S.M.U.H. Service Médical d'Urgence par Hélicoptère

Forum de discussion des acteurs du SMUH


    Volons heureux, volons à deux !

    Partagez

    heli-samu
    Modérateur
    Modérateur

    Localisation : Dans le 240 pour 4 Nautiques
    Date d'inscription : 26/10/2009
    Messages : 312

    Volons heureux, volons à deux !

    Message  heli-samu le Lun 26 Oct 2009 - 14:25

    Rappel du premier message :

    Bonjour à tous,

    2012 Approche a grand pas et la mise en place d'un équipage double en SMUH pointe petit à petit le bout de son nez.

    Nos amis : Allemand, Belges, Luxembourgeois, Suisses et Anglais ont déjà pris depuis longtemps les devants et suivent cette démarche de travail..

    Quels sont vos avis et attentes sur la question de l'équipage double ? sa composition ? l'organisation des missions et la répartition des taches à bord.

    Aéronautiquement

    heli-samu

    LECIVIL
    Membre très actif
    Membre très actif

    Date d'inscription : 03/11/2009
    Messages : 224

    Re: Volons heureux, volons à deux !

    Message  LECIVIL le Sam 2 Jan 2010 - 9:41

    Il ne faut pas regarder l'intéret d'un 355 équipé IFR mais de l'intéret de l'appareil en lui même, perso le 355 devrait déja ne plus figuré au catalogue des SAMU. Maintenant je prefére avoir un appareil quel qu'il soit bien équipé avec un PA plutôt que du bon vieux standart VFR de nuit même si on peut faire avec.

    John Doe
    Membre actif
    Membre actif

    Date d'inscription : 11/11/2009
    Messages : 56

    Re: Volons heureux, volons à deux !

    Message  John Doe le Sam 2 Jan 2010 - 10:43

    Ouaip

    C'est sur si on laisse le choix aux pilotes ,les anciens mili vont encore nous parler de Puma Wink (n'est ce pas Cne Flammme), d'autres nous dirons que rien ne vaut un agusta Full IFR monopilote (avec percée GNSS en primaire de nuit),et certains vont dire que leur 135 suffit pour ce qu'ils font en SAMU même de nuit.

    C'est bien pour cette raison que je parlais de rédiger un cahier des charges pour définir en fonction des besoins, de la reglementation et des évolutions futures probables, la machine la mieux adaptée .

    Et meme si pour certains le 355 est mieux que les autres ,beaucoup annoncent une fin proche de son exploitation en SAMU.

    Je ne suis pas pro ou contre certaines machines , je veux juste que celle ci me permette de travailer correctement dans le respect de la réglementation et des procédures en rendant le meilleur service possible a celui qui m'emploi.Et si l'avenir dit qu'il faut travailler en equipage, en IFR et en JVN et bien la machine devra avoir la place à gauche de libre ,l'equipement suffisant pour l'IFR et l'eclairage adéquat pour le JVN.

    LECIVIL
    Membre très actif
    Membre très actif

    Localisation : Le sud
    Date d'inscription : 03/11/2009
    Messages : 224

    Re: Volons heureux, volons à deux !

    Message  LECIVIL le Sam 2 Jan 2010 - 11:20

    Tu as raison un peu plus de cohérence ne ferait probablement pas de mal.

    LECIVIL
    Membre très actif
    Membre très actif

    Localisation : Le sud
    Date d'inscription : 03/11/2009
    Messages : 224

    Re: Volons heureux, volons à deux !

    Message  LECIVIL le Sam 2 Jan 2010 - 12:41

    Pour ce qu'il ne l'avait pas encore vu
    http://www.circulaires.gouv.fr/pdf/2009/07/cir_28943.pdf
    Michel.

    Capitaine flamme
    Membre suractif
    Membre suractif

    Date d'inscription : 07/11/2009
    Messages : 1119

    Re: Volons heureux, volons à deux !

    Message  Capitaine flamme le Sam 2 Jan 2010 - 13:07

    Mais ne t inquiete pas John Doe,c etait juste les elucubrations d un ancien au lendemain d un 1ier de l an passe au travail! Very Happy
    Je sais tres bien que l on ne revient jamais en arriere....juste un peu de nostalgie rien de bien mechant dans cette nouvelle annee.....mais bon si l on regarde avec le recule combien de vieux helicopteres comme la Gazelle ou le Puma ,combien sont tombe au DECOLLAGE ou A L ATTERISSAGE et meme en VOL a cause d une PANNE MOTEUR ? aucun et pourtant il y en a eu des accidents.....Je vole en aero-club sur mono-moteur piston et je n ai pas l impression de mettre ma famille en danger a chaque fois que je decolle......Alors le toujours plus de notre societe,j en reviens un petit peu.....comme je le demontre dans le post d avant le toujours plus n est peut etre pas la solution.. Very Happy ....

    french kiss
    Membre très actif
    Membre très actif

    Date d'inscription : 17/11/2009
    Messages : 350

    Re: Volons heureux, volons à deux !

    Message  french kiss le Sam 2 Jan 2010 - 17:50

    1eremement bonne année.
    Ensuite, concernant le sujet, je voudrais juste dire ceci : un urgentiste, un infirmier urgentiste, un pilote smuh, un hélicoptère... sont ont une valeur inestimable est c'est pour cela que cette surenchère de sécurité ( bimoteur, double équipage...) est justifié. Demandez-vous le déficit causé par le crash de l'ec145 en corse : un pilote expérimenté, un mecbo idem, un medecin, une jeune femme femme, un bébé, un ec145... pour TOUTE la société, c'est une CATASTROPHE. Elargissons un peu notre manière de pensée. Comprenons que tout ceci, à l'image de la société, n'est justifié que par l'améioration du service rendu à la population. C'est pour cela que je considère les agissements du SNEH particulièrement malhonnêtes et malsains. Nous travaillons pour des entreprises privées pour le bien de la société. Selon moi, il y a un problème : les enjeux financiers sont incompatibles avec notre activité. Pourtant, la compétition existe clairement et est malsaine. Quel avenir ?

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2174

    Re: Volons heureux, volons à deux !

    Message  overlord le Sam 2 Jan 2010 - 18:45

    John Doe a écrit:Ouaip
    C'est sur si on laisse le choix aux pilotes ,les anciens mili vont encore nous parler de Puma Wink (n'est ce pas Cne Flammme), d'autres nous dirons que rien ne vaut un agusta Full IFR monopilote (avec percée GNSS en primaire de nuit),et certains vont dire que leur 135 suffit pour ce qu'ils font en SAMU même de nuit.
    Si c’est histoire, au passage, de mettre un peu d’huile sur le feu, il vaudrait mieux dans ce cas s’abstenir ou être plus précis !
    Comme il n’est pas difficile de comprendre que le paragraphe de l’AGUSTA concerne ce que j’ai écrit, je précise s’il en est encore besoins, qu’il n’a jamais été dit, d’une part, que cet appareil était idéal et d’autre part, qu’il y avait des percées GNSS de nuit en primaire, c'est proche du n'importe quoi !
    De surcroît, cette posture est actuellement en phase d’expérimentation par un EC145 fournit par Eurocopter sur un trajet bien défini justement, ce n’est pas un complot et je n’y suis pour rien !
    En aparté, ceci n’a absolument rien à voir avec l’équipement avionique du 109 E quant à son utilisation en SAMU !
    Bref, il n'est pas nécessaire de parodier gratuitement le fait que l’on détail les caractéristiques de son appareil, fût-il ancien comme l’excellent SA330, car c’est somme toute l’idée du Forum…

    Capitaine flamme
    Membre suractif
    Membre suractif

    Date d'inscription : 07/11/2009
    Messages : 1119

    Re: Volons heureux, volons à deux !

    Message  Capitaine flamme le Sam 2 Jan 2010 - 19:58

    L exemple de french kiss est frappant ,c est un peu "donner le baton pour se faire battre",justement l equipage ,la machine etait conforme a ce que pourrait devenir le SMUH et pourtant cela n a pas empeche malheureusement l accident......
    Par contre on est certain que cela coute enormement plus chere a la societe Française mais pouvons nous encore nous le permettre s il l on veut garder notre model de societe ? C est juste une approche differente.....une question

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2174

    Re: Volons heureux, volons à deux !

    Message  overlord le Sam 2 Jan 2010 - 22:19

    Capitaine flamme a écrit:L exemple de french kiss est frappant ,c est un peu "donner le baton pour se faire battre",justement l equipage ,la machine etait conforme a ce que pourrait devenir le SMUH et pourtant cela n a pas empeche malheureusement l accident......
    Par contre on est certain que cela coute enormement plus chere a la societe Française mais pouvons nous encore nous le permettre s il l on veut garder notre model de societe ? C est juste une approche differente.....une question
    Certes,
    Cela dit, sur des sujets précis ou l’émotionnel bien compréhensibles, le prisme sécuritaire peut être à mon avis déformant, je m’explique.
    Cet accident est par nature très émotionnel par la consonnance de son patient, mais rien ne peut affirmer qu’un deuxième pilote à bord aurait pu changer son déroulement malheureusement.
    Le facteur humain étant par définition un maillon faillible, il fait néanmoins partie d’un ensemble, en effet il serait vain de promouvoir la sécurité aérienne en ne la considérant que sur une seule base théorique !
    Une analyse simple des accidents graves en transport public permet d’observer qu’ils sont faibles eut égard aux nombres d’heures de vol ce qui n’empêche pas, bien entendu, de poursuivre un meilleur objectif !
    Nous sommes peu nombreux et bien surveillés médicalement, que dirait-on si un chauffeur de ramassage scolaire venait à louper son virage ? Faudrait-il y adjoindre un deuxième volant ? La formule devrait-elle aussi être appliquée aux transports de matières dangereuses par la route qui traversent quotidiennement nos contrées ? bien sur que non ! Et pourquoi donc ?
    L’aéronef déforme le prisme, elle interpelle les consciences mais bizarrement sur les chiffres, il reste un moyen de transport très sûr.
    Quelle que soit la technologie mise en œuvre, dès lors que les conditions deviennent marginales ou que le domaine de vol est atteint, tout repose sur le membre d’équipage aux commandes, c’est en principe lui le dernier rempart celui qui analyse la perception du vol en dernier ressort dans le continuum technologique, on le voit bien avec le récent crash de l’Airbus A330 Rio Paris.

    John Doe
    Membre actif
    Membre actif

    Date d'inscription : 11/11/2009
    Messages : 56

    Re: Volons heureux, volons à deux !

    Message  John Doe le Dim 3 Jan 2010 - 8:47

    Bonjour

    Merci à Michel "LECIVIL" pour le lien, je vais en refaire la lecture.

    Pour Overlord , je ne visais personne ni une machine en particulier. Je disais juste que si l'on écoute les pilotes ils ont tous la meilleure machine et celle du SAMU voisin est toujours moins bien.
    Mais elles répondent toutes normalement aux critères de l'appelle d'offre. (quoique, j'ai déjà vu des 355 sans SAS ni PA sur des SAMU de jour, faire des missions SAMU de nuit ! ! !)
    Ma volonté n'étant pas de mettre de l'huile sur le feu, je voulais juste faire remarquer qu'il serait bien d'être un peu plus cohérent dans l'ensemble de nos remarques et surtout dans nos demandes.

    Aux vues de la susceptibilité de certains je me contenterais donc de faire de la lecture.

    A .....

    Capitaine flamme
    Membre suractif
    Membre suractif

    Date d'inscription : 07/11/2009
    Messages : 1119

    Re: Volons heureux, volons à deux !

    Message  Capitaine flamme le Dim 3 Jan 2010 - 9:28

    Franchement tu exageres un peu John Doe ! Tu decroches au premier accrochage.....et encore il n etait pas bien mechant Very Happy Le probleme c est que n ayant pas tous le meme vecu ,ni heureusement les memes caracteres (defaults,qualites),on n a pas besoin de la meme chose Wink .......Celui qui se sent fort en pilotage et qui connait bien sa machine ne verra pas necessairement le besoin d un PA ,je me souviens encore quand je faisais toute une mission sans hydraulique PA sur Puma rien que pour m entrainer! avant que l armee ne reglemente les pannes,je ne dis pas que c etait bien,mais j etais jeune et je voulais etre au top maintenant cela me fait rigoler ! D autres ont une grande connaissance de la reglementation ,du vol aux instruments et donc trouve cela naturel l IFR en mono-pilote,cela ne me choque pas car on est habitue a faire beaucoup de choses et l IFR helico que j ai passe etait en mono-pilote alors pourquoi pas.....et ainsi de suite par exemple, le vol en basse altitude inferieur a 500 ' qui pour moi ne pose pas de probleme particulier.....par contre j etais beaucoup plus stresse avant que je ne trouve mon GPS lorsque je partais en Primaire sans aucune preparation et sans connaitre la zone,c etait pour moi a mes debuts une epreuve fatigante et maintenant j en souris car j ai trouve ma methode et j ai surement gagne en securitè Very Happy Pas simple ,pas simple......

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2174

    Re: Volons heureux, volons à deux !

    Message  overlord le Dim 3 Jan 2010 - 11:42

    John Doe a écrit:Bonjour
    Merci à Michel "LECIVIL" pour le lien, je vais en refaire la lecture.
    Pour Overlord , je ne visais personne ni une machine en particulier. Je disais juste que si l'on écoute les pilotes ils ont tous la meilleure machine et celle du SAMU voisin est toujours moins bien.
    Mais elles répondent toutes normalement aux critères de l'appelle d'offre. (quoique, j'ai déjà vu des 355 sans SAS ni PA sur des SAMU de jour, faire des missions SAMU de nuit ! ! !)
    Ma volonté n'étant pas de mettre de l'huile sur le feu, je voulais juste faire remarquer qu'il serait bien d'être un peu plus cohérent dans l'ensemble de nos remarques et surtout dans nos demandes.
    Aux vues de la susceptibilité de certains je me contenterais donc de faire de la lecture.
    A .....
    Les pilotes ne sont en général pas modeste sur les qualités de leurs machines, c’est bien connu et vieux comme le monde !
    Il ne s’agit pas de susceptibilité de l’un ou de l’autre mais plutôt de règles ou de bienséance d’écriture pour éviter justement de les susciter !
    Si on était un peu la nuit ''en slip'' dans une alouette II on l’est bien moins dans les machines actuelles ! c’est assez simple à comprendre, bien qu’il soit toujours parfaitement possible de faire une mission SMUH de nuit avec la précédente en fonction du pilote et de l'environnement !
    Vous parlez de cohérence ! Dont acte, je vous renvoie à votre post précédent qui commence par ‘’Ouaip’’ dont 3 ou 4 messages ont suivit pour rien !
    Mais bon bref, c’est réglé pour moi…

    samu.H
    Banni
    Banni

    Date d'inscription : 03/01/2010
    Messages : 7

    Re: Volons heureux, volons à deux !

    Message  samu.H le Dim 3 Jan 2010 - 13:52

    french kiss a écrit:1eremement bonne année.
    Ensuite, concernant le sujet, je voudrais juste dire ceci : un urgentiste, un infirmier urgentiste, un pilote smuh, un hélicoptère... sont ont une valeur inestimable est c'est pour cela que cette surenchère de sécurité ( bimoteur, double équipage...) est justifié. Demandez-vous le déficit causé par le crash de l'ec145 en corse : un pilote expérimenté, un mecbo idem, un medecin, une jeune femme femme, un bébé, un ec145... pour TOUTE la société, c'est une CATASTROPHE. Elargissons un peu notre manière de pensée. Comprenons que tout ceci, à l'image de la société, n'est justifié que par l'améioration du service rendu à la population. C'est pour cela que je considère les agissements du SNEH particulièrement malhonnêtes et malsains. Nous travaillons pour des entreprises privées pour le bien de la société. Selon moi, il y a un problème : les enjeux financiers sont incompatibles avec notre activité. Pourtant, la compétition existe clairement et est malsaine. Quel avenir ?

    FENCH KISS : tu parles du crash de corse ec145 de catastrophe ,qui fait une remise en cause n est ce pas là la demonstration de certaines limites masquées du systeme ?

    LECIVIL
    Membre très actif
    Membre très actif

    Localisation : Le sud
    Date d'inscription : 03/11/2009
    Messages : 224

    Re: Volons heureux, volons à deux !

    Message  LECIVIL le Dim 3 Jan 2010 - 15:53

    A tiens un nouveau ! bonjour a toi samu H, un petit tour par l'acceuil serait sympa de ta part merci.

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2174

    Re: Volons heureux, volons à deux !

    Message  overlord le Dim 3 Jan 2010 - 19:53

    french kiss a écrit:1eremement bonne année.
    Ensuite, concernant le sujet, je voudrais juste dire ceci : un urgentiste, un infirmier urgentiste, un pilote smuh, un hélicoptère... sont ont une valeur inestimable est c'est pour cela que cette surenchère de sécurité ( bimoteur, double équipage...) est justifié. Demandez-vous le déficit causé par le crash de l'ec145 en corse : un pilote expérimenté, un mecbo idem, un medecin, une jeune femme femme, un bébé, un ec145... pour TOUTE la société, c'est une CATASTROPHE. Elargissons un peu notre manière de pensée. Comprenons que tout ceci, à l'image de la société, n'est justifié que par l'améioration du service rendu à la population. C'est pour cela que je considère les agissements du SNEH particulièrement malhonnêtes et malsains. Nous travaillons pour des entreprises privées pour le bien de la société. Selon moi, il y a un problème : les enjeux financiers sont incompatibles avec notre activité. Pourtant, la compétition existe clairement et est malsaine. Quel avenir ?
    Je vous avoue qu’il m’est difficile de saisir où vous voulez en venir exactement ?
    Sans paraître désagréable, il me semble que l’amalgame la confusion ou le populisme n’éclaire en rien l’idée de fond !
    J’ai beau chercher, mais je ne trouve pas de rapport avec l’image de notre société, ni l’amélioration du service rendu ?
    C’est assez contradictoire, car justement les améliorations que vous intitulez ''surenchères de sécurité'' (bimoteur, deux membres d’équipage) n’ont justement pas eut d’impact sur ce vol !
    Cet accident peut tout aussi bien s’inscrire dans une dramatique et somme toute courante erreur humaine à laquelle d’ailleurs aucune technologie ne peut prétendre y remédier (pour l’instant).
    Il n’est émotionnel et affectif que par son caractère propre, son patient, son équipe rompue à cette zone et le drame d’une chaîne du secours bien rodée, qui finit par faillir !
    C’est un accident malheureusement parmi tant d’autres dont certains récents, AF447, le Cougar du Gabon, les Italiens en Lorraine, les deux HM de Bond Hélicoptère qui sont tous aussi dramatiques et passionnels, aucun, à mon avis, ne peut se classer dans un ordre hiérarchique particulier.
    Pour le reste, je ne vous suis pas non plus, compétition ? Enjeux financiers incompatibles ? SNEH malhonnête et malsain ! Cela fait beaucoup de choses en même temps qui sont difficilement liées au problème qu’a pu rencontrer le pilote ?
    Enfin, il me semble que rien dans notre métier et surtout pas dans le cas qui nous intéresse ici, n’est à comparé à l’image actuelle de notre société, cela ma m’apparaît être justement tout le contraire !
    Ce sont justes mes interrogations sur la teneur de votre post, n’y voyez rien de personnel !
    Bonne année également...

    french kiss
    Membre très actif
    Membre très actif

    Date d'inscription : 17/11/2009
    Messages : 350

    Re: Volons heureux, volons à deux !

    Message  french kiss le Dim 3 Jan 2010 - 20:38

    overlord a écrit:
    french kiss a écrit:1eremement bonne année.
    Ensuite, concernant le sujet, je voudrais juste dire ceci : un urgentiste, un infirmier urgentiste, un pilote smuh, un hélicoptère... sont ont une valeur inestimable est c'est pour cela que cette surenchère de sécurité ( bimoteur, double équipage...) est justifié. Demandez-vous le déficit causé par le crash de l'ec145 en corse : un pilote expérimenté, un mecbo idem, un medecin, une jeune femme femme, un bébé, un ec145... pour TOUTE la société, c'est une CATASTROPHE. Elargissons un peu notre manière de pensée. Comprenons que tout ceci, à l'image de la société, n'est justifié que par l'améioration du service rendu à la population. C'est pour cela que je considère les agissements du SNEH particulièrement malhonnêtes et malsains. Nous travaillons pour des entreprises privées pour le bien de la société. Selon moi, il y a un problème : les enjeux financiers sont incompatibles avec notre activité. Pourtant, la compétition existe clairement et est malsaine. Quel avenir ?
    Je vous avoue qu’il m’est difficile de saisir où vous voulez en venir exactement ?
    Sans paraître désagréable, il me semble que l’amalgame la confusion ou le populisme n’éclaire en rien l’idée de fond !
    J’ai beau chercher, mais je ne trouve pas de rapport avec l’image de notre société, ni l’amélioration du service rendu ?
    C’est assez contradictoire, car justement les améliorations que vous intitulez ''surenchères de sécurité'' (bimoteur, deux membres d’équipage) n’ont justement pas eut d’impact sur ce vol !
    Cet accident peut tout aussi bien s’inscrire dans une dramatique et somme toute courante erreur humaine à laquelle d’ailleurs aucune technologie ne peut prétendre y remédier (pour l’instant).
    Il n’est émotionnel et affectif que par son caractère propre, son patient, son équipe rompue à cette zone et le drame d’une chaîne du secours bien rodée, qui finit par faillir !
    C’est un accident malheureusement parmi tant d’autres dont certains récents, AF447, le Cougar du Gabon, les Italiens en Lorraine, les deux HM de Bond Hélicoptère qui sont tous aussi dramatiques et passionnels, aucun, à mon avis, ne peut se classer dans un ordre hiérarchique particulier.
    Pour le reste, je ne vous suis pas non plus, compétition ? Enjeux financiers incompatibles ? SNEH malhonnête et malsain ! Cela fait beaucoup de choses en même temps qui sont difficilement liées au problème qu’a pu rencontrer le pilote ?
    Enfin, il me semble que rien dans notre métier et surtout pas dans le cas qui nous intéresse ici, n’est à comparé à l’image actuelle de notre société, cela ma m’apparaît être justement tout le contraire !
    Ce sont justes mes interrogations sur la teneur de votre post, n’y voyez rien de personnel !
    Bonne année également...

    Eh, overlord, vous voulez pas arrêter la parano ? Votre boîte n'est pas le centre du monde ! Quand je parle de la société, mettez-y un S majuscule si cela vous permet de mieux comprendre mes propos. Rien à voir avec Inaer France.
    Bonne soirée quand même

    geronimo
    Membre actif
    Membre actif

    Date d'inscription : 17/01/2010
    Messages : 56

    Re: Volons heureux, volons à deux !

    Message  geronimo le Jeu 31 Mai 2012 - 14:48

    vanhoute a écrit:J'ai un bon souvenir des mécanos dans l'ALAT avec qui je faisais des missions de liaison et qui savaient faire atterrir la machine... Cool

    Mathieu

    même que j'en ai connu un , qui las d'attendre le pilote pour un vol technique est parti le faire tout seul, c'etait pas la 1ere fois, mais ce jour là ça c'est mal passé.

    geronimo
    Membre actif
    Membre actif

    Date d'inscription : 17/01/2010
    Messages : 56

    Re: Volons heureux, volons à deux !

    Message  geronimo le Jeu 31 Mai 2012 - 15:04

    les textes sont clairs:

    les fonctions a bord d'un aeronef étaient:
    pilotage-navigation-mecanique-radiocommunications; dans le cas d'un équipage à deux chaque pilote en assure deux comme titulaire et deux comme remplaçant on a ajouté la fonction commandement dans les années 80 (CRM oblige).
    A mon avis s'il doit y avoir un deuxieme membre d'équipage, ça ne peut être qu'un co-pilote avec tout ce qu'il faut pour piloter de sa place , et je vais encore plus loin en vol IFR les deux pilotes devraient etre qualifiés IFR.

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2174

    Re: Volons heureux, volons à deux !

    Message  overlord le Jeu 31 Mai 2012 - 15:11

    geronimo a écrit:les textes sont clairs:
    les fonctions a bord d'un aeronef étaient:
    pilotage-navigation-mecanique-radiocommunications; dans le cas d'un équipage à deux chaque pilote en assure deux comme titulaire et deux comme remplaçant on a ajouté la fonction commandement dans les années 80 (CRM oblige).
    A mon avis s'il doit y avoir un deuxieme membre d'équipage, ça ne peut être qu'un co-pilote avec tout ce qu'il faut pour piloter de sa place , et je vais encore plus loin en vol IFR les deux pilotes devraient etre qualifiés IFR.

    Peut être une lapalissade !
    En IFR, les deux pilotes sont forcément qualifié pour ce régime de vol…
    En parlant de texte clairs, le dernier proposé en la matière pour les SAMU n’est pas à proprement parler un modèle du genre Basketball
    Juste une remarque, l’avionique à considérablement évolué depuis les années 80.

    geronimo
    Membre actif
    Membre actif

    Date d'inscription : 17/01/2010
    Messages : 56

    Re: Volons heureux, volons à deux !

    Message  geronimo le Jeu 31 Mai 2012 - 15:42

    overlord a écrit: Peut être une lapalissade !
    En IFR, les deux pilotes sont forcément qualifié pour ce régime de vol…
    Quid si l’appareil est certifié mono pilote ? que fera l’exploitant ?


    overlord a écrit: Juste une remarque, l’avionique à considérablement évolué depuis les années 80.

    Ca n’a pas empêché l’AF 447 d’aller au fond de l’océan, pour une simple panne d’IAS.

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2174

    Re: Volons heureux, volons à deux !

    Message  overlord le Jeu 31 Mai 2012 - 22:20

    geronimo a écrit:
    overlord a écrit: Peut être une lapalissade !
    En IFR, les deux pilotes sont forcément qualifié pour ce régime de vol…
    Quid si l’appareil est certifié mono pilote ? que fera l’exploitant ?

    Et bien il décidera d'en laisser qu'un ou d'en mettre 2, mais l'IFR pour le SAMU c'est pas encore tout a fait pour demain et pour çà, il me semble qu'il faudra raisonnablement changer de machine, car ce n'est pas le dé à coudre de kérosène qui va nous rester à deux au décollage avec un patient que l'on aller bien loin !
    overlord a écrit: Juste une remarque, l’avionique à considérablement évolué depuis les années 80.
    Ca n’a pas empêché l’AF 447 d’aller au fond de l’océan, pour une simple panne d’IAS.

    Ben là, je pense que l'on va voir, avec la sortie du rapport final, que c'est de la faute de l'équipage ! cela dit, ce qui s'est passé cette nuit à ce niveau de vol est assez éloigné de notre problème, de mon point de vue... Il m'étonnerait que l'on remette en cause l’avionique du 330
    Néanmoins, là ou l'on faisait depuis des lustres de l'IFR en mono pilote en avion et en hélico, un peu partout sur cette planète, avec la catégorie des appareils, PA 4 axes, qui se profilent à l'horizon, EC145 T2, A109 S, on veut expliquer qu'il n'est plus possible de le faire qu'a 2, c'est assez saisissant comme analyse ! sans même parler de faible parcours entre les destinations pour les SAMU.

    geronimo
    Membre actif
    Membre actif

    Date d'inscription : 17/01/2010
    Messages : 56

    Re: Volons heureux, volons à deux !

    Message  geronimo le Ven 1 Juin 2012 - 8:20

    overlord a écrit: [je pense que l'on va voir, avec la sortie du rapport final, que c'est de la faute de l'équipage !
    Le danger dans les machine modernes c'est qu 'elles font tout et que puis tout d'un coup elles ne font plus rien... là est le danger!
    De plus le pilote n'est plus dans la boucle et n'a plus la capacité de comprendre immédiatement ce qui se passe, il doit passer par une phase d'analyse beaucoup plus compliquée que lorsqu'il était lui même à l'origine des actions. Le travail de tous les jours est simplifié mais le travail en urgence est plus compliqué, ça n'est pas ce que j'appelle un progrès.

    overlord
    Membre suractif
    Membre suractif

    Localisation : Plages Normandes
    Date d'inscription : 27/11/2009
    Messages : 2174

    Re: Volons heureux, volons à deux !

    Message  overlord le Ven 1 Juin 2012 - 11:55

    geronimo a écrit:
    overlord a écrit: [je pense que l'on va voir, avec la sortie du rapport final, que c'est de la faute de l'équipage !
    Le danger dans les machine modernes c'est qu 'elles font tout et que puis tout d'un coup elles ne font plus rien... là est le danger!
    De plus le pilote n'est plus dans la boucle et n'a plus la capacité de comprendre immédiatement ce qui se passe, il doit passer par une phase d'analyse beaucoup plus compliquée que lorsqu'il était lui même à l'origine des actions. Le travail de tous les jours est simplifié mais le travail en urgence est plus compliqué, ça n'est pas ce que j'appelle un progrès.

    Je suis d’accord avec toi, je ne suis pas pour la sophistication à outrance notamment celle qui consiste à occuper, accaparer, souvent de trop l’attention du pilote, encore seul à bord.
    Il ne faut pas se voiler la face, l’important en VFR basse altitude c’est d’abord la sécurité de la trajectoire et ce, particulièrement dans les zones et les périodes réputées encombrées l’été ! Tout ce qui doit servir doit être en principe dans le champ visuel du pilote, ce qui n’est pas, loin de là, souvent le cas !
    Il y a une mode à la sophistication, tant est si bien qu’il n’est quasiment plus possible d’avoir une avionique basique simple et adaptée. Les constructeurs sont toujours dans le credo du toujours plus en termes d’aide et d’automatisme, ceci à bien évidemment des limites.
    Au final, on fini par obtenir l’effet inverse, cela devient parfois tellement complexe qu’il est quasiment impossible de comprendre instantanément la situation réelle de l’aéronef, il faut d’abord réaliser une gymnastique mentale pour comprendre les alarmes affichées !
    Enfin, sur l’ergonomie des cockpits on pourrait faire une littérature sans fin, l’interface homme machine, sera sans doute le prochain progrès des appareils très complexes ?
    Vaste débat pour l’AF447, mais on est ici bien au cœur du problème des automatismes et de la forme d’endormissement qu’ils provoquent au fur et à mesure du temps qui passe et aussi de la sortie de la boucle pilotage de l’équipage !



    geronimo
    Membre actif
    Membre actif

    Date d'inscription : 17/01/2010
    Messages : 56

    Re: Volons heureux, volons à deux !

    Message  geronimo le Ven 1 Juin 2012 - 13:11

    c'est bien ça!
    Ce qui n'arrange pas les choses c'est que les jeunes pilotes sont entrés des le depart dans un système automatisé et n'ont pas le même "bagage" que les anciens.

    vanhoute
    Admin
    Admin

    Date d'inscription : 25/10/2009
    Messages : 2117

    Re: Volons heureux, volons à deux !

    Message  vanhoute le Mar 12 Juin 2012 - 9:52

    Pourquoi un copilote ou un membre d'équipage technique en place gauche ?
    Perso, je préfère avoir quelqu'un d'utile qu'un stagiaire qui dort à côté de moi :


    _________________________________________________
    Administrateur et Webmaster smuh.fr

    hub_40
    Membre très actif
    Membre très actif

    Date d'inscription : 08/04/2011
    Messages : 335

    Re: Volons heureux, volons à deux !

    Message  hub_40 le Mar 12 Juin 2012 - 9:57

    D'accord avec toi Mathieu sauf que en été quand il fait 35°C et que tu dois aller te poser à 4000 ou 5000 ft (fréquend sur mon SAMU), le stagiaire tu as toute latitude de ne pas le faire monter alors que le futur membre d'équipage...
    C'est un sujet que vous évincez presque tous, peut-être parce que vous bossez au niveau de la mer...

    Contenu sponsorisé

    Re: Volons heureux, volons à deux !

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 2:27


      La date/heure actuelle est Lun 5 Déc 2016 - 2:27