S.M.U.H. Service Médical d'Urgence par Hélicoptère

Forum de discussion des acteurs du SMUH


    Instruction DGOS/R2/2014/274 du 26 septembre 2014 relative à l’activité héliSMUR

    Partagez

    vanhoute
    Admin
    Admin

    Date d'inscription : 25/10/2009
    Messages : 2117

    Instruction DGOS/R2/2014/274 du 26 septembre 2014 relative à l’activité héliSMUR

    Message  vanhoute le Jeu 9 Oct 2014 - 19:40

    Ca y est, elle circule dans tous les SAMU...
    Pour ceux qui ne l'aurait pas encore lue sur leur base, voir pièce jointe.
    Bonne lecture...
    Fichiers joints
    Instruction DGOS-R2-2014-274 du 26 septembre 2014 relative à l’activité héliSMUR.pdf
    Vous n'avez pas la permission de télécharger les fichiers joints.
    (539 Ko) Téléchargé 59 fois


    _________________________________________________
    Administrateur et Webmaster smuh.fr

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2174

    Re: Instruction DGOS/R2/2014/274 du 26 septembre 2014 relative à l’activité héliSMUR

    Message  overlord le Jeu 9 Oct 2014 - 20:47

    vanhoute a écrit:Ca y est, elle circule dans tous les SAMU...
    Pour ceux qui ne l'aurait pas encore lue sur leur base, voir pièce jointe.
    Bonne lecture...
    Voila, tu va pouvoir alors constater par toi même l'épaisseur de la feuille de cigarette entre le CAT et le SMUH

    vanhoute
    Admin
    Admin

    Date d'inscription : 25/10/2009
    Messages : 2117

    Re: Instruction DGOS/R2/2014/274 du 26 septembre 2014 relative à l’activité héliSMUR

    Message  vanhoute le Jeu 9 Oct 2014 - 21:39

    overlord a écrit:Voila, tu va pouvoir alors constater par toi même l'épaisseur de la feuille de cigarette entre le CAT et le SMUH
    Personnellement, je ne fais que lire la réglementation, pas son interprétation.
    Pour rappel :
    AMC GM Part SPA-ED, page 101 :

       Air ambulance
       In regulatory terms, air ambulance is considered to be a normal transport task where the risk is no higher than for operations to the full OPS.CAT and Part-ORO compliance. This is not intended to contradict/complement medical terminology but is simply a statement of policy; none of the risk elements of HEMS should be extant and therefore none of the additional requirements of HEMS need be applied.
       To provide a road ambulance analogy:
       (1) if called to an emergency: an ambulance would proceed at great speed, sounding its siren and proceeding against traffic lights - thus matching the risk of operation to the risk of a potential death (= HEMS operations);
       (2) for a transfer of a patient (or equipment) where life and death (or consequential injury of ground transport) is not an issue: the journey would be conducted without sirens and within normal rules of motoring - once again matching the risk to the task (= air ambulance operations).
       The underlying principle is that the aviation risk should be proportionate to the task.
    Donc, si je comprends bien, les SMUR vont devoir respecter le code de la route et éteindre les gyrophares lorsqu'ils font des primaires, où alors il y aurait deux types de primaires, ceux fait par la route et ceux fait par hélico ?
    Par contre, il n'y aura plus de TIH "urgent" en hélico puisque cela devient de l'ambulance aérienne.


    _________________________________________________
    Administrateur et Webmaster smuh.fr

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2174

    Re: Instruction DGOS/R2/2014/274 du 26 septembre 2014 relative à l’activité héliSMUR

    Message  overlord le Jeu 9 Oct 2014 - 22:34

    vanhoute a écrit:Par contre, il n'y aura plus de TIH "urgent" en hélico puisque cela devient de l'ambulance aérienne.
    Ah... mais il y a aussi le secondaire urgent qui est nouveau venu !

    Capitaine flamme
    Membre suractif
    Membre suractif

    Date d'inscription : 07/11/2009
    Messages : 1119

    Re: Instruction DGOS/R2/2014/274 du 26 septembre 2014 relative à l’activité héliSMUR

    Message  Capitaine flamme le Sam 11 Oct 2014 - 10:07

    Bon évidement ,c est un vrai désastre pour nous .On se retrouvera donc sans une personne inutile a coté de nous ,mais on ne pourra plus faire la seule chose intéressante ,c est a dire le secours de proximité ,la ou on a l impression de servir a quelque chose ! Crying or Very sad Crying or Very sad
    Il est certain que l on se tire ,une balle dans le pied Evil or Very Mad
    Vivement que l on mette un singe a notre place .....Pour se poser dans ,des zones étroites ,il nous a fallu une bonne dizaine d année d expérience pour appréhender l ensemble d une zone de posée ,minimum vue que certain n ont pas l air d en être capable sans quelqu un d autre .Alors justement ,avec 3 jours d instructions cette personne ,elle va nous donner toute la sécurité nécessaire ? Voila encore bien une vision technocrate ,de notre boulot ,ou le savoir faire de chacun n a aucun reconnaissance pour nous sortir ce genre de texte .C est encore le "pingouin" de gauche ,qui va faire que l on saura faire avec une météo pourrie !
    Ah je rigole ......A force de toujours vouloir plus ,pour en faire moins ,on va se retrouver au chômage ,vive l Europe.
    Donc a la fin ,on va prendre sur nous ,pour se sentir utile et garder notre place ....Alors que tout commençait a fonctionner a peu prés correctement ,entre les horaires,les repos ,les demandes ......On va repartir dans une zone de non-droit rien que pour exister ! bounce affraid
    Il est certain que pour les gros Samu ,tout s arrangera toujours mais pour les autres bonjour la galère......

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2174

    Re: Instruction DGOS/R2/2014/274 du 26 septembre 2014 relative à l’activité héliSMUR

    Message  overlord le Sam 11 Oct 2014 - 11:14

    Capitaine flamme a écrit: Bon évidement ,c est un vrai désastre pour nous .On se retrouvera donc sans une personne inutile a coté de nous ,mais on ne pourra plus faire la seule chose intéressante ,c est a dire le secours de proximité ,la ou on a l impression de servir a quelque chose ! Crying or Very sad Crying or Very sad
     Il est certain que l on se tire ,une balle dans le pied Evil or Very Mad
    Vivement que l on mette un singe a notre place .....Pour se poser dans ,des zones étroites ,il nous a fallu une bonne dizaine d année d expérience pour appréhender l ensemble d une zone de posée ,minimum vue que certain n ont pas l air d en être capable sans quelqu un d autre .Alors justement ,avec 3 jours d instructions cette personne ,elle va nous donner toute la sécurité nécessaire ? Voila encore bien une vision technocrate ,de notre boulot ,ou le savoir faire de chacun n a aucun reconnaissance pour nous sortir ce genre de texte .C est encore le "pingouin" de gauche ,qui va faire que l on saura faire avec une météo pourrie !
      Ah je rigole ......A force de toujours vouloir plus ,pour en faire moins ,on va se retrouver au chômage ,vive l Europe.
    Donc a la fin ,on va prendre sur nous ,pour se sentir utile et garder notre place ....Alors que tout commençait a fonctionner a peu prés correctement  ,entre les horaires,les repos ,les demandes ......On va repartir dans une zone de non-droit rien que pour exister ! bounce affraid
     Il est certain que pour les gros Samu ,tout s arrangera toujours mais pour les autres bonjour la galère......
    +1,
    Nous sommes toujours et ce n'est pas fini, dans la société de défiance, rien ne peut se faire en harmonie avec les partenaires sociaux et le patronat, la seule solution, c'est l'affrontement, le choc culturel et le blocage.
    depuis 5 ans et plus précisément 2 ans rien n'a pu être sereinement débattu et construit entre les différents acteurs du transport sanitaire pour cette fameuse vision très allemande, d'ailleurs tout est pratiquement le cas concernant l'aérien, de mode de fonctionnement du transport sanitaire.
    En gros on peut observer que personne n'a vraiment appréhendé ce problème, ni quantifier ni d'ailleurs perçu qu'il pouvait y avoir une petite révolution culturelle à sa mise en oeuvre. Pourtant, il y en a des bonshommes payés pour ça et dévolus à ce mode de transport vu les tonnes de papier qu'ils sont capables de produire en une année !
    La raison est de mon point de vue est simple, on n'a pas décidé d'appliquer cette mesure et on a laissé traîner la situation toutes tendances confondues, bonne vielle méthode acrhi connue, je trouve qu'aucun des acteurs directement concernés ne sont irrépréhensibles dans la situation actuelle.
    On a appliqué le vieil adage, voire et attendre ! on en est là attendons encore, belle synergie de nos administrateurs.
    De mon point de vue, l'achoppement principal vient du fait que l'on a sous-entendu qu'il fallait un homme de plus. Alors qu'en observant ce qui se passe ailleurs, très près, chez nos voisins, ce n'est pas du tout le cas.
    En effet, on constate que c'est la plupart du temps une équipe à 3, un pilote, un médecin et un l'infirmier qui lui est dévolu, dans un cadre législatif à une autre tache, d'assistant de vol.  Si le problème avait été peut être mieux présenté, nous n'en serions peut-être pas là !
    mais tout dans notre pays est une question de communication, quasiment inexistante dans ce domaine par exemple mais aussi de présentation. Où veut-on en venir et quels sont les moyens mis à disposition ?
    L'hypothèse de l'ajout d'un homme supplémentaire, physiquement inutile pour la mission actuelle du transport d'un seul patient stabilisé vers une emprise hospitalière, cela étant le mode opératoire français, a suffi à diffracter l'objectif et au final, de  louper parfaitement la cible.
    Et ce n'est pas de la faute des pilotes de SAMU qui sont les acteurs du premier cercle, par ailleurs si souvent jamais consulté et peu ou pas fédéralisable.
    La paternité de ce constat ne revient donc pas, pour ma part je ne me sens, pas du tout concerné par ce qui se passe au niveau national, mais en revanche beaucoup pour l'exploitation de tous les jours.
    Lorsque l'on voit les arguments invoqués ici et là, pas de double job, pas de ceci, pas de cela, mais comment font donc les autres pays où l'infirmier un membre de l'équipe médicale à une autre casquettes ? va-t-on encore nous afficher la fameuse exclusivité culturelle française qui ne permettrait pas de faire ce que font les autres Européens !

    Encore un peu long, risque de pollution...

    Capitaine flamme
    Membre suractif
    Membre suractif

    Date d'inscription : 07/11/2009
    Messages : 1119

    Re: Instruction DGOS/R2/2014/274 du 26 septembre 2014 relative à l’activité héliSMUR

    Message  Capitaine flamme le Lun 13 Oct 2014 - 11:57

    Je remets le post ici car je pense que c est plus sa place :
    http://smuh.forumdediscussions.com/t975p15-us-ems-one-more-down#9277
    Overlord a écrit:En fait moi ce que je comprends c'est c'est possible même en CP-2 dès lors que la zone n'est pas hostile, voila...
    Pour les stades de nuit ,je suis effectivement d accord avec toi ,sauf que chez nous ,il y a enormement de stade éclairé la nuit et seul une trentaine sont répertoriés et seul ceux de notre département mais on peut intervenir sur les départements voisins qui sont eux non répertoriés ou alors le travail sera enorme ! De plus il y a marqué "reconnu" donc si l on doit se faire une fois tous les stades ......Ou alors la encore le terme ne veut plus rien dire Shocked !
    La directive de la DGAC envoyée au SAMU parle pour marquer la différence de surface réduite interdite ! pour le non smuh ainsi que la CP2 zone hostile ou non .....donc si l on n a pas un terrain de 75 m pour l ec 135 (terrain court) ou mono N-1 ,impossible de faire du Ponctuel ,sur des terrains avec des obstacles ......
    La encore ,chacun pourra dire oui mais .....Donc encore des differences d appréciation entre les pilotes tout en restant de bonnes fois ....D ailleurs tes remarques soulevent bien les problemes affraid sue l on commençait a voir disparaitre de différence entre pilote ......
    Et la derniere phrase ,c est le pompon : "La DGAC veillera et controlera particulierement a ce que les pilotes non SMUH ,ne derogent pas"enfin quelque chose comme cela .......On voit tout de suite les problemes arrivés Laughing Laughing Merveilleuse DGAC ,jamais la quand on a besoin d elle ,mais imp:sunny: Evil or Very Mad Evil or Very Mad eccablement présente pour nous foutre dans la merde et dire attention au Baton !


    Dernière édition par vanhoute le Lun 13 Oct 2014 - 12:06, édité 1 fois (Raison : Source du message corrigée)

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2174

    Re: Instruction DGOS/R2/2014/274 du 26 septembre 2014 relative à l’activité héliSMUR

    Message  overlord le Lun 13 Oct 2014 - 21:20

    Capitaine flamme a écrit:Je remets le post ici car je pense que c est plus sa place :
    http://smuh.forumdediscussions.com/t975p15-us-ems-one-more-down#9277
    Overlord a écrit:En fait moi ce que je comprends c'est c'est possible même en CP-2 dès lors que la zone n'est pas hostile, voila...
    Pour les stades de nuit ,je suis effectivement d accord avec toi ,sauf que chez nous ,il y a enormement de stade éclairé la nuit et seul une trentaine sont répertoriés et seul ceux de notre département mais on peut intervenir sur les départements voisins qui sont eux non répertoriés ou alors le travail sera enorme ! De plus il y a marqué "reconnu" donc si l on  doit se faire une fois tous les stades ......Ou alors la encore le terme ne veut plus rien dire Shocked !
     La directive de la DGAC envoyée au SAMU parle pour marquer la différence de surface réduite interdite ! pour le non smuh ainsi que la CP2 zone hostile ou non .....donc si l on n a pas un terrain de 75 m pour l ec 135 (terrain court) ou mono N-1 ,impossible de faire du Ponctuel ,sur des terrains avec des obstacles ......
    La encore ,chacun pourra dire oui mais .....Donc encore des differences d appréciation entre les pilotes tout en restant de bonnes fois ....D ailleurs tes remarques soulevent bien les problemes affraid sue l on commençait a voir disparaitre de différence entre pilote ......
    Et la derniere phrase ,c est le pompon : "La DGAC veillera et controlera particulierement a ce que les pilotes non SMUH ,ne derogent pas"enfin quelque chose comme cela .......On voit tout de suite les problemes arrivés Laughing Laughing Merveilleuse DGAC ,jamais la quand on a besoin d elle ,mais imp:sunny: Evil or Very Mad Evil or Very Mad eccablement présente pour nous foutre dans la merde et dire attention au Baton !

    Bon je ne sais pas si on va arriver à continuer le débat sur cette nouvelle réglementation, bref...

    Concernant les posé en zone non reconnue en CAT, je ne le comprends pas tout a fait de la même manière !
    En effet, on voit que dès lors que l'autorisation PIS (anciennement SIP) est acquise, il est possible de concéder un temps d'exposition aux risque, ceci ne change d'ailleurs pas de l'OPS-3.
    On y trouve également les mêmes aménagements obligatoires sur l'aéronef pour l'obtenir.
    l'aire de sécurité ainsi nommée, doit être celle qui permet un atterrissage ponctuel en sécurité (voir définition IR-OPS) si cette aire de sécurité est physiquement présente (estimation du pilote) on peut donc, soit redécoller avec un recul s'il cela est possible, soit verticalement en s'exposant inévitablement sauf avec une piste courte devant.
    On comprend donc quelle ne doit pas être inférieur à celle définie par le constructeur, en gros, au sol du 15x15 en Hélipad 20x20.
    Une LHT de 13 m nécessite un carré de 26 mètres de côté !
    26 mètres de côté c'est déjà pas si grand que cela dans la mesure ou c'est une estimation en vol, entre 300 et 500 pieds sol (en principe 500 ft).
    Forcément tout ceci est sujet de l'empirisme de rigueur et je ne crois pas que l'on puisse véritablement établir une grande rigidité dans l'estimation de cette espace dédié au posé ponctuel, cela reste une estimation...
    Du ressenti, expérience du pilote ni plus ni moins il n'y a pas de géomètre au sol !
    le SMUH ne semble concerner que la diminution de l'aire de poser de sécurité, c'est à dire quelle peut être en SMUH inférieur à deux fois LHT de la machine concernée.
    cela pourrait être envisagé pour les aires encaissées plutôt en HES et/ou pour treuiller etc..
    Bref, ceci mériterait une explication de texte, claire et nette mais il est à craindre que le nombre d'interprétation soient aussi importantes qu'avec l'OPS-3 malheureusement !

    Capitaine flamme
    Membre suractif
    Membre suractif

    Date d'inscription : 07/11/2009
    Messages : 1119

    Re: Instruction DGOS/R2/2014/274 du 26 septembre 2014 relative à l’activité héliSMUR

    Message  Capitaine flamme le Mar 14 Oct 2014 - 20:58

     Les interventions suivantes ne peuvent pas être réalisées : – Primaires ou secondaires dans les conditions météorologiques seulement permises par le régime SMUH AIR OPS – Primaire en zone hostile habitée en présence d’obstacles à proximité de l’aire de poser/d’atterrissage – Primaire de nuit sans reconnaissance préalable du site – Primaire sur site de dimension réduite a écrit:


    La lettre dit bien qu il faudra etre en CP1 et sur des dz a obstacle ,en ec 135,il faut 75 m donc souvent stade ..... Wink donc gros probleme pour les primaires ......sauf mono N-1
    "Primaire sur site de dimension réduite ",ça evidement c est trés "cool "chacun pouvant y mettre ce qu il veut ,merci Messieurs de la DGAC ,on fait difficilement plus cons clown clown

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2174

    Re: Instruction DGOS/R2/2014/274 du 26 septembre 2014 relative à l’activité héliSMUR

    Message  overlord le Mar 14 Oct 2014 - 21:19

    Capitaine flamme a écrit:
    La lettre dit bien qu il faudra etre en CP1 et sur des dz a obstacle ,en ec 135,il faut 75 m donc souvent stade ..... Wink donc gros probleme pour les primaires ......sauf mono N-1
    "Primaire sur site de dimension réduite ",ça evidement c est trés "cool "chacun pouvant y mettre ce qu il veut ,merci Messieurs de la DGAC ,on fait difficilement plus cons clown clown
    Oui, ce qui n'est pas autorisé en CAT c'est le fameux site de dimension réduite ? on comprends que cela pourrait être une zone inférieure à l'aire de posé en sécurité minimale (dimension constructeur ponctuel) sans obstacles !
    La zone est hostile lorsque l'on ne peut assurer ce carré de sécurité de 2 X LHT, en revanche si cela est réalisable et soyons honnète selon le bac à sable cela peut être souvent le cas, la zone n'est plus considérée comme hostile, ce qui est nouveau.
    Le minima météo, bon j'avoue ne pas vraiment comprendre le tableau présenté et je n'en ai d'ailleurs pas encore d'eu d'explication nette !
    Il est assez surprenant de voir de tels minima en monopilote ? [FR  L  296/82  Journal officiel de l’Union européenne  25.10.2012]
    Concernant la CP-1, c'est une condition à toujours rechercher, dans l'AIR-OPS comme dans l'OPS-3 et ce même en SMUH.
    Mais, il est possible de faire de la CP-2 en CAT dès lors que les conditions citées plus haut sont rassemblées et cela semble aussi assez nouveau...

    Contenu sponsorisé

    Re: Instruction DGOS/R2/2014/274 du 26 septembre 2014 relative à l’activité héliSMUR

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 13:42


      La date/heure actuelle est Sam 3 Déc 2016 - 13:42