76 pour savoir si c'est effectif  en Haute Normandie.
    Votre régulation connait en temps réel la position de tous les véhicules?
    Je croyais que tous les systèmes de coordonnées GPS et carto utilisaient le WGS84...
    Les systèmes GPS peuvent présenter plusieurs sortes de cordonnées carroyage géographique sexagésimal ou UTM sécant droit (il y en a dautres) on peut donc choisir la coordonnée que l'on souhaite et c'est la ou cela se corse...
    Il faut privilégier celles géographiques.

    Capitaine flamme
    Membre suractif
    Membre suractif

    Date d'inscription : 07/11/2009
    Messages : 1119

    Re: Le B A BA d'un Régulateur de SMUH...

    Message  Capitaine flamme le Ven 26 Sep 2014 - 22:45

    Je viens de voir malheureusement un peu tard enfin ,un sujet interessant et concret ! sunny j avais bien raison de dire que tu etais le bien venu dans ce forum rien qu en lisant ton humour bien present dans ta présentation ......
       
    Dans l'hypothèse où l'hélico est le vecteur qui semble adapté en temps, comment estimer si l'atterrissage est envisageable à proximité. a écrit:
        Le probleme principal ;c est pour le pilote de pouvoir situer la bonne maison !confused et la c est pas simple vu que souvent meme le samu ne la connait pas vraiment ,c est donc souvent lorsqu il y a déja quelqu un sur place ambulance ou pompier que l on peut plus facilement la situer ! Et encore ,il faut savoir que du ciel ,on ne voit pas grand chose et souvent on voit les pompiers cachés derriere des haies ou des murs ,la derniere fois ils etaient carrément dans la grange !cheers
     
    je pense aux fusées manuelles de détresses. cela a t-il été testé? trop dangereux? refus des sdis? a écrit:

    Voila une trés bonne idée ,qui ferait economiser bien des minutes de vol !on a essayé d en parler aux pompiers mais en France ,on le sait il est impossible de faire changer les choses en partant du bas et comme aucun enarque n a eu cette idée ,on la cherche encore ......
      Pour les coordonnés ,je n y crois pas trop car ce n est jamais le pilote qui parle eu pompier en 8 ans sur diverses Samu je n ai jamais réussi a parler a un pompier ! rendeer alors a force d etre retransmis par beaucoup de personne qui n y connaissent rien ,on va se retrouver a Tonbouctou ! affraid
     Pour le posé c est pareil ,a part si me terrain est assez grand ,il n y a que le pilote qui sait s il peut ou pas ,car entre chaque pilote ,il y a d enormes differences ! cyclops suivant le vécu de chacun ......Donc a part en foret ,ou l on est tous d accord ou sur un stade ,il faut que le pilote se rende sur place .Souvent on arrive a trouver des trous de souris et en dernier recour il y a un grand champs pas trop loin ou le stade .
      L important pour moi et aussi le plus difficile dans tout ce que je vois ,c est que le Samu détermine exactement ;l endroit ou se situe l intervention ,car souvent on a la commune mais ce n est pas le bon village ou le lieu dit et la la galére commence ,entre la radio ou antares qui ne fonctionne pas ,pour se poser on y arrive toujours !car c est notre métier d etre posé au plus prés ,et j aid ailleurs pas mal de photos que je pourrais te donner en MP pour te donner une idée ,de ce qu il est possible de faire cheers

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2176

    Re: Le B A BA d'un Régulateur de SMUH...

    Message  overlord le Sam 27 Sep 2014 - 9:20

    Capitaine flamme a écrit:  Pour les coordonnés ,je n y crois pas trop car ce n est jamais le pilote qui parle eu pompier en 8 ans sur diverses Samu je n ai jamais réussi a parler a un pompier ! rendeer alors a force d etre retransmis par beaucoup de personne qui n y connaissent rien ,on va se retrouver a Tonbouctou ! affraid
    Il y a des moments j’hallucine !
    Si tu ne crois pas vraiment aux coordonnées, tu peux t'en remettre au grillot du coin ou au boulanger du village qui va t'indiquer ou l'événement se situe ! ben voyons...
    Si tu ne peux pas dialoguer avec l'équipe sur place c'est que l'ergonomie de ton poste n'est pas bonne, si tu prépare en salle de régulation je suis tout de même étonné ?
    c'est ton Samu qui est à Tombouctou, les VASB ont une puce GPS et le CODIS du département peut lire tous ses véhicules et donc transmettre les coordonnées à la régulation du même département
    On vit tout de même une époque magnifique pas moyen d'avoir une coordonnées de l'endroit ou se situe l'accident ?
    IL faut impérativement que le pilote puisse obtenir d'une manière précise la position géographique du point et il y a moyen de l'avoir sinon, que l'on ne vienne pas me parler de l’intérêt du patient que l'on met à toutes les sauces.
    Pour info, les systèmes SDIS ANTARES et autres sont régaliens donc standardisés, le logiciel de cartographie avec la réinjection de la position du VSAB directement sur l'écran du PC du PARM concerné est aussi un système utilisé par les hôpitaux public.

    Capitaine flamme
    Membre suractif
    Membre suractif

    Date d'inscription : 07/11/2009
    Messages : 1119

    Re: Le B A BA d'un Régulateur de SMUH...

    Message  Capitaine flamme le Sam 27 Sep 2014 - 9:42

    Si tu ne crois pas vraiment aux coordonnées a écrit:

    Bon ,ne te fait pas plus "con" que tu ne l es ..... Evil or Very Mad ,s il y a bien quelqu un qui s y connait en carthographie et GPS ,c est bien moi ,j avais un GPS bien avant l armée de l air dans les helicos(car j ai une passion la mer et la pas d adresse et des datums tres differents les uns des autres surtout outre_mer) et je ne parle pas de l armée de terre dont certain se pose encore des questions alors evidement les coordonnés que je trouve ou que je vois ou elles ont été trouvées ,j en tiens compte a 100°/° ,les autres Mefs et encore Mefs affraid ......Mais le probleme n est pas la et tu le sais,puisque souvent meme le Samu n arrive pas a connaitre le lieu exacte ....car meme si l on s accorde sur le Wgs 84 ,il y a bien des façons de donner les coordonnés ,degré,minute,seconde et dixieme,degré,minute et centieme,degré et millieme et en cherchant bien on va en trouver d autres ......donc a chaque transmission indirect ,c est une erreur de plus et j ai pu le voir mainte et mainte fois Rolling Eyes mais tu as de la chance d avoir des parms techniciennes et oui Mesdames souvent la technique vous fait defaut ! sans etre mysogine .....
    Quand aux pompiers ,ils ne sont jamais dans leur camion et encore moins sur la meme fréquence que nous ,que cela soit sur Antares ou l ancienne radio alors non en 8 ans et 5 Samus differents ,je n ai parlé a aucun pompier en vol et Toi Overlord ,c est quoi ton expérience en Samu ? Basketball
    Alors ,oui tu parles comme un énarque,comme nos chefs en exercice qui se congratulent alors que rien ne fonctionne correctement et c est juste la bonne volonté de chacun qui mit bout a bout fait que la plupart des missions se réalisent correctement king

    copter
    Membre suractif
    Membre suractif

    Date d'inscription : 01/11/2009
    Messages : 1304

    Re: Le B A BA d'un Régulateur de SMUH...

    Message  copter le Sam 27 Sep 2014 - 10:02

    Je ne suis pas d'accord avec toi Capitaine Flamme. A 80% des cas j'arrive à avoir une communication avec les pompiers sur le canal 08 (accueil). Et oui je ne suis pas encore équipé d'Antares !!!!! Mais pour bientôt.
    Quand au fumigène ou la fusée de détresse, je suis contre. La plupart du temps j'arrive à trouver le lieux de l'intervention. 98% des cas, il y a un envoi des pompiers en même temps que l'envoi hélico, et sinon l'envoi de l'hélico est fait suite à bilan des pompiers.

    Je ne sais pas comment tu fonctionnes dans ton SAMU, mais dans la plupart des autres tout se passe bien. C'est une question d'éducation de l'équipe ARM, et médecins régulateurs.

    Pour les primo-secondaires, jonction avec un autre SMUR, soit nous nous posons sur le lieux d'intervention si c'est possible, ou sur le terrain de foot le plus proche. La plupart du temps les stades sont ouverts, et pour ceux fermés les pompiers ont les clés, ou arrivent à les avoir avec la mairie.

    Maintenant c'est au pilote de bien préparer son vol, même en primaire, et de chercher par tous les moyens à avoir les coordonnées GPS. Et les moyens existent. Quand aux ARM qui n'arrivent pas à avoir l'adresse, pour mon cas je ne pars pas tant que je n'ai pas les coordonnées exactes.

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2176

    Re: Le B A BA d'un Régulateur de SMUH...

    Message  overlord le Sam 27 Sep 2014 - 10:27

    copter a écrit:///ARM qui n'arrivent pas à avoir l'adresse, pour mon cas je ne pars pas tant que je n'ai pas les coordonnées exactes.
    C'est très exactement ce qu'il faut faire car si çà merde, on viendra voir le pilote et là, plus personne ne sera responsable, il faudra écouter les bandes...
    C'est au SAMU de fournir au pilote l'endroit exact de sa destination ni plus ni moins.
    Si ce n'est pas le cas, il faut en rendre compte au chef du dit SAMU qui doit en conséquence prendre les mesures nécessaires car les moyens existent et ce n'est pas non plus si compliqué !
    Nous ne partons quasiment jamais sans que les pompiers aient passés le premier bilan qui permet de sélectionner le meilleur moyen de transport en fonction des circonstances médicales et des places disponibles.
    Le Deale est de na pas attendre sur place parce-que l'on ne trouve pas finalement de place ou que le bilan n'est pas du tout compatible.
    Le terme "primaire" n'est pas réellement approprié dans le cadre de l'architecture du transport inhospitalier tel qu’il est pratiqué en France.
    c'est une connotation pratique pour marquer les esprits ou imprimer un message, celui de l'urgence, mais qui en réalité c'est un peu différent.
    On va d'abord voir, on évalue le problème, on détermine le niveau d'urgence et on choisit le mode de transport adapté pour les SAMU doté d'un hélicoptère, on vol ou on roule !
    Bref, il ne faut pas confondre vitesse et précipitation, c'est une séquence normée et un principe rituel qui s'applique l'hélicoptère n'est qu'un moyen de transport plus rapide que l’ambulance.

    copter
    Membre suractif
    Membre suractif

    Date d'inscription : 01/11/2009
    Messages : 1304

    Re: Le B A BA d'un Régulateur de SMUH...

    Message  copter le Sam 27 Sep 2014 - 10:33

    Le terme primaire existe bien dans le SAMU dans lequel je travaille. Nous partons, en fonction de l'appel, en même temps que les pompiers. Et cela dépend essentiellement des zones blanches.
    Je crois, Overlord, qu'il ne faut pas généraliser ce qui se passe dans ton SAMU. Le mode de fonctionnement de chaque SAMU dépend de beaucoup de choses.

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2176

    Re: Le B A BA d'un Régulateur de SMUH...

    Message  overlord le Sam 27 Sep 2014 - 10:47

    copter a écrit:Le terme primaire existe bien dans le SAMU dans lequel je travaille. Nous partons, en fonction de l'appel, en même temps que les pompiers. Et cela dépend essentiellement des zones blanches.
    Je crois, Overlord, qu'il ne faut pas généraliser ce qui se passe dans ton SAMU. Le mode de fonctionnement de chaque SAMU dépend de beaucoup de choses.
    C'est bien là ou réside le problème car se sont tout de même des hôpitaux public qui emploient des hélicoptères privés.
    c'est l'escence même de partir de suite, mais voila ce n'est pas toujours le schéma de fonctionnement médical, alors !
    cela dit, l'urgence ne doit pas s’arrêter au seul pilote de l'hélicoptère et à son équipe médicale si l'ensemble de la chaîne santé ne suit pas sans se mobiliser et là, permettez moi de poser mon "joker" car il devient alors inutile de prendre le risque de gagner des minutes si on les perds sur l'hélistation de destination ou ailleurs !
    Il y a un autre paramètre qui change la vie du tout au tout, chez nous on ne revient quasiment jamais sur notre hôpital de départ et on ne sait pas non plus à l'avance en primaire ou ira, in fine, le patient..
    C'est pour cela qu'il est préférable d'avoir plutôt du pétrole que de la masse lors d'un départ primaire, chez nous, surtout si l'événement se situe assez loin et/ou dans les départements limitrophes on l'on procède aussi !
    1h30 c'est assez juste dans ce cas, je préfère travailler à 1h45 ou quasiment 2h00 vu que le pétrole est sur place..

    copter
    Membre suractif
    Membre suractif

    Date d'inscription : 01/11/2009
    Messages : 1304

    Re: Le B A BA d'un Régulateur de SMUH...

    Message  copter le Sam 27 Sep 2014 - 15:19

    A 70% le patient que je vais récupérer en primaire est à destination du CH dont je dépend, et les 30% autres dans un autre CH. J'ai suffisamment de carburant pour faire quasiment toutes les missions que l'on me demande (c'est à dire 1h30 sans la réserve), et si je n'ai pas assez j'ai accès aux aéroports pour faire le plein au retour.
    Je pense, pour le cas de Rouen, est de discuter avec les pilotes pour voir ce qui est possible de faire ou pas, définir les zones où l'emploi de l'hélicoptère est systématique, voir avec le SDIS qu'ils forment leurs personnels sur l'utilisation de la radio. Si je ne me trompe, ils ont l'habitude de travailler avec Dragon, donc ils savent comment faire.
    Il est également préférable de voir avec les pilotes les minimas météos (jour, nuit), ce qu'ils ont besoin afin de préparer au mieux leurs missions comme une bonne prise d'adresse avec si possible les coordonnés GPS. Une bonne formation sur les coordonnées GPS est primordiale surtout si la mission est déclenchée en vol. Il ne suffira plus au pilote qu'à rentrer ses coordonnées.
    Pour les horaires, bien définir avec les pilotes les butées et jusqu'à quelle heure une mission primaire ou secondaire peut être déclenchée. Ceci envitera des problèmes d'horaires que l'on peut rencontrer dans certains SAMU.
    Pour les points de posé, seuls les pilotes sont capables de vous dire si elles sont exploitables ou pas.

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2176

    Re: Le B A BA d'un Régulateur de SMUH...

    Message  overlord le Sam 27 Sep 2014 - 16:54

    copter a écrit:A 70% le patient que je vais récupérer en primaire est à destination du CH dont je dépend, et les 30% autres dans un autre CH. J'ai suffisamment de carburant pour faire quasiment toutes les missions que l'on me demande (c'est à dire 1h30 sans la réserve), et si je n'ai pas assez j'ai accès aux aéroports pour faire le plein au retour.
    A 95% on va sur un autre CH et 5% on revient sur le notre, pas vraiment ou de moins en moins, de terrains ouverts en dehors des heures ouvrables et le dernier, au centre du dispositif, n'a plus de livraison de JET
    1h30 c'est le minimum pour faire les plus grands circuits et avec un assistant de nuit avec 70 kg de réserve çà ne passe plus, si la météo s'y colle encore moins.
    il faudra aller faire de l'épicerie d'avitaillement sur les récents SAMU ayant basculés IHF !
    Il faut tout de même penser au décollage de la terrasse avec un patient assez lourd parfois ce qui impose d'avoir un plein d'attente qui devient ridicule si on rajoute une autre personne.
    C'est la quadrature du cercle il faut savoir ce que l'on veut, aller loin est un choix technique qu'impose parfois le terrain de jeu !
    c'est pour cette raison que c'est une ânerie pour moi de rajouter une personne en plus dans ces machines pour n'y faire à peu de chose près rien !
    Il suffit d'observer l'équipe avec un patient lourd et intubé ventilé dans le cargo pour comprendre qu'il est inutile d'en rajouter...

    hub_40
    Membre très actif
    Membre très actif

    Date d'inscription : 08/04/2011
    Messages : 335

    Re: Le B A BA d'un Régulateur de SMUH...

    Message  hub_40 le Sam 27 Sep 2014 - 19:44

    Overlord tu t'égares du sujet initial....

    Cloclo tu as eu une démarche exemplaire en venant chercher des infos sur notre forum mais probablement que tu t'y perds maintenant que tout le monde a donné son grain de sel...
    Le mieux c'est de réfléchir en concert avec les pilotes quels sont vos besoins "plus value pour le patient/coût/gain de temps pour la disponibilité des équipes"

    Pour avoir travaillé sur plusieurs Samu, certains sont très axés "rentabilité" (on ne fait que des secondaires qui vont rapporter de l'argent au CHU...), d'autres n'hésitent pas à envoyer l'hélismur en première intention si la gravité de l'appel le laisse penser (TS, AVP à forte cinétique, douleur tho, AVC...)
    d'autres fonctionnent entre les 2 (on attend le bilan des pompiers...)

    A vous de mettre en place un système qui vous convienne...

    Contenu sponsorisé

    Re: Le B A BA d'un Régulateur de SMUH...

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 4:09


      La date/heure actuelle est Dim 11 Déc 2016 - 4:09